22 août 2014

Rapport 3-3 Recherche - Enseignement supérieur du Conseil économique, social et environnemental de Franche-Comté

http://www.cesdefrance.fr/upload/10024.pngRapport 3-3 Avis sur Recherche - Enseignement supérieur, Commission Formation, Rapporteure : Christine-Noëlle Baudin, Séance plénière Lundi 9 décembre 2013. Consulter le document.
Le CESE a recueilli toutes les informations souhaitées sur les variations en volume des différentes inscriptions financières dues en partie à des processus de mécanique budgétaire et à la finalisation de certaines opérations emblématiques telles la construction du bâtiment Témis Sciences.
Le CESE salue l’intervention significative du Conseil régional sur ce domaine qui ne relève pas automatiquement de sa compétence.
Il approuve également la stratégie régionale consistant à identifier des interventions apportant une plus-value significative.
2014 sera une année déterminante pour l’enseignement supérieur et la recherche en Franche-Comté. La loi sur l’enseignement supérieur et la recherche de juillet 2013 donne à la Région, entre autres compétences, la mission de définir un schéma régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (SRESRI) qui détermine les principes et les priorités de ses interventions. Le CESE se félicite de cette évolution, qui prend en compte la préconisation émise dans son autosaisine « Recherche et enseignement supérieur : une ambition affichée pour la Franche-Comté » (juin 2012).
Le CESE repère des enjeux et des échéances majeurs à court terme :
- la coopération vitale entre Bourgogne et Franche-Comté mais aussi avec la Suisse, déterminante pour la qualité de l’enseignement supérieur/recherche, ainsi qu’il le signalait dans son autosaisine sur l’ES-R (cf. supra),
- la mutualisation de compétences avec les régions voisines,
- le contrat de projets État-Région 2014-2020 qui devrait être finalisé à la rentrée 2014,
- la nécessité d’établir une cohérence entre les orientations européennes (traduites dans les futurs programmesopérationnels en cours d’élaboration), nationales (via le CPER) et régionales en matière d’enseignement supérieur/recherche, domaine prioritaire.
Le CESE identifie également des points de vigilance :
• L’indispensable coopération entre les entreprises et les laboratoires de recherche , objet central de sa communication « Le transfert de technologie au service de l’innovation » (octobre 2013) qui doit impérativement bénéficier au tissu important des PME franc-comtoises. À cet égard, le CESE réitère son avis formulé lors de l’examen du budget primitif 2013, dans lequel il souhaite que les autres laboratoires ou projets prometteurs puissent, eux aussi, trouver le soutien et l’accompagnement qu’ils méritent. À côté du laboratoire FEMTO-ST, la région dispose de nombreux laboratoires de grande qualité aptes à développer des projets innovants en partenariat avec les entreprises.
• La nécessité de procéder à l’évaluation de l’intervention dans le domaine de l’enseignement supérieur/recherche pour vérifier en permanence sa pertinence.
Enfin, dans la continuité de son autosaisine « L’accueil des compétences supérieures étrangères en Franche-Comté : un enjeu d’attractivité régionale » (octobre 2013), le CESE rappelle que l’arrivée des collaborateurs étrangers nécessite une approche et un traitement global des différentes difficultés rencontrées.
 Recensant certaines bonnes pratiques susceptibles d’être généralisées, il encourage l’ensemble des acteurs (administrations, universités et entreprises) à travailler de concert pour les valoriser. Car la qualité d’accueil de ces collaborateurs à haut niveau de compétences constitue un enjeu majeur d’attractivité de la Franche-Comté.
Vote du CESE : adopté à l’unanimité des suffrages exprimés - 6 abstentions (CGT). Consulter le document. Voir l'article...

Logo du CESR

Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]