logoLe temps partiel s’est considérablement développé en France, surtout parmi les femmes. Qu’il soit contraint ou choisi, quelles sont ses conséquences sur les inégalités ? Sur la précarité, la pauvreté ? Lorsqu’il est dit « choisi », est-il un véritable choix ?
A l’heure où les femmes consacrent deux fois plus de temps que les hommes aux tâches domestiques (Insee, 2010), est-il une variable d’ajustement permettant d’articuler vie professionnelle et vie familiale ? Dans la perspective de la réforme des rythmes scolaires, Françoise Milewski , économiste à l’OFCE. nous propose de refaire le point sur ce dispositif aux multiples implications le jeudi 06 juin 2013 à 20h30.
Plus d'informations