03 décembre 2014

Manuel Valls aime-t-il l’Université et la recherche?

Alors que le nombre d’étudiants augmente et que « les conditions d’encadrement et d’enseignement se dégradent », le budget de l'enseignement supérieur et de la recherche va encore diminuer en 2015, s'inquiète l'universitaire William Gasparini, qui propose une solution de refinancement : « réaffecter à la recherche publique une part du Crédit impôt recherche qui en l’état actuel est intégralement perçu par les entreprises. » Voir l'article...

Posté par pcassuto à 11:33 - - Permalien [#]


D'où vient le mécénat.. de Michel Serres

http://profilepics.canalblog.com/profilepics/2/4/244058.jpgLa principale institution scientifique du monde arabe médiéval est le mécénat, Michel Serres (XXème siècle)
Le calife Al Mansour, en 762 fait venir Jurgis, médecin indien, pour soigner son alcoolisme. Après l’avoir guéri, le docteur s’installe à sa cour. Ainsi Bagdad fixe des hommes de science parfois arabes, souvent chrétiens ou juifs. En un siècle, entre 632, mort du prophète Mahomet, et 732, bataille de Poitiers, l’empire arabe s’est constitué. Il domine la Perse et s’arrête avant l’Inde, récupérant toutes les grandes bibliothèques de l’Empire byzantin. Peu avant 700, la langue des Bédouins de l’Arabie préislamique, l’arabe, dont le Coran a fait la langue de la Révélation, devient obligatoire. Les califes, vizirs, émirs, sultans assoient leur pouvoir régional en finançant des écoles de prestige. Leur but politique vise à donner à l’Islam, les moyens de dépasser les civilisations vaincues militairement. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 11:30 - - Permalien [#]

Assises régionales de l’orientation - Mercredi 17 décembre 2014 - Marseille

Numero_VertAssises régionales de l’orientation. Mercredi 17 décembre 2014 de 9h00 à 13h00
Hôtel de Région - Hémicycle
27, Place Jules Guesde
13002 MARSEILLE
La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale confie de nouvelles missions aux Régions en matière d'orientation. Elle organise une coordination nationale et régionale nouvelle et simplifiée, devant permettre de mieux articuler les actions entre les différents acteurs de l`orientation, de la formation professionnelle et de l'emploi : État, Régions et partenaires sociaux.
Dans ce cadre, l'État définit, au niveau national, la politique d`orientation des élèves et des étudiants dans les établissements scolaires et les établissements d'enseignement supérieur. Il impulse une politique éducative de l`orientation de façon à développer chez tous les élèves et étudiants une compétence à s'informer, à découvrir le monde économique et social et à construire leurs projets et parcours de formation. Il s'appuie pour cela sur l`ONISEP, les services d'orientation de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur, principalement les centres d`information et d`orientation (CIO) ainsi que les services communs universitaires d'information, d'orientation et d'insertion professionnelle (SCUIO-IP).
La Région quant à elle, organise le service public régional de l'orientation (SPRO) tout au long de la vie. Elle assure la mise en réseau de tous les services, structures et dispositifs qui concourent sur son territoire à sa mise en œuvre. Elle coordonne les actions des autres organismes participant au service public régional de l'orientation, ainsi que la mise en place du conseil en évolution professionnelle.
Cette mise en réseau des structures qui interviennent dans le champ de l'orientation scolaire et professionnelle et développent des modalités d'intervention, ainsi qu'une offre de services qui leurs sont propres, constituent un enjeu important.
D'ores et déjà, à travers la volonté des acteurs de conjuguer leurs efforts pour offrir un service plus accessible et adapté à chaque personne, de nombreuses initiatives sur le territoire, en matière de mutualisation de ressources et de pratiques collaboratives, ont vu le jour. Mais si toutes les structures partagent une même mission d`intérêt général, celle d'accompagner les personnes dans leur orientation professionnelle, les articulations entre les différentes offres de services et la mise en œuvre effective de coopérations peuvent se heurter à un certain nombre d'obstacles.
Il s'agit d'envisager comment dans ce contexte, il est possible de créer les conditions de développement des coopérations entre les professionnels, coopérations indispensables à la mise en œuvre du SPRO.
Consultez le programme détaillé et inscrivez-vous en ligne. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:58 - - Permalien [#]
Tags :

Ecadrement des périodes de formation en milieu professionnel et des stages

http://www.adef06.org/resources/ARRIERE+PLAN.jpgPublication du décret n° 2014-1420 du 27 novembre 2014 relatif à l'encadrement des périodes de formation en milieu professionnel et des stages

« Publics concernés : élèves et étudiants accomplissant une période de formation en milieu professionnel ou un stage dans le cadre de leur cursus de formation initiale, établissements d'enseignement ou de formation publics ou privés de l'enseignement secondaire et de l'enseignement supérieur, organismes de droit public ou de droit privé accueillant des stagiaires.

Objet : dispositions réglementaires du code de l'éducation relatives aux stages.

Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain du jour de sa publication, à l'exception du 2° du V de son article 1er relatif au montant de la gratification due au stagiaire.

Notice : le décret modifie certaines dispositions relatives aux périodes de stages afin de prendre en compte la loi n° 2014-788 du 10 juillet 2014 tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du statut des stagiaires. Il prévoit notamment :

- les modalités d'intégration des périodes de formation et des stages en milieu professionnel dans un cursus pédagogique scolaire ou universitaire en fixant, notamment, un volume pédagogique minimal de formation dans les établissements d'enseignement ;

- les modalités de l'encadrement pédagogique des stagiaires par l'enseignant-référent dans l'établissement d'enseignement et le tuteur de stage dans l'organisme d'accueil ;

- les mentions devant figurer dans les conventions de stage conclues entre le stagiaire, l'établissement d'enseignement et l'organisme d'accueil ;

- les informations relatives aux stagiaires devant figurer dans une partie spécifique du registre unique du personnel mentionnée à l'article L. 1221-13 du code du travail ;

- l'obligation pour les organismes d'accueil de délivrer une attestation de stage aux élèves et étudiants ;

- les exceptions à la durée maximale des stages fixée à l'article L. 124-5 du code de l'éducation.

Enfin, le texte unifie le cadre réglementaire applicable à l'ensemble des organismes d'accueil, qu'ils soient de droit public ou de droit privé, même s'il subsiste certaines dispositions spécifiques aux organismes d'accueil de droit public…. »

Accéder aux liens

Posté par pcassuto à 09:21 - - Permalien [#]

Avec les accords d'entreprise, l'égalité progresse

http://www.adef06.org/resources/ARRIERE+PLAN.jpgAvec les accords d'entreprise, l'égalité progresse

Rapport du CSEP : avec les accords d’entreprise, l’égalité progresse.

« Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, a reçu aujourd’hui le rapport du Conseil Supérieur de l’Égalité Professionnelle entre les femmes et les hommes sur la négociation collective relative à l’égalité professionnelle dans les PME. Pascale Boistard « se réjouit de l’implication croissante des entreprises vers l’égalité professionnelle même si il reste encore du chemin à parcourir. L’Etat jouera tout son rôle au côté des partenaires sociaux, pour que cette tendance s’amplifie ».

Ce rapport analyse une série d’accords collectifs sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans les entreprises de 50 à 300 salariés en 2012 et 2013. L’activité conventionnelle est en nette progression : la proportion d’entreprises couvertes par un accord ou un plan d’action est passé de 15,8% au 1er janvier 2013 à 34,4% au 15 juillet 2014. Il existe toutefois de grandes disparités entre les grandes entreprises, couvertes à 75%, et les petites, couvertes à 29,5%.... »

Synthèse du Rapport sur LA NÉGOCIATION COLLECTIVE SUR L’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES DE 50 à 300 SALARIÉS EN 2012 ET 2013

Accéder aux liens

Posté par pcassuto à 09:20 - - Permalien [#]

Le décret tendant au développement, à l’encadrement des stages et à l’amélioration du statut des stagiaires

Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social - République française - Liberté, égalité, fraternitéDécret n° 2014-1420 du 27 novembre 2014 relatif à l’encadrement des périodes de formation en milieu professionnel et des stages
Le décret du 27 novembre 2014 précité est pris en application de la loi n° 2014-788 du 10 juillet 2014 « tendant au développement, à l’encadrement des stages et à l’amélioration du statut des stagiaires » publiée au JO du 11 juillet 2014.
Il précise notamment :

  • le montant minimal de la gratification versée aux stagiaires dans le cadre d’un stage de plus de deux mois, soit, pour chaque heure de stage effectuée au cours du mois, 13,75 % du plafond horaire de la sécurité sociale, ce taux étant fixé à 15 % à compter du 1er septembre 2015 ;
  • les mentions obligatoires devant figurer dans la convention de stage ;
  • les conditions dans lesquelles les stages (ou les périodes de formation en milieu professionnel - PFMP) sont intégrés à un cursus de formation ;
  • les conditions dans lesquelles les stages (ou les PFMP) sont intégrés à un cursus de formation ; ce dernier doit comporter un volume pédagogique d’enseignement effectué en présence des élèves ou des étudiants d’au moins deux cents heures par année d’enseignement, les stages (ou les PFMP) n’entrant pas dans le décompte de ce volume pédagogique ;
  • le nombre maximal de stagiaires qui peut être suivi par l’enseignant référent désigné par l’établissement ; chaque enseignant référent pourra ainsi suivre simultanément seize stagiaires au maximum ;
  • les modalités de prise en charge des frais de trajets engagés par les stagiaires ;
  • les indications complémentaires qui devront être portées, pour chaque stagiaire accueilli, sur le registre unique du personnel ou pour les organismes ne disposant pas d’un registre unique du personnel dans tout autre document permettant de suivre les conventions de stage : nom et prénoms du stagiaire, dates de début et de fin du stage (ou de la PFMP), nom et prénoms du tuteur et lieu de présence du stagiaire.

Le décret du 30 novembre 2014 fixe également la liste des formations pouvant déroger, pendant le délai de deux ans suivant la date de publication de la loi n° 2014-788 du 10 juillet 2014 précitée, à la durée du stage définie à l’article L. 124-5 du code de l’éducation. Sont concernées :

  • les formations préparant aux diplômes suivants : diplôme d’État d’assistant de service social, diplôme d’État de conseiller en économie sociale familiale, diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants, diplôme d’État d’éducateur spécialisé, diplôme d’État d’éducateur technique spécialisé ;
  • les formations préparant à un diplôme conférant le grade de master et qui permettent, dans le cadre d’une interruption volontaire et optionnelle du cursus, l’exercice d’activités en milieu professionnel destinées exclusivement à acquérir des compétences en cohérence avec les formations, d’une durée de plus de six mois. Dans ce cas, en complément de la convention de stage, l’établissement d’enseignement et l’étudiant concluent un contrat pédagogique.

Les dispositions du décret du 27 novembre 2014 sont applicables aux conventions conclues à compter du 1er décembre 2014, date de son entrée en vigueur. Toutefois, pour les conventions de stage signées avant le 1er septembre 2015, le montant horaire de la gratification due au stagiaire est fixé, en l’absence de convention de branche ou d’accord professionnel étendu fixant un taux supérieur, à 13,75 % du plafond horaire de la sécurité sociale. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 00:15 - - Permalien [#]

Panorama des Serious Games métiers

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Le Centre Régional Information Jeunesse du Limousin a réalisé et mis en ligne un guide " Panorama des serious games métiers " qui recense l’ensemble des serious games métiers dans divers domaines professionnels : métiers de la communication et des médias, de l’informatique, de l’économie, du transport et de la logistique ….
Consulter le guide. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]