15 avril 2014

Missions, type de recrutement, carrière et rénumération des ingénieurs de recherche

Missions des ingénieurs de recherche
Les ingénieurs de recherche participent à la mise en oeuvre des activités de recherche, de formation, de gestion, de diffusion des connaissances et de valorisation de l'information scientifique et technique incombant aux établissements où ils exercent. Ils sont chargés de fonctions d'orientation, d'animation et de coordination dans les domaines techniques ou, le cas échéant, administratifs, et ils concourent à l'accomplissement des missions d'enseignement. A ce titre, ils peuvent être chargés de toute étude ou mission spéciale ou générale. Ils peuvent assumer des responsabilités d'encadrement, principalement à l'égard des personnels techniques.
Les ingénieurs de recherche exercent leur activité dans : les établissements d'enseignement supérieur, les grands établissements scientifiques et littéraires, les établissements sous tutelle (CEREQ, ONISEP, C.N.D.P., CNED, CNOUS, I.N.R.P., CIEP) et les rectorats.
Concours d'accès au corps des ingénieurs de recherche
Les ingénieurs de recherche sont recrutés par concours externes et internes, par liste d'aptitude ou détachement. Ces deux derniers modes de recrutement s'adressent exclusivement aux fonctionnaires remplissant les conditions statutaires pour y prétendre. Les concours d'accès s'organisent par branche d'activité professionnelle (B.A.P.) et emploi type.
Les emplois types sont répartis en 8 branches d'activité professionnelle (B.A.P.) :

  • B.A.P. A : Sciences du vivant (S.V.)
  • B.A.P. B : Sciences chimiques Sciences des matériaux (S.C.S.M.)
  • B.A.P. C : Sciences de l'ingénieur et Instrumentation scientifique (S.I.I.S.)
  • B.A.P. D : Sciences Humaines et Sociales (S.H.S.)
  • B.A.P. E : Informatique, Statistique et Calcul Scientifique (I.C.S.)
  • B.A.P. F : Information, Documentation, Culture, Communication, Edition, TICE (I.D.C.C.E.T.)
  • B.A.P. G : Patrimoine, logistique, prévention et restauration (P.L.P.R.)
  • B.A.P. J : Gestion et Pilotage (G.P).

Carrière et rémunération des ingénieurs de recherche

Corps de catégorie A, le corps des ingénieurs de recherche compte trois grades :

  • ingénieur de recherche hors classe comprenant 4 échelons
  • ingénieur de recherche 1re classe comprenant 5 échelons
  • ingénieur de recherche 2e classe comprenant 11 échelons

Sont promouvables au grade d'ingénieur de recherche de 1re classe, les ingénieurs de recherche de 2e classe ayant au moins atteint le 7e échelon de leur grade.
L'accès à ce grade s'effectue au choix. Sont promouvables au grade d'ingénieur de recherche hors classe, les ingénieurs de recherche de 1re classe justifiant de huit années en qualité d'ingénieur de recherche ou les ingénieurs de recherche de 2e classe ayant au moins atteint le 7e échelon de leur grade et justifiant de huit années de services effectifs dans ce grade. L'accès à ce grade s'effectue uniquement par examen professionnel.

Rémunération mensuelle brute des ingénieurs de recherche

Rémunération brute mensuelle ne tenant pas compte d'éventuelles primes ou indemnités.

Ingénieur de recherche de 2ème classe

  • Début de carrière : 1907,68 euros
  • Milieu de carrière : 2 546,66 euros
  • Fin de carrière : 3 301,39 euros

Ingénieur de recherche de 1ère classe

  • Début de carrière : 2 694,83 euros
  • Milieu de carrière : 3 398,63 euros
  • Fin de carrière : 3 801,46 euros

Ingénieur de recherche hors classe

  • Début de carrière : 3 046,73 euros
  • Milieu de carrière : 4 079,28 euros
  • Fin de carrière : 4 458,97 euros. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:48 - - Permalien [#]


Missions, type de recrutement, carrière et rénumération des ingénieurs d'études

Missions des ingénieurs d'études
Les ingénieurs d'études contribuent à l'élaboration, à la mise au point et au développement des techniques et méthodes mises en oeuvre dans les établissements où ils exercent, ainsi qu'à l'organisation de leur application et à l'amélioration de leurs résultats. Ils concourent à l'accomplissement des missions d'enseignement. Ils peuvent exercer des fonctions d'administration et assumer des responsabilités d'encadrement, principalement à l'égard des personnels techniques. Les ingénieurs d'études exercent leurs activités dans : les établissements d'enseignement supérieur, les grands établissements scientifiques et littéraires, les établissements sous tutelle (CEREQ, ONISEP, C.N.D.P., CNED, CNOUS, I.N.R.P., CIEP) et les rectorats.
Concours externe et interne des ingénieurs d'études
Les ingénieurs d'études sont recrutés par concours externes et internes, par liste d'aptitude ou détachement. Ces deux derniers modes de recrutement s'adressent exclusivement aux fonctionnaires remplissant les conditions statutaires pour y prétendre. Les concours d'accès s'organisent par branche d'activité professionnelle (B.A.P.) et emploi type.
Les emplois types sont répartis en 8 branches d'activité professionnelle (B.A.P.) :

  • B.A.P. A : Sciences du vivant (S.V.)
  • B.A.P. B : Sciences chimiques Sciences des matériaux (S.C.S.M.)
  • B.A.P. C : Sciences de l'ingénieur et Instrumentation scientifique (S.I.I.S.)
  • B.A.P. D : Sciences Humaines et Sociales (S.H.S.)
  • B.A.P. E : Informatique, Statistique et Calcul Scientifique (I.C.S.)
  • B.A.P. F : Information, Documentation, Culture, Communication, Edition, TICE (I.D.C.C.E.T.)
  • B.A.P. G : Patrimoine, logistique, prévention et restauration (P.L.P.R.)
  • B.A.P. J : Gestion et Pilotage (G.P).

Carrière des ingénieurs d'études

Corps de catégorie A, le corps des ingénieurs d'études compte trois grades :

  • ingénieur d'études hors classe comprenant 4 échelons
  • ingénieur d'études 1re classe comprenant 5 échelons
  • ingénieur d'études de 2e classe comprenant 13 échelons

    Sont promouvables au grade d'ingénieur de 1re classe, les ingénieurs de 2e classe ayant accompli au moins un an au 8e échelon de leur grade et justifiant de 9 ans de services effectifs en catégorie A.
    Sont promouvables au grade d'ingénieur hors classe, les ingénieurs de 1re classe justifiant d'au moins 2 années au 5e échelon de leur grade.
    L'accès à ces grades s'effectue au choix

Rémunérations brutes mensuelles des ingénieurs d'études
Rémunération brute mensuelle ne tenant pas compte d'éventuelles primes ou indemnités.

Ingénieurs d'études de deuxième classe

  • Début de carrière : 1 713,20 euros
  • Milieu de carrière : 2 278,10 euros
  • Fin de carrière : 2 866,15 euros

Première classe

  • Début de carrière : 2 569,81 euros
  • Milieu de carrière : 2 833,73 euros
  • Fin de carrière : 3 116,18 euros

Hors classe

  • Début de carrière : 3 222,68 euros
  • Fin de carrière : 3 625,51 euros. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:45 - - Permalien [#]

Missions, type de recrutement, carrière et rénumération des assistants ingénieurs

Missions des assistants ingénieurs
Les assistants ingénieurs sont chargés de veiller à la préparation et au contrôle de l'exécution d'opérations techniques ou spécialisées, réalisées dans les établissements où ils exercent. Ils peuvent être chargés d'études spécifiques, de mise au point ou d'adaptation de techniques ou méthodes nouvelles. Ils concourent à l'accomplissement des missions d'enseignement. Ils peuvent se voir confier des missions d'administration. Ils peuvent participer à l'encadrement des personnels techniques ou administratifs des établissements où ils exercent : établissements d'enseignement supérieur , grands établissements scientifiques et littéraires, établissements sous tutelle (CEREQ, ONISEP, C.N.D.P., CNED, CNOUS, I.N.R.P., CIEP) et les rectorats.
Concours des assistants ingénieurs
Les assistants ingénieurs sont recrutés par concours externes et internes, par liste d'aptitude ou détachement. Ces deux derniers modes de recrutement s'adressent exclusivement aux fonctionnaires remplissant les conditions statutaires pour y prétendre. Les concours d'accès s'organisent par branche d'activité professionnelle (B.A.P.) et emploi type.
Les emplois types sont répartis en 8 branches d'activité professionnelle (B.A.P.) :

  • B.A.P. A : Sciences du vivant (S.V.)
  • B.A.P. B : Sciences chimiques Sciences des matériaux (S.C.S.M.)
  • B.A.P. C : Sciences de l'ingénieur et Instrumentation scientifique (S.I.I.S.)
  • B.A.P. D : Sciences Humaines et Sociales (S.H.S.)
  • B.A.P. E : Informatique, Statistique et Calcul Scientifique (I.C.S.)
  • B.A.P. F : Information, Documentation, Culture, Communication, Edition, TICE (I.D.C.C.E.T.)
  • B.A.P. G : Patrimoine, logistique, prévention et restauration (P.L.P.R.)
  • B.A.P. J : Gestion et Pilotage (G.P).

Carrière et rémunération des techniciens de recherche et de formation

Corps de catégorie A, le corps des assistants ingénieurs ne comprend qu'un grade unique comportant 14 échelons
Rémunération brute mensuelle ne tenant pas compte d'éventuelles primes ou indemnités.

Rémunérations mensuelles brutes

Début de carrière : 1 569,66 euros
Milieu de carrière : 2 116,04 euros
Fin de carrière : 2 796,69 euros. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:41 - - Permalien [#]

Missions, type de recrutement, carrière et rénumération des techniciens de recherche et de formation

Missions des techniciens de formation et de recherche
Les techniciens de recherche et de formation mettent en oeuvre l'ensemble des techniques et des méthodes concourant à la réalisation des missions et des programmes d'activité des établissements où ils exercent. Ils contribuent à l'accomplissement des missions d'enseignement. Ils peuvent participer à la mise au point et à l'adaptation de techniques ou méthodes nouvelles et se voir confier des missions d'administration. Les techniciens de recherche et de formation exercent leur activité dans : les établissements d'enseignement supérieur, les grands établissements scientifiques et littéraires, les établissements sous tutelle (CEREQ, ONISEP, C.N.D.P., CNED, CNOUS, I.N.R.P., CIEP) et les rectorats.
Concours externe et interne des technicien de recherche et de formation
Les techniciens de recherche et de formation sont recrutés par concours externes et internes, par liste d'aptitude ou détachement. Ces deux derniers modes de recrutement s'adressent exclusivement aux fonctionnaires remplissant les conditions statutaires pour y prétendre. Les concours d'accès s'organisent par branche d'activité professionnelle (B.A.P.) et emploi type.
Les emplois types sont répartis en 8 branches d'activité professionnelle (B.A.P.) :

  • B.A.P. A : Sciences du vivant (S.V.)
  • B.A.P. B : Sciences chimiques Sciences des matériaux (S.C.S.M.)
  • B.A.P. C : Sciences de l'ingénieur et Instrumentation scientifique (S.I.I.S.)
  • B.A.P. D : Sciences Humaines et Sociales (S.H.S.)
  • B.A.P. E : Informatique, Statistique et Calcul Scientifique (I.C.S.)
  • B.A.P. F : Information, Documentation, Culture, Communication, Edition, TICE (I.D.C.C.E.T.)
  • B.A.P. G : Patrimoine, logistique, prévention et restauration (P.L.P.R.)
  • B.A.P. J : Gestion et Pilotage (G.P).

Carrière et rémunération des techniciens de recherche et de formation

Corps de catégorie B, le corps des techniciens de recherche et de formation compte trois grades :

  • technicien de classe exceptionnelle comprenant 7 échelons
  • technicien de classe supérieure comprenant 8 échelons
  • technicien de classe normale comprenant 13 échelons

Sont promouvables, au choix, au grade de technicien de classe supérieure, les techniciens de classe normale justifiant d'au moins une année d'ancienneté au 7e échelon et comptant 5 ans au moins de services publics dans un corps, cadre d'emplois ou emploi de catégorie B ou de même niveau. Cet avancement s'effectue au choix.
Sont promouvables par examen professionnel au grade de classe exceptionnelle, les techniciens de classe supérieure sans condition, les techniciens de classe normale justifiant au moins d'une année d'ancienneté dans le 6e échelon de leur grade.
Sont aussi promouvables au choix, au grade de technicien de classe exceptionnelle, les techniciens de classe supérieure ayant atteint le 4e échelon de leur grade.
Rémunération brute mensuelle ne tenant pas compte d'éventuelles primes ou indemnités.

Technicien de classe exceptionnelle

Début de carrière : 1 690,05 euros
Milieu de carrière : 2 079,00 euros
Fin de carrière : 2 602,22 euros

Technicien de classe supérieure

Début de carrière : 1 514,10 euros
Milieu de carrière : 1 805,81 euros
Fin de carrière : 2 384,60 euros

Technicien de classe normale

Début de carrière : 1 486,32 euros
Milieu de carrière : 1 717,83 euros
Fin de carrière : 2 250,32 euros. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:39 - - Permalien [#]

Consultant-e en bilan de compétences - analyse et accompagnement

Magazine d’information sur la formation et l’orientation en Champagne-Ardenne, Téléchargez Arifor Mag n°39 [1.6 Mo]. Au sommaire du n°39.
Consultant-E en bilan de compétences - analyse et accompagnement
En quoi consiste votre métier ?
Le-la professionnel-le des bilans de compétences aide le-la candidat-e à mettre en place une réflexion professionnelle. Il ou elle s’entretient longuement (de 20h à 24h) avec le bénéficiaire pour identifier ses attentes et ses envies professionnelles. Selon les résultats, il ou elle cible les besoins, les attentes et les obstacles à franchir afin d’aider dans l’émergence de pistes professionnelles. Nous faisons comme une photographie de la personnalité et des compétences du candidat-e. Pour mener à bien cette mission, il est indispensable d’être habilité à faire passer des tests, les analyser et savoir accompagner. Il faut répondre à un cahier des charges très précis en termes de diplômes, de compétences, de méthodes et d’expérience professionnelle. Il faut noter une différence par rapport aux autres conseillers-ères de l’orientation : notre prestation est payante. C’est la raison pour laquelle nous ne faisons pas partie du service public de l’Orientation.
Quelles sont les compétences nécessaires ?
Le conseiller-ère doit être capable de poser les bonnes questions, de développer sa connaissance des métiers, des emplois et des dispositifs de la formation continue. Il ou elle doit maîtriser les techniques d’entretien et avoir un profil de psychologue car l’accompagnement des personnes ne s’improvise pas.
Quels conseils donnez-vous ?
Dans notre métier, il faut savoir protéger les 2 parties : le-la candidat-e et soi-même. En cours d’entretien, la vie privée du candidat-e fait forcément surface. Il faut s’y préparer, ne pas juger et rester neutre. Il faut aussi savoir prendre de la distance. Le risque, parfois, est de se sentir démuni face à des personnes qui, malgré les outils fournis, n’arrivent pas à faire un choix ou à se projeter dans un avenir. Dans ce cas, il s’agit de se montrer persévérant et savoir rebondir afin que le candidat puisse retirer un plus de sa démarche de bilan. e n débutant un bilan, on ne sait jamais ce qui va s’y passer. Il faut accepter de devoir s’adapter et se remettre en question régulièrement. Téléchargez Arifor Mag n°39 [1.6 Mo].

Posté par pcassuto à 00:53 - - Permalien [#]


Les Métiers de l’orientation ou comment aider à trouver sa voie

Magazine d’information sur la formation et l’orientation en Champagne-Ardenne, Téléchargez Arifor Mag n°39 [1.6 Mo]. Au sommaire du n°39.
Les Métiers de l’orientation ou comment aider à trouver sa voie
Dans le champ de l’orientation, œuvre un grand nombre de professionnels - les, avec des missions et compétences communes mais aussi des spécificités. Qui sont-ils ? Arifor mag dresse une typologie des intitulés et missions des professionnels - les champardennais - es faisant partie du service public de l’Orientation et de leurs partenaires.
Il n’est requis aucun diplôme particulier pour les professionnels de l’orientation, exception faite des conseillers d’orientation psychologues, recrutés sur concours par l’Education nationale et titulaires d’un diplôme d’Etat et des psychologues du travail, titulaires d’un DESS ou d’un Master 2 en Psychologie. Ceci ne dispense pas, bien sûr, les autres professionnels de l’information et de l’orientation de se former ou de faire valider leur expérience. D’ailleurs, ces dernières années, des certifications ont vu le jour.
On peut distinguer entre les diplômes universitaires, la licence professionnelle « conseil, emploi, formation », les titres professionnels (comme celui de « conseiller en insertion professionnelle » proposé par l’Afpa), les certificats (comme le CQP de formateur- consultant) ou la nouvelle licence sciences humaines et sociales mention travail, formation, orientation, créée en janvier 2014 par le Cnam. À ces professionnels-les du conseil et de l’information en orientation, insertion ou à l’emploi, s’en ajoutent d’autres qui exercent dans les Cap emploi, les organismes consulaires, des associations, des services de ressources humaines. Avec l’instauration de nouveaux dispositifs tels que le conseil en évolution professionnelle et le compte personnel de formation (loi juin 2013), ces métiers sont encore amenés à évoluer dans leurs professionnalisations et pratiques.
Quel est le rôle d’un conseiller d’orientation psychologue (f/h) ?
Le conseiller-ère d’orientation-psychologue accompagne les élèves dans la construction de leur parcours de formation et d’insertion en les aidant à développer des compétences à s’orienter tout au long de la vie. e n lien avec les équipes éducatives, il assure et coordonne l’organisation de l’information des élèves sur les métiers et les formations, les procédures d’orientation et d’affectation. Dans le cadre d’entretiens individuels, il accueille les élèves et / ou leurs familles à partir de la 6e afin de les aider à faire le point sur leur situation, à faire le choix le plus approprié en regard de leurs aptitudes, résultats scolaires, intérêts...
Il peut, si besoin, proposer un bilan d’intérêts, de motivation. Il participe activement, en lien avec les équipes éducatives, à la prévention du décrochage scolaire par un accompagnement des élèves les plus fragiles. o ù exerce-t-il ? l e conseiller d’orientation psychologue travaille à la fois au sein d’une équipe au CIO (Centre d’Information et d’Orientation) où il assure une permanence d’accueil tout public et dans 2 ou 3 établissements scolaires de l’enseignement secondaire.
Quelles formations doit-on suivre ?
Il faut réussir un concours d’entrée ouvert aux titulaires d’une licence en psychologie (bac+3). Une fois le concours réussi, ils suivent la formation rémunérée du DECOP (diplôme d’état de conseiller d’orientation-psychologue) pendant 2 ans. Cette formation se déroule dans l’un des quatre centres de Lille, Rennes, Aix-Marseille, Paris.
Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?
Les interlocuteurs du conseiller-ère sont nombreux : adultes, jeunes collégiens et lycéens, étudiants, enseignants... Le sens du relationnel, la bienveillance, l’écoute, l’empathie sont des qualités nécessaires. Il faut également s’approprier la documentation sur les formations et professions, afin de conseiller au mieux les consultants dans leur choix de formation et les aider à élaborer des parcours réalistes.
Pourquoi insistez-vous sur l’écoute, sur la nécessité d’une attitude empathique ?
La licence de psychologie, obligatoire pour passer le concours, prend là tout son sens : les connaissances et compétences acquises dans ce domaine permettent véritablement de s’adapter au profil des élèves que nous rencontrons, d’avoir à leur égard une véritable qualité d’écoute, d’avoir une perception fine de leur attentes. Chacun doit pouvoir élaborer un projet personnel et professionnel en allant au-delà des représentations qu’il possède sur les formations et /ou métiers dans lesquels il se projette. Représentations contre lesquelles il faut quelquefois lutter par le biais de mises en situations telles que des immersions en formation, stages en entreprise, ...
Le métier en une phrase ?
Une contribution à l’égalité des chances en incitant les personnes à valoriser au mieux leur potentiel, quels que soient leurs capacités et leur milieu d’origine. Téléchargez Arifor Mag n°39 [1.6 Mo].

Posté par pcassuto à 00:48 - - Permalien [#]

La Mobilité internationale - former ailleurs, différemment, autrement

Magazine d’information sur la formation et l’orientation en Champagne-Ardenne, Téléchargez Arifor Mag n°39 [1.6 Mo]. Au sommaire du n°39.
La Mobilité internationale - former ailleurs, différemment, autrement
Alors que les démarches ont été largement simplifiées, l’union européenne cherche toujours à encourager la mobilité de ses citoyens. Convaincue que le développement des compétences professionnelles et l’amélioration des connaissances culturelles mutuelles passent de plus en plus par la mobilité européenne et internationale, plusieurs dispositifs ont été mis en place. Arifor mag dresse un panorama des dispositifs nationaux et régionaux de mobilité internationale.
Erasmus+ va permettre à 4 millions de jeunes d’étudier ou d’enseigner à l’étranger
L’Europe s’est donnée l’objectif de 20 % d’étudiants voyageurs d’ici 2020, contre 1,5 % aujourd’hui. La Commission européenne a annoncé que plus de 3 millions d’étudiants ont bénéficié du programme d’échanges Erasmus depuis sa création il y a 25 ans, dont 250 000 pour l’année universitaire 2011-2012. Erasmus+ soutient la mobilité des jeunes âgés de 13 à 30 ans et propose un mécanisme de garantie des prêts pour les étudiants-es en master. Grâce à ce nouvel instrument, les jeunes pourront obtenir des prêts à des conditions favorables pour financer leurs études dans un autre pays. Pour la première fois, les initiatives sportives ont été inclues.
Erasmus+ soutient aussi un nouveau type de partenariats entre les institutions d’enseignement et les entreprises. Toutefois le programme ne financera plus la mobilité des demandeurs d’emploi. Il faudra dorénavant faire une demande de financement auprès du Fond Social Européen (géré par le Conseil régional). Dans le cadre du budget 2014-2020, Erasmus+ est doté d’un budget de 14,5 milliards d’euros pour 7 ans (soit 40 % de plus que précédemment). Téléchargez Arifor Mag n°39 [1.6 Mo].

Posté par pcassuto à 00:38 - - Permalien [#]

Les programmes européens, des atouts pour des parcours formation et insertion réussis !

Magazine d’information sur la formation et l’orientation en Champagne-Ardenne, Téléchargez Arifor Mag n°39 [1.6 Mo]. Au sommaire du n°39.
Edito
En mai 2014, près de 390 millions d’Européens seront appelés aux urnes pour choisir la composition du 9ème Parlement de l’histoire de l’Union Européenne. La politique européenne et ses moyens sont peu connus des citoyens français et apparaissent comme fort éloignés de leurs préoccupations au quotidien. Or, l’Europe dans le champ de la formation et de l’emploi notamment, est un réel vecteur d’opportunités, d’ouverture culturelle, sociale et professionnelle. Arifor mag vous propose dans son dossier un panorama des dispositifs européens favorisant la mobilité européenne des jeunes en étude ou apprentissage et aussi des demandeurs-euses d’emploi et professionnels–les du monde de l’enseignement et de la formation professionnelle. Une affiche vous permettra de communiquer sur ces dispositifs auprès de vos publics, notamment au regard de la toute nouvelle programmation ERASMUS+. Vous découvrirez dans ce numéro les métiers de l’accueil, de l’information et de l’orientation qui sont mis en lumière depuis quelques années dans le cadre du Service public de l’orientation. Les témoignages de différents conseillers-ères démontrent l’investissement partagé pour guider les publics accueillis soit vers la voie de la formation, de l’insertion, ou de l’emploi. Enfin, ce numéro revient sur quelques évènements forts régionaux organisés en 2013 : la semaine Ecole Entreprise, les deuxièmes Assises régionales de l‘illettrisme, la journée Arifor/Agefiph du 21 novembre 2013 « Pour une dynamique régionale autour de l’alternance ».
Je vous souhaite une excellente lecture. Patrick AUSSEL, Président du GIP ARIFOR, DIRECCTE Champagne-Ardenne
. Téléchargez Arifor Mag n°39 [1.6 Mo].

Posté par pcassuto à 00:33 - - Permalien [#]

Arifor Magazine n°39

Magazine d’information sur la formation et l’orientation en Champagne-Ardenne, avec deux objectifs :
- Informer et valoriser les professionnels, leurs compétences et leurs initiatives
- Fédérer autour de thèmes forts : orientation, formation, emploi, métiers. Gratuit - sur simple demande auprès de l’ARIFOR.
Au sommaire du n°39
En images : Semaine Ecole Entreprise 2013
Décryptage : L’AFDET plus de 100 ans au service de l’enseignement technique
Dossier : La mobilité internationale, former ailleurs, différemment, autrement
Evènement La lutte contre l’illettrisme
Métiers Les métiers d l’orientation ou comment aider à trouver sa voie
Opportunités Pour une dynamique régionale de l’alternance
En supplément de ce numéro : une affiche des dispositifs de mobilité internationale
.
Téléchargez Arifor Mag n°39 [1.6 Mo].

Posté par pcassuto à 00:27 - - Permalien [#]

Les formulaires des bilans pédagogiques et financiers 2014 des OF sont en ligne

Les prestataires de formation sont tenus de transmettre annuellement, un bilan pédagogique et financier (BPF) relatif à leur activité en matière de formation professionnelle au titre du dernier exercice comptable clos, accompagné des documents comptables correspondants.
A cette fin, le formulaire et sa notice 2014 sont désormais en ligne sur www.declarationof.travail.gouv.fr. Les organismes peuvent ainsi se connecter sur ce site pour télésaisir leur BPF.
Attention : cette saisie en ligne ne les dispense pas d’envoyer avant le 30 avril 2014, au Service régional de contrôle (Direccte), un exemplaire papier du BPF, daté, signé et accompagné du bilan comptable, du compte de résultat et de l’annexe du dernier exercice clos.
En l'absence d'activité de formation professionnelle au titre du dernier exercice comptable clos, un BPF doit être retourné, daté et signé, avec la mention « NEANT ».

Posté par pcassuto à 00:22 - - Permalien [#]