Le Conseil Régional de la Guadeloupe a adopté le vendredi 20 juin, à l’unanimité, une motion (voir ci-dessous) détaillant ses choix et recommandations. Après avoir consulté les forces vives de l’Université, les élus font le choix d’une Université des Antilles disposant de deux pôles très autonomes, dotés d’outils permettant d’éviter les dérives de l’ex-UAG. Ils insistent également sur la nécessité de nommer une gouvernance transitoire chargée de préparer les nouvelles instances dans un climat apaisé, en lieu et place de l’actuelle présidence, qui se serait, selon la majorité des acteurs entendus par le conseiller régional André Attalah, « disqualifiée ». Voir l'article...