Par Thomas Beauvisage, Dominique Cardon et Catherine Ramus. De plus en plus, les internautes ont le sentiment d’être dépossédés de leurs données. Capturées par les plateformes du web, leurs informations ne leur appartiennent plus. Aussi est-il utile d’imaginer des dispositifs permettant aux utilisateurs de se réapproprier, de rendre tangibles et de se projeter dans les informations qu’ils confient aux plateformes.
Algopol est un projet pluridisciplinaire financé par l’Agence nationale de la Recherche, auquel participent le Laboratoire d’informatique (LIAFA) de l’université Paris 7, le Centre d’analyse et de mathématique sociale (CAMS) de l’Ecole des hautes études en sciences sociales et du CNRS, le laboratoire des usages d’Orange Labs (SENSE) et l’entreprise Linkfluence. Voir l'article...