Logo Agence Erasmus+ France Education FormationEléments de conclusion
1) La mobilité internationale est vécue positivement, et ses effets sont considérés comme potentiellement bons pour l’avenir :
- Développement de l’employabilité par acquisition d’expérience
- Accroissement des compétences linguistiques dans nombre de cas
- Gain en matière de confiance en soi et en maturité à travers l’expérience du voyage.
2) L’impact de la mobilité, une mesure pour le moment délicate
Le dispositif mis en place ne constitue pas une réelle démarche expérimentale et ne fait que s’en approcher : ses limites sont aussi celles des systèmes d’information existants, que l’on peut dès lors chercher à faire évoluer. Qui plus est, les biais de sélection continueraient d’exister même si une démarche expérimentale était mise en place, et ce pour plusieurs raisons. D’une part le dispositif de mobilité n’est pas potentiellement universel : il ne peut se faire que sur la base du volontariat, et il n’existe a priori pas autant de bourses de séjour que d’apprentis potentiellement volontaires. D’autre part la mise en oeuvre de ces dispositifs de mobilité semble, sur la base de nos observations, se déployer de manière hétérogène au sein des établissements de formation, et donc introduire des écarts entre individus / groupes même s’ils bénéficient d’un financement identique.. Voir Etude 'Mobilité européenne et valorisation de l’apprentissage'.