Logo du nouvel EconomistePar Patrick Arnoux. Et le politique n’arrange pas les choses.
Grandes écoles/universités sont un peu les frères ennemis de l’enseignement supérieur à la française, structuré par cette dualité unique au monde. Elle nous a couté si cher quand les Chinois se sont livrés à des benchmarks planétaires que des dispositions ont été prises pour relever ce défi révélé d’une si humiliante façon. Mais les regroupements décidés fin juillet – les Comue – se passent mal. Cela aurait pu être une formidable occasion d’entente entre des acteurs majeurs afin de parvenir à une forte visibilité.
L’hégémonie et l’entre soi universitaire en a décidé autrement. Il est vrai qu’entre les grandes écoles et les universités, l’antagonisme – singulièrement dopé par le politique – se décline en de solides pommes de discorde, recherche, diplômes de masters et mastères, stages , classes prépas etc. Guerre larvée sur de multiples fronts alors que les contraintes extérieures devraient les obliger à s’entendre, à proposer des cursus communs, et des marques à forte visibilité. Voir l'article...