30 janvier 2015

Rapport - Investir dans l'internationalisation de l'enseignement supérieur

France Stratégie - Commissariat à la stratégie et à la prospectiveAuteurs : Nicolas Charles et Quentin Delpech, avec la contribution de Julian Michelet. L’internationalisation de l’enseignement supérieur est un fait. Pour la France, c’est une chance, mais c’est aussi un problème. Il est temps de nous demander comment saisir l’une et résoudre l’autre.
C’est un fait. On comptait en 2000 deux millions d’étudiants en mobilité internationale ; leur nombre a déjà doublé aujourd’hui et il pourrait doubler encore dans les dix ans qui viennent. On comptait moins de 500 cours en ligne (Moocs) au printemps 2013 ; ils étaient déjà 3 000 à l’été 2014. Cette double transformation marque l’irruption d’une logique d’internationalisation et donc de concurrence dans un secteur longtemps organisé sur une base quasi exclusivement nationale et, en France, très majoritairement de service public.
Rapport - Investir dans l'internationalisation de l'enseignement supérieur. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:57 - - Permalien [#]


Note d'analyse - Investir dans l'internationalisation de l'enseignement supérieur

France Stratégie - Commissariat à la stratégie et à la prospectiveAuteurs : Nicolas Charles et Quentin Delpech, département Travail Emploi. Les processus d’internationalisation sont de plus en plus au cœur des systèmes d’enseignement supérieur (mobilité des étudiants et des formations, Moocs). Cette note d'analyse dresse les enjeux pour l’enseignement supérieur français et propose une réforme au service de l’amélioration de sa qualité.
Porté par la mondialisation et par l’élévation du niveau de vie dans les pays émergents, le nombre des étudiants internationaux – c’est-à-dire des personnes étudiant dans un autre pays que le leur – ne cesse d’augmenter. Il pourrait passer d’environ 4 millions aujourd’hui à 7,5 millions en 2025.
Note d'analyse 23 - Investir dans l'internationalisation de l'enseignement supérieur (PDF - 1.1 Mo ). Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:57 - - Permalien [#]

Communiqués de presse - Investir dans l'internationalisation de l'enseignement supérieur

France Stratégie - Commissariat à la stratégie et à la prospectiveUn constat s’impose : l’internationalisation de l’enseignement supérieur français nécessite un investissement. France Stratégie propose ainsi un plan d’action qui s’articule autour de trois objectifs : un maintien de l’équité, une amélioration des services à destination des étudiants internationaux et enfin un renforcement de l’attractivité de l’enseignement supérieur français.
Porté par la mondialisation et par l’élévation du niveau de vie dans les pays émergents, le nombre des étudiants internationaux ne cesse d’augmenter : il pourrait passer d’environ 4 millions aujourd’hui à 7,5 millions en 2025. La France est un acteur de premier plan de ces processus. Selon l’Unesco, elle est le troisième pays d’accueil des étudiants internationaux en 2012 avec 271 000 étudiants accueillis, soit 6,8 % du total des étudiants en mobilité à travers le monde. Pourtant, le système français doit surmonter des défis de taille. Il lui faut notamment diversifier ses modalités d’internationalisation et améliorer durablement la qualité de son offre. Le défi est aussi financier, dans un contexte de contraintes budgétaires. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:55 - - Permalien [#]

Invitations presse - Investir dans l’internationalisation de l’enseignement supérieur

France Stratégie - Commissariat à la stratégie et à la prospectiveJean Pisani-Ferry, commissaire général de France Stratégie, en présence des auteurs Quentin Delpech et Nicolas Charles, présentera en exclusivité à la presse, le rapport "Investir dans l’internationalisation de l’enseignement supérieur" le 27 janvier à 10h30 à France Stratégie.
Porté par la mondialisation et par l’élévation du niveau de vie dans les pays émergents, le nombre des étudiants internationaux ne cesse d’augmenter. Il pourrait passer d’environ 4 millions aujourd’hui à 7,5 millions en 2025. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:53 - - Permalien [#]

Prison : des bourses pour les détenus voulant suivre des études supérieures

Par Fabien Gallet. Les détenus de la prison de Fleury-Mérogis souhaitant poursuivre leurs études supérieures vont pouvoir bénéficier d’un soutien financier. Les élus du conseil régional ont en effet voté, le 29 janvier 2015, l’attribution de 33 bourses, a annoncé le site News Tank Education.
En plus de ces bourses, la région finance les programmes d’aide et d’accompagnement des étudiants incarcérés en Ile-de-France en partenariat avec les universités de Marne-la-Vallée et Paris Diderot. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:43 - - Permalien [#]


"Ma thèse en 180 secondes" : l'édition 2015 est lancée

L'édition 2015 du concours « Ma thèse en 180 secondes » est lancée depuis lundi 27 janvier 2015. Au cours de ce challenge, les participants doivent vulgariser leur thèse en trois minutes, tout en la rendant intéressante et compréhensible par tous.
Un véritable exercice de style. Pour la deuxième année consécutive, le concours « Ma thèse en 180 secondes » organisé par le Centre national de recherche scientifique (CNRS) et la Conférence des présidents d'université (CPU), propose aux doctorants de présenter leur thèse en trois minutes seulement. L'édition 2015 est officiellement lancée, depuis le lundi 27 janvier. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:43 - - Permalien [#]

Droits d'inscription : une hausse pour les étudiants étrangers ?

Par Fabien Gallet. Augmenter les droits d’inscription des étudiants étrangers afin de financer les dépenses des établissements d’enseignement supérieur français. C’est ce que propose l’organisme France Stratégie, chargé de conseiller le Premier ministre, dans un rapport publié le 27 janvier 2015.
Les étudiants étrangers devraient payer plus pour étudier en France. C’est ce que recommande le rapport publié le 27 janvier 2015 par France Stratégie, un organisme rattaché au Premier ministre. Avec une forte augmentation des droits d'inscription, les universités et les grandes écoles pourraient notamment investir davantage à l’international. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:42 - - Permalien [#]

Recherche partenariale publique/privée > Pôles de compétitivité

Les pôles de compétitivité rassemblent des entreprises de toutes tailles, des établissements de formation et des laboratoires de recherche sur un territoire et un domaine technologique ou sectoriel donnés. Objectif commun : créer un environnement favorable à l'émergence de produits, procédés et services innovants. Fiche les pôles de compétitivité. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:36 - - Permalien [#]

L’allocation des moyens de l’État aux universités

Logo des juridictions financièresLa Cour des comptes rend public, le 27 janvier 2015, un référé sur l’allocation des moyens de l’Etat aux universités. Depuis 2007, l’évolution des financements de l’Etat a été plus favorable que celle des autres administrations publiques et place la France dans la moyenne des pays de l’OCDE. Les efforts de gestion réalisés par les universités leur permettent d’afficher dans leur ensemble une situation financière équilibrée. Les difficultés affectent principalement les établissements qui étaient déjà fragiles avant le passage aux responsabilités et compétences élargies. Toutefois, en dépit de la progression de ces financements, l'État n'a toujours pas mis en place de procédure de consolidation et de suivi, en particulier dans le domaine immobilier. En outre, le ministère chargé de l'enseignement supérieur n'a fait évoluer que tardivement son organisation pour l'adapter au contexte d'autonomie des universités, et les modes d'allocation des moyens ne lui permettent pas d'assurer un pilotage stratégique de l'enseignement supérieur. La Cour assortit son référé de cinq recommandations.

En conclusion, la Cour constate une augmentation, depuis 2007, des financements des universités par l'État qui permet au secteur, dans son ensemble, d'afficher une situation financière équilibrée. Or l'État n'a pas mis en place de procédure de consolidation et de suivi des financements budgétaires et extrabudgétaires, en particulier dans le domaine de l'immobilier. L'augmentation des moyens rend pourtant d'autant plus nécessaire cette exigence. De même, le ministère chargé de l'enseignement supérieur n'a fait évoluer que très tardivement son organisation pour l'adapter au contexte d'autonomie, et les modes d'allocation des moyens ne lui permettent pas d'assurer un pilotage stratégique de l'enseignement supérieur.
En conséquence, la Cour formule les recommandations suivantes :
recommandation n° 1 : mettre en place une procédure de consolidation des données au niveau des sites et au niveau national ;
recommandation n° 2 : revoir l'organisation du programme 150 sur les points suivants : découpage par actions, méthodes de calcul de la répartition des crédits entre les actions, affectation de la masse salariale entre l'enseignement et la recherche, identification des dépenses relatives à l'immobilier ;
recommandation n° 3 : assurer la traçabilité de l'utilisation des crédits extrabudgétaires et des bénéficiaires finaux de ces crédits ;
recommandation n° 4 : assurer la connaissance des crédits effectivement consacrés par les établissements universitaires à la maintenance de leur patrimoine ;
recommandation n° 5 : intégrer une partie de la masse salariale dans l'enveloppe du modèle d'allocation des moyens. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:34 - - Permalien [#]

Le bon usage des outils de communication numérique dans les entreprises (ORSE)

http://www.adef06.org/resources/ARRIERE+PLAN.jpgLe bon usage des outils de communication numérique dans les entreprises (ORSE)
« Comment mettre en œuvre de manière effective le droit à la déconnexion ?
Toutes les enquêtes (menées par des universitaires, syndicats, organismes publics ou privés) mettent en avant une ambivalence des outils de communication numérique dans les entreprises (messageries électroniques, smartphones, ordinateurs portables,….).
Ils ont, certes, des effets positifs mais aussi des effets contraignants, et notamment :

  •     ils remettent en cause de la séparation entre vie personnelle et activité professionnelle
  •     ils créent une culture de l’urgence et de l’immédiateté
  •     ils génèrent une surcharge de travail liée, entre autres, au sentiment de devoir gérer trop d’informations en un minimum de temps
  •     ils bouleversent les relations managériales.

Le guide de l’ORSE sur « le bon usage des outils de communication numérique » met à disposition des entreprises un outil pédagogique, conçu autour de 8 étapes clés, pour leur permettre de structurer une véritable politique de gestion de ces outils numériques…. »
Accéder aux liens

Posté par pcassuto à 13:51 - - Permalien [#]