La 8e édition de L'état de l'enseignement supérieur et de la recherche présente un état des lieux annuel et chiffré du système français d'enseignement supérieur et de recherche. Pour cette année 2015, l'E.E.S.R. s'est enrichi de nouvelles contributions et propose, dans sa version numérique, de nouvelles fonctionnalités aux utilisateurs.
01. la dépense d’éducation pour l’enseignement supérieur
Par Jean-Pierre Dalous & Martine Jeljoul. La dépense intérieure d'éducation (DIE) pour l'enseignement supérieur comprend l'ensemble des dépenses pour les établissements publics et privés de la métropole et des DOM pour l'enseignement et les activités liées : œuvres universitaires, administration, fournitures, bibliothèques universitaires, etc. Elle ne comprend pas les activités de formation continue.
La collectivité nationale a consacré 28,7 milliards d'euros (Md€) à l'enseignement supérieur en 2013. C'est 2,5 fois plus qu'en 1980 (en euros constants). L'État y participe pour 70 %.
En 2013, la dépense moyenne par étudiant s'élève à 11 540 euros, soit 40 % de plus qu'en 1980 (en euros constants).  En 2013, la collectivité nationale (État, collectivités territoriales, autres administrations publiques, ménages et entreprises) a consacré 28,7 milliards d'euros à l'enseignement supérieur, soit une augmentation de 1,2 % par rapport à 2012 (en prix constants). Depuis 1980, la dépense pour l'enseignement supérieur a connu une forte croissance, de 2,8 % en moyenne annuelle. Son poids dans la dépense intérieure d'éducation (DIE) est passé de 15,0 % en 1980 à 19,8 % en 2013. Voir l'article...

Etat du sup-recherche 2015