15 janvier 2015

Après le bac > Licence : les mentions du domaine arts, lettres et langues

De la musique à l’archéologie en passant par la médiation culturelle, l’étude des langues (grammaire, syntaxe, vocabulaire…) et des civilisations du ou des pays d’expression (littérature, histoire, société…), le domaine d’études Arts, lettres et langues est vaste et les différentes mentions de licence bien spécifiques.
Les licences de lettres et de langues apportent un socle de connaissances générales recherchées dans d’autres domaines : documentation, communication, édition, journalisme, traduction, tourisme, commerce… Quant aux licences d’art, elles apportent une culture indispensable. Elles doivent être complétées par une spécialisation dans un autre domaine : droit, économie, management, médiation culturelle…

Accès aux licences du domaine
Les titulaires du bac L sont majoritaires dans les licences de ce domaine. Suivre certains enseignements de spécialité (en langue ou en art) au lycée ouvre parfois un accès prioritaire à ces mentions. Néanmoins, les titulaires d’un bac ES ou S peuvent postuler.
Les bacheliers technologiques et professionnels sont moins préparés pour continuer en filière littéraire, mais certains bacs techno permettent de s’inscrire dans les mentions de licence correspondant à leur spécialité d’origine : option instrument du bac TMD pour la licence musique et musicologie ou sciences et technologies du design-arts appliqués (STD2A) pour la licence arts.
Pour les mentions artistiques, mieux vaut postuler avec une pratique artistique préalable : cours de dessin, atelier de théâtre, formation en musique ou en danse au sein d’un conservatoire, etc. En musique, les étudiants sont parfois admis après audition ou tests de niveau.=
Si les licences sont ouvertes de droit aux titulaires du bac, l’inscription dans les filières de langues vivantes n’est pas automatique. Très demandées, les mentions de langues vivantes ne peuvent accueillir tous les bacheliers qui en font la demande via le site Admission-postbac (APB). Aussi, les universités sélectionnent les élèves de terminale sur dossier et tests de langues.

Accès en cours de licence
Possibilité d’accéder à la L2 ou L3 (2e ou 3e année de licence) pour ceux qui ont déjà suivi 2 années enseignement supérieur, notamment prépas littéraires ou écoles supérieures d'art.

Mention langues, littératures et civilisations étrangères et régionales
Pour qui
? Les bacheliers maîtrisant à la fois une langue vivante étrangère ou régionale (quelle qu’elle soit) et le français. Ainsi que les bacheliers ayant un réel intérêt pour la langue et la culture étudiées, ainsi qu’un bon niveau d’expression écrite et orale. Tous les bacheliers peuvent postuler.
Autre qualité attendue : de la curiosité pour la culture de la région ou des pays d’expression, notamment la littérature et l’histoire.
Avoir suivi un enseignement de spécialité langues au bac L ou être passé par une section linguistique au lycée est un avantage.
Au programme : anglais, allemand, espagnol, italien, mais aussi arabe, chinois, japonais, hébreu, polonais, russe, suédois… l’éventail des langues étrangères possible est large. Même variété du côté des langues régionales : basque, breton et celtique, catalan, créole, langue d’Oc, langue et culture corses, langues océaniennes, langues polynésiennes, occitan ou tahitien. Néanmoins, toutes les universités ne proposent pas l’ensemble des langues.
Assez littéraire, la formation s’appuie sur un socle d’enseignements en langue, en littérature, en compréhension écrite et orale de la langue choisie. Les étudiants approfondissent la grammaire et s’initient à la pratique de la traduction écrite et orale (thème et version) de textes littéraires et de textes de presse. Une étude approfondie de la phonétique et de la linguistique de la langue choisie est également au programme.
La formation s’appuie sur la culture et la littérature du (ou des) pays d’expression. Cette mention vise l’acquisition d’une culture propre à une langue étudiée.
L’un des objectifs est d’apporter une bonne maîtrise écrite et orale de la langue étudiée, ainsi qu’une connaissance de la civilisation à travers l’étude de la géographie, de l’histoire, des institutions, de la culture…
Et après ? Poursuite d’études conseillée en master (2 ans), idéalement dans la continuité du parcours professionnel choisi en L3. Inscription en  master MEEF (métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) pour préparer les concours du professorat des écoles ou du secondaire (CAPES et agrégation, mais aussi CAPLP lettres-langues). Attention, pour les langues régionales, très peu de postes aux concours.
Autre possibilité : rejoindre un IEP (institut d’études politiques) ou une école spécialisée (communication, traduction, interprétation…).
L’accès à la fonction publique européenne ou au ministère des affaires étrangères se fait sur concours : les lauréats ont souvent un bac + 5, voire un double profil droit-langue.
En savoir plus :

Posté par pcassuto à 09:49 - - Permalien [#]
Tags :


Après le bac > Licence : les mentions du domaine sciences humaines et sociales

Philosophie, histoire, géographie, théologie, psychologie…. Des mentions bien distinctes mais qui ont en commun d’être souvent plus exigeantes que prévu. Des études que l’on entreprend par goût personnel et pour la culture générale..

Accès aux licences du domaine
Les mentions de ce domaine d’études accueillent en 1re année (L1) des bacheliers généraux (L, ES, S) principalement.
Une bonne culture générale et une très bonne maîtrise de la langue française sont des atouts essentiels.

Accès en cours de licence
Possibilité d'entrer en L2 ou L3 (2e ou 3e année de licence), sur dossier, pour ceux ayant déjà effectué 2 années d'enseignement supérieures, notamment les sortants de prépas littéraires voir les titulaires d'un DUT infocom.

Les principales mentions en sciences humaines et sociales. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:45 - - Permalien [#]
Tags :

Après le bac > Les licences

A la rentrée 2014, les licences se déclinent en 45 mentions réparties sous 4 domaines d’enseignement. A noter le rattachement de certaines mentions à un domaine peut varier d’une université à l’autre. Pour vous y retrouver, voici un dossier spécial qui vous présente les différentes mentions de la nouvelle nomenclature auxquelles vous pouvez vous inscrire sur APB dès cette année.

Les licences du domaine Arts, lettres et langues.
Le domaine d'études Arts, lettres et langues propose 9 différentes mentions de licence : arts ; arts plastiques ; arts du spectacle ; musique et musicologie ; lettres ; langues, littératures et civilisations étrangères et régionales ; langues étrangères appliquées ; sciences du langage ; lettres, langues. Des études que l'on entreprend par goût personnel et pour la culture générale.
Les licences du domaine Sciences humaines et sociales.
Les mentions proposées en licence du domaine Sciences humaines et sociales sont au nombre de 12  : humanité ; sciences de l'homme, anthropologie, ethnologie ; histoire ; information et communication ; histoire de l'art et archéologie ; géographie et aménagement ; sociologie ; psychologie ; sciences de l'éducation ; philosophie ; sciences sociales ; théologie. Au programme : des parcours bien distincts mais qui ont en commun d’être souvent plus exigeantes que prévu. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:43 - - Permalien [#]

Que faire après le bac ? Valider ses acquis professionnels

Vous avez quitté l'école sans le bac ? Il existe des solutions vous permettant de reprendre des études supérieures, passer des concours d'entrée en écoles ou encore valider vos acquis professionnels.

Valider ses acquis professionnels
Dans le cadre de la validation des acquis de l’expérience (VAE), il est possible d’obtenir tout ou partie d’un diplôme (bac pro, BTS, DUT...) ou d’un titre professionnel (CQP, titre homologué au RNCP...) avec 3 ans d’expérience au minimum. En savoir plus : portail de la VAE. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:38 - - Permalien [#]

Que faire après le bac ? Préparer le diplôme d'accès aux études universitaires (DAEU)

Vous avez quitté l'école sans le bac ? Il existe des solutions vous permettant de reprendre des études supérieures, passer des concours d'entrée en écoles ou encore valider vos acquis professionnels.

Préparer le diplôme d'accès aux études universitaires (DAEU)
Comme le bac, le DAEU permet une poursuite d'études supérieures.
Pour le préparer, en 1 an, il faut avoir au moins 24 ans (ou 20 ans et 2 ans d’activité professionnelle). Il faut donc attendre 2 à 4 ans après son échec au bac pour s’y inscrire.
Le DAEU a 2 options :

  • A, littéraire, juridique (français-langues, options : histoire, géographie, mathématiques...)
  • B, scientifique (français-mathématiques, options : physique, chimie, sciences de la nature et de la vie).

Se renseigner auprès du service de formation continue des universités.
Le centre national d'études à distance (Cned) propose une préparation à distance. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:36 - - Permalien [#]


Valoriser le travail des chercheurs dans les médias

Logo - Thot CursusPar Alexandre Roberge. La science a fait progresser largement nos sociétés. Nos technologies actuelles sont le résultat de décennies de recherche. Il est donc essentiel qu'il y ait un lien médiatique pour rapprocher le grand public de ce qui se passe, entre autres, dans les laboratoires. Pourtant, ce rapport entre médias et science se fragilise. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:25 - - Permalien [#]

Que vaut réellement un MOOC sur votre CV ?

Logo - Thot CursusPar Philippe Menkoué. Possibilité offerte à tous de suivre des cours d’universités prestigieuses gratuitement ou à moindre coût, universalisation d’une éducation de qualité, formation moins contraignante et bien plus, on ne compte plus les avantages des MOOCs.
Au delà des angélismes sur MOOCs lus et entendus çà et là, le débat autour de la valeur académique des MOOCs reste ouvert ou entier. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:24 - - Permalien [#]
Tags :

Apprendre à concevoir des cours en ligne

Logo - Thot CursusPar Philippe Menkoué. Si les enseignants et autres formateurs sont de plus en plus nombreux à se lancer dans la conception de cours en ligne, peu d'entre eux disposent des bases théoriques et pratiques pour créer des parcours de formation motivants et efficaces.
Méthodologies pour le développement de cours e-learning. Un guide pour concevoir et organiser des cours d'apprentissage numérique. FAO, 2012. http://www.fao.org/docrep/015/i2516f/i2516f00.htm. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:22 - - Permalien [#]

3 bonnes raisons d’utiliser Google Drive à des fins pédagogiques

Google Drive est une plateforme collaborative de gestion de fichiers bien connue dans le monde de l’entreprise. Cet outil peut également être utile dans un cadre pédagogique. Système d’édition en ligne, partage de fichiers, stockage des documents… Les raisons qui font de cet outil un atout pour vous et vos apprenants sont nombreuses. La preuve par 3. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:19 - - Permalien [#]

Les bonnes pratiques du elearning en entreprise – 2014

Je suis tombé sur une étude intéressante relayée sur le portail Skoden. Actu de qualité à première vue… Revenons donc sur cette étude.
« Jacques Desjardins, président fondateur de ViVa Innovation, une entreprise de gestion de formations en ligne au Québec, présente dans ce diaporama les élémGaucheents fondamentaux de la mise en place du e-learning en entreprise. » Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:17 - - Permalien [#]