A la suite de la CPU plénière du 19 février 2015, la Conférence des présidents d'université a publié le communiqué suivant :
L’investissement dans l’enseignement supérieur et la recherche est affirmé comme une priorité de la Nation : au-delà des discours, des actes !
La jeunesse et l’enseignement supérieur et la recherche ont été érigés en priorités par la la Présidence de la République. Le nombre d’étudiants  augmente chaque année d’1 à 2% et l’Etat réaffirme a raison l’objectif d'amener 50% d’une classe d’âge à un diplôme du supérieur. La demande sociale en matière de réussite et d’insertion professionnelle est légitimement de plus en plus forte et chacun convient que la recherche est un levier essentiel de l’innovation et de la croissance.
Pourtant jamais le budget de l’Enseignement supérieur et de la Recherche n’a été soumis à de telles pressions. Jamais la situation financière de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche n’a été aussi grave, du fait principalement de l’absence de compensation par l’Etat des charges transférées.
La CPU s’est également associée à la déclaration du CNESER du 23 février sur l’état budgétaire de l’Enseignement budgétaire et de la Recherche en France