15 juin 2014

Les dossiers Pays Campus France : Ghana

Avant-Propos
Le Ghana s’est durablement installé dans la paix et la démocratie. Ces 20 dernières années, plusieurs cycles électoraux réussis ont montré la maturité dont faisait preuve la société civile ghanéenne. Elles ont contribué à mettre le Ghana sur le chemin du développement. Sa bonne gouvernance en a fait le « bon élève de la région ». Ses classements dans les indices Doing business (64e) et Transparency international (62e) en attestent. Le Ghana vit une success story en Afrique sub-saharienne. Ce pays affiche non seulement une stabilité politique qui fait l’envie du continent africain, mais il a aussi développé l’une des économies les plus dynamiques d’Afrique. « Par rapport à ses pairs d’Afrique sub-saharienne, le Ghana a accompli des gains économiques significatifs depuis le retour à la démocratie en 1992 », souligne Michael Fini, analyste en géopolitique dans une récente note sur ce pays de 25 millions d’habitants.
Cette croissance économique remarquable et ce développement nécessitent la formation de personnels hautement qualifiés dans tous les domaines. La coopération avec des établissements d’enseignement supérieur étrangers est l’une des voies qu’a choisie le Ghana pour relever ce défi. Encore nombreux à s’orienter vers les pays anglo-saxons, les États-Unis et le Royaume-Uni, les étudiants ghanéens, sont de plus en plus nombreux à choisir d’autres destinations en Europe pour leurs études, considérant la proximité et la qualité de l’offre de formation de ce continent. La mobilité des étudiants ghanéens en France est en augmentation constante, notamment aux niveaux Licence et Master (respectivement +62 % et +55 % entr e 2008 et 2012). Bien qu’une majorité des candidats provienne encore des départements de langue française du Ghana, de plus en plus d’étudiants non-francophones s’orientent vers des formations dispensées en anglais notamment dans les sciences exactes, les sciences de l’ingénieur, l’économie et les sciences de gestion.
Avec 268 inscrits dans ses universités et écoles supérieures en 2012-2013, la France représente la neuvième destination choisie par les étudiants ghanéens. Cette mobilité qui est appelée à se développer contribue à construire une relation étroite entre les deux pays et à renforcer la diplomatie d’influence de la France. Ce dossier pays de Campus France sur la coopération universitaire franco-ghanéenne est publié à l’occasion de la 1ère Journée Ghana et des 2e  Rencontres universitaires France-Ghana organisées à Paris les 10 et 11 juin 2014. Il a pour ambition de faire le point sur les réalisations et les défis de la coopération universitaire avec le Ghana et d’indiquer des pistes de développement pour les établissements d’enseignement supérieur des deux pays.
L’enseignement supérieur au Ghana
1. Présentation du système d’enseignement supérieur ghanéen Depuis 1927, quand la première institution universitaire fut établie au Ghana, l’enseignement supérieur a toujours été considéré comme une priorité et un outil majeur pour le développement du pays. Les diplômes ghanéens jouissent ainsi d’une reconnaissance internationale et même d’un certain prestige dans la sous-région. L’enseignement supérieur relève de la compétence de la Direction de l’enseignement supérieur au sein du Ministère de l’Éducation (MoE).
Le rapport de performance du secteur de l’éduca - tion (juin 2013) fait état d’une relative augmentation des dépenses du gouvernement dans ce secteur et notamment celui de l’enseignement supérieur. En 2011, l’état ghanéen lui a octroyé un peu plus de 639 millions de cédis (255,6 millions d’euros), représentant 17,9 % du b udget total, et en 2012 plus de 1 milliard de cedis (400 millions d’euros), soit 19 %. Cette augmentation significative s’explique en grande partie par la création en 2012 de deux nouvelles universités publiques ( University of Energy and Natural Resources à Sunyani et University of Health and Allied Sciences à Ho).
Le Ghana compte 9 universités publiques :
• University of Ghana (UG) à Legon, Accra,
• University of Cape Coast (UCC),
• Kwame Nkrumah University of Science & Technology (KNUST) à Kumasi,
• University of Education à Winneba (UEW),
• University for Development Studies (UDS) à Tamalé,
• University of Mines and Technology (UMAT) à Tarkwa,
• University of Energy and Natural Resources (UENR) à Sunyani,
• University of Health and Allied Sciences (UHAS) à Ho,
• University of Professional Studies (UPSA) à Accra.
Elles sont réunies dans une Conférence des Présidents d’Université du Ghana ( « V ice Chancelors Ghana » ). Les trois premières accueillent entre 30 000 et 50 000 étudiants. Il existe 10 instituts polytechniques , un par capitale régionale. Ceux-ci vont être transformés en universités polytechniques.
On compte également 43 universités privées, d’origine confessionnelle pour la plupart (méthodiste, pentecôtiste, presbytérienne, catholique, islamique, etc.), offrant toutes des programmes en finances, comptabilité et administration.
Leur taille varie entre 100 et 4 000 étudiants. Chacune est rattachée à une université publique avec l’autorisation du « National Accreditation Board » et a connu un fort développement ces 15 dernières années. On dénombrait ainsi au total près de 142 établissements d’enseignement supérieur accueillant 261 962 étudiants en 2012 soit une progression de 20 % en un an (217  543 en 2011). Les établissements publics accueillaient 203 319 étudiants en 2011. Enfin, près de 63 000 étudiants suivent leur enseignement à distance ( e-learning ). Les étudiants qui ont réussi leur diplôme de fin d’études secondaires, commun aux 5 pays anglophones d’Afrique de l’Ouest, postulent pour la rentrée universitaire de l’année suivante et non de l’année en cours. Environ 50 % des candidats éligibles sont admis dans les universités publiques. L’entrée dans une filière universitaire dépend néanmoins des résultats au WASSCE (West African Senior School Certificate Examination), équivalent du baccalauréat en France. Seuls les meilleurs étudiants entrent dans les filières scientifiques. Les recalés s’inscrivent dans les 10 instituts polytechniques, les 35 écoles normales ( Teacher Training Colleges ) ou les universités privée...
L’internationalisation de l’enseignement supérieur ghanéen
1. L’attractivité grandissante des universités ghanéennes
L’enseignement supérieur ghanéen s’est largement ouvert à l’international au cours des dix dernières années. Internationalisation qui se caractérise par deux éléments essentiels : d’une part, l’ouverture des universités ghanéennes aux étudiants internationaux et aux programmes d’échanges et, d’autre part, le développement de la mobilité sortante des étudiants ghanéens en vue d’accroitre la qualité de l’éducation.
Un pôle d’attraction dans la sous-région
Les universités ghanéennes attirent de nombreux étudiants de la sous-région à la recherche d’un enseignement supérieur de qualité avec une certaine garantie de stabilité et de rigueur (pas d’années blanches, corrections des copies dans les délais, etc.). Ainsi, en 2010, les universités ghanéennes ont par exemple accueilli plus de 1 700 étudiants nigérians.
Une multiplication des échanges universitaires
L’Université du Ghana a également signé plus de deux cents accords de coopération avec des universités étrangères. L’un des derniers, avec Cornell University , a abondé de 7 millions de dollars la création du Centre Ouest-Africain pour l’Amélioration des Récoltes (WACCI). Si la plupart des nationalités sont représentées, les accords avec les universités américaines restent largement dominants puisque sur les 1 142 étudiants étrangers accueillis sur le campus de Legon, plus de la moitié viennent des seules universités américaines.
Autre exemple, l’Université de Copenhague dispose sur le campus de Legon d’une Maison Danoise, qui accueille des étudiants et chercheurs danois. La Fondation Fulbright a également une maison sur le Campus de Legon pour les professeurs américains invités à donner des cours. L’Université Maritime Régionale, qui a été fondée par cinq pays anglophones (Gambie, Ghana, Liberia, Sierra-Leone et Cameroun) bénéficie du soutien de l’Université de Malmö. Plus récemment on peut aussi noter l’ouverture d’une Casa Hispanica en 2012 et d’un Institut Confucius, inauguré en mai 2013 à l’Université du Ghana.
2. Une mobilité essentiellement tournée vers les pays anglo-saxons
Si la mobilité des étudiants ghanéens reste encore limitée (entre 5 et 7 %), elle commence à connaître une croissance significative (12 % entre 2007 et 2011). Concernant les destinations les plus prisées, ce sont, sans surprise, les pays anglophones qui l’emportent. Les États-Unis, en première place, accueillaient, en 2011, 2 845 étudiants (soit 33,6 % des étudiants en mobilité) suivi par le Royaume-Uni (20,9 %) et l’Afrique du Sud (7,4 %). La France arrive, elle, en 9e position. Télécharger le dossier Pays Campus France : Ghana.

Posté par pcassuto à 11:11 - - Permalien [#]
Tags :


Focus Pays de Campus France : Irlande

Irlande
Superficie : 70 000 km²
Pays de l’Union européenne (hors Espace Schengen)
Centre de production mondiale et tête de pont vers l’Europe
Une destination prisée par les étudiants (32 000 étudiants internationaux inscrits).
L’Enseignement supérieur et la recherche
• Les procédures d’admission
Le choix des cursus est déterminé par le nombre de places disponibles et par les résultats des candidats au Leaving Certificate (diplôme de fin d’études secondaires irlandais). Pour les titulaires du baccalauréat, certains établissements ont établi une équivalence entre les notes françaises et les notes du Leaving Certificate qui permettent de comparer les niveaux et de déterminer si l’on est au-dessus ou non des seuils d’admission. Les critères varient selon les établissements et les cursus.
• Les frais d’inscription 
En raison des difficultés budgétaires, le gouvernement irlandais avait augmenté en septembre 2009 les frais d’inscription à hauteur de 1 500 € par an. Les frais de scolarité pour les étudiants de l’Union européenne restaient quant à eux à la charge de l’État. À la rentrée scolaire 2014/2015, un étudiant en Bachelor devra désormais payer 2 750 € par an de frais d’inscription. Les autres étudiants, hors UE ou reprenant leurs études, paient le coût réel des études qui varie selon le cursus et l’institution, et peut dépasser les 30 000 € par an pour les études en médecine.
• Mars 2012 : définition par le gouvernement de 14 domaines prioritaires en recherche.
• Octobre 2012 : stratégie de financement de la recherche sur la base de l’excellence et de l’impact économique ( Science Foundation Ireland ).
• Novembre 2012 : projet de créer 4 pôles régionaux.
• Février 2013 :
- fusion de 2 agences de financement de la recherche ( Irish Research Council ).
- mise en place de 7 grands programmes de recherche publique-privée sur 6 ans (dont 4 basés à Cork) :
• Marine Renewable Energy Ireland • Irish Centre for Fetal and Neonatal Translational Research • Synthesis & Solid State Pharmaceutical Cluster
• Irish Photonic Integration Research Centre • Ireland’s Big Data and Analytics Research Centre • Alimentary Pharmabiotic Centre
• Advanced Materials and Bio-Engineering Research
• Mai 2013 : annonce de la création possible de 3 universités technologiques ; fusion entre les Instituts de Technologie de Dublin, de Tallaght et de Blanchardstown ; de Cork et de Tralee ; fusion entre Carlow et Waterford. Télécharger le Focus Pays de Campus France : Irlande.

Posté par pcassuto à 11:01 - - Permalien [#]

Chiffres clés France 2012-2013 - Actualisation

Campus FranceMobilité entrante
Selon le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR), en 2012-2013, la France a accueilli 289 274 étudiants étrangers parmi lesquels 216 055 (74,7 %) sont inscrits à l’université.
Les étudiants étrangers représentent 12 % du total des étudiants et 41 % du total des doctorants. Le Maroc est le premier pays d’origine des étudiants étrangers suivi par la Chine.
À retenir
• Le nombre d’inscriptions en France d’étudiants étrangers a augmenté chaque année depuis 2008 (+ 8,85 %), mais cette hausse tend à ralentir progressivement (+ 0,3 % en 2012-2013).
• En 2012-2013, près d’un étudiant sur deux est issu du continent africain parmi lesquels 23 % proviennent du Maghreb.
• Les étudiants marocains sont les plus représentés parmi les étudiants étrangers inscrits en France en 2012-2013 (32 104).
• Depuis 2008-2009, la répartition des étudiants étrangers par niveau dans les universités n’a presque pas évolué.
• Au niveau des disciplines suivies, la répartition des étudiants étrangers a peu varié depuis 2008. On note toutefois une diminution des inscriptions en Médecine-Pharmacie-Dentaire (- 13 %), en Sciences économiques (-  4 %) et une augmentation des inscriptions en Sciences-STAPS (+ 15 %).
4 millions d’étudiants en mobilité internationale en 2012
La France : 3e pays d’accueil des étudiants étrangers selon l’UNESCO
Selon les derniers chiffres de l’UNESCO, la France est le troisième pays d’accueil des étudiants étrangers. En 2012, 271 399 étudiants étrangers ont choisi la France soit 7 % du total des étudiants étrangers en mobilité à travers le monde. Seuls les États-Unis et le Royaume-Uni ont accueilli davantage d’étudiants étrangers. L’Australie se situe juste derrière la France.
Placé sous la tutelle des Ministres chargés des affaires étrangères et de l’enseignement supérieur et de la recherche, Campus France a pour principales missions la promotion de l’enseignement supérieur français à l’étranger, l’accueil des étudiants étrangers en France et la gestion des boursiers des gouvernements français et étrangers. Télécharger Chiffres clés France 2012-2013 - Actualisation.

Posté par pcassuto à 10:55 - - Permalien [#]
Tags : ,

Abécédaire de la vie quotidienne et étudiante en France

Campus FranceCompagnon de votre séjour, ce note-book vous aidera à décrypter les us et coutumes, expressions et acronymes rencontrés au quotidien. À votre retour, souhaitons qu’il soit aussi un témoin et une mémoire de votre séjour en France.
As you settle in to life in France, use this booklet to decode some of the expressions, acronyms, usages, and behaviors that you encounter from day to day. When you return home, keep it as a souvenir of your stay.
Télécharger l'Abécédaire de la vie quotidienne et étudiante en France.
B comme Baguette
Une baguette est une variété de pain, reconnaissable à sa forme allongée. Une baguette standard est large d'environ 5 à 6 cm, haute d'environ 3 à 4 cm et longue d'environ 65 centimètres. La croûte des baguettes est très croustillante et dorée, tandis qu’à l'intérieur la mie est blanche et moelleuse. Dans le monde, la baguette est un des symboles de la France et plus particulièrement de Paris.
A baguette is a variety of bread, recognizable by its elongated shape. A standard baguette is about 5 to 6 cm wide, about 3 to 4 cm tall and about 65 centimeters long. Its crust is crispy and golden, while inside, the bread is white and fluffy. Worldwide, the baguette is a symbol of France, and especially of Paris.
Télécharger l'Abécédaire de la vie quotidienne et étudiante en France.

Posté par pcassuto à 10:50 - - Permalien [#]

EAIE 2014 : 26e édition du plus grand salon institutionnel en Europe (Prague, République tchèque)

Campus FrancePrésentation
L’EAIE (European Association of International Education) a pour principale mission de renforcer l’internationalisation de l’enseignement supérieur en Europe et dans le reste du monde. Ainsi, les manifestations organisées par l’EAIE permettent de mettre en relation des professionnels des milieux académiques du monde entier.
Chaque année, cette grande manifestation s’organise autour de deux évènements majeurs :

  • Une conférence qui attire près de 4 800 délégués venus de plus de 90 pays pour participer à des sessions, des ateliers et des tables rondes sur l'internationalisation de l’enseignement supérieur (du 16 au 19 septembre 2014).
  • Un salon au cours duquel les exposants peuvent promouvoir leur offre d'enseignement supérieur à un public institutionnel et international, échanger, nouer de nouveaux partenariats ou faire le point sur ceux existants (du 17 au 19 septembre 2014).

En 2014, l'EAIE se tient au Centre des Congrès des Prague et le thème mis à l’honneur est "Stepping into a new era".
Dans le cadre du salon, l’Agence Campus France organise un pavillon français afin d’améliorer la visibilité de l’offre d’enseignement supérieur français.
Chaque année, ce sont entre 20 et 60 établissements français qui participent à l'EAIE, avec une participation accrue sur le pavillon français.
Pour votre information, vous pouvez consulter le programme de l'année dernière : EAIE 2013.
Pour vous inscrire, vous pouvez télécharger et remplir l'engagement de participation EAIE 2014.

Posté par pcassuto à 10:45 - - Permalien [#]
Tags :


« Genre et développement » : au sud (aussi), la femme est l’avenir de l’homme

Logo Euro-med MobilitiesPar Anne-Marie Descôtes. Autour de la question du genre et du développement se concentrent des enjeux essentiels pour la condition des femmes dans les pays du sud. J'ai eu l'occasion de m'en rendre compte depuis mon arrivée au ministère à la Direction Générale de la Mondialisation (DGM) et en particulier lors de la journée de réflexion organisée sur ce thème à l'OCDE le 21 janvier dernier.
Ces enjeux sont bien connus : la bataille pour l'égalité entre les femmes et les hommes, le respect effectif des droits en matière de santé sexuelle et reproductive, l'éradication de toutes les formes de violence… Depuis les grandes conférences des Nations unies des années 90, Le Caire en 1994, Pékin en 1995, il y a eu une prise de conscience collective au niveau international mais la situation reste très préoccupante dans bon nombre de pays. Et cela concerne tous les domaines : la sphère politique, le marché du travail, l'école, la santé, la sexualité, la maternité… L'inégalité est particulièrement scandaleuse dans l'accès à l'éducation : aujourd'hui 33 millions de filles ne sont toujours pas scolarisées. Et c'est d'autant plus préoccupant que la montée des conservatismes risque de remettre en cause des acquis déjà fragiles.
Lien vers l'article complet: http://blog.diplomatie.gouv.fr/Genre-et-developpement-au-sud. Suite...

Posté par pcassuto à 10:38 - - Permalien [#]

Bologna Seminars 2010-2012

Bologna Process - European Higher Education AreaBologna Seminars 2010-2012. More...

10-12 February 2010 Quality Assurance of Education and Research in Nordic Universities – Same topic, different methods? Faroe Islands
12-13 February 2010 After Tuning There Is Articulation Ghent
17 February 2010 Recognition of Prior Learning – sharing European principles and practice Brussels
19 February 2010 EQAR General Assembly Madrid
7-12 March 2010 European Student Summit Vienna
9-10 March 2010 Convention by EURASHE and ACA on the impact of the Bologna Process on the professional HE and institutions Budapest
11-15 March 2010 Eurodoc Annual Conference Vienna
18-19 March 2010 New Perspectives of Legal Education in Europe Berlin
15 April 2010 Qualifications Frameworks Conference Dublin
19-20 April 2010 Seminar on the Internationalization of HE Madrid
24-25 May 2010 The Social Dimension and Responsibility of Universities Malaga
4-5 June 2010 Third Annual Meeting of the EUA Council for Doctoral Education Berlin
7-9 June 2010 Bologna Experts’ Seminar on Recognition in HE Tallinn
17-18 June 2010 Universities, Knowledge and Development for the next decade Salamanca
17-18 June 2010 The Power of Lifelong Learning Amsterdam
17-18 June 2010 Doctoral Studies in the EHEA Warsaw
21-22 June 2010 Annual Meeting of the ENIC-NARIC Networks Sèvres
28-29 June 2010 Seminar on the Bologna Process, European Construction, European Neighbourhood Policies Batumi
15 September 2010 Bologna 2010 – the European Higher Education Area: proposals for the future Bologna
27-28 September 2010 Access to success: final dissemination conference Brussels
5-6 October 2010 Mobility Conference Antwerp
14.- 15 October 2010 20th EURASHE conference (Tallinn) Tallinn
14- 15 October 2010 Bologna Ireland Conference: Placing Bologna in Context (Dublin) Dublin
16-17 October 2010 20th European Student Convention - T4SCL Stakeholders Forum Leuven, Belgium
1-2 November 2010 Board Meeting 59 Seminar – Quality Assurance Jerusalem, Israel
22-24 November 2010 The Social Dimension of Higher Education: Building Excellence and Equity Nicosia, Cyprus
6 December 2010 Quality and Transparency as Interface between Vocational Ed. and Training, Higher Education and Schools  Bruges, Belgium
20-21 January 2011 Embedding short-cycle HE in the (higher) education system Budapest, Hungary
16-17 February 2011 Student-Centred Learning: A Bologna Process International Conference Qawra, Malta
14 March 2011 The European Dimension of Quality Assurance Berlin, Germany
31 March 2011 – 1 April 2011 EURASHE 21st Annual Conference Nice, France
28-29 March 2011 From imbalanced to balanced Mobility in the EHEA – current Challenges and Perspectives for the Future Aghveran, Armenia
14 April 2011 The 3rd Annual Symposium on University Rankings and Quality Assurance in Europe 2011 Brussels, Belgium
28-29  April 2011 Stakeholders’ Conference on Recognition Riga, Letonia
2-3 June 2011 New stages of the Bologna Process – instruments and practical implementation Moscow, Russia
6-7 June 2011 Modernization of curricula Seminar Oslo, Norway
15 June 2011 Conference on the Bologna Implementations in Turkey after 10 Years Istanbul, Turkey
27-29 June 2011 Reimagining Democratic Societies: a New Era of Personal and Social Responsibility? Oslo, Norway
6-7 August 2011 Eastern Dimension of Mobility Conference Warsaw, Poland
11-13 August 2011 Stocktaking and Future Perspectives of Student Services/Student Affairs in the European Higher Education Area Berlin, Germany
8-9 September 2011 Funding of Higher Education International Conference Yerevan, Armenia
12 October 2011 Mini - seminar (Transparency Tools WG) Cracow,  Poland
17-19 October 2011 Future of Higher Education - Bologna Process Researchers' Conference Bucharest, Romania
25-26 October 2011 New Perspectives for Master Study Programmes in Europe. Implementing the Second Cycle of Bologna – A European Success story? Berlin, Germany
17-19 November 2011 European Quality Assurance Forum Antwerp, Belgium
18 November 2011 Exploring the possibilities of an internet-based admission system in the EHEA Berlin, Germany
8-9 December 2011 Bologna Seminar on Student Participation in Higher Education Governance Aghveran, Armenia
14-15 December 2011 Quality Assurance International Conference Brussels, Berlin
17 January 2012 Mapping the implementation and application of the ESG in the EHEA - Launch conference Copenhagen, Denmark
24-25 May 2012 Kick-off workshop EUROSTUDENT V Berlin, Germany

 

Posté par pcassuto à 10:27 - - Permalien [#]

Bologna Process - National Reports

Bologna Process - European Higher Education AreaBologna Process - National Reports

  National Report 2003 National Report 2005 National Report 2007 National Report 2009 National Report 2012
Albania Albania available available available available  available
Andorra Andorra   available available available available
Armenia Armenia   available available available available
Austria Austria available available available available available
Azerbaijan Azerbaijan   available available available available
Belgium Belgium/Flemish Community available available available available available
Belgium Belgium/French Community   available available available available
Bosnia-Herzegovina Bosnia-Herzegovina available available available available available
Bulgaria Bulgaria available available available available available
Croatia Croatia available available available available available
Cyprus Cyprus available available available available available
Czech Republic Czech Republic available available available available available
Denmark Denmark available available available available available
Estonia Estonia available available available available available
Finland Finland available available available available available
FranceFrance EN / FR available available EN / FR available
 Georgia   available available available available
Germany Germany available available available available available
Greece Greece available available available available available
Holy See Holy See available available available available available
Hungary Hungary available available available available available
Iceland Iceland available available available available available
Ireland Ireland available available available available available
Italy Italy available available available available available
Kazakhstan Kazakhstan       available* available
Latvia Latvia available available available available available
Liechtenstein Liechtenstein EN / DE available available available available
Lithuania Lithuania available available available available available
Luxembourg Luxembourg available available available available available
Malta Malta available available available available available
Moldova Moldova   available available available available
Montenegro Montenegro available available available available available
Netherlands Netherlands available available available available available
Norway Norway available available available available available
Poland Poland available available available available available
Portugal Portugal available available available available available
Romania Romania available available available available available
Russian Federation Russian Federation available available available available  
Serbia Serbia available available available available available
Slovak Republic Slovak Republic available available available available available
Slovenia Slovenia available available available available available
Spain Spain available available available available available
Sweden Sweden available available available available available
Switzerland Switzerland available available available available available
the former Yugoslav Republic of Macedonia "the Former Yugoslav Republic of Macedonia" available available available available  
Turkey Turkey available available available available available
Ukraine Ukraine   available available available available
United Kingdom United Kingdom/ England, Wales, Northern Ireland available available available available available
United Kingdom/Scotland United Kingdom/ Scotland available available available available available

Older national reports: Austria 2001 - available
*National report submitted by Kazakhstan for the admission to the EHEA in March 2010. More...

Posté par pcassuto à 10:26 - - Permalien [#]
Tags :

Bologna Process - Work Programme - Social Dimension

Bologna Process - European Higher Education AreaThe Social Dimension is one of the overarching Bologna Process themes, appearing for the first time in the Prague Communiqué (2001) where “…Ministers reaffirmed the need, recalled by students to take account of the social dimension in the Bologna process...”. At the following ministerial conferences, the social dimension was described as an integral part of the EHEA and a necessary condition for enhancing the attractiveness and competitiveness of the EHEA (the Bergen Communiqué2005).
With the London Communiqué of May 2007, Ministers responsible for higher education agreed on a common definition for the objective of the social dimension:  “We share the societal aspiration that the student body entering, participating in and completing higher education at all levels should reflect the diversity of our populations”. Further on, Ministers concurred in setting national strategies and policies, including action plans and reports on their progress at the next ministerial meeting. It was also recommended to work towards defining comparable data and indicators for the social dimension of higher education.
In Leuven/Louvain-La-Neuve, Ministers committed further on to "…set measureable targets to widen participation of underrepresented groups in higher education, to be reached by the end of the next decade…" (the Leuven and Louvain-la-Neuve Communiqué, 2009).     

In Bucharest, acknowledging that “…widening access to higher education is a precondition for societal progress and economic development…” the Ministers agreed “…to adopt national measures for widening overall access to quality higher education”. The Ministers also committed to step up their efforts towards underrepresented groups through developing the social dimension of higher education, reducing inequalities and providing adequate student support services, counselling and guidance, flexible learning paths and alternative access routes, including recognition of prior learning (the Bucharest Communiqué, 2012).
Furthermore, the Ministers undertook to develop a system of voluntary peer learning and reviewing by 2013 in countries which request it and initiate a pilot project to promote peer learning on the social dimension of higher education which will assist EHEA countries in developing, implementing and monitoring social dimension policies and support structured and systematic peer learning among countries and institutions.
The BFUG agreed to streamline 2012-2015 work structures by reducing the number of working groups. The new structure would allow the BFUG to play its role for strategic policy guidance, while concentrating on the key policy areas and, at the same time, it would allow a close interaction between and better implementation of the interlinked policy issues that are arranged under one working group. Hence, for the period 2012-2015, the Working Group on the Social Dimension and Lifelong Learning will deal with the respective two policy issues of higher education.
Further background information can be accessed at:

Catalogue of good practices in Social Dimension implementation in Higher Education . More...

Posté par pcassuto à 10:23 - - Permalien [#]