LibérationPar Patrick Fridenson. La France diplôme, chaque année, plus de 12 000 docteurs, dont 42% d’étrangers. C’est une richesse pour le potentiel du pays et pour sa position internationale. Or, la proportion de docteurs employés dans les trois fonctions publiques (Etat, territoriale, hospitalière) comme dans les entreprises est inférieure à celle des plus grands pays occidentaux, auxquels la France ne cesse de se comparer. Pourtant, pour les fonctions publiques, un avis du Conseil d’Etat au gouvernement émis le 4 septembre souligne qu’il y a lieu de prendre «en considération ce que les docteurs peuvent apporter au bénéfice de l’administration en termes non seulement de compétences, mais aussi de méthodologie et de savoir-faire découlant de leur formation». La raison d’accroître le nombre de docteurs dans les entreprises comme dans les fonctions publiques est bien celle-là : diversifier ainsi les compétences et les profils de l’encadrement et des métiers les plus qualifiés. Voir l'article...