Agefiph - ouvrir l'emploi aux personnes handicapéesLes résultats 2013 de l'Agefiph
Dans un contexte économique difficile, l’Agefiph continue de mobiliser et obtient des résultats

Les résultats encourageants de l'Agefiph en 2013 traduisent l'engagement des entreprises à travers l'emploi direct de travailleurs handicapés et le recours à la sous-traitance. La volonté d'insertion professionnelle des personnes handicapées s'exprime aussi dans ces chiffres positifs par la progression des formations en alternance. L'Agefiph contribue par ses aides et services aux synergies nécessaires entre les besoins de qualification des personnes handicapées et les attentes de compétences des entreprises. Un ensemble d'actions et de dispositifs qui favorisent l'adaptation des postes de travail, le maintien dans l'emploi, la compensation du handicap et la reconversion professionnelle. Le parcours professionnel est donc un enjeu important, d'aujourd'hui et de demain, auquel la nouvelle offre d'interventions de l'Agefiph est adaptée.
LES PERSONNES HANDICAPEES DANS L'EMPLOI
En 2013, l'Agefiph enregistre une hausse du recrutement des personnes handicapées dans les entreprises : par le biais des Cap Emploi, l’Agefiph a accompagné le recrutement de 70 500 personnes handicapées, un chiffre en hausse de 7% par rapport à 2012.
Même si le taux d’emploi direct des personnes handicapées d’un peu plus de 3 % semble faible par rapport au taux théorique de 6 % prévu par la loi, il est en augmentation constante annuelle de 0,1 à 0,2 point depuis 2007.
Outre l’accompagnement de 70 500 recrutements de personnes handicapées en 2013, les Cap Emploi ont accompagné 170 000 personnes handicapées pour cette même année dans leurs démarches de recherche d’emploi, malgré une conjoncture économique peu favorable.
En revanche, les personnes handicapées ne sont pas à l'abri de l'augmentation de la montée du chômage enregistrée l'an dernier en France : au 31 décembre 2013, 413 421 personnes handicapées étaient à la recherche d'un emploi, une hausse de 11,5% par rapport à 2012.
DES CHIFFRES ENCOURAGEANTS
En 2013, l'Agefiph a réalisé 333 147 interventions se répartissant comme suit :
L’Agefiph a réalisé 220 135 interventions en 2013 dans quatre domaines : l’insertion dans l’emploi, la préparation à l’emploi et à la formation, la compensation du handicap et le maintien dans l’emploi.
L’Agefiph a mené 113 012 interventions auprès des entreprises en 2013, dans ces mêmes quatre domaines.
Le total de ces actions a donc permis à l’Agefiph de contribuer à :
- 67 634 placements aidés
- 3 061 créations et reprises d’activité
- 17 181 maintiens dans l’emploi
- 4 756 contrats de formation en alternance
Des entreprises mobilisées
En 2013, 42 468 établissements ont contribué à l’Agefiph, soit une diminution de 8,5% par rapport à 2012 et de 27% par rapport à 2007. L’évolution du budget s’inscrit donc dans un contexte de baisse continue de la collecte. La collecte nette a ainsi atteint 441,5 millions d'euros en 2013, ce qui représente une baisse de 7% par rapport à 2012.
L’Agefiph, par le biais des Cap Emploi, a accompagné 65 000 employeurs dans leurs recrutements et 45 000 ont été informés sur les actions en faveur de l’emploi des personnes handicapées.
Des bons résultats sur la formation
L’Agefiph a érigé le développement de la formation comme une de ses priorités. Deux dispositifs d’alternance, les contrats de professionnalisation et les contrats d’apprentissage, ont été particulièrement soutenus avec succès :
o 2 338 contrats de professionnalisation ont été signés en 2013, un chiffre en hausse de 16% par rapport à 2012
o 2 418 contrats d'apprentissage ont été signés, un chiffre qui lui augmente de 24% par rapport à 2012
o 94% des employeurs ayant fait appel à des contrats de professionnalisation sont satisfaits
o 72% des employeurs ayant fait appel à des contrats d’apprentissage sont satisfaits
o 52% des personnes handicapées recrutées à l’issue du contrat en alternance
Le maintien dans l'emploi et la compensation du handicap
En 2013, 17 167 maintiens de salariés dans l'emploi ont été réussis, par le biais des Sameth. C’est une hausse de 0,4% par rapport à 2012. Ces actions concernent à la fois les personnes qui doivent faire face à une aggravation de leur handicap, et des personnes qui sont, un jour, confrontées à l'apparition d'un handicap. Le taux global de maintien dans l’emploi est de 89 %. Ce résultats montrent qu'il est souvent possible de réaliser un maintien dans l’emploi grâce à diverses dispositions dont les aménagements de poste (+20 % par rapport à 2012).
2014 - POURSUIVRE NOS OBJECTIFS POUR AMELIORER ENCORE UN PEU PLUS L'ACCES A L'EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES
De nombreux défis attendent l'Agefiph pour 2014 : la poursuite des efforts en matière de formation par exemple. " Les personnes handicapées sont particulièrement vulnérables du fait de leur faible niveau de qualification, puisque 80% d'entre elles n'ont pas le niveau bac", rappelle Odile Menneteau, Présidente de l'Agefiph. "Le nombre de personnes handicapées recrutées en alternance a augmenté de 20% en 2013 par rapport à 2012. Notre objectif est d'atteindre une augmentation de 25% fin 2014 et je suis sûre que nous pouvons y parvenir!"
L'Agefiph poursuivra également ses efforts en matière de maintien dans l'emploi et de compensation du handicap : "Cet aspect de notre politique est primordial car l'évolution démographique de notre société va indubitablement déboucher sur un vieillissement de la population active dans les années qui viennent" souligne Pierre-Yves Leclerq, Directeur Général de l'Agefiph, " Nous serons donc de plus en plus sollicités pour des aménagements de postes. Un travail considérable d'information des entreprises est à faire dans ce domaine pour qu'elles sachent que c'est possible!"
CONTACT PRESSE : David Perrussel : david.perrussel@milbox.fr - 01 42 51 35 13 - 07 61 85 05 80. Télécharger les résultats 2013 de l'Agefiph.