21 février 2015

Guide pratique pour la mise en place du Supplément au diplôme

Logo Agence Erasmus+ France Education FormationDe nombreux établissements d’enseignement supérieur désirent mettre en place le Supplément au diplôme au sein de leur structure mais ne savent pas toujours comment se l’approprier. Ce guide a pour objectif de fournir des informations de premier niveau et de répondre de façon pragmatique aux questions récurrentes des établissements. Il ne se soustrait pas aux guides et outils disponibles sur le site de l’Agence (pages Europass et pages des Experts de Bologne).
Qu'est-ce que le supplément au diplôme ? A quoi sert-il ?
En Europe des nouvelles formations se développent et les établissements d’enseignement, tout comme les systèmes éducatifs, évoluent en permanence. Dans un contexte où les citoyens sont de plus en plus mobiles, ils sont aussi en quête d’une pleine reconnaissance de leurs qualifications. Dès lors, les informations fournies par les seuls diplômes sont désormais insuffisantes et il est difficile d’évaluer le niveau et la fonction d’une qualification en l’absence d’informations précises et appropriées. Cette réflexion est à l’origine de la création du Supplément au diplôme.
Ce document composé de 8 rubriques, a été élaboré en 1997 par la Commission Européenne, le Conseil de l’Europe et l’UNESCO. Il est joint à un diplôme d’études supérieures. Véritable carte d’identité, il permet à l’étudiant européen de faire valoir son parcours et ses compétences auprès d’un employeur ou d’une université dans n’importe quel pays européen.
Pour aller plus loin...
// Site de l’Agence Europe Education Formation France
www.2e2f.fr
// Et plus particulièrement les pages Europass
www.2e2f.fr/page/supplement-au-diplome-europass
// Les pages des experts de Bologne
www.2e2f.fr/page/experts-de-Bologne
// Site de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle
www.cncp.gouv.fr
// Le guide européen du Supplément au diplôme :
www.enic-naric.net/documents/LE_SUPPLEMENT_AU_DIPLOME.pdf
// Le site du CEDEFOP pour créer votre eportfolio
http://europass.cedefop.europa.eu/fr/home
// Le cadre européen des certifications :
http://ec.europa.eu/education/lifelong-learning-policy/eqf_fr.htm. Voir Guide pratique pour la mise en place du Supplément au diplôme.

Posté par pcassuto à 17:55 - - Permalien [#]


Guides de l'agence - Consortiums de stage Erasmus

Logo Agence Erasmus+ France Education FormationDepuis 2007 la Commission Européenne offre aux établissements d’enseignement supérieur qui participent au programme Erasmus la possibilité de regrouper leurs moyens pour gérer les financements alloués pour l’organisation des stages transnationaux. Cette action intitulée consortium de stage Erasmus rassemble plusieurs établissements d’enseignement supérieur et elle peut être pilotée par un organisme tiers pour faciliter le lien entre le monde de l’éducation et de l’entreprise : une collectivité territoriale, une chambre de commerce et de l’industrie, une association, une branche professionnelle etc.
Entre 2007 et 2010 les stages Erasmus ont progressé de plus de 104 % en Europe jusqu’à atteindre 17 % du volume total de mobilités des étudiants. Il ne fait qu’aucun doute que les consortiade stage ont largement contribué à cette dynamique. En France, le nombre de projets de consortiaa de stage a quasiment doublé durant cette période et les stages financés par cette action ont augmenté de 71 % entre 2008 et 2010. Rapprocher les acteurs académiques des entreprises par l’intermédiaire des consortia apporte donc une réponse pertinente à la gestion des mobilités de stage. Un consortium représente aussi un moyen adapté pour atteindre les objectifs européens du prochain programme « Erasmus pour tous » 2014-2020. Ce programme va soutenir « l’établissement d’une coopération institutionnelle entre les établissements d’enseignement, les organisations pour la jeunesse, les entreprises, les autorités locales et régionales et les ONG, afin d’encourager l’élaboration et la mise en oeuvre de pratiques innovantes dans le domaine de l’éducation, de la formation et de la jeunesse, et de promouvoir l’employabilité, la créativité et l’esprit d’entreprise ». L’agence 2e2f est l’agence nationale française en charge de la mise en oeuvre et de la promotion du programme Education et Formation Tout au Long de la Vie. Elle a trois fonctions principales. Tout d’abord un rôle de gestionnaire des projets Erasmus, Comenius, Leonardo da Vinci et Grundtvig avec un budget annuel de 110M€. Ensuite, l’agence a un rôle d’impulsion en développant un environnement propice aux objectifs du programme. Enfin, elle a une fonction de réflexion stratégique sur l’avenir des programmes et leurs articulations.
Pour la deuxième année consécutive, l’agence 2e2f effectue la promotion des projets groupés sous la forme de consortium. En 2011, l’agence a en effet publié un guide des projets groupés Leonardo, le résultat final d’un groupe de travail. Anticipant l’arrivée imminente du programme « Erasmus pour tous », une approche plus institutionnelle a été adoptée. Les liens sont de plus en plus étroits entre le programme Leonardo et le programme Erasmus dans le cadre d’un meilleur accompagnement et d’une meilleure qualité des stages. C’est pourquoi, en 2012, la démarche se poursuit avec un groupe de travail consortium Erasmus soutenu par l’agence qu’elle a réuni avec des représentants des établissements d’enseignement supérieur, des conseils régionaux et des branches professionnelles) et des représentants institutionnels (ministère DREIC, DGESIP, Agriculture, DAREIC). Les éléments de ce guide ont également été présentés et discutés avec des collègues européens lors de la Conférence de Bordeaux en Octobre 2012. L’agence a d’ailleurs mené une politique volontariste dans ce domaine et souhaite considérablement augmenter le nombre de consortia. Les représentants de la Commission Européenne ont rappelé l’importance de la mise en réseau des consortia de stage pour faciliter l’organisation des stages. Les coordinateurs et les agences nationales ont souligné l’importance d’augmenter le nombre d’entreprises pour assurer la qualité et la pérennité du réseau des consortia. La coopération grandissante à travers les partenariats stratégiques entre établissements d’enseignement supérieur et les entreprises pourraient également être inclus dans les consortia. Voir Guides de l'agence - Consortiums de stage Erasmus.

Posté par pcassuto à 17:50 - - Permalien [#]

Soleoscope 11 - Education, orientation et formation des adultes : une priorité européenne

Logo Agence Erasmus+ France Education FormationEducation, orientation et formation des adultes : une priorité européenne
L’orientation tout au long de la vie est un enjeu d’insertion professionnelle majeur, non seulement pour les jeunes, mais également pour l’ensemble des actifs, en particulier dans la période de crise que nous connaissons. En mars 2014, le taux de chômage dans l’Union européenne s’est élevé à 10,5 % ce qui représente à peu près 25,7 millions de personnes sans emploi. Dans ce contexte difficile, le retour durable vers l’emploi est devenu une priorité pour tous les responsables politiques aux niveaux national et européen, et l’orientation professionnelle s’avère une donnée clé.
Dès 2008, lors de la Présidence Française de l’Union européenne, le Conseil des Ministres Éducation et Jeunesse a adopté une résolution pour inclure l’orientation tout au long de la vie dans les stratégies d’éducation et de formation. Quatre axes de travail y étaient définis : l’acquisition des compétences pour s’orienter, l’accès aux services d’orientation, l’assurance de leur qualité, la coordination et la coopération des différents acteurs aux niveaux national, régional et local. Ces priorités ont ensuite été reprises et déclinées dans d’autres grands textes d’orientation stratégiques tels que « Education et formation 2020 » ou « Repenser l’éducation ».
Cette année, dans notre pays, la Loi du 5 mars relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, a renouvelé les perspectives et les organisations qui avaient été fixées en 2009. Les régions se sont vues confier le Service public régional d’orientation (SPRO) sur les territoires ; le conseil en évolution professionnelle (CEP) constitue désormais une garantie pour tous les citoyens d’obtenir des informations sur les métiers, les formations et les certifications ainsi que des conseils favorisant l’évolution et la sécurisation des parcours professionnels.
Ce 11ième numéro de Soleoscope consacré à ce contexte nouveau met en lumière, de manière transversale, une thématique de l’orientation essentielle pour espérer un succès global des politiques d’éducation et de formation tout au long de la vie aidées par les programmes communautaires. Voir Soleoscope 11 - Education, orientation et formation des adultes : une priorité européenne.

Posté par pcassuto à 17:46 - - Permalien [#]
Tags :

Soleoscope 10 - Forces et diversité de la mobilité des étudiants européens

Logo Agence Erasmus+ France Education FormationQuel est le poids de l’Europe dans la mobilité internationale ? Que pèse le programme Erasmus dans la mobilité européenne ? Quelle place occupe la France dans la mobilité européenne et dans le programme Erasmus ?
C’est pour répondre à ces questions que l’Agence Campus France et l’Agence Europe-Education- Formation France se sont associées pour analyser la mobilité européenne. Première région d’accueil des étudiants internationaux, l’Europe est aussi la deuxième région d’origine des étudiants en mobilité à l’étranger avec 800 000 étudiants européens dans le monde. Au sein de cet ensemble, la France se situe au 4e rang des pays d’accueil avec 7,5 % des mobilités, en augmentation de 12,8 % depuis 2007.
Campus France a pu analyser les statistiques des principaux pays d’accueil des étudiants européens et leur évolution depuis 2007 et propose dans ce document quelques caractéristiques de cette mobilité. Ces éléments d’analyse sont enrichis par les résultats du baromètre Campus France réalisé avec TNS Sofres sur l’image et l’attractivité de la France auprès des étudiants européens.
Au coeur de la mobilité européenne, le programme Erasmus a permis à plus de 3 millions d’étudiants et 300 000 enseignants et personnels des établissements de partir pour étudier, se former ou enseigner en Europe. Voir Soleoscope 10 - Forces et diversité de la mobilité des étudiants européens.

 

Posté par pcassuto à 17:42 - - Permalien [#]
Tags :

L'égalité des genres dans les programmes européens

Logo Agence Erasmus+ France Education FormationCette étude commandée par la direction de l’Agence Erasmus+ France a pour objet de présenter le traitement de la problématique de l’égalité des genres dans les programmes européens d’Education et de Formation Tout au Long de la Vie (EFTLV 2007-2013), ainsi que de proposer une évaluation de l’impact de ces derniers sur l’évolution de l’égalité femmes-hommes en Europe.
L’égalité entre les femmes et les hommes a constitué depuis longtemps un objectif majeur de l’Union Européenne qui a toujours régulièrement réaffirmé son engagement en la matière. L’étude montre comment les porteurs de projets européens ont saisi l’opportunité de travailler sur ce thème, grâce aux programmes Grundtvig (éducation des adultes), Leonardo (formation professionnelle) et Comenius (enseignement scolaire).
En France, entre 2007 et 2013, 40 projets liés à ces programmes ont porté sur le thème de l’égalité femmes-hommes. A travers l’implication des participant(e)s dans la réalisation de mobilités dans d’autres pays européens, dans la rencontre avec des professionnels et dans la mise en place d’ateliers, les projets ont pu privilégier deux problématiques : l’évolution des mentalités et la place des femmes sur le marché du travail. Une évaluation de leur impact direct et indirect conclut à leur efficacité et leur utilité : ils permettent à la fois une prise de conscience de la part des participant(e)s et une réelle amélioration de leur situation. On observe les mêmes tendances pour le traitement de la problématique de genre et leur impact pour les 63 autres projets portés par d’autres pays européens. Les pays du pourtour méditerranéen, comme l’Espagne, l’Italie et la Turquie, apparaissent comme les plus investis sur la question, à l’inverse étonnamment des pays nordiques : cela indique une corrélation claire entre la situation des femmes dans le pays et le nombre de projets qui y sont portés. Voir L'égalité des genres dans les programmes européens.

Posté par pcassuto à 17:39 - - Permalien [#]


Panorama Euromed

Logo Agence Erasmus+ France Education FormationLa coopération universitaire franco-méditerranéenne à travers les programmes européens
« La Méditerranée n’est pas la frontière mais le coeur de l’Europe » disait il y a quelques mois le président du Conseil italien, Matteo Renzi.
Dès les années 1990, l’Union européenne a mis en place des politiques de coopération avec les pays du sud de la Méditerranée, notamment dans le domaine de l’enseignement supérieur. Depuis le « Printemps arabe » en 2011, ces politiques ont été renforcées et accompagnées d’un effort financier important. Les établissements français ont su saisir cette opportunité pour développer leurs partenariats méditerranéens en s’appuyant sur des relations historiques, linguistiques ou culturelles privilégiées.
L’Union européenne et les pays du Sud de la Méditerranée : un renforcement constant des relations
En 1995, le Processus de Barcelone institutionnalise un partenariat euro-méditerranéen. Ce processus encourage tous les types de coopérations visant à établir un espace commun de « paix, de stabilité et de sécurité ».
En 2004, la Politique Européenne de Voisinage (PEV) se met en place : elle permet d’allouer de nouveaux fonds spécifiques à la zone. Enfin, en 2007, le partenariat Euromed se renforce par la création de l’Union pour la Méditerranée (UpM). Ainsi, un réel dialogue entre l’Union européenne et les pays du Sud de la Méditerranée se trouve favorisé.
Dans le domaine de l’enseignement supérieur, deux dispositifs matérialisent ce partenariat. Un premier instrument financier, Tempus, vient dès les années 90 soutenir la modernisation des systèmes d’enseignement supérieur. Le second, dans les années 2000, Erasmus Mundus, favorise le développement de la mobilité des étudiants et du personnel universitaire ainsi que la création de masters et doctorats conjoints. En s’assurant d’un cadre qualitatif, ces projets renforcent le processus de Bologne de part et d’autre des rives méditerranéennes. Voir Panorama Euromed.

Posté par pcassuto à 17:36 - - Permalien [#]

Optimiser la mobilité des apprentis sur les territoires

Logo Agence Erasmus+ France Education FormationRegarder la situation sous l’angle des CFA
Un premier temps de travail en petits groupes visait à donner l’opportunité aux participants de s’accorder sur une partie des termes du débat : sur quoi le CFA aurait-il besoin d’être soutenu au niveau territorial ? Comment ? Pour ce faire, ils avaient à leur disposition une carte mentale représentant l’ensemble des activités à gérer pour mettre en place des projets de mobilité internationale d’apprentis. Avec des fiches, ils pouvaient proposer et regrouper des exemples d’actions à mettre en place. Voir Optimiser la mobilité des apprentis sur les territoires.

Optimiser la mobilité des apprentis sur les territoires

Posté par pcassuto à 17:32 - - Permalien [#]

Etude 'Mobilité européenne et valorisation de l’apprentissage'

Logo Agence Erasmus+ France Education FormationEléments de conclusion
1) La mobilité internationale est vécue positivement, et ses effets sont considérés comme potentiellement bons pour l’avenir :
- Développement de l’employabilité par acquisition d’expérience
- Accroissement des compétences linguistiques dans nombre de cas
- Gain en matière de confiance en soi et en maturité à travers l’expérience du voyage.
2) L’impact de la mobilité, une mesure pour le moment délicate
Le dispositif mis en place ne constitue pas une réelle démarche expérimentale et ne fait que s’en approcher : ses limites sont aussi celles des systèmes d’information existants, que l’on peut dès lors chercher à faire évoluer. Qui plus est, les biais de sélection continueraient d’exister même si une démarche expérimentale était mise en place, et ce pour plusieurs raisons. D’une part le dispositif de mobilité n’est pas potentiellement universel : il ne peut se faire que sur la base du volontariat, et il n’existe a priori pas autant de bourses de séjour que d’apprentis potentiellement volontaires. D’autre part la mise en oeuvre de ces dispositifs de mobilité semble, sur la base de nos observations, se déployer de manière hétérogène au sein des établissements de formation, et donc introduire des écarts entre individus / groupes même s’ils bénéficient d’un financement identique.. Voir Etude 'Mobilité européenne et valorisation de l’apprentissage'.

Posté par pcassuto à 17:28 - - Permalien [#]
Tags :

Erasmus - 25 ans de bonnes pratiques

Logo Agence Erasmus+ France Education FormationLa France occupe depuis plusieurs années les premières marches du podium. Ainsi en 2011, ce sont plus de 30 000 étudiants français qui ont profité de cette expérience académique unique. Et les universités ont joué et jouent de plus en plus un rôle clé pour les sensibiliser, les préparer, les accompagner vers ce parcours de formation européen dont plusieurs études démontrent la valeur incontestable, notamment en termes d’insertion professionnelle.
Pourquoi certaines universités sont-elles particulièrement dynamiques dans le cadre du programme Erasmus ? Y a-til une stratégie particulière? Comment se décline-t-elle en termes organisationnel et opérationnel ?
La mobilité au coeur des stratégies internationales des universités
La stratégie internationale des universités repose généralement, pour ne pas dire toujours, sur le développement de la mobilité étudiante. Grâce au programme Erasmus, l’Europe est le premier espace d’échange et de coopération. Sa notoriété et son succès depuis 1987 en ont fait l’outil privilégié pour développer la mobilité. Ainsi, l’expérience acquise dans le cadre de ce programme en termes d’organisation des périodes de mobilité, de formalisation et de reconnaissance des acquis sert parfois de « modèle » pour développer et structurer les coopérations extraeuropéennes. Le « modèle » Erasmus est exporté et transféré.
Les universités françaises ont pris conscience que leur positionnement à l’international devenait un enjeu crucial, et qu’elles devaient se doter de moyens adaptés. En effet, dans un contexte fortement concurrentiel, où les accords de coopération, surtout avec certains pays ou établissements de renom, se tendent, il est essentiel de mettre en avant ses atouts. La qualité de l’accueil et de l’intégration des étudiants et des enseignants étrangers a un impact sur les partenariats internationaux et les établissements y attachent de plus en plus d’attention. Voir Erasmus - 25 ans de bonnes pratiques.

Posté par pcassuto à 17:23 - - Permalien [#]
Tags :

ECVET : équipe nationale d'experts

Logo Agence Erasmus+ France Education FormationPourquoi une équipe d’experts ECVET France ?
Les gouvernements nationaux et le Parle-ment européen ont donné leur approbation finale au développement d’ECVET par une Recommandation en juin 2009.Pour en assurer la mise en oeuvre, les Etats membres et la Commission européenne ont pris l’initiative en 2012, de mettre en place des équipes nationales d'Experts ECVET.
Une équipe d’experts ECVET France a donc été constituée. Elle est coordonnée par l’agence nationale en charge des programmes et dispositifs européens d’éducation et de formation sous couvert des Autorités nationales et financée par les fonds européens pour l’éducation et la formation.
Comment contacter l’équipe d’experts ECVET France ?
Etape 1
- télécharger et renseigner la fiche de contact disponible ici : http://www.2e2f.fr/page/ecvet
Etape
- l’envoyer à experts.ecvet@2e2f.fr
Etape 3
- un ou plusieurs experts se positionneront en fonction de votre demande, dans les meilleurs délais. Voir ECVET : équipe nationale d'experts.

Posté par pcassuto à 17:17 - - Permalien [#]