17 mars 2015

All colleges face tighter controls on student debt

By John Ross. REFORMS to rein in student debt could be imposed across the entire vocational education and training system, the federal government says.
Assistant Training Minister Simon Birmingham said measures to contain the snowballing VET Fee-Help scheme, focusing on the 258 colleges approved to offer the HECS-style loans, could also be applied to more than 3500 providers that have nothing to do with the scheme. More...

Posté par pcassuto à 21:05 - - Permalien [#]


« Le SUP permet de diffuser les bonnes pratiques en matière de pédagogie »

Par . L’université de Bretagne Sud a créé son SUP (service universitaire de pédagogie) en septembre 2013. Dix-huit mois plus tard, Gilles Pinte, maître de conférences en sciences de l’éducation et vice-président orientation et formation tout au long de la vie de l’UBS, revient sur la création de ce service, sur « les difficultés de parler pédagogie à l’université », sur le travail mené par les quatre ingénieurs conseils de ce SUP. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:57 - - Permalien [#]

Mondial des Métiers en Rhône-Alpes : Présence des Universités de la région sur le Pôle «Formation Continue»

Par . Pour la seconde année consécutive, les neuf universités de la région Rhône Alpes (Claude Bernard – Lyon 1, Lumière – Lyon 2, Jean Moulin – Lyon 3, Jean Monnet de Saint-Etienne, Grenoble INP, Joseph Fourier – Grenoble 1, Pierre Mendès-France – Grenoble 2, Stendhal – Grenoble 3 et Savoie Mont-Blanc) sont présentes ensemble  sur le 19e Mondial des métiers, du 12 au 15/03/2015 à Eurexpo – Lyon.
Cette seconde participation des Universités de la région Rhône-Alpes au Mondial des Métiers traduit leur en engagement fort en faveur de l’emploi. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:56 - - Permalien [#]

Cérémonie nationale en l’honneur des Lauréats 2014 du Diplôme d’Université de Créateur d’Activité (DUCA)

Par . Les Groupements de Créateurs accompagnent les demandeurs d’emploi, en particulier les jeunes peu qualifiés, tout au long d’un parcours avec la possibilité d’obtenir le Diplôme d’Université de Créateur d’Activité (DUCA). Le DUCA est une formation à la gestion d’entreprise : 
  • dédiée aux demandeurs d’emploi qui souhaitent monter leur entreprise ou association pour s’insérer 
  • accessible sans le baccalauréat
  • dispensée par une Université, une structure d’insertion (en général une Mission Locale) et un organisme de conseil en création d’entreprise (Chambre de commerce, coopérative, pépinière, BGE…).

Leurs résultats témoignent de leur efficacité : un an après, 70% des diplômés du DUCA ont trouvé un emploi ou créé leur activité. Ces résultats sont d’autant plus remarquables auprès d’un public dont la majorité n’a pas le Bac et plus d’un tiers réside dans les Quartiers Prioritaires.
Soutenus par le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le Ministère du Travail, de l’Emploi, du Dialogue social et de la Formation professionnelle, les Régions et des acteurs privés, quinze Groupements de Créateurs sont en activité, en partenariat avec dix Universités. Le réseau, en phase de déploiement national, a été distingué en 2014 en tant que lauréat national du Prix européen de la promotion de l’esprit d’entreprendre.

Cérémonie nationale des Groupements de Créateurs le 19 mars à 14h30 à l’Hôtel de Ville de Paris. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:54 - - Permalien [#]

La campagne Alternance

Agefiph - ouvrir l'emploi aux personnes handicapéesLa campagne Alternance
Que vous soyez une entreprise qui recrute ou un candidat à la recherche d’un emploi, avec l’Agefiph, l’alternance est un chemin évident vers l’emploi qualifié.  Vous en doutez ? Passez en revue les sept bonnes raisons de choisir l’alternance.

Téléchargez le contenu de la vidéo: 7 bonnes raisons_ version texte (Document PDF - 282,03 kB).

AGEFIPH_HomePage_PaveGMq1.1AC.pngPersonnes handicapées : l'alternance, mode d'emploi
Vous souhaitez vous former en alternance ? Faites le point sur les deux types de contrats possibles et informez-vous sur l’accompagnement et les aides proposées par l’Agefiph.
Deux types de contrats en alternance existent : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Quel que soit votre âge, votre niveau de qualification, le type de métier sur lequel vous souhaitez vous former, ces deux contrats vous permettent d’acquérir les compétences théoriques et pratiques recherchées par les entreprises.

Alternance home bloc EntrepriseEntreprises : l'alternance, mode d'emploi 
Vous souhaitez  recruter en alternance ? Découvrez les spécificités pour l’embauche de personnes handicapées et faites le point sur les services et les aides que l’Agefiph vous apporte.
Deux types de contrats en alternance existent : le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation. Ces deux contrats vous permettent de former et de qualifier des candidats handicapés à tous les métiers de l’entreprise, quel que soit leur âge et leur niveau de qualification.

Posté par pcassuto à 18:50 - - Permalien [#]


Découvrez les derniers chiffres de l'emploi et du handicap

Agefiph - ouvrir l'emploi aux personnes handicapéesDécouvrez les derniers chiffres de l'emploi et du handicap, une publication réalisée par l'Agefiph et le FIPHFP
Télécharger le document : Chiffres clés 2014 (Document PDF - 793,75 kB).

La loi fixe à tout établissement privé ou public d’au moins 20 salariés une obligation d’emploi de personnes handicapées (6 % de l’effectif total). Les employeurs privés et publics peuvent s’acquitter de cette obligation légale d’emploi selon plusieurs modalités.

1. La réponse à l’obligation d’emploi dans le secteur privé
En 2011, 100 100 établissements (+3,0 % en un an) étaient assujettis à l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés.
On recensait 370 900 travailleurs handicapés (+10,1 % en un an) dans ces établissements.
Le taux d’emploi direct* de travailleurs handicapés en 2011 dans le secteur privé était de 3,1 %.
* Part des travailleurs handicapés dans l’effectif total des établissements (y compris ceux ayant signé un accord spécifique à l’emploi de personnes handicapées) en équivalent temps plein (ETP).
Les employeurs privés peuvent s’acquitter de l’obligation légale d’emploi selon plusieurs modalités, notamment :
• l’emploi direct de personnes handicapées,
• la réalisation de certaines dépenses prévues par le code du travail et donnant lieu au calcul d’unités déductibles (contrats de sous-traitance, prestations de services avec des établissements et services d’aides par le travail, des entreprises adaptées ou des centres de distribution de travail à domicile dans la limite de la moitié du quota, accueil de stagiaires de la formation professionnelle),
• la mise en oeuvre d’un accord agréé de branche, de groupe, d’entreprise ou d’établissement concernant l’emploi des personnes handicapées,
• le versement d’une contribution annuelle à l’Agefiph.

2. La réponse à l’obligation d’emploi dans le secteur public
Au 1er janvier 2012, 10 596 employeurs publics (+1,4 % en un an) assujettis à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés ont effectué leur déclaration au FIPHFP. Ces employeurs comptaient à cette date 196 730 travailleurs handicapés (+5,6 % en un an) dans leurs effectifs, avec une répartition de 34 % pour l’État, les établissements publics nationaux, les organismes consulaires (FPE et divers), 24 % pour la Fonction publique hospitalière (FPH) et 42 % pour la Fonction publique territoriale (FPT). Afin de respecter l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés, les employeurs publics doivent atteindre un taux légal d’emploi* de 6 %.
* Ce taux est défi ni par le rapport entre, d’une part, la somme obtenue en ajoutant aux bénéficiaires de l’obligation d’emploi, des équivalents bénéficiaires, calculés à partir de certaines dépenses prévues par le code du travail (contrats de sous-traitance avec des entreprises employant des travailleurs handicapés, dépenses liées à l’insertion professionnelle, dépenses pour maintenir dans l’emploi des personnes lourdement handicapées, aménagement de postes de travail), et d’autre part, l’effectif physique total rémunéré.
Le taux d’emploi légal de travailleurs handicapés (effectifs présents au 1er janvier 2012 - déclaration 2013) au 1er janvier 2012 pour l’ensemble des employeurs publics était de 4,64 % dont :
3,56 % : Etat, établissements publics de sécurité sociale, organismes consulaires
5,20 % : Fonction publique hospitalière
5,66 % : Fonction publique territoriale
Les employeurs publics peuvent s’acquitter de l’obligation légale d’emploi selon plusieurs modalités, notamment :
• l’emploi direct de personnes handicapées,
• la réalisation de certaines dépenses prévues par le code du travail et donnant lieu au calcul d’unités déductibles (contrats de sous-traitance avec des entreprises employant des travailleurs handicapés, dépenses liées à l’insertion professionnelle, dépenses pour maintenir dans l’emploi des personnes lourdement handicapées, aménagements de postes de travail),
• le versement d’une contribution au FIPHFP.

visuel chiffre clé

Posté par pcassuto à 18:44 - - Permalien [#]

Le parcours des anciens étudiants handicapés - Tendances, la lettre des études et évaluations de l'Agefiph n°9

Agefiph - ouvrir l'emploi aux personnes handicapéesLe parcours des anciens étudiants handicapés - Tendances, la lettre des études et évaluations de l'Agefiph n°9
La loi du 11 février 20052 a conduit à la généralisation, dans les universités françaises, des Services d’Accueil des Etudiants Handicapés (SAEH), chargés notamment de mettre en place, pour les étudiants qui en font la demande, des aménagements techniques et humains leur permettant de poursuivre leurs études et de passer les examens dans des conditions adaptées : temps majoré, secrétariat, documents adaptés, temps de pause, etc.
Dans ce contexte, le nombre d’étudiants bénéfi ciant d’aménagements pour raison de santé ou de handicap a doublé durant la dernière décennie. Ils sont près de 14 000 aujourd’hui. Pour autant, on dispose de peu de données sur l’efficacité des dispositifs de compensation qui sont proposés pendant les études, ainsi que sur l’accès à l’emploi de ces jeunes handicapés sortis de l’enseignement supérieur.
Plusieurs projets de recherche successifs ont permis de créer un premier niveau de connaissance sur les parcours des anciens étudiants handicapés (AEH) et d’approfondir la lecture de leur parcours d’entrée dans la vie active.
L’« Enquête nationale sur les parcours des anciens étudiants handicapés » conduite par l’équipe de recherche SantESiH avec le soutien du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, de l’Agefiph et le concours des SAEH des universités françaises, se situe dans le prolongement de ces travaux.
Pour conclure
Si les cheminements vers la vie active des anciens étudiants font l’objet de nombreux travaux à visée de recherche mais aussi d’évaluation des formations, la population des jeunes ayant rencontré des problèmes de santé ou de handicap pendant leur cursus universitaire reste assez peu étudiée. L’enquête présentée dans ce document cherche à combler ce manque de données compréhensives. Quelques éléments essentiels ont ainsi été choisis ici pour tenter d’illustrer la richesse potentielle de ce matériel conséquent. Il apparait que l’articulation études/emploi/vie personnelle demeure complexe pour une grande partie des enquêtés. Ces résultats seront approfondis, en exploitant les multiples indicateurs disponibles sur la nature des limitations, l’âge d’apparition des troubles, leur visibilité, etc. Par l’analyse des 700 parcours détaillés et l’exploitation des questions ouvertes, l’équipe de recherche cherchera à mieux saisir ce que signifie pour les individus « être un étudiant handicapé », ce que ce statut peut recouvrir comme opportunités pour atteindre des objectifs de formation ou professionnels mais aussi comme risques de stigmatisation et de discrimination sur le marché du travail.

Posté par pcassuto à 18:38 - - Permalien [#]

Service civique dans la fonction publique : ouverture des aides du FIPHFP

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Les employeurs publics qui reçoivent des jeunes volontaires en service civique en situation de handicap peuvent désormais mobiliser des aides du FIPHFP : transport domicile/travail ou transport dans le cadre d’activités professionnelles, études de poste de travail, surcoût d’aménagement (poste de travail comme véhicule professionnel), auxiliaire de vie (en milieu professionnel et pour les actes de la vie quotidienne)…
En savoir plus dans Le catalogue des aides du FIPHFP (p. 45) présent parmi les Ressources documentaires du site www.handipacte.poitou-charentes.org. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:29 - - Permalien [#]

Chômage et mauvaise qualité de l'emploi évoluent de concert

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)La crise a particulièrement touché les jeunes en Europe. Dans la grande majorité des pays, la montée du chômage des jeunes s’est accompagnée d’une détérioration de la qualité de leur emploi sur la période 2006-2012. Ainsi, chômage et mauvaise qualité des emplois (temps partiel involontaire, heures supplémentaires non rémunérées...) ont évolué de concert, si bien qu’aucun pays n'a connu une baisse du chômage au prix d’une dégradation de la qualité de l’emploi.
Lire le Bref n°332 du Céreq, février 2015. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:28 - - Permalien [#]

L'emploi des jeunes en Europe : une urgence

 

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)En mars 2014, le taux de chômage des jeunes atteignait 22,8% dans l'Union européenne (5,6 millions de jeunes), contre 9,3% pour le chômage total. Il faut ajouter que 14 millions de jeunes de moins de 29 ans ne sont "ni en emploi, ni en études, ni en cours de formation". Ce sont les "Neet", ou décrocheurs en français...
Estimant par ailleurs que l’inadéquation des compétences des jeunes aux besoins du marché du travail est un facteur majeur de chômage, il appelle à adapter le système de formation aux métiers de demain par une meilleure identification des emplois à venir et par la revalorisation des compétences transversales (langues, informatique, capacités d’expression, de rédaction, …).
Consulter le rapport et les propositions : L'emploi des jeunes en Europe : une urgence (119 p.). Voir l'article...

http://www.arftlv.org/actualites/16869__0/Conference_Evolution_reforme.aspx

Posté par pcassuto à 18:26 - - Permalien [#]