CESERLe rapport de l’Exécutif régional présente les cinq axes de la politique régionale en matière d’enseignement supérieur et de recherche pour 2015 :
- Conforter les domaines d’excellence de la recherche franc-comtoise.
- Promouvoir, à travers le soutien à l’innovation et au transfert de technologie, les projets collaboratifs entre entreprises et laboratoires, les plateformes technologiques partagées entre l’enseignement, la recherche et l’entreprise et enfin les capacités d’innovation au sein des laboratoires de recherche.
- Mettre en oeuvre les opérations de construction ou de rénovation de l’immobilier universitaire.
- Renforcer les partenariats et agir pour améliorer la vie étudiante.
- Promouvoir et renforcer les parcours de mobilité à l’étranger des étudiants et des lycéens, des apprentis, des jeunes diplômés et jeunes demandeurs d’emploi.
Les inscriptions budgétaires au titre de la politique « recherche - enseignement supérieur » sont :
- En investissement : 7,8 millions d’euros d’AP (5,8 M en 2014) et 6,7 millions d’euros de CPi ( 9,5 M en 2014).
- En fonctionnement : 7,7 millions d’euros d’AE (6 M en 2014) et 7 millions d’euros de CPf (5,9 M en 2014). Voir le document Recherche et Enseignement supérieur.

Le CESE encourage la Région à maintenir ses exigences en direction des établissements pour définir leurs stratégies et priorités, et accroitre leurs efforts en matière de discipline budgétaire et de gestion. Ainsi, il propose de réfléchir aux moyens permettant d’améliorer le dialogue entre les établissements ; il réitère ainsi la préconisation de son autosaisine de juin 2011 « Enseignement supérieur et recherche : une ambition affichée pour la Franche-Comté » d’améliorer les liens entre l’ES-R et les milieux socio-économiques (organisation du type « Rencontre Universités Entreprises » organisées par le MESR, ou des conférences annuelles en Rhône-Alpes)...
Enfin, il s’interroge :
- 2015 constituant la fin de l’actuel « plan recherche 2012-2015 », et dans la perspective du rapprochement avec la Bourgogne, il préconise l’engagement d’une réflexion afin de poursuivre l’effort en direction de la recherche sous une forme à déterminer.
- Sur les pôles de compétitivité, il espère une nouvelle dynamique afin que le plus grand nombre de Pôles - dont certains manifestent une certaine fragilité - soit maintenu en région.
Vote du CESE : adopté à l’unanimité - Séance plénière Lundi 15 décembre 2014.