{LLL:EXT:opcalia_base/locallang_db.xml:typoscript.ll_logo}La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) permet à l’entreprise d’anticiper les évolutions socio-économiques, technologiques ou organisationnelles et d’adapter les compétences des salariés pour faire face à ces évolutions.
Les entreprises occupant 300 salariés ou plus doivent engager des négociations sur ce thème au moins tous les trois ans. Celles de moins de 300 salariés peuvent bénéficier d’un dispositif d’appui-conseil et d’une aide financière de l’État pour élaborer un plan de GPEC.
Le plan de formation de l’entreprise doit s’articuler avec la GPEC.

Ce qui change avec la loi n°2014-288 du 5 mars 2014 :
- Renforcement de l’articulation entre plan de formation et GPEC : un accord collectif d’entreprise peut prévoir l’élaboration de plans de formation triennaux.
- A défaut d’accord sur la GPEC, obligation pour l’employeur de consulter le comité d’entreprise sur l’ensemble des thèmes soumis à la négociation.
- Obligation d’examiner les critères et modalités d’abondement par l’employeur du compte personnel de formation (CPF), dispositif appelé à remplacer le DIF à compter du 1er  janvier 2015
. Voir l'article...