26 avril 2015

Projets de recrutements, les emplois non pourvus et les besoins en compétences et en formation des entreprises françaises

Projet TECMEDEF - Observatoire Tendance Emploi Compétence sur les projets de recrutements, les emplois non pourvus et les besoins en compétences et en formation des entreprises françaises. Synthèse annuelle 2014 - 51 pages
Observatoire Tendance Emploi Compétence (TEC) : observatoire Medef sur les projets de recrutements, les emplois non pourvus et les besoins en compétences et en formation des entreprises françaises. Synthèse annuelle 2014 - 17 mars 2015. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 12:06 - - Permalien [#]


Unemployment statistics at regional level

http://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/skins/statexpflat/media/StatExplainedTitle-02.pngThis article provides an overview of regional unemployment rates across the 272 NUTS-2 regions of the European Union (EU) in 2014, compiled by Eurostat on the basis of data from the EU Labour force survey.
Just over half of the NUTS 2 regions1 of the European Union (EU) recorded a decrease of at least 0.5 percentage points in their regional unemployment rate in 2014 compared with 2013. Regional unemployment rates varied widely across the 272 NUTS-2 regions of the EU-28 in 2014, with the lowest rates recorded in the regions of Praha in the Czech Republic and Oberbayern in Germany (both 2.5 %) followed by Tübingen, Oberpfalz, Niederbayern and Unterfranken in Germany (all below 3.0 %), while the highest rates were registered in the Spanish regions of Andalucia (34.8 %), Canarias (32.4 %), Ceuta (31.9 %), Extremadura (29.8 %) and Castilla-la Mancha (29.0 %). More...

Posté par pcassuto à 12:03 - - Permalien [#]
Tags :

Why the UK needs one million new creative jobs by 2030 and what the government can do about it

Résultat de recherche d'images pour By Hasan Bakhshi and George Windsor. The UK’s strong current growth performance compared with other countries must not detract from her deep–seated structural problems: namely, her low investment in skills, infrastructure and innovation.
As a consequence of these problems, productivity – output per hour worked – is 17 per cent lower than the average for the rest of the G7 nations, the widest gap for over 20 years. At the same time, there is growing evidence that technological progress has created a ‘sagging middle’ in the labour market, with machines and computers replacing employees in many routine jobs in the middle of the income distribution, contributing to record increases in income inequality. See more...

Posté par pcassuto à 11:31 - Permalien [#]

Le travail, l’entreprise et la question religieuse

RandstadL’Institut Randstad et l’Observatoire du Fait Religieux en Entreprise (OFRE) présentent les résultats de leur troisième étude commune sur le fait religieux en entreprise. Cette nouvelle enquête confirme non seulement l’ancrage du fait religieux dans l’entreprise, mais elle témoigne aussi de sa légère progression.
Ainsi, pour la première fois en trois ans, la part des managers n’ayant jamais été confrontés au fait religieux (50 %) fait jeu égal avec celle des managers l’ayant été soit régulièrement, soit occasionnellement (50 %). Jusqu’à présent, les premiers ressortaient toujours en majorité – en 2014, 56 % des managers n’avaient jamais fait face au fait religieux en entreprise.
Le travail, l'entreprise et la question religieuse
from Groupe Randstad France. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 11:13 - - Permalien [#]

France Stratégie - Qualité de l'offre de formation - Mise de jeu 1

France Stratégie - Commissariat à la stratégie et à la prospectiveLa certification fait référence à une attestation émise par une tierce partie reconnaissant la qualité d’un produit, d’un processus ou d’une personne. Elle peut être de nature juridique lorsqu’elle est édictée suivant une procédure établie par la loi, ou de nature technique si elle est élaborée par un organisme de droit privé.
Le marché de la formation professionnelle continue à l’épreuve de l’enjeu de la qualité
1. Un enjeu : la qualité de l’offre de formation professionnelle

L’enjeu de qualité de l’offre de formation professionnelle continue est un pendant indissociable des réformes actuellement mises en oeuvre visant, de manière générale, à une plus grande personnalisation des dispositifs de formation des actifs. L’amélioration de la qualité et de l’information sur l’offre de formation est une nécessité dans le cadre de la mise en oeuvre du « Compte Personnel de Formation », et plus largement avec le développement de dispositifs destinés à améliorer l’autonomie des individus dans le choix de leurs parcours et transitions professionnels. C’est aussi un enjeu pour les entreprises et les pouvoirs publics afin qu’ils soient en capacité de construire leur stratégie de formation.
Sur le marché de la formation continue, l’information sur la qualité des formations et des prestataires, mesurée au travers des moyens pédagogiques mis en oeuvre, ou d’indicateurs, est déficiente. Les travaux mettent par ailleurs en avant la faiblesse des rendements de la formation, leur hétérogénéité selon les publics et selon le type de formation dispensées. De très nombreux rapports ont souligné les lacunes de la régulation du marché des prestataires de formation en matière de qualité. Tant au niveau des règles et conditions d’exercice d’un organisme de formation qu’au niveau des pratiques de suivi et de contrôle a posteriori, les dispositifs en place sont souvent jugés peu à même de réguler de manière efficace le marché des prestataires de formation afin d’en assurer la qualité. Il existe pourtant de nombreux outils visant à favoriser l’information sur la qualité des prestataires, qu’ils s’agissent de dispositifs de certification, de labels ou encore de normes. Un des objectifs de ce groupe de travail sera d’aboutir à un état des lieux ainsi qu’une classification de ces outils qui puissent faire consensus.
Pour autant, il convient préalablement de replacer cet enjeu de qualité dans le contexte spécifique du marché des prestataires de formation, marqué par sa très forte segmentation...
Certains Conseils Régionaux ont également mis en place des politiques incitatives à la certification des organismes de formation, en introduisant leurs propres dispositifs et référentiels. La Région PACA a par exemple crée la démarche qualité « RESEAU » (Responsabilité Sociale et Environnementale pour l'Apprenant Usager), qui regroupe les exigences de la Région envers les organismes du Service Public Régional de Formation Permanente et d'Apprentissage...
4. Questionnements autour de l’enjeu de qualité
Au terme de cet état des lieux, un certain nombre de questions méritent un examen critique. Tout d’abord, la multiplicité des modalités d’assurer la qualité des formations pousse à réfléchir sur une classification claire et pédagogique pour en rendre compte. Cela pourrait être un des objectifs à ce stade du groupe de travail.
- Comment classifier les différentes modalités existantes visant à assurer une meilleure qualité des prestataires de formation ?
- Comment ces modalités se diffusent-elles dans le contexte de forte segmentation du marché des prestataires de formation? Assiste-t-on en réponse à la forte segmentation du marché des prestataires à une segmentation de la qualité de l’offre?
- Ce contexte de segmentation plaide-il pas pour des mécanismes de qualité très diversifiés ou pour un système plus unifié de certification ?
D’autres questions méritent d’être soulevées dans le cadre de ce groupe de travail :
- Comment contrôler la qualité des entreprises dont l’activité principale n’est pas la formation mais qui exercent cependant une activité dans ce domaine ?
- Quelles conséquences d’un défaut de contrôle pour les financeurs ?
- Quelle articulation entre la labellisation CNEFOP ou celle des financeurs et l’éligibilité des formations CPF ? Est-ce que l’éligibilité en CPF suppose d’être labellisée ?
- Dans quelle mesure la labellisation des financeurs est menée de façon indépendante ? Télécharger le document Qualité de l'offre de formation - Mise de jeu 1.

Posté par pcassuto à 10:44 - - Permalien [#]


France Stratégie - Qualité de l'offre de formation - Mise de jeu 2

France Stratégie - Commissariat à la stratégie et à la prospectiveLa certification fait référence à une attestation émise par une tierce partie reconnaissant la qualité d’un produit, d’un processus ou d’une personne. Elle peut être de nature juridique lorsqu’elle est édictée suivant une procédure établie par la loi, ou de nature technique si elle est élaborée par un organisme de droit privé.Télécharger le document Qualité de l'offre de formation - Mise de jeu 2.
Une formation certifiante délivre un diplôme reconnu par le RNCP
Les formations diplômantes sont, parmi les formations certifiantes, celles qui permettent d’obtenir un diplôme d’Etat tel que le CAP ou la licence. En 2012, 11% des personnes âgées de 18 à 64 ans ont participé à au moins une formation diplômante au cours des 12 mois ayant précédé l’enquête « Formation des adultes 2012 », contre 50% à une formation non diplômante (le taux d’accès total s’élève à 55%). Parmi les individus ayant accès à une formation diplômante, les jeunes âgés de 18 à 24 ans sont surreprésentés (58% de cette catégorie a suivi au moins une formation diplômante), le taux d’accès homme / femme est relativement semblable, et les personnes inactives suivent plus de formations menant à un diplôme que les individus au chômage ou en emploi. D’après Formations et Emploi (2013), en 2011 121 000 diplômes ont été délivrés en formation continue, ce qui représente une hausse de près de 50% par rapport à 1998.
Cette augmentation s’est par ailleurs largement concentrée entre 1998 et 2004. Parmi les diplômes délivrés, 30% relèvent de l’enseignement secondaire. Le diplôme le plus délivré dans le secondaire est le CAP, le plus souvent dans une spécialité du domaine tertiaire. Les autres diplômes du niveau V tels que le BEP y sont également largement représentés.
D’autre part, 70% des diplômes délivrés en formation continue relèvent de l’enseignement supérieur ; parmi eux 56% sont des diplômes nationaux d’université ou du Cnam, 24% sont des diplômes d’établissement et 20% sont des BTS, cette part ayant doublé entre 1998 et 2011. Les diplômes professionnels les plus délivrés sont la licence professionnelle et le master professionnel.
Au total, selon l’enquête Emploi de l’Insee, en 2012 11% des individus âgés de 30 à 69 ans ont obtenu leur plus haut diplôme par le biais de la formation continue...
Un accès différencié à la formation certifiante pour les salariés et les demandeurs d’emploi
Selon l’enquête de 2012 sur la Formation des adultes, 49% des personnes occupant un emploi ont suivi une formation au cours des 12 mois précédant l’enquête, contre 28% des individus à la recherche d’un emploi. En revanche les demandeurs d’emploi accèdent plus souvent à une formation certifiante que les salariés. En effet l’enquête menée par la Dares auprès des demandeurs d’emploi ayant débuté une formation en 2006 montre que six stagiaires sur dix préparaient une qualification durant leur stage. La probabilité de retrouver un emploi suite à une formation augmente lorsque l’objectif affiché était de « se perfectionner dans son métier », ou d’« obtenir un diplôme, un titre, une certification professionnelle », toutes choses égales par ailleurs tandis que les formations visant à « se remettre à niveau » sont moins bénéfiques pour les stagiaires. Malgré un effet potentiellement bénéfique de la formation certifiante et des demandeurs d’emploi, la formation certifiante reste encore relativement peu accessible...
Les demandeurs d’emploi jeunes bénéficient d’un meilleur accès à la formation certifiante
Selon l’enquête réalisée par l’Insee en 2012 « Formation des adultes », 19% des formations professionnelles suivies entre avril 2011 et juin 2012 par des personnes en recherche d’emploi préparaient à un diplôme, ou à un titre professionnel reconnu. Les chiffres présentés par la DARES en 20118 montrent que plus de 35% des stagiaires entrés en formation au cours de l’année 2006 ont préparé un diplôme d’Etat durant leur stage : en effet l’enquête compte 6 stagiaires sur 10 préparant une qualification durant leur stage, avec 60% d’entre eux visant un diplôme d’Etat. Le certificat de qualification professionnelle (CQP) est l’autre certification la plus préparée...
La réforme de mars 2014 fait de la certification un critère d’accès au Compte Personnel de Formation (CPF)
La question de la certification des formations est au coeur de la réforme sur la formation professionnelle. Ainsi, la loi du 5 mars 2014 modifie notamment l’article L6323 – 6 du code du travail, qui énumère les différentes formations éligibles au CPF. Les décrets du 2 octobre et 12 novembre 2014 précisent les modalités de constitution et de contrôle de ces listes.
On distingue principalement 4 types de formations éligibles au CPF : les formations permettant d’acquérir un socle commun de compétences et connaissances, les formations d’accompagnement à la VAE, des « formations concourant à l’accès à la qualification des personnes en recherche d’emploi » et enfin les formations figurant sur les listes élaborées par les partenaires sociaux. Pour les demandeurs d’emplois, les listes sont élaborées par le Comité Paritaire Interprofessionnel National pour l’Emploi (COPANEF) et le Comité Paritaire Interprofessionnel Régional pour l’Emploi (COPAREF). Les mêmes organismes élaborent les listes des formations accessibles aux salariés, ainsi que le CPNE de branche ou la commission paritaire de l’OPCA interprofessionnel. Les formations choisies par ces organismes permettent d’accéder à une certification RNCP, un Certification de Qualification Professionnelle (CQP) ou à une certification de l’inventaire CNCP.
Les formations suivies dans le cadre des périodes de professionnalisation peuvent désormais permettre d’accéder au sociale de connaissances et de compétences, et aux certifications inscrites à l’inventaire CNCP. Elles menaient déjà à l’obtention d’un diplôme enregistré au RNCP, à un CQP ou une certification reconnue dans une convention collective nationale de branche. D’autre part la réforme rend possible l’acquisition d’un CQP au terme d’un contrat de professionnalisation. Télécharger le document Qualité de l'offre de formation - Mise de jeu 2.

Posté par pcassuto à 10:40 - - Permalien [#]

La formation continue universitaire dans un champ hétérogène

Document de travail du secrétariat CSSI 3/2014 : La formation continue universitaire dans un champ hétérogène
Ce rapport commandé par le secrétariat du Conseil suisse de la science et de l’innovation donne un aperçu des développements récents ainsi que des chances et des risques qui se présentent pour la formation continue universitaire, en mettant en lumière les champs où des interventions sont nécessaires et possibles. Partant d’un tableau du marché de la formation continue en Suisse, l’étude fait apparaître les mécanismes de régulation et de gouvernance du secteur de la formation continue dans une perspective essentiellement nationale. L’analyse place la formation continue universitaire dans le contexte de quatre systèmes: le système universitaire, le système de la formation continue, le système scientifique et le système de la formation professionnelle et de l’emploi. L’étude s’intéresse plus particulièrement à la position de la formation continue universitaire dans les systèmes de formation. Elle développe le rôle que joue la formation continue pour les hautes écoles en insistant sur les défis qui se posent sur les plans suivants: l’ancrage de la formation continue universitaire, notamment dans le système des hautes écoles; les chances et les risques en termes de gouvernance, de financement et de qualité; enfin, la professionnalisation de la formation continue universitaire et son positionnement comme secteur à part entière. Des possibilités d’action se présentent principalement dans le contexte de la mise en oeuvre de la loi sur l’encouragement et la coordination des hautes écoles, mais également en rapport avec l’instauration d’un cadre national des certifications. L’étude arrive à la conclusion que la formation continue universitaire doit notamment veiller à défendre sa place dans le système des hautes écoles et à conserver sa marge de manoeuvre dans le système de la formation continue. La réalisation de ces objectifs passe par une solide défense des intérêts de la formation continue universitaire et par la mise en place d’un réseau de compétences permettant d’établir les bases nécessaires et de développer le champ d’action du domaine. Si l’offre étendue existante est surtout le fruit de l’initiative des diverses hautes écoles, la formation continue universitaire devra davantage s’appuyer sur les grands acteurs intervenant sur le plan national pour créer des conditions cadres qui lui soient favorables. Télécharger le document.

Posté par pcassuto à 09:50 - - Permalien [#]
Tags :

La formation professionnelle supérieure en Suisse

Document de travail du secrétariat CSSI 2/2014 : La formation professionnelle supérieure en Suisse
Um einen Überblick über die höhere Berufsbildung (Tertiär B-Bereich) der Schweiz zu erhalten, hat der Schweizerische Wissenschafts- und Innovationsrat SWIR das Eidgenössische Hochschulinstitut für Berufsbildung EHB IFFP IUFFP mit einem Expertenbericht beauftragt. Die höhere Berufsbildung umfasst die eidgenössischen Berufsprüfungen, die eidgenössischen höheren Fachprüfungen sowie Bildungsgänge an höheren Fachschulen.
Der Bericht ist wie folgt aufgebaut: Kapitel 2 gibt eine Einführung in die höhere Berufsbildung der Schweiz. Thematisiert wird ihre relativ neue Positionierung im Schweizer Bildungssystem auf tertiärer Ebene und die historische Entwicklung, die zu dieser Positionierung geführt hat. Darauf folgt eine Übersicht über die unterschiedlichen Bildungsabschlüsse der höheren Berufsbildung, worauf die Berufsprüfungen, die höheren Fachprüfungen und die höheren Fachschulen charakterisiert werden. Ausgewählte statistische Kennzahlen verweisen auf die Wichtigkeit dieser Bildungsstufe und ihre zukünftige Rolle. Zudem werden die wichtigsten gesetzlichen Grundlagen beschrieben, die der Verbundpartnerschaft zwischen Bund, Kantonen und Organisationen der Arbeitswelt unterschiedliche Aufgaben zuweisen. Das Kapitel schliesst mit dem Fazit zur Heterogenität dieses Bildungsbereichs und der Konkurrenz zur Weiterbildung und zu den Fachhochschulen.
Für Kapitel 3, das das heterogene Feld der Bildungsanbieter in der höheren Berufsbildung beschreibt, wurde eine eigene Erhebung durchgeführt, die es zum ersten Mal ermöglicht, einen detaillierten Blick auf die Bildungsanbieter der Vorbereitungskurse für eidgenössische Prüfungen zu werfen. Die Anbieter der 20 im Jahr 2012 am meisten abgeschlossenen eidgenössischen Prüfungen (insgesamt 369 Anbieter) und Bildungsgänge der höheren Fachschulen (insgesamt 95 Anbieter) werden anhand ihrer Organisationsform charakterisiert. Weiter interessiert auch ein Blick auf den Bildungsmarkt (Monopolstellung versus Konkurrenz) und die regionale Verteilung. Ergebnisse aus Befragungen bewerten diesen Bildungsbereich und verweisen auf zukünftige Trends.
Anhand einer Synthese bereits vorliegender Analysen gibt Kapitel 4 einen Überblick über die Finanzierung der höheren Berufsbildung. Hier zeigt sich, dass die eidgenössischen Prüfungen und die höheren Fachschulen unterschiedlichen Finanzierungsregimes folgen. Während die eidgenössischen Prüfungen zu einem hohen Teil privat finanziert werden, werden die höheren Fachschulen stärker öffentlich finanziert. Neuere Entwicklungen verweisen darauf, dass bei beiden Teilen der höheren Berufsbildung eine höhere öffentliche Subventionierung (Stichworte: Subjektfinanzierung und verbindliche interkantonale Abgeltungen) angestrebt wird.
Da das lebenslange Lernen in der modernen Arbeitswelt eine zunehmend bedeutendere Rolle spielt, ermöglicht die Durchlässigkeit zwischen höherer Berufs- und Hochschulbildung auch eine noch später im Lebensverlauf vorgenommene berufliche Neuorientierung. Sie gestattet es Personen, den eingeschlagenen Weg zu ändern, etwa, indem Hochschulabsolvent/innen eine höhere Berufsbildung oder Absolvent/innen der höheren Berufsbildung ein Hochschulstudium in Angriff nehmen können. Kapitel 5 stellt dar, wie die Durchlässigkeit zwischen der höheren Berufs- und der Hochschulbildung in der Schweiz einerseits formal und andererseits tatsächlich realisiert ist.
Seit einigen Jahren ist auch der Gesundheitsbereich im Bildungssystem der Schweiz integriert
und bietet eine Reihe von Ausbildungen in der höheren Berufsbildung an. Kapitel 6 gibt anhand des ausgewählten Fallbeispiels einer Ausbildung, die sowohl auf Tertiär B- als auch auf Tertiär A-Ebene angesiedelt ist (Pflegestudium HF/FH), einen vertieften Einblick in die Komplementarität/Konkurrenz zwischen den beiden Bereichen. Einerseits wird die Geschichte dieser neuen Konstruktion im Gesundheitsbereich dargestellt, andererseits werden die Motive der Fachfrauen/-männer Gesundheit (Lehrberuf als Zubringer für die Tertiärstufe) bzgl. ihrer Wahl des Tertiärbereichs präsentiert.
Der Bericht schliesst in Kapitel 7 mit einem Ausblick und verweist auf zukünftige Herausforderungen. Télécharger le document.

Posté par pcassuto à 09:43 - - Permalien [#]

Mesures pour encourager la relève scientifique en Suisse

Mesures pour encourager la relève scientifique en Suisse - Rapport du Conseil fédéral en exécution du postulat CSEC-E (12.3343)
La Suisse dispose, avec les EPF, les universités cantonales, les hautes écoles spécialisées et les hautes écoles pédagogiques, d’un système universitaire différencié, complémentaire et perméable qui fait partie du peloton de tête en comparaison internationale. Ces hautes écoles sont des lieux de formation, de recherche et d’innovation. Une de leurs missions est de former des spécialistes pour l’économie et la société. C’est pourquoi la plupart des diplômés quittent les hautes écoles après l’obtention de leur titre de bachelor, de master ou de doctorat, tandis qu’une infime partie reste dans le système universitaire. En effet, les hautes écoles ont simultanément la mission de promouvoir les talents de sorte à ce qu’ils fournissent les prestations exceptionnelles qui leur ouvriront la voie d’une carrière scientifique en Suisse et à l’étranger.
Grâce à leur position internationale exceptionnellement forte, les hautes écoles suisses et leur relève scientifique apportent une contribution essentielle à la compétitivité internationale durable de l’économie et de la société suisses. Seule la conjonction de la large autonomie des hautes écoles et de la fiabilité et de la solidité de leur financement par les cantons et la Confédération le permet. Grâce à leur bonne réputation mondiale, à leur réussite dans l’acquisition des fonds de recherche en compétition internationale, à leurs infrastructures modernes et aux bonnes conditions cadres en général, les hautes écoles suisses sont attrayantes pour l’élite des chercheurs du monde entier. Les hautes écoles universitaires, en particulier, recrutent de plus en plus souvent leur personnel de recherche à l’étranger et, grâce à leur position phare internationale, n’éprouvent aucune difficulté à trouver suffisamment de chercheurs qualifiés. Cette possibilité de puiser selon le seul critère de la qualité dans le réservoir mondial des chercheurs de talent est un facteur clé de réussite pour la place suisse de formation et de recherche et, partant, pour l’économie et la société suisses.
La dimension internationale a fortement gagné en importance pour la science ces dernières décennies. Les résultats de recherche qui cristallisent l’attention sont de plus en plus souvent le fruit de coopérations internationales. De même, les chercheurs suisses sont très mobiles. Grâce à leur mobilité internationale, ils exploitent les possibilités d’approfondir leurs connaissances et de développer leurs capacités, d’étendre leur réseau scientifique et de se mesurer et s’affirmer dans un contexte plus vaste. En particulier après le doctorat, les chercheurs qui visent une carrière académique doivent obligatoirement faire état d’une expérience internationale. Les chercheurs suisses recueillent aussi les fruits de leur mobilité: selon une analyse, ils réussissent bien lors des nominations de professeurs en Suisse malgré la forte concurrence internationale pour les chaires. Télécharger le document.

Posté par pcassuto à 09:40 - - Permalien [#]

Formations éligibles au CPF - Les listes publiées par les éditeurs sont téléchargeables

http://www.adef06.org/resources/ARRIERE+PLAN.jpgFormations éligibles au CPF - Les listes publiées par les éditeurs sont téléchargeables
« Voici la liste des organismes éditeurs ayant publié leurs listes des formations éligibles au compte personnel de formation. Vous pouvez les consulter au format Excel, en cliquant sur les liens "télécharger" du tableau ci-dessous… »

Accéder aux liens

PRATIQUE DES DISPOSITIFS ET RESSOURCES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DES POLITIQUES DE  L’EMPLOI
Mobiliser et articuler les dispositifs de l'emploi et de la formation dans la gestion et la sécurisation de parcours professionnels des demandeurs d'emploi et des salariés.

Plus d'information

Posté par pcassuto à 09:33 - - Permalien [#]