Le récent résultat de la première vague de l’appel à projet du Programme d’Investissement d’Avenir 2 (PIA 2) dessine une organisation de l’enseignement supérieur et la recherche (ESR) qui aura de lourdes conséquences et doit inciter à la vigilance. En effet, il privilégie clairement la fusion des universités en un seul site excluant d’emblée une très grande partie des universités françaises. Il soulève, à nouveau, la question de la stratégie et des choix gouvernementaux pour l’ESR. Voir l'article...