Au plan national, le suivi de ces sorties et le retour dans l’emploi des ex-emplois d’avenir fera l’objet d’un pilotage spécifique au sein d’un comité présidé par le ministère du Travail au sein duquel siégeront la DGEFP, l’Union nationale des Missions locales, le Conseil national des Missions locales, l’Agefiph et Cheops (la confédération des opérateurs de placement), chargé d’étudier les passerelles possibles pour permettre aux anciens emplois d’avenir d’être guidés vers l’emploi de longue durée.
Fiche d'appui en faveur de la mobilisation pour les Emplois d'avenir. Voir l'article...