05 février 2015

PhD crisis in Uganda’s private universities

SciDevBy Jon Spaull. In 2013 all 66 doctorates awarded by Kampala International University in the previous two years were declared invalid by the Uganda National Council for Higher Education. The council said they did not meet required academic standards, forcing the university to stop awarding PhDs and investigate the problem.
Private universities like Kampala International University (KIU) are mushrooming across East Africa. So was the slamming of these PhDs symptomatic of a large-scale dilution in academic quality as private sector education expands. More...

Posté par pcassuto à 22:19 - - Permalien [#]


Favoriser l’apprentissage pour lutter contre le chômage des jeunes

Institut MontaignePar Institut Montaigne. Alors que l’apprentissage fait actuellement l’objet de nombreux débats, la question de sa place au sein des lycées professionnels se pose avec acuité. À l’issue des Assises de l’apprentissage, le 19 septembre dernier, Najat Vallaud-Belkacem a confié aux académies la charge d’élaborer un "plan de développement de l’apprentissage" dans les établissements publics, qui doit "fixer l’augmentation quantitative et qualitative (spécialités et niveaux de formation concernés) attendue dans les trois années à venir". Suite...

Posté par pcassuto à 22:10 - - Permalien [#]

Les #facs du 06 se regroupent et deviennent #l’Université #Côte #d’Azur

Pour être plus visible, treize établissements se sont regroupés sous un seul nom. Cette entité s’est portée candidate au programme d’investissement d’avenir de 3,2 milliards d’euros. Désormais sous le nom d’Université Côte d’Azur, on trouve aussi bien l’Université Nice Sophia, mais ausi l’observatoire, le CNRS, l’Inria, que l’Edhec ou le CHU, ainsi que six écoles d’art. Soit 13 membres en tout. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:48 - - Permalien [#]

Une Fondation avant l’ouverture de la Cité des civilisations du vin en 2016

Logo La Tribune pour bloc MixtePar Pauline Douillac. Reconnue d’utilité publique par décret le 11 décembre 2014, la Fondation pour la culture et les civilisations du vin a fait sa première annonce officielle en réunissant les membres du conseil d’administration afin de présenter les missions et le programme d’actions de la Fondation dont la première réalisation sera l’exploitation de la Cité des civilisations du vin, qui devrait ouvrir au second semestre 2016. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:46 - - Permalien [#]

Bourses d’études Venere 2014

Par Eve Bassani. Avez-vous entendu parler des bourses d’études organisées par Venere ? Ce célèbre portail de réservations hôtelières en ligne soutient les étudiants en offrant aux plus méritants des aides financières considérables. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:44 - - Permalien [#]


Obtenir une bourse avec Total

Accueil TotalVous êtes étudiant ou ingénieur ? Total peut vous aider à poursuivre vos études dans votre pays ou vous permettre d’étudier dans une grande université de réputation mondiale. Sciences de l’ingénieur, ingénierie pétrolière, économie, droit, sciences politiques… les domaines sont variés !
Vous pouvez aussi intégrer une université ou une grande école française, dans le cadre du programme des bourses internationales.
Pour en savoir plus sur les programmes de bourses Total, connectez-vous sur l’Université Total.

Posté par pcassuto à 13:42 - - Permalien [#]

Les dispositifs de financement de la formation continue dans l'enseignement supérieur

Les financements de la formation continue sont nombreux et dépendent de la situation des candidats (salarié, demandeur d'emploi, etc.), qui peuvent être guidés dans leur recherche par les services universitaires de formation continue.
Page à consulter : La formation continue universitaire.
Voir aussi le Fonctionnement de la V.A.E..

Adresses utiles
Pour les formations à l'université par :
La formation continue à l'universitéPour les congés individuels de formation
Liste des FongecifPour les financements par :
les Conseils régionaux
liste des Conseils régionauxle Pôle Emploi : 
site du Pôle Emploile F.I.P.-P.L. : 
site du F.I.P.-P.L.le F.A.F.-P.L. et l'AGEFICE :
coordonnées sur le site du Centre pour le développement de l'information sur la formation permanentepar l'AGEFIPH : 
site de l'AGEFIPH.

Pour les salariés
Les différents dispositifs peuvent être activés à l'initiative de l'employeur ou du salarié.
À l'initiative de l'employé
Le droit individuel à la formation (DIF) permet à tout salarié en contrat à durée indéterminée (C.D.I.) de bénéficier chaque année d'un droit de 20 heures de formation cumulable sur 6 ans
Le congé individuel de formation (CIF) permet de bénéficier d'une année de formation à temps plein (ou 2 années à temps partiel dans la limite de 1200 heures). Le CIF-C.D.D. s'adresse aux salariés en contrat à durée déterminée (C.D.D.) ou aux personnes dont le contrat vient de prendre fin
Un financement émanant d'un Conseil régional : dans certaines régions, les salariés peuvent bénéficier d'une aide financière pour suivre une formation universitaire hors temps de travail (par exemple le D.A.E.U. -diplôme d'accès aux études universitaires- ou une formation à distance)
À l'initiative de l'employeur
Le plan de formation : dans lequel le coût de la formation est pris en charge par l'entreprise.
Dispositifs mixtes
La période de professionnalisation a pour objectif de maintenir dans l'emploi des salariés en C.D.I. par la formation.

Pour les demandeurs d'emploi
Le financement de la formation concerne les demandeurs d'emploi indemnisés au titre du chômage et dont le projet de formation, destiné à favoriser le retour à l'emploi, est validé par par le pôle emploi
Le financement de la formation par le Conseil régional. Les dispositifs d'aide peuvent varier d'une région à l'autre : chaque région définit sa politique en termes de financement des formations
Le contrat de professionnalisation permet aux jeunes (de 16 à 25 ans révolus) et aux demandeurs d'emploi (de 26 ans et plus) d'acquérir une qualification professionnelle et favorise l'insertion ou la réinsertion professionnelle

Autres modalités de financement
Pour les non-salariés
(professions libérales, agriculteurs, artisans, commerçants, travailleurs indépendants, etc.) les conditions d'accès à la formation professionnelle continue sont fixées par des règles particulières. Dans le régime général, elles s'appuient sur trois fonds d'assurance formation :
Fonds interprofessionnel de formation des professions libérales (F.I.P.-P.L.) ;
Association de gestion du financement de la formation des chefs d'entreprise (AGEFICE) ;
Fonds d'assurance formation des professions médicales libérales (F.A.P.-P.L.).
Les personnes handicapées peuvent solliciter l'AGEFIPH (Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées).
Certaines caisses de retraite (notamment cadres) peuvent parfois prendre en charge une partie du coût de formation en fonction de critères qui leur sont propres.
Il est aussi possible de financer personnellement sa formation. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:28 - - Permalien [#]

Fonctionnement de la V.A.E. dane l'enseignement supérieur

La validation des acquis de l'expérience est une mesure permettant à toute personne, quels que soient son âge, son niveau d'études, son statut, de faire valider les acquis de son expérience professionnelle pour obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.
Services de V.A.E. des universités : http://www.fcu.fr.

Définition de la V.A.E.
La V.A.E. (validation des acquis de l'expérience) permet d'obtenir, en totalité ou en partie, un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle inscrit au R.N.C.P. (Répertoire national des certifications professionnelles).
Dans la majeure partie des cas, le candidat doit remplir un dossier détaillant son expérience professionnelle et les compétences acquises. Il se présente ensuite devant un jury qui décide de valider tout ou partie du diplôme visé. En cas de validation partielle des acquis, des prescriptions sont proposées au candidat en vue d'obtenir la totalité du diplôme.

La V.A.E. dans l'enseignement supérieur
Dans l'enseignement supérieur, la validation des acquis existait déjà avant la mise en place de la V.A.E. Aujourd'hui encore, chacun peut faire valider son expérience professionnelle et personnelle pour accéder directement à un niveau de formation sans avoir le diplôme requis (décret du 23 août 1985).
La loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, qui a créé la V.A.E., permet d'aller plus loin en autorisant les universités et les autres établissements d'enseignement supérieur à délivrer leurs diplômes ou leurs titres par une autre voie que celle de la formation ou l'apprentissage.

Tout le monde a droit à la reconnaissance de son expérience

  • salariés
  • non salariés
  • demandeurs d'emploi indemnisés ou non
  • personnes ayant exercé des activités sociales, bénévoles, etc.                                         

La seule condition requise est d'avoir exercé une activité d'une durée de trois ans au minimum en rapport avec le contenu du diplôme visé.

À qui s'adresser ?
Pour les diplômes de l'enseignement supérieur : Services de formation continue des établissements (universités, écoles d'ingénieurs).
Textes de référence
Loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002.  Journal officiel du 18 janvier 2002
Décret du 26 avril 2002 relatif à la VAE pour la délivrance d'une certification professionnelle Journal officiel du 28 avril 2002
Décret du 24 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience par les établissements d'enseignement supérieur - Journal officiel du 26 avril 2002
Décret du 16 avril 2002 relatif à la validation des études supérieures accomplies en France ou à l'étranger - Journal officiel du 18 avril 2002.
Décret du 23 août 1985 relatif aux conditions de validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels en vue de l'accès aux différents niveaux de l'enseignement supérieur. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:24 - - Permalien [#]

Le stockage des collections imprimées à l'heure du numérique

A l'heure du numérique, la dimension physique des collections tend trop souvent à être sous-estimée ou réduite à un périmètre patrimonial restreint. Or la révolution numérique n'a pas freiné le développement de la documentation imprimée, dont une importante partie doit être conservée. La mise en œuvre de bibliothèques de dépôt est une condition sine qua non de la conversion au numérique et un nécessaire contrepoint aux projets de data centers. Après un état de lieux de l'existant (acquis des exemples étrangers, apports du Centre technique de l'enseignement supérieur), ce rapport analyse les raisons qui ont conduit à ajourner la création de bibliothèques de dépôt en régions. Il esquisse aussi les contours d'une nouvelle carte documentaire qui permettrait d'articuler les missions nationales dévolues à la BnF, à la BPI, au CTLes et à l'ABES, le rôle interrégional que pourraient jouer quatre grandes réserves mutualisées en régions, l'appoint de réserves locales dans le cadre des intercommunalités et des COMUE et les atouts d'une gestion rationalisée de la conservation partagée. Le stockage des collections imprimées à l'heure du numérique. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:20 - - Permalien [#]

Les écoles normales supérieures (E.N.S.)

En France, il existe quatre écoles normales supérieures à Cachan, Lyon, Paris et Rennes. Les élèves des E.N.S., dits normaliens, reçoivent une formation d'excellence en vue d'acquérir une grande culture littéraire et scientifique. Outre des débouchés dans la fonction publique nationale et internationale, les normaliens occupent également des postes dans lahaute administration ainsi qu'à la tête des grandes entreprises publiques.

Posté par pcassuto à 13:19 - - Permalien [#]