AccueilRépartis sur l’ensemble du territoire métropolitain, incubateurs et stimulateurs de projets interdisciplinaires, les Maisons des Sciences de l’Homme (MSH) ont été initialement conçues comme des lieux d’accueil de projets scientifiques mutualisant des moyens humains et des équipements collectifs.
Les MSH constituent un dispositif original qui permet de décloisonner les savoirs et les unités de recherche, de réaliser des économies d’échelle au niveau des infrastructures, de développer les réseaux internationaux et de rapprocher la recherche en SHS des institutions publiques ou privées.
En regroupant sur un même lieu des chercheurs issus des différentes disciplines des SHS et en mutualisant des moyens de recherche, les MSH soutiennent d’importants projets de coopération interdisciplinaire et internationale.
La mise en réseau des MSH dans les années 2000, via le réseau national des MSH (RNMSH), participe d’une politique d’inscription territoriale de la recherche en SHS, l’objectif étant de disposer sur le territoire français de pôles de recherche SHS homogènes par les qualités requises et spécifiques par les dominantes scientifiques propres à chacun de ces pôles.

5 principes fondamentaux
Le RNMSH a défini les bases d’une stratégie concertée au niveau national et international et élaboré une charte à laquelle doivent se conformer les MSH adhérentes au réseau :

  • Interdisciplinarité : réunir en un même lieu des chercheurs, équipes ou unités de recherche relevant de disciplines différentes et associés dans la conduite de projets scientifiques ;
  • Internationalisation : favoriser l’insertion des chercheurs dans des consortiums internationaux et favoriser la diffusion de leurs travaux à l’international ;
  • Dynamique interinstitutionnelle : mettre en relation les unités de recherche de différentes institutions ;
  • Implantation régionale : diffuser les travaux des chercheurs auprès des institutions privées ou publiques à l’échelle locale et développer des partenariats avec les acteurs du monde socio-économique au plan local et régional ;
  • Identité scientifique : développer des activités scientifiques propres à chaque MSH et structurer les recherches en SHS autour d’un nombre limité d’axes thématiques pertinents au plan régional.

Politique de site
Récemment labellisées infrastructure nationale de recherche, le RNMSH et les MSH peuvent constituer un instrument de choix pour la structuration des SHS à l’échelle nationale et régionale.
En plus des services généraux qu’elles assurent depuis leur création (appui à la recherche, promotion de la recherche interdisciplinaire, contribution à la gestion des contrats de plan Etat-Région, au montage de projets collaboratifs et au rapprochement des laboratoires…), les MSH sont également  en charge de missions structurantes localement :

  • Mutualisation des moyens au service des utilisateurs d’un site
  • Développement des partenariats avec le tissu économique et social
  • Collaboration avec les sciences de la nature, de la vie et de l’ingénieur
  • Appui au montage de projets européens

En assumant ces fonctions et avec l’appui de leurs tutelles, les MSH peuvent devenir un maillon essentiel du développement et de la coordination des stratégies de recherche territoriales de recherche en SHS.
Dans ce contexte, le RNMSH, par les échanges et les collaborations qu’il permet, reste un outil majeur d’optimisation du développement des différents sites. Voir l'article...

Les 22 msh du réseau