04 mars 2015

Le regard de la CPU - Les outils

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 103.
Le regard de la CPU - Les outils - Universités & Territoires n° 103.
Hubert Briand, responsable des partenariats à la CPU, a introduit la dernière partie du séminaire et expliqué que « les collectivités et universités évoluent actuellement dans un contexte de transition ». Les dispositifs de soutien à la construction et à la rénovation du patrimoine universitaire sont nombreux : CPER, PO FEDER, intracting, PPP, récupération de TVA... Autant d’outils nouveaux que les acteurs doivent apprendre à maîtriser. Et les manques d’investissements immobiliers d’aujourd’hui « seront les problèmes de demain ». Ces contraintes budgétaires amènent de nouvelles réflexions sur la rationalisation du patrimoine, son optimisation et les économies possibles.
Pour Hubert Briand, les Sociétés Publiques Locales d’aménagement Universitaire (SPLU) présentent un réel intérêt et mériteraient peut-être d’être traitées au sein d’un groupe de travail réunissant de multiples acteurs. Les Programmes d’Investissements d’Avenir (PIA) comportent aussi des volets immobiliers innovants. Mais les universités françaises n’ont pas aujourd’hui la possibilité d’emprunter par elles-mêmes. De nouveaux instruments financiers seraient nécessaires : l’intracting, par exemple, peut prendre la forme d’un fonds financier où les économies d’énergies réalisées sont réutilisées à usage interne ou celle d’un fonds d’investissement externe qui permet d’investir dans la rénovation énergétique et de générer des économies financières. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 103.

Posté par pcassuto à 01:01 - - Permalien [#]


Le regard de la CPU

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 103.
Coopérations entre acteurs locaux - Universités & Territoires n° 103.
Khaled Bouabdallah est Président de l’Université de Saint-Etienne et de la COMUE de l’Université de Lyon, mais aussi Vice-Président de la CPU. Les présidents se félicitent du « partenariat tissé avec le Bloc Local depuis quelques années car il est important » et permet des rencontres, ainsi que la production d’une série de travaux utiles pour l’enseignement supérieur français. Aujourd’hui, les universités sont des établissements autonomes et les acteurs territoriaux n’ont pas toujours eu conscience d’avoir des acteurs autonomes pour interlocuteurs, jugeant parfois que leur rôle était de « faire à la place des universités ».
Pour Khaled Bouabdallah, il ne faut pas reproduire les erreurs faites dans les années 1970 ou 1980. L’Université doit être inscrite dans la ville mais ouverte sur les habitants et diffuser des savoirs. Cela veut dire que la production des connaissances devrait être accessible à la population. L’ouverture ne veut pas dire « faire supporter à l’Université ce que la Ville ne peut pas gérer ».
Pourtant, la concurrence est présente entre villes, mais aussi entre campus universitaires. Mais alors, comment réorganiser les universités et les relations entre universités sur les territoires ? La France compte à peu près 25 regroupements territoriaux constitués, qui sont très différents les uns des autres. Parallèlement, la carte des collectivités territoriales change, des métropoles se créent, les compétences sont redistribuées, etc. Ce sont autant d’éléments qui militent pour que l’on entre dans « une nouvelle forme de dialogue entre les acteurs, au niveau local comme national ».
Dans l’ESR, beaucoup de choses ont changé de façon assez radicale dans la façon de travailler ensemble, notamment la contrainte budgétaire qui fait que « l’argent est plus rare qu’il ne l’a été ». L’impératif écologique des universités et la transition numérique sont aujourd’hui incontournables dans les réflexions sur les campus. Ces éléments font que « la co-construction du projet avec des acteurs territoriaux devient essentielle ».
Les modalités de financement des établissements évoluent sans cesse. Les Programmes Opérationnels FEDER introduisent par exemple de nouveaux instruments financiers qui interrogent les universités sur les acteurs avec lesquels elles doivent construire leurs projets. Khaled Bouabdallah considère ainsi que les COMUE sont à la bonne échelle pour porter les compétences mutualisées d’un groupe d’entités. Et le modèle du campus français tel qu’il existe aujourd’hui n’est pas celui que les acteurs ont envie de reproduire. La CPU prône ainsi la diversité et essaie de construire un dialogue continu avec les associations de collectivités et l’État pour donner un cadre stabilisé aux universités. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 103.

Posté par pcassuto à 00:52 - - Permalien [#]

Coopérations entre acteurs locaux

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 103.
Coopérations entre acteurs locaux - Universités & Territoires n° 103.
Benoît Rupied est l’auteur d’une étude fiscale de la SCET sur les possibilités d’intervention des Sociétés d’économie mixte (SEM) et Sociétés publiques locales (SPL) en matière de réhabilitation et de rénovation énergétique des universités. La Conférence des Présidents d’Université (CPU) a sollicité la CDC sur la possibilité de recourir à un montage du Code de l’éducation, utilisé par les régions et consistant à une délégation de maîtrise d’ouvrage venant de l’Etat pour la construction de bâtiments neufs. Ce dispositif est utilisable mais en deux tranches : la conception-réalisation étant assurée par la Région et la maintenance par l’Université. Il se révèle donc « peu adapté pour les opérations de rénovations universitaires ». Or, les acteurs cherchent plutôt des dispositifs qui facilitent la collaboration entre régions et universités. Un autre montage est alors possible, la maîtrise d’ouvrage publique remise à l’honneur par le Rapport Peylet, issu de la mission nationale d’évaluation de l’Opération Campus (2012). Elle n’a pas pour autant été favorisée suite à la publication des travaux de la Mission Peylet. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 103.

Posté par pcassuto à 00:47 - - Permalien [#]

Retours d’expériences sur les nouvelles formes de maîtrise d’ouvrage

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 103.
Retours d’expériences sur les nouvelles formes de maîtrise d’ouvrage - Universités & Territoires n° 103.
Les témoignages de la matinée ont montré les motivations des collectivités et des établissements à contribuer aux enjeux de la transition territoriale. Il y a une véritable volonté des acteurs à travailler ensemble. Les interventions de l’après-midi concernaient la maîtrise d’ouvrage des campus, souvent portée par l’Université ou par les collectivités elles-mêmes, comme c’est le cas du Campus Artem à Nancy ou encore de la Citadelle à Amiens. Mais il existe aussi des formules hybrides, innovantes, mixtes ou en PPP. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 103.

Posté par pcassuto à 00:45 - - Permalien [#]

Comment transformer concrètement les lieux ?

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 103.
Comment transformer concrètement les lieux ? - Universités & Territoires n° 103.
Florence Kohler, Conseillère campus au Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a conduit une étude sur la manière d’intégrer le numérique dans la programmation et de « concevoir de nouveaux espaces de formation à l’heure du numérique ». A la question « Y aura-t-il encore des campus demain ? », elle a tenu à rappeler que les Moocs n’entrent pas aujourd’hui dans la formation initiale des étudiants (sur les 200 000 inscrits en 2015 aux Moocs, 60% ont entre 25 et 50 ans).
Dans le même temps, la première année de médecine à Grenoble ou à Metz est assurée par un Mooc, sans interaction directe entre l’étudiant et l’enseignant. L’enjeu pour l’Université consiste donc à multiplier les lieux d’interaction entre étudiants et enseignants, loin de l’image traditionnelle du cours en amphi de mille personnes. La révolution n’est pas le Mooc, mais la pédagogie inversée : l’étudiant travaille le cours à distance, et vient retrouver ses pairs et le professeur pour approfondir ou préciser un point dans sa connaissance. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 103.

Posté par pcassuto à 00:44 - - Permalien [#]

Les enjeux de l’Université dans la Ville

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 103.
Les enjeux de l’Université dans la Ville - Universités & Territoires n° 103.
Alain Bourdin est professeur d’aménagement et d’urbanisme à Paris-Est, dirige le Lab’Urba et a codirigé une publication récente : « L’Université, retour à la Ville ». Il a pris en charge l’introduction de la problématique générale des travaux, dans une intervention professorale digne d’un showman.
Dans ces conditions, si l’on se cantonne au cas français, on relève plusieurs faiblesses, dont certaines sont universelles : la perte d’influence des grandes universités, la crise de la profession comme des vocations... et d’autres plus spécifiques à notre pays : un mouvement de centralisation qui apparaît parfois anachronique, les risques inhérents d’un « mécano institutionnel » (PRES, COMUE...), la nécessaire évaluation des universités de proximité... Autant de soucis qu’il faudra savoir regarder en face afin de parvenir enfin à penser réellement en termes de partenariat établissements d’enseignement supérieur / collectivités locales. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 103.

Posté par pcassuto à 00:42 - - Permalien [#]

La Caisse des dépôts, acteur de l’ingénierie

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 103.
La Caisse des dépôts, acteur de l’ingénierie - Universités & Territoires n° 103.
Bruno Charpentier est revenu sur le rôle de la Caisse des dépôts, qui intervient en accompagnement des politiques publiques.
La prise d’autonomie qui découle des lois Pécresse et Fioraso est l’une des évolutions les plus importante qu’ont connu les universités ces dernières années. En cohérence avec la feuille de route du Ministère relative à la transition énergétique et cette prise d’autonomie, la CDC accompagne les Universités par la mise en oeuvre de convention à l’échelle nationale (convention Campus d’@venir avec le MESR, convention avec la CPU et la CGE...) et partout sur le territoire, à l’échelle locale, avec les Universités ou les COMUE. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 103.

Posté par pcassuto à 00:39 - - Permalien [#]

2° Séminaire du Bloc local Patrimoine, transition énergétique et écologique, besoin de maîtrise d’ouvrage locale

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 103.
2° Séminaire du Bloc local Patrimoine, transition énergétique et écologique, besoin de maîtrise d’ouvrage locale 22/01/2015 - Paris - Universités & Territoires n° 103.
François Rio et Brigitte Bariol, respectivement délégués généraux de l’AVUF et de la FNAU, ont accueilli les participants et esquissé le cadre de ce second séminaire des collectivités ESR, avant de passer la parole à Bruno Charpentier, pour la Caisse des Dépôts et consignations.
« Un séminaire d’échanges » : c’est ainsi que François Rio a qualifié dès son introduction la journée sur le point de démarrer. Malgré un « programme dense », il a rejeté d’entrée de jeu l’idée d’une suite d’exposés sans participation de la salle, pour lui préférer une réelle coproduction autour des quatre problématiques identifiées, liées à l’immobilier et à l’aménagement universitaire. La journée, autour de la notion de restructuration des campus, a été imaginée à l’initiative de cinq associations de collectivités territoriales : l’Association des Communautés urbaines de France (ACUF), l’Assemblée des Communautés de France (AdCF), l’Association des maires de grandes villes de France (AMGVF), l’Association des Villes Universitaires de France (AVUF) et la Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme (FNAU), avec le soutien de la Caisse des Dépôts et consignations et en partenariat avec la Conférence des présidents d’Université (CPU) et CCI France (Chambres de commerce et d’industrie). Voir la suite dans Universités & Territoires n° 103.

Posté par pcassuto à 00:37 - - Permalien [#]