Quand les bacheliers reprennent des études - Qui, pourquoi, comment, quels effets sur l'insertion?Par Virginie Mora, Bref, n° 325, 2014, 4 p. Le choix d'arrêter ses études deviendraitil de plus en plus réversible en France ? Reprendre le chemin d’une formation qualifiante, voire décrocher un diplôme après la sortie de formation initiale devient moins rare, en particulier pour les nombreux jeunes quittant le système éducatif avec le seul baccalauréat. Par exemple, parmi les bacheliers qui avaient mis un terme à leur formation initiale en 2010, 30 % ont repris des études ou une formation en alternance dans les trois années qui ont suivi. Cette proportion était de 15 % à la fin des années quatre-vingt-dix.
Malgré leur importance croissante, ces mouvements de retour précoce vers des formations diplômantes restent peu documentés en France. Ces retours ont longtemps été interprétés comme un comportement de repli face à une conjoncture d’emploi difficile. L’ampleur du mouvement et sa progression régulière sur les deux dernières décennies incitent cependant à ne pas se contenter de cette explication.
Télécharger la publication.