La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a présenté, jeudi 22 janvier, son plan pour promouvoir la laïcité à l'école suite aux attentats perpétrés quelques semaines plus tôt. Certaines mesures concernent l'enseignement supérieur.
Le plan prévoit la désignation d'un référent « racisme et antisémitisme » au sein de chaque établissement. Les travaux de recherche qui concerneront les « causes de la radicalisation dans les sociétés contemporaines » seront davantage soutenus et des créations d'emplois d'enseignants-chercheurs verront le jour dans des « disciplines rares » liées au Moyen-Orient et au monde musulman. Voir l'article...