Logo Amue

L’Apec publie une étude qui analyse l’insertion des docteurs cinq ans après leur thèse. Il en ressort que si le recrutement d’un docteur est souvent motivé par des exigences liées au poste et à la mission à exercer, il arrive qu’il soit aussi guidé par d’autres motivations. Pour certaines entreprises, les avantages financiers (crédit impôts-recherche, CIFRE…) qu’octroie le recrutement d’un doctorant ou d’un docteur sont considérés comme des facteurs importants dans le choix de privilégier une candidature de docteur.
En savoir + :: Le devenir professionnel des jeunes docteurs
Une deuxième étude publiée par l’Association revient sur la situation professionnelle des jeunes diplômés de 2013. Selon l’enquête, pour cette promotion, un peu plus de 6 jeunes diplômés Bac+5 et plus sur 10 sont en emploi. Les taux d’emploi opposent toujours les disciplines les plus professionnalisantes (commercial, gestion, informatique, sciences de l’ingénieur…) et celles plus fondamentales (lettres, arts, sciences humaines…) pour lesquelles ils sont moins élevés. De même, les ingénieurs et les diplômés d’école de commerce sont plus fréquemment en emploi que les titulaires d’un master universitaire ou d’un doctorat.
En savoir + :: Les jeunes diplômés de 2013 : situation professionnelle en 2014