Résultat de recherche d'images pour "epale"Systèmes d'assurance qualité dans le domaine de l’apprentissage des adultes: faut-il changer les règles du jeu?
Nous savons tous qu’au cours de la dernière décennie, les pays européens ont élaboré des politiques et des systèmes d'assurance qualité en matière d’apprentissage des adultes et qu’il existe aujourd’hui une grande variété de systèmes en place. Une étude récente commandée par la Commission européenne, dont j’ai été l’un des auteurs, suggère qu’il existe trois types de réponse pour les pays ne disposant pas d’un système ou d’un cadre d'assurance qualité dans le domaine de l’apprentissage des adultes. Les pays peuvent choisir de :

  1. mettre en place des critères minimaux de qualité pour les prestataires de l’éducation des adultes (inspirés d’exemples tels qu’EduQua en Suisse, Greta-plus en France et le Label Qualité au Luxembourg);
  2. stimuler l’excellence avec des prix récompensant la qualité (de tels prix existent en Allemagne, en Suède et en Finlande);
  3. proposer des structures de pour renforcer le soutien (comme par exemple les directives/manuel de qualité élaboré en Suède (BRUK) et les programmes de renforcement des compétences du personnel élaborés en Norvège et à Malte).

Inconvénients
Cependant, comme le montre ce même rapport de la Commission, nous ne savons pas quelle est la réponse la plus efficace pour stimuler la qualité. Les données sur les coûts et les avantages des mesures respectives d’assurance de la qualité sont trop limitées pour déterminer la meilleure solution (en particulier s’agissant de l’apprentissage non-formel des adultes).
Quant aux inconvénients possibles d’une régulation du secteur de l’apprentissage des adultes, les informations dont nous disposons sont encore plus limitées. Par exemple, l’introduction de critères de qualité peut induire des coûts supplémentaires (pour le prestataire mais aussi pour l’apprenant). Cela peut également conduire à restreindre davantage l’accès au secteur professionnel de l’éducation des adultes, puisque de nombreux enseignants/animateurs pourraient être exclus des emplois qu’ils occupent actuellement faute de qualifications formelles reconnues. Il est nécessaire d’approfondir la réflexion sur ces questions.
Procédures de qualité
À un niveau plus fondamental, les systèmes d’assurance qualité ne fournissent souvent pas une définition claire de ce qu’est la qualité ou de ce qu’elle devrait être. Ces systèmes mettent surtout l’accent sur les «règles du jeu» ou sur les procédures en place pour assurer les prestations d’apprentissage et pour évaluer si ces procédures sont suffisamment bien définies pour garantir la qualité (il s’agit par exemple des normes ISO).
Il n’est donc pas surprenant que les systèmes d'assurance qualité dans les différents systèmes éducatifs européens soient souvent identiques puisqu’ils reposent sur la même philosophie (cycle de la qualité), sur les mêmes procédures et qu’ils incluent souvent des descriptifs et des indicateurs similaires (concernant la qualité de l’organisation, la didactique, le processus d’apprentissage, le personnel et les résultats). Compte tenu de ces similitudes, est-il vraiment nécessaire d’avoir des systèmes d'assurance qualité distincts pour chaque sous-secteur de l’éducation?
Ceux qui critiquent la situation actuelle affirment que les systèmes d'assurance qualité mettent trop l’accent sur la conformité aux procédures et ne concourent pas à une véritable sensibilisation à la problématique de la qualité. Selon eux, la qualité ne fait pas aujourd’hui l’objet d’une véritable attention et davantage d’efforts sont donc nécessaires en la matière. Ce n’est qu’en définissant ce qui constitue une prestation de qualité dans un secteur spécifique que l’on peut déterminer quelles sont les structures et les procédures à mettre en place pour garantir que l’apprentissage des adultes dispensé soit de grande qualité.
Simon Broek, dans l’un de ses précédents messages de blog, a ouvert la voie en identifiant les principes qui sous-tendent la qualité de l’apprentissage des adultes. C’est un bon début, mais faut-il aller plus loin pour changer les règles du jeu en matière de qualité afin de mieux les adapter à l’apprentissage des adultes. Voir l'article...