19 janvier 2015

Formation professionnelle et éducation citoyenne

Par Paul Santelmann, Responsable de la Prospective à l’AFPA. Suite à la tuerie des 7, 8 et 9 Janvier des membres de Charlie Hebdo, de policiers et de citoyens de confession juive, la minute de recueillement dans les établissements scolaires n’a pas toujours fait l’unanimité chez les élèves. Sans exagérer leur importance, ces rejets témoignent d’une rupture avec les principes qui fondent notre République et d’un manquement du système éducatif quant à la transmission des règles du vivre ensemble dans une société démocratique. Ainsi une note du conseil national d’évaluation du système scolaire (CNESCO) sur l’apprentissage de la citoyenneté à l’école fait apparaître que l’instruction civique, déjà faiblement portée dans l’enseignement général, est quasi-absente au sein des lycées professionnels. lien : http://www.cnesco.fr/wp-content/uploads/2015/01/CP_Education-civique120115.pdf.
Ainsi l’enseignement professionnel qui est déjà connoté comme voie de relégation des enfants de l’immigration et des couches populaires, s’avère donc un lieu de délitement du lien à la citoyenneté et à la laïcité. Ce constat est particulièrement inquiétant au sens où il confirme l’émergence de deux types de rupture et de contestation des principes démocratiques à travers un repli communautariste d’une partie des jeunes français issus de l’immigration mais aussi une sourde adhésion aux thèses extrémistes et national-populistes d’autres jeunes français mais « de souche » issus du monde ouvrier
. Voir l'article...

Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]
Tags :