23 mai 2014

The private burden of public colleges

By . Climbing walls, Jacuzzis, exotic chefs. There are lots of (misguided) explanations for skyrocketing tuition costs at public colleges and universities, which educate about three-quarters of America’s postsecondary students. Of course, very few schools actually offer any of these country-club-like amenities, despite the attention and mockery they’ve earned in the press. So on to the latest scapegoat: greedy executives, or so suggests the coverage of two recent reports about highly paid college presidents. More...

Posté par pcassuto à 17:37 - - Permalien [#]


Many responsible for university woes

By John Gormley. The ending was tumultuous and predictable for University of Saskatchewan president Ilene Busch-Vishniac, fired less than two years into a five-year appointment.  And it should cause a rethinking of the old proverb that success has many fathers, while failure is an orphan. This failure is owned by more than one person.  At first blush, Busch-Vishniac's end came after her academic vice-president wrongfully fired a dissident dean who had publicly opposed the university's TransformUS program. More...

Posté par pcassuto à 17:33 - - Permalien [#]

“Teachers Teaching Online”: Coming Soon To a MOOC Near You

Latest TweetsBy Ralph Waldo Emerson. The first and the most important thing that Teachers Teaching Online can do for you is share the true spirit of professional development through creativity, inspiration and natural communication online.
Much is written about technology, yet most of it utilises the kind of tech-speak that fails to engage us on deeper levels. I am thrilled to say that the line-up of presenters for Jason R. Levine’s Teachers Teaching Online (TTO) MOOC are amongst the most inspirational people I’ve met online through my own professional development.  Anyone who follows my articles, has seen my presentations, or even follows me on Facebook will already know how much I admire the professionals being featured in this cutting-edge line up.
If, on the other hand,  this is all new to you, it will be mind-blowing to say the least. Many people ask me about online teaching on a daily basis. Well, the MOOC has everything to need to know from top experts in the field. More...

Posté par pcassuto à 17:21 - - Permalien [#]

Universités : le mirage des regroupements

Les EchosLes regroupements d’établissements d’enseignement supérieur prévus par la loi dite ESR portée par Geneviève Fioraso en 2012 font actuellement l’objet de débats très vifs. La loi prévoit diverses formes de regroupements, donnant l’impression d’une grande liberté laissée aux acteurs. En réalité, la méthode semble ne laisser que peu de place à l’autonomie des établissements concernés.
Certains se laissent tromper par le mirage de regroupements qui sembleraient renforcer le système français d’enseignement supérieur. Mais le système français n’est pas faible de sa complexité et de ses divisions. Rappelons par exemple que l’enseignement supérieur américain est extrêmement atomisé avec ses systèmes publics, ses universités publiques, ses universités privées et ses collèges, et des statuts tous différents d’un Etat à l’autre, d’un établissement à l’autre ! Dans le domaine universitaire, la qualité n’est pas une question de taille et de simplicité. Les choses seraient trop faciles. Suite...

Posté par pcassuto à 15:03 - - Permalien [#]

La nouvelle prime des fonctionnaires entre en vigueur en juin

Acteurs Publics, logoLe décret instaurant une nouvelle prime pour les fonctionnaires, qui se substitue à la controversée prime de fonctions et de résultats (PFR), a été publié le 22 mai au Journal officiel. Le régime indemnitaire tenant compte “des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel” entrera en vigueur le 1er juin.
Le nouveau régime indemnitaire “tend à valoriser principalement l’exercice des fonctions via la création d’une indemnité principale, versée mensuellement”. C’est ce que précise le décret publié jeudi 22 mai au Journal officiel et portant création “d’un régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel dans la fonction publique de l’État”.
Le dispositif se substitue à la prime de fonctions et de résultats (PFR), instaurée sous le mandat de Nicolas Sarkozy et qui a connu quelques ratés. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 14:09 - - Permalien [#]


Stagiaires, vous serez bientôt mieux payés

Le Sénat a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi la proposition de loi sur le renforcement de l’encadrement des stages, et notamment un amendement améliorant la gratification versée aux stagiaires. Une commission mixte paritaire (7 députés, 7 sénateurs) doit maintenant trouver une version commune.
Le Sénat a amélioré dans la nuit de mercredi à jeudi la gratification accordée aux stagiaires, en adoptant la proposition de loi socialiste sur le renforcement de l’encadrement des stages. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:59 - - Permalien [#]

L’Europe lance son classement mondial des universités

 Par Nathalie Brafman. Il était attendu. Mardi 13 mai, l'Union européenne a lancé son classement mondial des universités. Baptisé U-Multirank, ce nouvel outil se présente comme une cartographie des établissements censée donner l'image la plus juste possible. Plus nuancé (mais peut-être aussi un peu plus compliqué), il se veut donc très différent des classements existants aujourd'hui. L'idée a commencé à germer en 2008, lors de la présidence française de l'Union européenne pour contrer en premier lieu celui de Shanghaï. Ce palmarès fait certes référence aujourd'hui mais il concentre énormément de critiques, notamment en France, car il mesure la réputation scientifique internationale des universités. Suite...

Posté par pcassuto à 13:42 - - Permalien [#]

Touscoprod enquête sur le crowdfunding

touscoprod, en association avec l’Université de la Sorbonne Nouvelle Paris 3, mène une étude visant à mieux comprendre l’impact de la finance participative sur les industries culturelles en France.
L’équipe de l’Université de la Sorbonne Nouvelle travaille notamment sur l’économie du cinéma, de l’audiovisuel et d’internet.
L’enquête s’intéresse à plusieurs aspects de la finance participative : quelles sont ses perspectives d’avenir pour les activités et l’emploi dans les secteurs de la culture confrontés à la crise économique actuelle ? Peut-elle permettre de préserver la diversité culturelle ?
En tant que porteur de projet, votre point de vue sur le financement participatif est indispensable à la compréhension du phénomène.
Répondre au questionnaire ne prend que 5 minutes.
Retrouvez l’enquête ici.
Nous vous remercions par avance pour votre contribution au débat actuel sur le crowdfunding et son rôle dans les industries culturelles. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:39 - - Permalien [#]

Classement des présidents d’universités sur Twitter

Campus CommunicationAprès avoir étudié la présence des établissements d’enseignement supérieur sur Twitter, nous nous intéressons cette fois ci à celle des présidents d’universités. Parmi eux, quels sont ceux ayant le plus grand nombre de followers ?
On dénombre actuellement 18 présidents d’université sur Twitter, contre une cinquantaine d’établissements présents sur le réseau social. Seule une minorité d’entre eux est donc présente.

  • Présence la plus ancienne sur Twitter : Bertrand Monthubert 
  • Présence la plus récente : Michel Robert
  • Compte publiant le plus : Jean-Luc Vayssière
  • Président le moins actif : Christine Ganfloff-Ziegler

Si Twitter est l’outil privilégié par les présidents pour parler de l’actualité de leur établissement, le plus actif reste Bertrand Monthubert. La majorité de ses publications servent à relayer l’activité de l’Université Toulouse 3, quand Alain Beretz élargit les siennes à celle du supérieur en général. Emmanuel Ethis se sert d’avantage de Twitter pour parler sociologie, culture et cinéma (ses domaines de recherche) mais n’oublie pas Avignon, et Jean-Luc Vayssière y partage une grosse partie de sa veille en matière d’actualité. L’exception reste Marie-Christine Lemardeley, dont le compte sert à relayer ses actions politiques. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:32 - - Permalien [#]
Tags : ,

Création d'un nouveau régime indemnitaire dans la fonction publique de l'Etat

Légifrance, le service public de l'accès au droit - AccueilDécret n° 2014-513 du 20 mai 2014 portant création d'un régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel dans la fonction publique de l'Etat. JORF n°0118 du 22 mai 2014 page, texte n° 46, NOR: RDFF1328976D.
Publics concernés : fonctionnaires de l'Etat.
Objet : création d'un nouveau régime indemnitaire de référence.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le 1er juin 2014. Le nouveau régime indemnitaire sera applicable de plein droit à certains corps de fonctionnaires à compter du 1er juillet 2015 et à l'ensemble des fonctionnaires, sauf exceptions, à compter du 1er janvier 2017.
Notice : le présent décret créé une indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise (IFSE), qui a vocation à se substituer aux régimes indemnitaires ayant le même objet pour tous les fonctionnaires de l'Etat.
Ce régime indemnitaire tend à valoriser principalement l'exercice des fonctions via la création d'une indemnité principale, versée mensuellement. Celle-ci est exclusive, par principe, de tout autre régime indemnitaire de même nature et repose, d'une part, sur une formalisation précise de critères professionnels, d'autre part, sur la prise en compte de l'expérience professionnelle. A cela s'ajoute un complément indemnitaire annuel versé en fonction de l'engagement professionnel et de la manière de servir.
Ce régime indemnitaire est applicable aux corps de fonctionnaires de l'Etat qui y ont adhéré par arrêté des ministres chargés de la fonction publique et du budget et du ministre dont relève ce corps et a vocation à remplacer les autres régimes indemnitaires de même nature au plus tard le 1er janvier 2017 pour tous les corps de fonctionnaires de l'Etat. Diverses mesures transitoires sont en outre prévues.
Article 1 En savoir plus sur cet article...
Les fonctionnaires relevant de la loi du 11 janvier 1984 susvisée peuvent bénéficier, d'une part, d'une indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise et, d'autre part, d'un complément indemnitaire annuel lié à l'engagement professionnel et à la manière de servir, dans les conditions fixées par le présent décret.
Des arrêtés du ministre chargé de la fonction publique, du ministre chargé du budget et, le cas échéant, du ministre intéressé fixent, après avis du comité technique compétent ou du Conseil supérieur de la fonction publique de l'Etat, la liste des corps et emplois bénéficiant de l'indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise et, le cas échéant, du complément indemnitaire annuel mentionné à l'alinéa précédent.
Un arrêté conjoint du ministre chargé de la fonction publique, du ministre chargé du budget et du ministre intéressé peut, en outre, autoriser, selon un tableau d'assimilation par grade, le versement de l'indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise et, le cas échéant, du complément indemnitaire annuel lié à l'engagement professionnel et à la manière de servir à d'autres fonctionnaires de grade équivalent ne relevant pas d'un des corps ou emplois mentionnés au deuxième alinéa et en exerçant les missions.
Article 2 En savoir plus sur cet article...
Le montant de l'indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise est fixé selon le niveau de responsabilité et d'expertise requis dans l'exercice des fonctions.
Les fonctions occupées par les fonctionnaires d'un même corps ou statut d'emploi sont réparties au sein de différents groupes au regard des critères professionnels suivants :
1° Fonctions d'encadrement, de coordination, de pilotage ou de conception ;
2° Technicité, expertise, expérience ou qualification nécessaire à l'exercice des fonctions ;
3° Sujétions particulières ou degré d'exposition du poste au regard de son environnement professionnel.
Le nombre de groupes de fonctions est fixé pour chaque corps ou statut d'emploi par arrêté du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé du budget et, le cas échéant, du ministre intéressé.
Ce même arrêté fixe les montants minimaux par grade et statut d'emplois, les montants maximaux afférents à chaque groupe de fonctions et les montants maximaux applicables aux agents logés par nécessité de service.
Le versement de l'indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise est mensuel.
Article 3 En savoir plus sur cet article...
Le montant de l'indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise fait l'objet d'un réexamen :
1° En cas de changement de fonctions ;
2° Au moins tous les quatre ans, en l'absence de changement de fonctions et au vu de l'expérience acquise par l'agent ;
3° En cas de changement de grade à la suite d'une promotion.
Article 4 En savoir plus sur cet article...
Les fonctionnaires mentionnés à l'article 1er peuvent bénéficier d'un complément indemnitaire annuel qui tient compte de l'engagement professionnel et de la manière de servir, appréciée dans les conditions fixées en application de l'article 55 de la loi du 11 janvier 1984 susvisée.
Il est compris entre 0 et 100 % d'un montant maximal par groupe de fonctions fixé par arrêté du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé du budget et, le cas échéant, du ministre intéressé.
Le complément indemnitaire fait l'objet d'un versement annuel, en une ou deux fractions, non reconductible automatiquement d'une année sur l'autre.
Article 5 En savoir plus sur cet article...
L'indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise et le complément indemnitaire annuel sont exclusifs de toutes autres primes et indemnités liées aux fonctions et à la manière de servir, à l'exception de celles énumérées par arrêté du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé du budget.
Article 6 En savoir plus sur cet article...
Lors de la première application des dispositions du présent décret, le montant indemnitaire mensuel perçu par l'agent au titre du ou des régimes indemnitaires liés aux fonctions exercées ou au grade détenu et, le cas échéant, aux résultats, à l'exception de tout versement à caractère exceptionnel, est conservé au titre de l'indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise jusqu'à la date du prochain changement de fonctions de l'agent, sans préjudice du réexamen au vu de l'expérience acquise prévu au 2° de l'article 2.
Article 7 En savoir plus sur cet article...
I. ― Nonobstant les dispositions de l'article 1er, bénéficient des dispositions du présent décret, au plus tard à compter du 1er juillet 2015 :
1° Les corps d'adjoints administratifs régis par le décret du 23 décembre 2006 susvisé ;
2° Les corps de secrétaires administratifs des administrations de l'Etat, régis par le décret du 19 mars 2010 susvisé ;
3° Les corps interministériels des assistants de service social et des conseillers techniques de service social des administrations de l'Etat, respectivement régis par les décrets n° 2012-1098 et n° 2012-1099 du 28 décembre 2012 susvisés, ainsi que l'emploi de conseiller pour l'action sociale des administrations de l'Etat régi par le décret n° 2012-1100 du 28 décembre 2012 susvisé ;
4° Le corps interministériel des attachés d'administration de l'Etat, régis par le décret du 17 octobre 2011 susvisé ;
5° Les agents qui, à la date de publication du présent décret, perçoivent la prime de fonctions et de résultats, régis par le décret n° 2008-1533 du 22 décembre 2008 relatif à la prime de fonctions et de résultats.
II. ― Au plus tard à compter du 1er janvier 2017, bénéficient des dispositions du présent décret l'ensemble des fonctionnaires relevant de la loi du 11 janvier 1984 susvisée, à l'exception de ceux relevant d'un corps ou d'un emploi figurant dans un arrêté du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé du budget.
III. ― Le décret n° 2002-1105 du 30 août 2002 relatif à l'indemnité forfaitaire représentative de sujétions et de travaux supplémentaires attribuée aux personnels des corps interministériels d'assistants de service social des administrations de l'Etat et de conseillers techniques de service social des administrations de l'Etat ainsi qu'aux personnels détachés sur un emploi de conseiller pour l'action sociale des administrations de l'Etat est abrogé à compter du 1er juillet 2015.
IV. ― Le décret n° 2008-1533 du 22 décembre 2008 relatif à la prime de fonctions et de résultats est abrogé à compter du 1er juillet 2015.
Article 8 En savoir plus sur cet article...
Les dispositions du présent décret entrent en vigueur le premier jour du mois qui suit sa publication.

Posté par pcassuto à 13:22 - - Permalien [#]