26 décembre 2014

Archaeological Research in France

The influence of French archaeology dates from the end of the nineteenth century, when France established archaeological and cultural missions in the Middle East, Asia, and other areas. Today, archaeologists from the Institut de France, the Centre National de Recherche Scientifique (National Center for Scientific Research), and major French cultural and research institutions (the Louvre, the National Museum of Natural History, and the universities) participate in more than 150 French-led excavation projects abroad supported by the French Ministry of Foreign Affairs. In 2001 the mission in Chad led by Michel Brunet of the University of Poitiers discovered the scull of a seven-million-year-old hominid. In France, numerous archaeological sites of global renown, such as the caves of Lascaux and the Chauvet-Pont d’Arc grotto, remain the subject of intense study.
The establishment of archaeology as a scientific discipline is often associated with Flavio Biondo and his fifteenth-century work on the ruins of ancient Rome (De Roma instaurata, 1444-1446). In France, modern archaeology is associated with Jean-François Champollion (1790–1832), who deciphered the hieroglyphics and is considered the founder of Egyptology. Champollion established the chair in ancient Egyptian studies at the Collège de France in 1831. The archaeology of historical periods was born in the Renaissance, along with philology and art history. Under the influence of André Leroi-Gourhan (1911-1986), prehistory branched off from the study of sediments to focus more on human civilizations. The archaeology of other periods evolved more slowly to include the study of techniques and civilizations. The twentieth century also saw the creation in France of institutions dedicated to archaeology, leading up to the merger in 2009 of the offices of archaeology, ethnology, and general resources of the Ministry of Culture and Communication. More...

Posté par pcassuto à 01:57 - - Permalien [#]
Tags :


La recherche en Sociologie en France

Science des faits et groupes sociaux humains, la sociologie a pour objet la compréhension et l’explication de l’impact social sur les représentations et les comportements humains. La variété de ses domaines d’applications et d’interventions en fait une des disciplines majeures de la recherche contemporaine en Sciences humaines et sociales. Les sociologues français, dont les travaux couvrent d’autres disciplines comme la philosophie, l’anthropologie ou l’ethnologie, sont de renommée internationale : Marcel Mauss, Claude Lévi-Strauss, Raymond Aron, Pierre Bourdieu, Edgard Morin, René Girard, Michel Crozier…
Le terme « Sociologie » a pris tout son sens avec Auguste Comte (Système de politique positive ou Traité de sociologie, instituant la religion de l’humanité, 1851-1854) que l’on considère comme l’un des pères fondateurs de cette discipline nouvelle. Il définit et désigne la Sociologie comme une discipline dont l’objet principal est la mise en évidence des lois de l’évolution sociale et historique. Considérée comme une science exacte à l’identique de la physique ou de la chimie, elle doit aussi avoir l’ambition d’une philosophie moderne s’inscrivant dans le monde contemporain.
Auguste Comte influença le grand sociologue anglais Herbert Spencer (1820-1903) qui concevait également la sociologie comme une science positive, reposant sur la collecte et l’analyse méthodique de faits et ayant pour premier objet l’étude de l’évolution sociale. L’influence de Comte fut moins importante en Allemagne qu’en Angleterre, le mot « sociologie » s’imposant seulement à la fin du XIXème siècle avec Max Weber (1864-1920). Selon les sociologues classiques allemands, la sociologie n’est pas destinée à se substituer à la philosophie. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 01:54 - - Permalien [#]
Tags :

Sociological Research in France

As a science of human social facts and groups, sociology aims to comprehend and explain the impact of society on human thinking and behavior. The wide variety of sociology’s applications make it a major force in contemporary research in the humanities and social sciences. French sociologists—whose work often extends into or overlaps with disciplines such as philosophy, anthropology, and ethnology—have achieved international renown. Prominent examples include Marcel Mauss, Claude Lévi-Strauss, Raymond Aron, Pierre Bourdieu, Edgard Morin, René Girard, Michel Crozier…
The term “sociology” acquired its modern meaning from the work of Auguste Comte (Système de politique positive, ou Traité de sociologie, instituant la religion de l’humanité, 1851–54), who is considered one of the founding fathers of the new discipline. Comte conceived of sociology as a discipline having as its main objective the discovery of the laws of social and historical evolution. As a science no less exact than physics or chemistry, sociology was also destined to become a modern philosophy reflecting its new stature in the contemporary world.
Auguste Comte influenced the great English sociologist Herbert Spencer (1820–1903), who also conceived of sociology as a positive science based on the methodical collection and analysis of observed facts and taking as its chief objective the study of the evolution of societies. Comte’s influence was less important in Germany than in England, and the word “sociology” did not take hold there until the end of the nineteenth century, with the work of Max Weber (1864–1920). In the minds of the founding German sociologists, sociology was not destined to become a substitute for philosophy. More...

Posté par pcassuto à 01:52 - - Permalien [#]
Tags :

La recherche en Musicologie en France

C’est au XIXe siècle que le terme musicologie apparaît dans la langue française pour désigner une discipline scientifique qui s’intéresse à la théorie, l'esthétique, l'histoire, la création, et la critique musicale. La recherche en musicologie – ars musica selon l’expression médiévale, ou Musikwissenschaft selon la terminologie germanique – a construit des méthodes de recherche propres, dérivées de domaines des sciences humaines (littérature et linguistique), sociales (anthropologie et ethnologie) ou exactes (physique et mathématiques). Tradition française d’étude théorique et scientifique de la musique – René Descartes (Abrégé de musique, 1618), Jean-Jacques Rousseau (Dictionnaire de musique, 1767), Jacques Chailley (Traité historique d’analyse harmonique, 1951), Pierre Boulez (Penser la musique aujourd'hui, 1963) – la recherche en musicologie se développe parallèlement à une intense activité musicale : en 2010, les 139 conservatoires français ont accueilli 140 000 étudiants, les 1 500 musiciens des orchestres classiques français ont donné plus de 2 000 concerts, et près de 40 000 concerts de musiques actuelles ont réuni 20 millions de spectateurs. Emblématiques d’une recherche liée à la pratique musicale le Doctorat d’interprète récemment mis en place, l’Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique (IRCAM) ou la Cité de la Musique rassemblent musiciens, compositeurs et chercheurs qui travaillent, de concert, à la reconnaissance et l’enrichissement de l’ars musica française. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 01:39 - - Permalien [#]
Tags : ,

Musicological Research in France

It was in the nineteenth century that the term musicologie appeared in the French language to denote a scientific discipline devoted to musical theory, esthetics, history, creativity, and criticism. Musical research–ars musica in the medieval lexicon, or Musikwissenschaft in German—has developed its own methods of research and scholarship derived from the humanities (literature and linguistics), the social sciences (anthropology and ethnology), and exact sciences (physics and mathematics) The French tradition of theoretical and scientific study of music is long, comprising René Descartes (Abrégé de musique, 1618), Jean- Jacques Rousseau (Dictionnaire de musique, 1767), Jacques Chailley (Historical Treatise of Harmonic Analysis, 1951), Pierre Boulez (On Music Today, 1963). Music scholarship has developed alongside intense musical activity. In 2010, France’s 139 conservatories enrolled 140,000 students; 1,500 professional classical musicians gave 2,000 concerts; and 40,000 popular music concerts attracted nearly 20 million listeners. Emblematic of research tied to musical practice—as exemplified by the recently established Doctorate in interpretation—organizations such as the Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique (IRCAM, institute for acoustical and musical research and coordination) and the Cité de la Musique bring together musicians, composers, and scholars to collaborate on exploring and advancing the French ars musica. More...

Posté par pcassuto à 01:37 - - Permalien [#]
Tags : ,


La recherche en sciences de l’environnement en France

Avec l’épuisement des ressources de la planète, la sauvegarde de l’environnement est un des défis majeurs de la recherche et de l’innovation françaises pour un développement et une agriculture durables permettant aux sociétés de subvenir à leurs besoins d’alimentation tout en préservant leur sécurité menacée, pour certaines, par le changement climatique. L’économie de ressources et de matières premières font ainsi, avec le climat et l’air, l’objet d’études qui intègrent l’écologie et les milieux naturels, l’eau et la biodiversité, la chimie verte, les écosystèmes, les géosciences, l’aménagement des territoires, la gestion des ressources naturelles et des déchets, ainsi que les écotechnologies, les énergies alternatives et les transports. Le défi "Climat, environnement, matières premières" fait partie des sept défis sociétaux retenus par le programme de rechercheet d’innovation de l’Union Européenne Horizon 2020. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 01:32 - - Permalien [#]
Tags :

Research in environmental sciences in France

With the depletion of the planet’s resources, preserving the environment has become one of the major challenges of French research and innovation. Those efforts are aimed at developing sustainable forms of growth and agriculture that will enable societies to meet their needs for food and adapt successfully to climate change.
Conserving resources and raw materials, mitigating climate change, and protecting air quality are the subjects of research efforts that bring together disciplines as diverse as ecology and natural milieus, water and biodiversity, green chemistry, ecosystems, the geosciences, land-use planning, and management of natural resources and wastes, as well as ecotechnologies, alternative energy, and clean transportation. The "Climate, Environment, Raw Materials" challenge is one of seven social challenges embraced by the European Union’s Horizon 2020 program of research and innovation. More...

Posté par pcassuto à 01:30 - - Permalien [#]

La recherche en neurosciences et sciences cognitives en France

Les maladies du cerveau et du système nerveux représentent en Europe le premier poste de dépenses de santé, toutes pathologies confondues, avec 800 milliards d’euros par an. En France, dans les domaines des neurosciences, des sciences cognitives, de la neurologie, de la psychiatrie et des organes des sens, 625 équipes de recherche sont actives, tous organismes confondus, Inserm, CNRS, Universités, INRA, CEA, Institut Pasteur, INRIA…
La compréhension de l’organisation et du fonctionnement du cerveau constitue un défi de la recherche internationale à laquelle participe 2500 enseignants-chercheurs, près de 250 équipes et plus de 80 unités de recherche françaises et laboratoires rattachés à une vingtaine d’Écoles Doctorales en Biologie et Sciences de la vie et de la santé. La recherche française en neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie et organes des sens est classée au 3e rang européen, derrière l’Angleterre et l’Allemagne, et au 7e rang mondial.
Depuis 2005, l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) a financé près de 1000 projets en neurosciences, soit près du quart des projets attribués en biologie et santé. Au niveau européen, sur la quarantaine de projets lauréats du Conseil européen de la recherche (ERC) on note une forte proportion dans le domaine des neurosciences cognitives. Les chercheurs français sont également les pionniers dans le domaine de la neurochirurgie fonctionnelle, des biothérapies, de la thérapie cellulaire et génique, ainsi que dans le développement des interfaces cerveau-machine. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 01:28 - - Permalien [#]
Tags :

Research in neuroscience and cognitive science in France

All put together, diseases of the brain and the nervous system represent the largest single area of health expenditure in Europe, at €800 billion per year. In France, 625 research teams are active across all bodies in the fields of neuroscience, cognitive science, neurology, psychiatry, and sensory organs, at different institutions such as Inserm, CNRS, universities, INRA, CEA, Institut Pasteur, and INRIA. Understanding the organization and functioning of the brain remains a challenge for international research conducted in France, in which some 2 500 faculty and researchers are involved, working in about 250 teams and over 80 research units and laboratories associated to 20 Doctoral Departments in biology and the life and health sciences.
French research in neuroscience, cognitive science, neurology, psychiatry, and sensory organs is ranked third in Europe, behind the UK and Germany, and seventh worldwide. Since 2005, the National Research Agency (ANR) has funded some 1,000 neuroscience projects, nearly a quarter of them in biology and health. At the European level, of the 40 projects granted support by the European Research Council (ERC), a high proportion is found in the field of cognitive neuroscience. French researchers are also pioneers in the field of functional neurosurgery, biotherapy, and cellular and gene therapy as well as the development of brain-machine interfaces. More...

Posté par pcassuto à 01:26 - - Permalien [#]
Tags :

La recherche en biotechnologies en France

La France se place au 3e rang européen, derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne, avec 400 entreprises de biotechnologies qui emploient environ 6000 personnes dont plus de la moitié en Recherche et Développement. Les biotechnologies jouent un rôle de plus en plus important dans le secteur des industries de santé, mais ont aussi un rôle émergent dans les secteurs de l'environnement, de l'agriculture, de l'agro-alimentaire, de la santé. L’énergie, les matériaux et la chimie sont également concernés.
La première priorité concerne la santé, le bien-être, l’alimentation et les biotechnologies
AVIESAN, alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé : http://www.aviesan.fr
Créée en 2009, elle associe l’INSERM, le CNRS, le CEA, l’INRIA, l’Institut Pasteur, la Conférence des présidents d’université (CPU), ainsi que la Conférence des directeurs généraux de Centre Hospitalier universitaire (CHU). Elle a pour vocation à représenter la France dans les instances de programmation internationale pour tous les aspects ayant trait aux sciences de la vie et de la santé. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 01:23 - - Permalien [#]
Tags :