27 décembre 2014

Quelle place pour la religion à l'Université ?

AccueilPar Louise Tourret, Marie-Caroline Missir. Quelle place pour la religion à l'Université ?

Avec Jean-Pierre Obin, Inspecteur général et auteur d'un rapport sur Les signes religieux et la laïcité à l'Ecole... transposés à l'Université.

Il enseigne les sciences de l'éducation à l'Université de Cergy-Pontoise et l'Université de Versailles St Quentin en Yvelynes. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:50 - - Permalien [#]


Recrutement de « gens bizarres », nouvelles compétences, « startupisation » : les 10 articles les plus lus sur manpowergroup.fr

Par L'Atelier de l'Emploi.  RÉTROSPECTIVE. Quels sont les sujets qui ont le plus marqué nos lecteurs et que nous disent-ils sur les enjeux RH les plus plébiscités ? L'Atelier de l'emploi revient sur les 10 articles les plus lus cette année.
Parmi les articles les plus lus en 2014, trois thématiques émergent : le recrutement en pleine mutation, les besoins en compétences en plein essor et la transformation digitale de l’entreprise qui est aussi une transformation des RH. Suite...

Posté par pcassuto à 21:45 - - Permalien [#]

L’externalisation RH en 2014 (1/2) : Les entreprises ne “recrutent” plus, elles cherchent des solutions RH

Par L'Atelier de l'Emploi. Et si le boom de l'externalisation RH s'expliquait par un changement d'approche profond dans la manière de pratiquer les RH ? Un livre blanc ManpowerGroup Solutions fait le point sur une tendance de fond.
« L’externalisation RH, banalisée dans la culture anglo-saxonne, tend à gagner du terrain en France ». C’est ainsi que peut se résumer le constat qu’établissait le Président de l’European Outsourcing Association (EOA) FranceTony Bocock, à la mi-2014. Pourtant, comme le notait déjà Les Echos, l’externalisation des process RH, certes en progression, resterait en France dans une assez large mesure « cantonné[e] aux tâches chronophages et à faible valeur ajoutée ». Suite...

Posté par pcassuto à 21:44 - - Permalien [#]

Les enjeux de l’innovation - Une synthèse qui ouvre des portes

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 101.
Une synthèse qui ouvre des portes, p.11 de Universités & Territoires n° 101.
En conclusion d’un journée riche en débats, Loïc Laroche, chef du service Recherche et Innovation de Lille Métropole, a accepté de livrer à l’assistance, « sur le vif », une éclairante synthèse des débats.
En qualifiant de « riche » ce premier séminaire « Innovation, transfert, écosystèmes », Loïc Laroche semble dès l’introduction avoir résumé le sentiment des nombreux participants. Il s’est ensuite attaché à revenir sur cinq idées principales soulevées au cours de la journée. Parmi celles-ci, un indéniable changement de paradigme dans le développement économique des collectivités ESR. S’inspirant ici de l’intervention matinale de Pierre Velz, Président Directeur général de l’établissement public Paris-Saclay,. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 101.

Posté par pcassuto à 21:22 - - Permalien [#]

Les enjeux de l’innovation - L’Université Bretagne-Loire, objectif 2016 !

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 101.
L’Université Bretagne-Loire, objectif 2016, p.8 de Universités & Territoires n° 101.
Pour parler de ce projet d’envergure, réunissant la Bretagne et les Pays de la Loire, le président de l’Université Nantes Angers Le Mans Jacques Girardeau était accompagné par Véronique Stephan, directrice recherche, innovation et enseignement supérieur de Nantes Métropole. Cas pratique.
« Territoire pertinent d’un point de vue technologique et industriel », comme l’introduit Jacques Girardeau - puisque chercheurs et entreprises de la zone travaillent sur les mêmes domaines -, le projet de communauté d’universités et d’établissements Université Bretagne Loire (UBL) est né d’une longue histoire de coopération entre les deux régions. Avec 7 universités membres (sur les 6 sites principaux et 12 secondaires), 14 écoles (sur 43), 4 CHU et 2 à 6 organismes de recherche associés (sur 12), le territoire concentre 160 000 étudiants (dont 100 000 sur Nantes et Rennes), et 120 000 personnels de recherche distribués sur 250 laboratoires.
Si un partage des bonnes pratiques existait dès 2000 (dans le cadre du Réseau universitaire Ouest-Atlantique), avec par exemple des délégations CNRS et INSERM communes ou deux grandes écoles bi-régionales, les coopérations se sont intensifiées depuis 2009, autour notamment de 10 pôles de compétitivité, de spécialisations intelligentes et de nombreux objets du Plan d’Investissement d’Avenir (dont une SATT) partagés.
Ainsi, le lancement de l’UBL au 1er janvier 2016 doit permettre un accroissement tant de la visibilité que du positionnement international du territoire, une amplification de la puissance en termes de recherche, formation et innovation/ relation avec les entreprises, et une organisation fédérale, en réseau, « permettant aux établissements de travailler en coopération » plutôt qu’en compétition. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 101.

Posté par pcassuto à 21:19 - - Permalien [#]


Les enjeux de l’innovation - Expériences mises en oeuvre dans les agglomérations

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 101.
Expériences mises en oeuvre dans les agglomérations, p.7 de Universités & Territoires n° 101.
Pour commencer, le responsable du développement économique et de la stratégie pour l’agence d’urbanisme de l’agglomération marseillaise, Patrick Tanguy, présente brièvement la Fédération nationale des agences d’urbanisme (FNAU) et sa « cinquantaine d’agences en France », et avec Angelique Tholoniat-Frachisse, de l’agence d’urbanisme de la région stéphanoise, situe la genèse de cette étude exploratoire dans des travaux de la DATAR, appelant notamment à interroger « la robustesse des systèmes urbains dans le champ de l’innovation. »
Huit agences d’urbanisme ont travaillé sur les deux régions partenaires pour cette étude conduite avec le CGET et en partenariat avec Eurolio ( Observatoire européen des données localisées de l’innovation), avec pour objectifs d’une part la mesure des productions et de l’appétence des territoires à publier et à breveter, la mise en évidence des spécialisations, et l’appréhension des coopérations d’innovation entre potentiels scientifique et technologique ceci afin de dresser une typologie des territoires. D’autre part, il s’agissait de cerner l’éventail des coopérations, selon une approche territoriale, d’identifier les acteurs majeurs dans cette construction des coopérations, afin cette fois de décrire les systèmes urbains de l’innovation, puis de les rapprocher de ceux caractérisés par la DATAR. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 101.

Posté par pcassuto à 21:16 - - Permalien [#]

Les enjeux de l’innovation - Retours d’expérience des parties prenantes

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 101.
Retours d’expérience des parties prenantes, p.3 de Universités & Territoires n° 101.
Cette table-ronde animée, par Damien Denizot, chargé de mission « politique urbaines » de l’AdCF, a permis à Ludovic Valadier, responsable du département Économie de la connaissance à la Caisse des Dépôts, Alain Khemili, responsable du pôle Innovation intelligence économique de CCI France, Yannick Giry, directeur délégué à la stratégie régionale innovation de la Région Nord-Pas-de-Calais, Alain Storck, président de l’Université de Technologie de Compiègne, représentant la Conférence des présidents d’université (CPU), et Alain Abecassis, chef du service de la coordination stratégique et des territoires (MESR), d’exposer leur stratégie d’innovation et d’expliquer comment les collectivités locales ont un rôle à jouer au sein de leurs dispositifs. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 101.

Posté par pcassuto à 21:12 - - Permalien [#]

Les enjeux de l’innovation

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 101.
Les enjeux de l’innovation, p.2 de Universités & Territoires n° 101.
Pierre Veltz Président Directeur Général de l’Établissement public Paris-Saclay, a ouvert le séminaire en précisant que l’ESR français se trouve « dans une forme de transition inachevée où l’on se cherche encore (...) : Nous sommes en train de passer d’un modèle français de l’innovation à un modèle écosystémique. »
Historiquement, notre modèle est organisé autour de grandes avancées technologiques et de grands projets, pour lesquels l’État joue un rôle déterminant « en symbiose avec les grandes entreprises françaises de technologie ». Comment caractériser le nouveau modèle d’innovation ?
Aujourd’hui, nous reconnaissons le caractère collectif de la performance et de l’innovation. Et cette performance met en jeu dans une gamme ouverte une multitude d’acteurs : grands groupes, start-ups, PME, universités, organismes de recherche. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 101.

Posté par pcassuto à 21:07 - - Permalien [#]

Universités & territoires n° 101 - Éditorial "Dynamiques de l’innovation"

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & territoires n° 101.
Par Nicolas Delesque, Directeur de la publication. Éditorial "Dynamiques de l’innovation" de Universités & Territoires n° 101.
Le compte-rendu de ce séminaire s’inscrit dans un mouvement de réflexion et d’échanges sur l’implication des villes et agglomérations en soutien à l’Enseignement Supérieur et la Recherche (ESR) entre l’AdCF, l’ACUF, l’AMGVF, la FNAU et l’AVUF, le partenaire historique de notre publication.
Cette démarche commune a été initiée lors du débat sur la Loi « Fioraso », relative à l’enseignement supérieur et à la recherche, du 22 juillet 2013. Une étude conjointe visait à identifier de manière précise l’implication des collectivités dans les politiques locales sur le volet ESR (part du financement des agglomérations, rôle dans les CPER, etc). À présent, ce travail collectif se poursuit sous forme d’animation d’un réseau national des Collectivités ESR. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 101.

Posté par pcassuto à 21:04 - - Permalien [#]

FPSPP - La péréquation des fonds paritaires

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP)
Institué par la loi Orientation Formation du 24 novembre 2009, le FPSPP assure la péréquation des excédents des organismes collecteurs (OPCA et OPACIF) et le financement d'actions de qualification ou de requalification pour des salariés et des demandeurs d’emploi.
Alimenté jusque 2015 par un prélèvement de 5 à 13 % sur les contributions des employeurs aux OPACIF et OPCA, il affecte ses ressources, complétées par l’Etat et/ou le FSE, en faveur de publics prioritaires déterminés par un accord paritaire conclu le 3 octobre 2012  et décliné dans une convention-cadre 2013-2015 entre l'Etat et le FPSPP.
A compter de 2016, une cotisation fixe sera dédiée au financement du FPSPP. Elle sera versée par chaque OPCA au FPSPP. Issue de la contribution unique Formation des employeurs de 10 salariés et plus, elle correspondra à 0,15 % ou 0,20 % de sa masse salariale (selon l'effectif).
1. La péréquation des fonds paritaires
Le FPSPP effectuer des versements complémentaires aux OPCA dont la collecte est insuffisante pour assurer le financement des contrats de professionnalisation. Pour en bénéficier, ils doivent affecter au moins 50 % de leur collecte au titre de la professionnalisation, au financement de contrats de professionnalisation et du fonctionnement des CFA. Une autre condition est nécessaire : la part des fonds engagés pour la prise en charge des contrats de pro. doit être supérieure ou égale à 25 % de cette collecte.
Par ailleurs, à partir de 2016, les OPCA (qui ne sont pas également OPACIF) vont reverser une partie de leur collecte au FPSPP qui répartira les sommes dédiées au financement des congés individuels de formation entre les FONGECIF. Cette répartition s'effectuera selon la masse salariale des établissements de chaque région et selon les modalités prévues par la convention cadre Etat-FPSPP.
A titre transitoire pour les années 2015, 2016 et 2017, elle s'effectuera en tenant compte du montant perçu par les FONGECIF au cours des trois années précédant l'année en cause.

Posté par pcassuto à 19:11 - - Permalien [#]