30 juin 2014

Ecoles d’ostéopathie : de nouveaux critères en cours d’élaboration

Orientations : études, métiers, alternance, emploi, orientations scolaireDeux décrets sur la formation et les critères d’agrément des écoles d’ostéopathie devraient être prochainement publiés.
Les deux décrets, dont l’application est prévue à partir de 2015, visent notamment à définir le nombre d’heures de formation obligatoires pour l’obtention d’un diplôme d’ostéopathie. Suite...

Posté par pcassuto à 21:49 - - Permalien [#]


15th Meeting of Afro-Asiatic Linguistics

15th Meeting of Afro-Asiatic Linguistics

Over the years the Italian Afro-Asiatic Meetings offer the possibility of a fruitful confrontation around the wide linguistic groups of languages that span over two continents, Africa and Asia, and along a period of time from the third Millennium BC to our days. Born as Camito-Semitic Meeting, it has progressively increased its international attractiveness, being one of the very few occasions to promote discussion and debate on the synchronic, diachronic or comparative analysis of languages belonging to the Afro-Asiatic linguistic family (Berber, Chadic, Cushitic, Egyptian, Omotic, and Semitic).

This edition will be the first to take place at the Sapienza University in Rome. This year we are also promoting a Special Focus Session on the South Semitic linguistic group, which will be an occasion to analyze the current state of scholarship and some new issues involving South Arabian languages (Ancient and Modern), as well as Semitic Ethiopian languages.

Deadlines

31 January 2014 – Title proposal
31 May 2014 – Abstract submission and fee payment

Click here for Speakers and Abstracts

Download: 

Philippe CASSUTO Université Aix-Marseille, IREMAM - Victor PORKHOMOVSKY Russian Academy of Sciences, Moscow
Le subjonctif en sémitique, aspects diachronique et paradigmatique

Le rôle clef dans l’évolution du système verbal sémitique appartient au dynamique de l’opposition binaire ‘perfectif ~ imperfectif’.
Mais l’examen du statut de subjonctif est impératif pour l’analyse diachronique de cette opposition aspectuelle. Dans le cadre de la famille sémitique on peut noter trois types principaux de la corrélation du subjonctif avec les membres de l’opposition aspectuelle. Seulement dans le sémitique central le subjonctif est en directe corrélation avec le membre imperfectif de l’opposition aspectuelle.
En hébreu biblique, trois formes de l’inaccompli yiqtol sont attestées, la forme de base, la forme allongée et la forme raccourcie, mais il n’y a pas de liens forts entre l’une d’elles et le subjonctif. En araméen biblique, seules les formes de base de l’imparfait sont attestées. “Comme subjonctif, l'imparfait est d'un usage régulier”, comme l’a noté Rubens Duval en 1881.
Pour l’arabe S.R. Driver (1892) indique: “the imperfect tense possesses four distinct modal forms, each marked by its own termination, viz. the indicative, the subjunctive, the jussive, and the energetic.” L’analyse de la place du subjonctif dans le sémitique central est menée dans le cadre du modèle diachronique du système verbal en sémitique élaboré par un des auteurs de ce papier.

Posté par pcassuto à 21:46 - - Permalien [#]

Les « Rencontres Recherche et Création »

headerLe Festival d’Avignon et l’Agence Nationale de la Recherche s’associent pour organiser, les 9 et 10 juillet, les « Rencontres Recherche et Création », dans le cadre de l’Année de la Création initiée par l’Alliance Athéna.
Dès sa naissance, le Festival d’Avignon a été un lieu de réflexion et de pensée. La création, la culture, les langues, le fonctionnement de l’esprit humain, sont au cœur de nombreux travaux de recherche soutenus par l’ANR. L’organisation de ces rencontres dans le cadre des ateliers de la pensée  sera l’occasion de réaffirmer le lien entre la recherche scientifique, la création et les publics, et d’unir émotions et savoirs.
Anthropologues, historiens, philosophes, sociologues, linguistes, chercheurs en art, littérature, théâtre, sciences cognitives et neurosciences, dialogueront avec  des artistes du Festival et exploreront le processus de création et de réception des œuvres. Il s’agira de confronter ainsi les différents courants de la recherche internationale aux approches et aux préoccupations des acteurs culturels, sociaux ou économiques.
Qu’il s’agisse des rituels d’initiation dans les sociétés africaines, du théâtre grec ou des performances contemporaines, le spectacle sera analysé comme expérience à la fois individuelle et collective, émotionnelle et sensorielle, politique et sociale.
Evènement organisé dans le cadre des Ateliers de la pensée en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication, l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, SACEM-Université, l’ADAMI, la Bibliothèque nationale de France et la Maison Française d’Oxford.
www.festival-avignon.com.

Alliance Athéna alliance nationale des sciences humaines et sociales
Avignon, une première de l'année de la création
L’Alliance ATHENA a placé l’année 2014 sous le signe de la création pour faire lumière sur un ensemble de recherches encore peu connu dans sa diversité. Qu’est-ce que la recherche sur l’art ? En quoi se différencie-t-elle de la recherche en art ? Où se situe la rencontre entre chercheurs et créateurs ?
La puissance heuristique des concepts de création a donné naissance à de nouveaux et nombreux sujets de recherche : sociologie sur l’individu auto-entrepreneur de soi, études sur la constitution et la diffusion des milieux créatifs, anthropologie de l’invention du quotidien, recyclage créatif sur les réseaux sociaux… Si les œuvres artistiques offrent aux chercheurs de nouvelles clés pour repenser la société contemporaine, certains créateurs adoptent, en retour, une démarche scientifique pour approfondir leurs œuvres. Ces échanges de procédés engagent à repenser les postures et procédures engagées tout à la fois dans les mondes de la recherche en art et sur l’art.
L’Alliance ATHENA est heureuse d’ouvrir cette année de la création avec une initiative de l’ANR au Festival d’Avignon. Ces premières Rencontres « Recherches et Création » constituent une formidable opportunité pour mettre en lumière les éléments de distinction et de collaboration entre chercheurs et créateurs, et ce, dans le cadre d'une des plus importantes manifestations du spectacle vivant contemporain. Elles marquent le début d’une série d’événements qui mettront à l’honneur les recherches sur l’art, les approches créatives des artistes et leurs échanges.
Espace de concertation et de coopération entre les institutions de recherche françaises en sciences humaines et sociales, l’Alliance ATHENA poursuit une réflexion prospective de long terme et contribue à la promotion des recherches menées dans ce domaine.
Françoise Thibault, déléguée générale de l’Alliance ATHENA.

Voir aussi sur le blog : ATHENA, l'Alliance des sciences humaines et sociales, Missions de l’Alliance ATHENA, Contributions ATHENA, Plan Campus et Athéna, L'alliance ATHENA (SHS) dans le rapport Birraux sur les alliances, une nouvelle dynamique pour la recherche, Lettre d'ATHENA - janvier 2014, Réflexion et prospective sur les pôles de compétitivité, Salon de la valorisation en sciences humaines et sociales.

Posté par pcassuto à 13:49 - - Permalien [#]
Tags :

Le regroupement d'universités pour "plus d'efficacité", selon Hélène Pauliat

Par Laurent Bonilla. L’Etat oblige les établissements d’enseignement supérieur à se rapprocher. Limoges figure dans un grand ensemble à cheval sur trois régions. La présidente de l'Université de Limoges, Hélène Pauliat, répond à nos questions.
Les Pres (Pôles de recherche et d’enseignement supérieur) n’auront donc pas duré longtemps. Créés en 2006, ils vivent leurs derniers instants. Limoges s’était rapproché de Poitiers et La Rochelle.
Une loi du 22 juillet 2013 va plus loin et oblige les universités à choisir entre fusion, association et comUE (communauté d’universités et d’établissements). Chaque statut comporte ses spécificités.
Limoges a choisi et va intégrer une vaste comUE avec le Poitou-Charentes et le Centre. Donc dans le périmètre exact de la future grande région (mais une éventuelle modification des contours de celle-ci ne changerait rien à la comUE, assurent les promoteurs de cette dernière).
Cette comUE ne fait pas l’unanimité, loin de là. Elle doit démarrer le 1er janvier 2015. Hélène Pauliat, présidente de l’université de Limoges, s’explique. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:39 - - Permalien [#]

Aix Marseille Université engrange des millions grâce à sa fusion

Par Paul Molga. Le nouveau pôle universitaire métropolitain remonte dans le classement de Shanghai. Il dispose d’un budget de plus de 700 millions d’euros et de moyens pour se moderniser.
Deux ans de tractations entre les baronnies établies des trois universités d’Aix-en-Provence et de Marseille ont été nécessaires pour parvenir à un consensus. Le résultat dépasse les espoirs de l’écrasante majorité des élus des conseils d’administration qui a voté pour leur fusion : deux ans après sa création, Aix Marseille Université (AMU) s’est hissée au premier rang des facs francophones. Surtout, elle est remontée à la 151e place dans le palmarès des universités mondiales après avoir été perdue dans les limbes du classement académique de Shanghai. En savoir plus...

Posté par pcassuto à 13:36 - - Permalien [#]
Tags :


Revue de presse - Vendredi 27 juin 2014

Revue de presse - Vendredi 27 juin 2014
Presse nationale, presse quotidienne régionale, télévision, radio, magazine, on parle de l'Université dans les médias.

Dans nos universités :
Aix Marseille : Aix Marseille Université engrange des millions grâce à sa fusion : Lire l'article des Echos
Aix Marseille : La fusion des universités d'Aix et de Marseille rationalise leur patrimoine immobilier : Lire l'article du Monde
Lille : à l’étroit dans ses murs, la fac de médecine va doubler sa superficie à la rentrée 2016 : Lire l'article de La Voix du Nord
Limoges : Le regroupement d'universités pour "plus d'efficacité", selon Hélène Pauliat : Lire l'article du Populaire
Montpellier : « Nous ne pouvons plus accueillir tous les étudiants »: Anne Fraïsse : Lire l'article de Olivier Rollot
Montpellier : Portrait d’université. Montpellier 3, la réussite en licence à tout prix : Lire l'article de Educpros
Paris : L’université Paris-Saclay en passe de voir le jour : Lire l'article de Essonne Info
Pau : Imprimante 3D, découpeuse laser... les outils du futur au FabLab de Pau : Lire l'article de Sud Ouest
Poitiers : CRH : un outil pour réaliser les projets des étudiants : Lire l'article de La Nouvelle République
Toulouse : Curiosity : un selfie pour ses 1 an sur Mars : Lire l'article de Métro News
Tours : Ça sent bon le bien-être : Lire l'article de La Nouvelle République

Budget des universités :
Le budget sème la zizanie entre présidents d'université et étudiants : Lire l'article de Educpros
Les présidents d’université s’en prennent à l’UNEF : Lire l'article du MondeSuite...

Posté par pcassuto à 13:32 - - Permalien [#]
Tags :

Universités à la Une - Mardi 24 juin 2014

Après la Revue de Presse et la veille de la CPU, la Conférence des présidents d’université vous propose, chaque semaine, une sélection d’évènements qui ont eu lieu dans nos universités.

Avignon : Rencontres Recherche et Création
Le Festival d’Avignon et l’Agence Nationale de la Recherche s’associent pour organiser, les 9 et 10 juillet, les « Rencontres Recherche et Création », dans le cadre de l’Année de la Création initiée par l’Alliance Athéna.
Dès sa naissance, le Festival d’Avignon a été un lieu de réflexion et de pensée. La création, la culture, les langues, le fonctionnement de l’esprit humain, sont au cœur de nombreux travaux de recherche soutenus par l’ANR. L’organisation de ces rencontres dans le cadre des ateliers de la pensée  sera l’occasion de réaffirmer le lien entre la recherche scientifique, la création et les publics, et d’unir émotions et savoirs.
Lire l’article

Bourgogne : Les nouvelles cuvées 2013 du Domaine de l'Université sont arrivées !
Lire l’article. Suite...

Posté par pcassuto à 13:28 - - Permalien [#]
Tags :

Pour débloquer l’ascenseur social il faut revoir le système d’attribution des bourses aux étudiants

Alors qu’une étude récente montre qu’en dépit des efforts effectués, notamment via le système d’aides sociales aux étudiants, la mobilité sociale régresse en France, les résultats d’une enquête de l’Unef met en évidence la dégradation des conditions de fonctionnement des universités, et réclame une augmentation des bourses et des postes réellement ouverts dans les universités.
Le constat, malgré son misérabilisme, a l’intérêt de souligner la réalité des problèmes économiques des universités et les conséquences sur la qualité des conditions d’études des étudiants. Mais les demandes qui en découlent, si le ministère y répond favorablement, ne feraient qu’aggraver la situation.
Dans un budget contraint, la pratique des vases communicants entre budgets des universités et aides sociales aux étudiants contribue à dégrader les conditions de vie et d’études de ces derniers ; l’augmentation des boursiers bénéficiant de l’exonération des frais d’inscription et de sécurité sociale (dits « taux 0 ») financée sur les ressources des universités en est un exemple récent. Prendre aux universités pour donner individuellement aux étudiants n’est qu’une fuite en avant non seulement inefficace mais visiblement nuisible.
Au bout du compte c’est la non sélection et la quasi gratuité de l’université qui sont remises en cause, lorsqu’on ne s’attaque pas aux vrais problèmes et qu’on ferme les yeux sur des utilisations détournées de la 1ère année des formation universitaires. Et le risque est le même lorsqu’on dénigre un système  universitaire dont on veut défendre les valeurs ; quand les étudiants  affirment que l’université actuelle leur convient mal, ils courent le danger de se voir proposer un autre système plus fermé et plus coûteux pour eux à un moment où la crise financière pousse à la recherche d’économies dans tout domaine.
En France, les études sont un droit, l’aide financière aux études aussi, mais pour garder ces privilèges républicains il ne faut pas oublier les devoirs qui accompagnent toute utilisation d’argent public : le devoir pour un étudiant boursier, comme d’ailleurs pour tout étudiant - puisque indépendamment  des bourses, l’Etat paye pour les études de chacun -, c’est de faire vraiment des études et de s’employer à y réussir. En contrepartie, l’Etat doit tenir ses promesses aux étudiants et assumer la charge financière des aides sociales qu’il met en œuvre sans le faire sur le budget des universités.
C’est le système des bourses qu’il convient donc de revoir en étant plus exigeant sur les présences aux cours et sur les résultats, sur le droit systématique et répété au redoublement sans conditions et en s’interrogeant sur le saupoudrage actuel de bourses individuelles dérisoires.
L’évidence première qui ressort de l’enquête de l’UNEF c’est que l’augmentation des aides individuelles, importante ces dernières années, n’apporte pas de meilleure réussite des étudiants et ne contribue pas à débloquer l’ascenseur social ; par contre, elle  contribue à la dégradation de l’ensemble du système universitaire puisqu’on prend ces aides sur le budget des universités.
Revoyons donc d’abord le système actuel de distribution des bourses pour le rendre plus efficace et ne mettons pas en concurrence l’aide individuelle des bourses et l’amélioration nécessaire de l’accueil et de la formation des étudiants à l’Université.
Tribune portée par la commission vie de l’étudiant et questions sociales de la CPU. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:22 - - Permalien [#]
Tags :

Répéré par Défi métiers - 30 Juin 2014

Par Faïssa Moustapha. Chaque semaine, Défi métiers propose une sélection d'informations clés pour les professionnels de la formation et de l'emploi en Ile-de-France.
Pas d'industrie, pas d'avenir ?
Les recommandations proposées dans cette note invitent avant tout à repenser l'industrie et à ne plus l'assimiler à la production de biens. Ceci passe par l'adaptation du discours politique à cette réalité et par la volonté de favoriser les restructurations et le dynamisme technologique. Il convient ensuite d'investir dans la formation et de favoriser la mobilité des ressources qui pourront s'agglomérer dans des pôles de croissance.
Source : note n°13 du Conseil d’Analyse stratégique, juin 2014
Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP)
La DGEFP a présenté un bilan du Contrat de sécurisation professionnelle (CSP) après un peu moins de trois ans de mise en oeuvre et proposé des pistes pour en améliorer l'efficacité. L'application du dispositif n'est prévue que jusqu’à la fin de l'année et doit faire l'objet d'une prochaine négociation interprofessionnelle.
Source : Comité de pilotage national du CSP, juin 2014. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:17 - - Permalien [#]
Tags :

« Ne pas s’orienter par défaut ! »

Par Romain Giry. 3 questions à... Pierre-Yves Gilles, Doyen de la faculté des arts, lettres, langues et sciences humaines (ALLSH) d’Aix-Marseille Université
Quelles options s’offrent aux bacheliers «retardataires» ?
Ils peuvent s’inscrire en procédure complémentaire jusqu’au 15 septembre. De notre côté, nous avons envisagé des inscriptions en juillet et début septembre. Les bacheliers peuvent également contacter les services de scolarité qui leur indiqueront la procédure à suivre.
Comment se déroule l’intégration des étudiants dans votre établissement ?
À travers un dispositif de pré-rentrée, nous accueillons les étudiants pour les informer sur les études, les emplois du temps, et tous les éléments pratiques sur les parcours. Nous cherchons à les placer dans les meilleures conditions. Chaque année, nous réalisons une enquête pour mieux répondre à leurs attentes. Nous mettons également à disposition des nouveaux entrants des tuteurs étudiants qui les accompagnent pendant plusieurs mois pour faciliter leur intégration.
Quels conseils donnez-vous aux étudiants pour leur orientation ?
Je leur conseille de ne pas céder à l’ignorance collective et donc de ne pas s’orienter par défaut. Certaines formations sont très attractives mais, les grands effectifs n’offrent pas toujours des conditions d’études optimales. Les étudiants doivent s’interroger sur leurs projets et s’intéresser aux éléments originaux de nos formations. À l’université d’Aix-Marseille, nous disposons d’une offre de formations en langues extrêmement riche, avec des possibilités de se former simultanément en 3 langues étrangères. En sciences humaines, on retrouve des dimensions très concrètes comme l’aménagement du territoire ou le développement durable. En fait, les étudiants doivent se laisser guider par leurs envies en sachant que nos formations délivrent du sens et facilitent l’insertion professionnelle.
Article issu du cahier spécial Le Parisien Etudiant Spécial Bac du 30 juin 2014.
Retour au dossier spécial Bac du Parisien Etudiant.

Posté par pcassuto à 13:04 - - Permalien [#]
Tags : ,