La démarche de VAE (Validation des acquis de l’expérience) peut s’avérer complexe. Afin de limiter les risques d’abandon ou de non-validation de la certification, un accompagnement est conseillé.
Les différents moments de l’accompagnement à la VAE
L’accompagnement ne recouvre au sens strict qu’une partie des étapes du parcours de validation des acquis de l’expérience (VAE) : celles situées entre la déclaration de recevabilité de la candidature du candidat (validation du livret 1) et le dépôt du dossier, voire la présentation devant le jury.
Cet accompagnement, susceptible de bénéficier en priorité aux candidats les moins qualifiés, intervient également en amont, dès la constitution du dossier de recevabilité, et en aval de la décision du jury, lorsque celui-ci n’a prononcé qu’une validation partielle de la qualification. L’objectif de ces différents accompagnements, qui englobent la totalité des étapes du parcours de VAE, est de limiter les risques d’abandon ou de non-validation de la certification.
Quels que soient l’accompagnement et le prestataire qui le délivre, les observateurs soulignent également l’importance de faire bénéficier les candidats d’un référent unique, et d’adapter les prestations et leurs durées aux contraintes du candidat (horaires souples pour un demandeur d’emploi par exemple) et au calendrier des étapes de la démarche de VAE (assurer un délai réduit entre la préparation de l’entretien avec le jury et l’entretien par exemple). Voir l'article...