28 mai 2014

Experts Question Survey Showing Dip in Fundraiser Pay

By Holly Hall and Nicole Lewis. Experts questioned the accuracy of a new survey showing that the median salary of American fundraisers fell 8.5 percent last year to $65,000, saying the results contradict what’s going on in the industry.
“I don’t know of any salaries that are declining,” said Lois Lindauer, a Boston recruiter who places fundraisers nationwide. “Those findings do not jibe with the reality we see.”
The survey by the Association of Fundraising Professionals was released May 14. More...

Posté par pcassuto à 22:47 - - Permalien [#]


U-multirank demands across-the-board data collection effort but delivers patchy returns

By Éanna Kelly. The new EU-sponsored university league table launched on the 13 May, puts emphasis in unusual places and looks to be drawing conclusions based on low samples, says Per-Anders Östling. 
My university, Sweden’s Royal Institute of Technology (KTH), recently participated in the compilation of the new university league table, U-multirank, receiving an overall ranking and individual rankings for our curricula in electrical engineering, mechanical engineering and physics. More...

Posté par pcassuto à 22:45 - - Permalien [#]

Exam stress tackled by bubble wrap and puppies

http://static.bbci.co.uk/frameworks/barlesque/2.5.10/desktop/3.5/img/blq-blocks_grey_alpha.pngBy Sean Coughlan. University students have ordered hundreds of metres of bubble wrap to burst as a way of relieving exam stress. The University of Leicester students' union is planning "bubble wrap stations" where students can relax by popping the packaging material. Puppies will also be brought in to soothe stressed-out students.
Michael Rubin, president elect of the students' union, said "mental well-being is a top priority" during exams. The students claim that the instant gratification of popping bubble wrap is a better relaxant than meditation or yoga. More...

Posté par pcassuto à 22:42 - - Permalien [#]

La VAE dans les universités en 2012

La validation des acquis de l’expérience (VAE) dans les établissements d’enseignement supérieur en 2012Par Annie Le Roux, DEPP A1. Note d'information - N° 16 - mai 2014. Le nombre des validations délivrées en 2012 au titre de la validation des acquis de l’expérience (VAE) dans les universités et le Conservatoire national des métiers (Cnam) reste stable : 4 000 personnes obtiennent ainsi tout ou partie d’un diplôme ou d’un titre de l’enseignement supérieur. Voir l'infographie. Télécharger la version imprimable. Télécharger les données de la Note d'information : tableaux et graphiques au format Excel.
DEPP Note d'Iinformation 2014-16 Validation des acquisde l'expérience dans les établissements d'enseignement supérieur en 2012
En 2012, le nombre des validations délivrées au titre de la validation des acquis de l’expérience (VAE) dans les universités et le CNAM reste stable (4 016). Près de 60 % des VAE octroyées restent des validations totales ; les autres concernent une partie d’un diplôme. Le master et la licence professionnelle sont les diplômes les plus recherchés dans le cadre de la VAE : à eux deux, ils représentent 80 % des validations.
À l’université et au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), 4 016 personnes ont bénéficié en 2012 d’une validation de leurs acquis au titre de la validation des acquis de l’expérience (VAE) pour obtenir tout ou partie de diplôme ou titre de l’enseignement supérieur. Ce nombre est stable par rapport à 2011. Ces validations représentent 93 % du nombre de dossiers examinés par les jurys.
Des diplômes complets dans près de 60 % des cas
Depuis la mise en place du dispositif en 2002, la part des diplômes complets, parmi l’ensemble des validations délivrées en VAE par les établissements, n’a cessé de croître : de 17 % la première année, elle est passée à 60 % en 2011 et se stabilise en 2012 (59 %). Ainsi, les validations totales octroyées parmi l’ensemble des validations attribuées en VAE dans le supérieur restent prépondérantes. Principaux bénéfi ciaires d’une VAE du supérieur : les cadres En 2012, 85 % des bénéficiaires d’un diplôme en tout ou partie travaillent (actifs en emploi), 14 % sont au chômage1 et moins de 1 % sont en dehors du marché du travail (ni en emploi, ni au chômage). Parmi les personnes ayant un emploi, les cadres sont les principaux bénéficiaires depuis le démarrage du dispositif. En 2012, 47 % des personnes qui ont un emploi et qui s’inscrivent dans un parcours de VAE pour obtenir un diplôme ou un titre de l’enseignement supérieur sont des cadres. Leur part au sein des salariés augmente légèrement (45 % en 2011). La proportion des professions intermédiaires parmi les bénéfi ciaires d’une VAE se maintient (33 %). Pour la deuxième année consécutive, la part des employés baisse (19 % contre 21 % en 2011 et 22 % en 2010). Ils restent cependant peu nombreux au regard de leur poids dans la population en emploi. Les ouvriers sont extrêmement peu représentés parmi les bénéficiaires de la VAE (moins de 1 %). Traditionnellement plus éloignés de la formation que les cadres et les professions intermédiaires, les employés et les ouvriers utilisent davantage la VAE pour obtenir un diplôme de l’enseignement secondaire professionnel. 52 % des personnes qui ont obtenu tout ou partie de diplôme par validation des acquis de l’expérience sont des hommes.
Master et licence professionnelle, diplômes les plus demandés
En 2012, les licences représentent 46 % des diplômes attribués en totalité ou en partie grâce à la VAE (45 % en 2011). 39 % de ceux qui cherchent à obtenir un diplôme par VAE visent l’attribution de la licence professionnelle, qui reste très prisée des candidats (37 % en 2011). La demande pour le master, toujours très recherché, reste stable : 43 % des bénéfi ciaires d’une VAE ont obtenu tout ou partie du master. Parmi les grands champs disciplinaires, les demandes concernent en premier lieu les sciences économiques, la gestion et l’administration économique et sociale (près de 36 %), puis les sciences fondamentales appliquées (26 %).
Les diplômes accordés selon l’âge
La proportion des bénéficiaires de moins de 30 ans est très faible : 5 % en 2012, proportion la plus faible depuis la création du dispositif. Les moins de 30 ans ont obtenu plus souvent que les plus âgés un DUT ou une licence professionnelle en VAE (respectivement 6 % et 44 %). Les 40-49 ans sont les plus représentés parmi les bénéfi ciaires d’une VAE du supérieur (41 %). 41 % ont obtenu tout ou partie d’une licence professionnelle et 42 % d’un master. Parmi les 50 ans et plus, c’est le master qui est le plus représenté (45 %). Les plus âgés, qui font le choix d’une VAE à l’appui des acquis retirés d’une expérience professionnelle plus grande, auraient davantage tendance à rechercher l’obtention d’un diplôme dans des niveaux plus élevés.
Des pratiques différenciées selon les universités
En 2012, la très grande majorité des établissements a utilisé la VAE pour diplômer des adultes. En moyenne, 47 dossiers ont été examinés par les universités (48 dossiers en 2011). Les disparités entre établissements restent marquées puisque dans six d’entre eux, moins de dix dossiers ont été examinés, alors que pour sept autres universités, le nombre de dossiers examinés est supérieur à 100. Le nombre de demandes concernées reste néanmoins trop modeste pour que l’on puisse mettre en évidence des politiques propres aux universités.
Des partenariats universités-entreprises : la VAE collective
Les conventions ont été conclues par les universités davantage avec des organismes privés qu’avec des organismes publics. Également, le nombre réalisé de VAE est plus important dans la sphère privée. Les partenariats permettent la mobilisation de ressources, de savoir-faire et d’expertises développés par les universités (accompagnement, offre, diplômes…), par les entreprises ou les organismes qui cherchent à faire bénéficier leurs salariés d’un diplôme parmi les disciplines présentées. Les demandes de conventions pour une VAE dite collective (qui concernent plusieurs salariés de l’entreprise) sont susceptibles de variations d’une année à l’autre. Voir aussi sur le blog La validation des acquis de l'expérience (VAE) dans les établissements d'enseignement supérieur en 2012, La validation des acquis de l'expérience dans les établissements d'enseignement supérieur en 2011, La validation des acquis dans les établissements d'enseignement supérieur de 2002 à 2011 , La validation des acquis dans les universités depuis 1999.

Posté par pcassuto à 02:19 - - Permalien [#]
Tags :

What Are The Easiest And Hardest Languages To Learn

By John Yong. [via Visual.ly]
If you’re planning to pick up a second or third language, you might want to read the following infographic.
Created by Voxy, it points out which are the easiest and hardest languages for native English speakers to learn.
According to the infographic, languages such as Spanish, French and Italian are considered easy to learn, requiring “23-24 weeks” to achieve language proficiency.
On the other hand, languages such as Japanese, Chinese and Korean are recognized as difficult to learn and require as long as “88 weeks” to achieve proficiency.
The infographic also cites factors contributing to the difficulty of the language, such as the complexity, how close it is to your native language, and available resources.

http://thumbnails.visually.netdna-cdn.com/aprender-idiomas_537a738875921_w1500.jpg

Posté par pcassuto à 01:23 - - Permalien [#]