En 2013, la France a accueilli plus de 289 000 étudiants étrangers. Afin de mieux cerner leurs attentes, leurs motivations à venir en France et leurs différents niveaux de satisfaction, Campus France les a interrogé à nouveau. Deux ans après sa première étude, Campus France publie son nouveau baromètre sur l’image et l’attractivité de la France auprès des étudiants étrangers, réalisé par TNS Sofres.
Cette année encore, près de 20 000 étudiants à travers le monde ont accepté de répondre, notamment grâce à l’aide apportée par les établissements d’enseignement supérieur français, membres du Forum, et les Espaces Campus France dans la diffusion de l’enquête. Grâce à cette très forte participation et une répartition géographique représentative, il est possible d’effectuer des analyses approfondies sur les grandes zones géographiques et sur les principaux pays d’origine des étudiants. Cette étude apporte aussi de nouveaux éléments de réponses à certaines questions comme l’impact qu’a pu avoir la «  circulaire Guéant  » ou l’importance de l’accueil des Français pour les étudiants étrangers. Que cherchent les étudiants internationaux ? Comment la France se positionne-t-elle face à ses concurrents ? Quels sont ses atouts et handicaps ? Quel rôle joue la langue française dans le choix de la France comme destination d’études ? Quel est le vécu de ces étudiants qui ont choisi la France ? Quel bilan tirent-ils de cette expérience et quels bénéfices, notamment professionnels, en retirent-ils ? Enfin, quels liens conservent-ils avec la France et deviennent-ils des prescripteurs du pays pour les générations d’étudiants suivantes ? Les réponses à ces questions sont autant de clefs permettant d’identifier les leviers pour renforcer l’attractivité de la France comme destination pour les études supérieures.
Les grandes tendances : 9 étudiants étrangers sur 10 recommandent la France comme destination d’études
La France reste une destination attractive : 91 % des étudiants étrangers ayant choisi la France la recommanderaient comme destination d’études. Ce chiffre est confirmé par les anciens étudiants (89 %) et par les étudiants en cours de cursus (87 %).
Ce choix s’est fait dans le cadre d’une plus forte mise en concurrence : 45 % (+5 points vs. 2011) des étudiants ayant choisi la France déclarent avoir hésité avec un autre pays.
Les étudiants interrogés souhaitent étudier à l’étranger pour :
- Obtenir un diplôme internationalement reconnu : 37 % ;
- Acquérir une expérience internationale : 34  % ;
- Bénéficier de meilleur es conditions d’enseignement : 32 % ;
- Vivre une expérience personnelle enrichis - sante : 32 %.
Les principales raisons du choix de la France restent :
- La qualité de la formation : 51 % (+6 points vs. 2011) ;
- La connaissance de la langue française : 42 % ;
- La réputation des établissements ou des enseignants en France : 37 % (+6 points vs. 2011) ;
- La valeur des diplômes : 35 % ;
- L’intérêt culturel de la France : 35 %.
91  % des étudiants reconnaissent à la France un grand rayonnement culturel et artistique , 88 % d’entre eux affirme qu’elle bénéficie d’une histoire prestigieuse et dispose d’un grand rayonnement intellectuel et scientifique.
Parmi les atouts généralement attribués figurent :
- La valeur de ses diplômes (cohorte 1 : 87 %, cohortes 2 et 3 : 88  %) ;
- La qualité de son enseignement (cohorte 1 : 83 %, cohortes 2 et 3 : 86 %) ;
- La qualité de ses méthodes d’enseignement (cohorte 1 : 78 %, cohortes 2 et 3 : 80 %) ;
- Le coût des études (cohorte 1 : 73 %, cohortes 2 et 3 : 77  %).
L’intérêt touristique, l’art de vivre en France et les possibilités de sorties et de loisirs (avec des niveaux de satisfactions proches de ou supérieurs à 80 %), augmentent encore l’attrait de la destination. Pour les nouveaux arrivants, 74 % ont utilisé le site Campus France pour se renseigner (vs 58 % pour l’ensemble) ce qui en fait la première source devant l’entourage (47  %) et les autres sites Internet (42 %).
A l’issue de leur séjour en France 89  % des étudiants présents et 91  % de ceux ayant achevé leurs études sont satisfaits ou très satisfaits de leur séjour en France (près de la moitié sont très satisfaits).
Néanmoins, certaines critiques sont émises concernant :
- La possibilité de travailler en France à l’issue des études : 52 % d’insatisfaits ;
- Le coût du logement et l’offre de logement : 52 % et 46 % d’insatisfaits ;
- Les procédures administratives : 52 % d’insatisfaits ;
- Le coût de la vie : 47 % d’insatisfaits.
Si environ un étudiant sur trois est critique vis-à-vis de l’accueil en général des étrangers en France, ils sont 82 % à reconnaitre avoir été bien accueillis par le pays, et 86  % par leur établissement d’études. L’avis est en revanche un peu plus mitigé en ce qui concerne l’accueil réservé par les étudiants français qui a déçu près de 3 étudiants sur dix.
Bilan pour les étudiants ayant terminé leur séjour :
94 % estiment que leurs études en France ont été pour eux un enrichissement personnel, 86 % qu’elles ont valorisé leur cursus universitaire, 70 % qu’elles ont favorisé leur insertion professionnelle, 52 % que ce séjour est d’ores et déjà tout à fait utile dans le cadre de leur activité et 84 % qu’il le sera probablement à l’avenir.
70 % utilisent au moins de temps en temps le français comme langue de travail, 75 % avec des amis.
70 % ont un certain nombre de contacts personnels et 43 % professionnels, avec la France. On peut estimer à environ 70 % le nombre de ceux qui restent en contacts réguliers avec la France. Télécharger la note Image et attractivité de la France auprès des étudiants étrangers principaux résultats du baromètre Campus France.