28 octobre 2014

Les conséquences de la transformation digitale sur l'emploi

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Au sein du marché de l’emploi français, 42% des métiers présentent une probabilité d’automatisation forte du fait de la numérisation de l’économie. Selon une étude du cabinet Roland Berger, l'emploi de 3 millions de salariés serait menacé par la robotisation des tâches d'ici 2025.

Consulter l'étude. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:23 - - Permalien [#]


20 ans de l'Aract : le travail de demain

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Pour fêter ses 20 ans d'existence, l’Association régionale pour l’amélioration des conditions de travail (Aract) Poitou-Charentes organise un événement le Jeudi 11 décembre 2014 au Cnam Poitou-Charentes. Tous les financeurs de l'Aract, ses partenaires mais aussi tous les acteurs avec lesquels l'association a travaillé ces 20 dernières années sont conviés pour célébrer son anniversaire.

Inscription en ligne. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:22 - - Permalien [#]

"Les marchés du travail européen et américain dans la crise" - Paris - 6 et 7 novembre 2014

Depuis son déclenchement en 2007, la crise économique a durement éprouvé les marchés du travail européen et américain. Les réactions des marchés du travail des différents pays ont été contrastées : l’emploi a plutôt bien résisté en Allemagne ; au Royaume-Uni, au Danemark, en France, et plus encore aux États-Unis et en Espagne, les destructions d’emploi ont été massives et rapides. Aux États-Unis, la persistance d’un niveau élevé du chômage de longue durée questionne sur les performances des modèles du marché du travail flexibles comparés aux modèles plus protecteurs des personnes.

La crise économique a également plus durement éprouvé certaines catégories de personnes, déjà fragilisées sur le marché du travail. Face à ces difficultés, les pays ont adapté leurs institutions mais de manière différente. Les États-Unis ont renforcé leurs filets de sécurité en allongeant la durée d’indemnisation au chômage pendant que l’Espagne a introduit davantage de flexibilité dans sa législation de l’emploi. Un mouvement de convergence dans les politiques mises en œuvre s’est ainsi opéré de fait entre pays.

Le colloque des 6 et 7 novembre 2014 est organisé autour de quatre thématiques :

  • le rôle des institutions dans la réaction des marchés du travail durant la crise ;
  • les effets différenciés de la crise sur les travailleurs ;
  • la spécificité de la crise actuelle en termes d’évolution de la productivité, des salaires et de l’emploi ;
  • les réformes et les ajustements des politiques de l’emploi face à la crise.

Des experts issus des milieux académiques français, européens et nord-américains, et des représentants d’institutions françaises, étrangères et internationales, présenteront leurs travaux sur le sujet, en mettant l’accent sur les enseignements que l’on peut en tirer. Voir le site...

Posté par pcassuto à 17:58 - - Permalien [#]

Publication du Livre Blanc des études françaises sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans

Ce livre blanc a été rédigé en concertation avec les représentants des équipes de recherche membres du GIS (créé par l’INSHS-CNRS le 1er janvier 2013) dont l’IREMAM avec notamment la participation de Richard Jacquemond et de François Siino (pour la REMM).

« Une attention particulière a été portée aux angles morts de la recherche et aux secteurs en crise, ainsi qu’à la question clé qui commande tout le reste : la politique française de formation sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans. La question cruciale de la documentation, notamment des bibliothèques spécialisées, est également au centre des préoccupations de ce Livre blanc »

Pour lire ce livre au format pdf cliquez ici.

Posté par pcassuto à 17:26 - - Permalien [#]

Mission : Recherche et Enseignement Supérieur (PLF 2015) - L'indicateur 1.3 : Formation continue (du point de vue de l’usager)

Forum de la Performance - Direction du BudgetIndicateur 1.3 : Formation continue (du point de vue de l’usager)
Volume "heures-stagiaires" 68 722 124 (2012) nd (2013) 79 625 000 (2014 Prévision PAP 2014) 73 233 274 (2014 Prévision actualisée) 75 488 849 (2015 Prévision) 80 000 000 (2017 Cible)
Nombre de diplômés en formation continue 46 965 (2012) nd (2013) 47 925 (2014 Prévision PAP 2014) 54 179 (2014 Prévision actualisée) 57 786 (2015 Prévision) 65 000 (2017 Cible)
Nombre de VAE 4 016 (2012) nd (2013) 3 957 (2014 Prévision PAP 2014) 4 210 (2014 Prévision actualisée) 4 307 (2015 Prévision) 4 500 (2017 Cible)
Précisions méthodologiques
Source des données :
Données administratives recueillies via le système d'information sur le suivi de l'étudiant (SISE) rempli par les universités et établissements assimilés
et enquête 6 « Bilan des actions de formation continue réalisées par les établissements d'enseignement supérieur » pour les sous-indicateurs 1 et 2.
Enquête 67 auprès des responsables de la VAE (universités et CNAM) portant sur le dispositif de VAE inscrit au livre IX du Code du travail pour les
sous-indicateurs 3.
MENESR/SG/Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance - DEPP
Mode de calcul :
Le 1er sous-indicateur décrit toute l’activité de formation continue, qu’il s’agisse de formations diplômantes et de formations simplement qualifiantes. Il
quantifie transversalement cette activité selon l’unité de mesure usitée en formation continue : « les heures dispensées aux stagiaires ».
Il est obtenu à partir du calcul : produit de la durée d’enseignement par le nombre de stagiaires pour toute l’offre de formation, diplômes nationaux,
diplômes propres d’établissement et stages.
Le 2e sous-indicateur porte de manière plus restreinte sur les formations diplômantes et dénombre les diplômés de formation continue ayant obtenu un
diplôme national ; les diplômes propres d’établissement (DU, certificat,…) ne sont pas pris en compte. Le champ de ce sous-indicateur intègre les
remontées administratives des universités de France métropolitaine, des DOM et des COM. Il a été modifié en 2012 en retirant les CNAM et les écoles
d’ingénieurs. Les données historiques ont été corrigées au RAP 2013.
A l’intérieur du périmètre couvert par le 2e sous-indicateur, le 3e sous-indicateur observe la diplômation conférée via le dispositif de validation des
acquis de l’expérience (VAE) crée par la loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002.
Le 3e sous-indicateur est calculé en faisant la somme des bénéficiaires de tout ou partie de diplômes par validation des acquis de l'expérience
(décisions favorables prises au cours de l'année civile en matière de validations d'acquis de l'expérience ; les chiffres étant transmis par chaque
établissement).
Toutes les données relatives aux diplômés de formation continue proviennent des services de formation continue des établissements via l’enquête
relative au « Bilan des actions de formation continue par les établissements publics d’enseignement supérieur ». Cette enquête, qui couvre un champ
beaucoup plus large, n’est lancée qu’en mai n+1, en sorte que la valeur de l’indicateur pour l’année n n’est disponible qu’au RAP de l’année n+1
Les données relatives à la VAE proviennent des responsables de la VAE, en universités et au CNAM, dispositif inscrit au livre IX du code du travail.
La valeur de l’indicateur pour l’année n n’est disponible qu’au RAP de l’année n+1. Les valeurs de réalisation 2013 seront renseignées au
RAP 2014.
Commentaires :
Le dynamisme global de l’activité de formation continue mesuré à travers le sous-indicateur 1 se poursuit dans la continuité des années précédentes et
devrait se poursuivre au cours des prochaines années du fait de l’incitation ministérielle relayée dans le dialogue contractuel avec les établissements.
Le déplacement des usagers vers les formations courtes non diplômantes observé ces dernières années est particulièrement marqué en 2012. En
revanche, bien que Pôle emploi ne finance plus les formations universitaires (baisse de 12 % des demandeurs d’emplois dans ce type de formations),
le ralentissement attendu de la croissance globale du nombre des diplômés n’est pas encore effectif en 2012 même si le ralentissement est déjà
sensible en matière de VAE.
Le dispositif de validation des acquis de l’expérience (VAE) créé par la loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 et inscrit au code de l’éducation et au code du
travail institue un droit individuel, ouvert à tous, à l’obtention de tout ou partie de diplôme ou certification par la seule validation des acquis de
l’expérience sans passer par la formation, les textes faisant de la validation des acquis de l’expérience un nouveau mode d’accès à la certification au
même titre que la formation initiale, l’apprentissage ou la formation continue.
JUSTIFICATION DES PRÉVISIONS ET DE LA CIBLE
Les cibles 2017 sont fixées en cohérence avec la tendance observée les années précédentes (2006 à 2012) et en regard de l’insistance particulière accordée au développement de la formation continue dans le dialogue contractuel avec les établissements. Une méthode arithmétique de prévisions est utilisée comme référence pour appuyer les choix politiques de fixation des cibles.
La loi relative à la sécurisation de l’emploi publiée le 16 juin 2013 instaure le compte personnel de formation qui favorise l’accès à la formation professionnelle et devrait donc avoir un impact positif sur les chiffres ci-dessus. Celui-ci, mis en place dès l’insertion professionnelle sera conservé tout au long de la vie professionnelle et pourra s’accompagner d’un conseil en évolution professionnelle pour assurer l’information, le conseil et l’accompagnement des personnes qui envisagent de mobiliser leur compte personnel de formation.
De plus, si les premières années de mise en oeuvre de la VAE se sont caractérisées par une forte croissance du nombre de validations et du nombre de diplômes attribués en totalité, les services de VAE semblent avoir atteint leur capacité limite de réponse à une demande, qui rencontre également un problème de solvabilisation du fait de la fin du volet national du fonds social européen sur ce domaine. En conséquence, les valeurs 2013 et 2015 ont été ajustées à la baisse. Les modifications introduites dans le compte personnel de formation par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle devraient permettre de relancer les modalités de formations professionnelles et en particulier vers des formations certifiantes courtes. Télécharger le programme 150 du PLF 2015.

Posté par pcassuto à 16:28 - - Permalien [#]
Tags : ,


Mission : Recherche et Enseignement Supérieur (PLF 2015) - Les trois chantiers majeurs

Forum de la Performance - Direction du Budget

Les trois chantiers majeurs (programme 150 du PLF 2015)
- la politique de site et la dynamique des regroupements pour une meilleure inscription dans les territoires.
La loi du 22 juillet 2013 porte l’ambition de développer, à l’échelle des sites, un nouveau modèle d’université, qui puisse concilier qualité de l’offre de formation et de la recherche, différenciation et équité entre les territoires. Elle promeut, à cet effet, la coordination étroite, à l’échelle d’un territoire académique ou inter-académique, des établissements publics d’enseignement supérieur, selon différentes modalités en fonction des caractéristiques du territoire et des souhaits des différents acteurs : communauté d’universités et établissements, fusion, association par convention ou combinaison des dispositifs, chaque site choisira la formule ou la combinaison la mieux adaptée. Les regroupements ainsi conçus devraient réunir l’ensemble des établissements publics d’enseignement supérieur sur le territoire national. L’instrument privilégié de cette régulation territoriale sera le contrat de site entre l'État et l'ensemble des établissements (universités et écoles) regroupés. Ce contrat favorisera le dialogue avec les organismes de recherche et les régions. Dans cette étape décisive de structuration de l’enseignement supérieur autour des IDEX (Initiatives d’Excellence) et I-SITE (Initiatives Science–Innovation–Territoires–Economie) du second programme d’investissements d’avenir - dont l’objectif est de favoriser la constitution de pôles d’enseignement supérieur et de recherche d’excellence et de renforcer la qualité des partenariats avec le monde socio-économique - s’inscrira en cohérence avec les objectifs inscrits dans les contrats quinquennaux de site.
- la réforme du cadre national des formations, la simplification de la nomenclature des diplômes nationaux et de leurs intitulés et la réforme de l’accréditation pour favoriser la réussite de tous les étudiants.
La loi du 22 juillet 2013 a introduit le dispositif d’accréditation, qui repose sur une approche intégrée de la stratégie de formation des établissements et de leur capacité à développer leur offre tant du point de vue pédagogique, organisationnel, que financier. La procédure d’accréditation, qui s’inscrit dans la politique contractuelle, renouvelle le dialogue entre l’Etat et ses opérateurs et valorise le principe d’autonomie assumée des établissements tout en maintenant une régulation nationale. Ainsi, le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (MENESR) poursuit la rénovation amorcée de l'exercice de sa tutelle sur ses opérateurs en matière de formation, en fondant l'acte d’accréditation de l’établissement sur de nouveaux critères liés à la capacité des établissements à garantir la qualité de l’encadrement pédagogique et de l’insertion professionnelle, tout comme la soutenabilité financière de leur offre. Ce nouveau regard de la tutelle s'accompagne d'un nouveau cadre national des formations qui fonde les diplômes nationaux de licence, licence professionnelle, master et doctorat. Ce cadre national précise également la nomenclature des intitulés retenus pour les diplômes nationaux, conduisant à leur simplification et donc à une amélioration de la lisibilité de l'offre de formation au bénéfice des jeunes, des familles et des futurs employeurs. Une information sur les débouchés des filières post-bac dans l’édition 2015 d’admission post-bac (APB) viendra compléter ce dispositif.
- le chantier du numérique pour des universités en mouvement.
La loi du 22 juillet 2013 a donné une impulsion décisive en inscrivant le numérique au coeur du projet stratégique du MENESR. Il s’agit d’augmenter de manière significative l’offre de formation disponible en numérique, de faire évoluer les pratiques pédagogiques et de renforcer la formation continue grâce à cet outil. Le numérique représente en effet un levier puissant de transformation de l’enseignement supérieur et de la formation tout au long de la vie, en permettant l’évolution de la pédagogie et en facilitant l’accès aux études de tous les publics. Il est aussi un outil au service des échanges entre l’enseignement supérieur et la société, ainsi que de l’attractivité internationale de la France. C’est dans ce cadre que se positionne le projet « France Université Numérique », dont l’objectif est d’accompagner les acteurs de l’enseignement supérieur, notamment au niveau des grands sites territoriaux, dans la réalisation de leur ambition numérique, de renforcer l’usage du numérique dans les formations tout au long de la vie (tant en formation initiale qu’en formation continue), de rendre disponible en ligne une offre large et ambitieuse, donnant ainsi davantage de visibilité nationale et internationale à l’offre de formation française. Au service de cette ambition pédagogique, le développement du numérique dans l’enseignement supérieur couvre ainsi plusieurs dimensions : des infrastructures adaptées aux besoins, un système d’information performant, ainsi que le développement de contenus et services numériques aux usagers. Télécharger le programme 150 du PLF 2015.

Posté par pcassuto à 16:14 - - Permalien [#]

PLF 2015 - Extrait du bleu budgétaire de la mission : Recherche et Enseignement Supérieur

Forum de la Performance - Direction du BudgetRecherche et enseignement supérieur Téléchargement fichier PDF

Simone BONNAFOUS
Directrice générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle
Responsable du programme n° 150 : Formations supérieures et recherche universitaire
La politique nationale de l’enseignement supérieur, dont le programme 150 constitue le socle budgétaire, s’inscrit dans les thématiques examinées par le Comité chargé de définir la stratégie nationale de l’enseignement supérieur (STRANES) et dont le rapport définitif sera rendu à la fin de l’année 2014. Dans ce contexte, la politique nationale de l’enseignement supérieur sera marquée en premier lieu par la poursuite en 2015 des trois chantiers majeurs (I) amorcés en 2014 qui s’inscrivent dans le cadre de la loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche. En second lieu, cette politique sera marquée par la mise en oeuvre de la première année du budget triennal 2015-2017, qui engage le programme dans un effort d’amélioration de ses performances (II). En dernier lieu, la présentation de ce programme est marquée par une modification de la budgétisation des actions de la recherche universitaire du programme (II). Télécharger le programme 150 du PLF 2015.

Posté par pcassuto à 16:05 - - Permalien [#]

Le crowdfunding français : performant mais concurrencé par des géants

Usine DigitalePar . Ils ont enfin une réglementation adaptée. Pour prendre leur place dans le financement des entreprises et pour résister à la future concurrence internationale, les sites de crowdfunding français doivent désormais prendre de l’ampleur. Et faire leurs preuves.
C’était le sujet brûlant de l’année dernière. Le financement participatif, particulièrement en prêt et en capital, ne survivrait pas si la réglementation financière n’était pas modifiée. Un an plus tard, les décrets d’application de la réforme du crowdfunding sont enfin entrés en vigueur (le 1er octobre 2014), faisant de la France l’un des pays en pointe en termes de réglementation du financement par la foule. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 15:47 - - Permalien [#]

Les articles que vous auriez pu trouver sur le blog IFFRES cette semaine

Ca bouge dans et autour du mécénat, des partenariats et des fondations dans la Recherche & l’Enseignement Supérieur. Voici plusieurs articles d’intérêt que notre veille a identifiés et que vous ne retrouverez pas dans le blog cette semaine. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 15:44 - - Permalien [#]