Par Raphaëlle Pienne. Selon un sondage, l'existence des deux nouveaux droits, sinon leurs modalités d'accès, demeurent largement méconnus du grand public.
Le compte personnel de formation (CPF) et le conseil en évolution professionnelle (CEP), nouveaux droits issus de la loi du 5 mars 2014, peinent encore à se faire connaître. Selon un sondage réalisé par Sodie (filiale du groupe Alpha) entre novembre et décembre 2014 auprès de 2 597 répondants, une majorité de personnes (84 %) n'a pas entendu parler de ces dispositifs. Par ailleurs, une majorité de ceux en ayant entendu parler (57 %) déclare ne pas connaître les conditions permettant d'en bénéficier. Voir l'article...