Vous avez moins de 30 ans et envie de partir à l’étranger pour aider des populations en difficulté et vous confronter à une autre culture ? Ce qu’il faut savoir avant de remplir son sac à dos.
En Pays de la Loire chaque année, sur 100 volontaires internationaux, 20 n’ont aucun statut ni aucune structure qui les accompagne. Par volonté d’indépendance, parce que la paperasse est jugée trop lourde ou tout simplement par manque d’informations. 
Partir seul reste (et doit rester) un choix mais comporte des risques que les volontaires «aventuriers» ignorent ou minimisent. Pour éviter les problèmes, la solution c’est s’appuyer sur des associations qui ont l’expérience des missions et du terrain et partir avec un statut. Tour d’horizon. Voir l’article d’origine.