13 avril 2014

Moins d’un lycéen sur deux tenté par l’industrie

http://www.kelformation.com/images/structure/logo-kf.gifPar Marion Senant - © Kelformation. Le deuxième baromètre « Les jeunes et l’industrie » des Arts et Métiers ParisTech montre que le secteur est en perte de vitesse chez les jeunes. Seulement 38% pensent que l’industrie a un avenir en France. Le cliché d’un secteur sinistré sans perspective d’avenir reste très vivace chez les lycéens des filières scientifiques et technologiques... à tort ?
Fermetures d’usines, délocalisation… quand ils pensent à l’industrie, les lycéens ont tendance à y plaquer les images qu’ils voient dans les journaux télé. Suite...

Posté par pcassuto à 19:11 - - Permalien [#]


Compte personnel de formation : « il va falloir faire un gros effort de communication »

http://www.kelformation.com/images/structure/logo-kf.gifPar Marion Senant - © Kelformation. Visant en priorité les personnes peu ou pas diplômées, la réforme de la formation professionnelle prévue pour début 2015 se heurte à un certain scepticisme de la part des professionnels des ressources humaines. Ce public est en effet celui qui fait le moins le lien entre formation et sécurisation de l’emploi. Un gros travail de communication reste donc à fournir.
Début 2015, les salariés français vont découvrir le CPF, un compte personnel de formation qui les accompagnera tout au long de leur carrière et remplacera le DIF (Droit individuel à la formation). Pour l’instant, les contours de la réforme sont encore flous, mais elle semble bien accueillie par les salariés. Suite...

Posté par pcassuto à 19:09 - - Permalien [#]

Apprentissage : les mauvais chiffres de février confirment l’urgence du dossier pour François Rebsamen

http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/files/abherve.jpgSur le blog de Michel Abhervé pour Alternatives économiques. Dans la liste des Secrétaires d’Etat qui vient d’être rendue publique ne figura pas de responsabilité en matière de formation professionnelle et/ou d’apprentissage. C’est donc François Rebsamen qui devra se confronter directement au sujet difficile de la baisse de l’alternance qui, après la baisse de 2013, se confirme en ce début d’année 2014.
En effet février confirme le recul constaté en janvier (voir Encore 19 % de baisse des contrats d’apprentissage enregistrés en Janvier 2014) : les derniers chiffres publiés par la DARES montrent une baisse de 18,3 % des contrats d’apprentissage en février 2014 par rapport à février 2013. Suite...

Posté par pcassuto à 19:04 - - Permalien [#]

Enquête BMO 2014 : une nouvelle fois à quoi sert-elle ?

http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/files/abherve.jpgSur le blog de Michel Abhervé pour Alternatives économiques. Comme chaque année les médias s’emparent de l’enquête BMO, Besoins de Mains d’Oeuvre, que Pôle emploi met complaisamment à leur disposition. Comme chaque année, l’enquête annonce des perspectives positives.  Et comme chaque année, nul ne revient sur les annonces de l’année précédente : les perspectives annoncées se sont-elle concrétisées ? Aucune importance, ce qui compte ce sont les perspectives. Suite...

Posté par pcassuto à 19:02 - - Permalien [#]

600 000 emplois vacants ! De l’art de faire du buzz avec des chiffres virtuels

http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/files/abherve.jpgSur le blog de Michel Abhervé pour Alternatives économiques. La parution de l’enquête BMO donne aux médias l’opportunité de trouver des chiffres pour faire du buzz. C’est ce que fait le rigoureux “journaliste” Jean-Marc Morandini sur Europe 1 ce 11 avril à 10 heures en mettant en avant les 600 000 emplois non pourvus alors qu’il y a plus de 3 millions de chômeurs, d’où la question claironnée ”Les chômeurs veulent-ils vraiment travailler ?”
D’où vient ce chiffre : il est le résultat de la multiplication du nombre total de postes que les employeurs annoncent vouloir pourvoir durant l’année 2014, soit 1 700 500 projets, par rapport au pourcentage de ceux pour lesquels les mêmes estiment qu’ils auront des difficultés de recrutement 34,7 % (pourcentage d’ailleurs en baisse puisqu’il était de 40,4 % l’an passé, ce qui bien sur ne sera pas relevé !). Suite...

Posté par pcassuto à 19:01 - - Permalien [#]


Pourquoi les frais de scolarité vont (encore) augmenter

Blog Focus Campus de Jean-Claude Lewandowski. Inutile de se bercer d'illusions : les frais de scolarité dans l'enseignement supérieur "payant" vont repartir à la hausse. Ils avaient déjà connu une envolée spectaculaire dans les années 2009-2012, avant d'afficher une relative accalmie ces deux dernières années. Pour les prochaines années, le doute n'est guère permis : il faut s'attendre à une nouvelle flambée. En particulier pour les grandes écoles de gestion et l'ensemble des institutions privées - mais pas seulement.
Pourquoi ? Cinq raisons expliquent cette hausse. Suite...

Posté par pcassuto à 18:53 - - Permalien [#]

Enseignement supérieur : que peut faire Benoît Hamon ?

http://www.headway-advisory.com/blog/wp-content/themes/headway/images/logo.jpgBlog Headway - Olivier Rollot.
Comparons les classements de l’Etudiant et du Figaro pour tenter de comprendre ce qui les sépare. À cet effet j’ai la semaine dernière – vous avez d’ailleurs été très nombreux à venir le consulter sur notre blog – compilé les trois grands critères de l’Etudiant (excellence internationale, excellence académique et proximité de l’entreprise) afin de créer un véritable classement tel que l’Etudiant en publiait auparavant - See more at: http://www.headway-advisory.com/blog/les-classements-en-question-letudiant-face-au-figaro/#sthash.XkHxxshw.dpuf
 « L’ancien leader étudiant contre la loi Devaquet en 1986 devient le patron des profs », résume Le Monde. Un beau paradoxe que Marie-Sandrine Sgherri décrit ainsi dans Le Point : « Son seul fait d’armes [pour l’enseignement supérieur] est d’avoir commencé en politique comme étudiant et en manifestant contre la loi Devaquet de 1986, qui entendait instaurer l’autonomie des universités. Question de génération : ces vastes cortèges ont fait perdre 20 ans à l’université ». Mais beaucoup d’eau a coulé depuis sous les ponts et l’autonomie des universités devenue – plus ou moins – une réalité
«Les universités auraient du mal à en faire moins en matière de formation continue», m’expliquait il y a deux semaines Jean-Loup Salzmann, le président de la Conférence des présidents d’université, dans un entretien en prélude au colloque qu’il a consacré à la formation professionnelle et à l’apprentissage les 27 et 28 novembre. Et il est vrai qu’avec 388 millions d’euros de chiffre d’affaires et 5% du marché de la formation continue (15% dans le supérieur), les universités ont encore beaucoup à faire pour s’imposer face aux organismes spécialisés - See more at: http://www.headway-advisory.com/blog/les-universites-a-lassaut-de-la-formation-professionnelle-de-lapprentissage/#sthash.MX5EKYPQ.dpuf
. Suite...

Posté par pcassuto à 18:33 - - Permalien [#]

Le diplôme est plus que jamais l’arme anti-chômage !

LeMonde.frSur le blog Le Monde d'Olivier Rollot. Trois ans après avoir obtenu leur diplôme, 22% des jeunes étaient toujours au chômage mi-2013, soit le « plus haut niveau jamais observé », révèle le Céreq dans sa dernière enquête sur l'insertion professionnelle ((Bref n°319 : « Face à la crise, le fossé se creuse entre niveaux de diplômes ») portant sur les jeunes sortis du système éducatif en 2010. Si l'obtention d'un diplôme n'est pas une garantie absolue de trouver un emploi, ceux qui n'en ont aucun ont 50% de chances d'être au chômage. A l'autre extrémité, les ingénieurs sont quasi garantis d'accéder à un emploi. Suite...

Posté par pcassuto à 18:30 - - Permalien [#]

Chômage de masse et difficultés de recrutement

Par Paul Santelmann, Responsable de la Prospective à l’AFPA. Une note d’information (mars 2014) du Centre Européen pour le Développement de la Formation Professionnelle (CEDEFOP) apporte quelques éléments de compréhension d’un problème récurrent qui affecte le marché de l’emploi français et européen. Ce phénomène réside dans la coexistence entre un nombre croissant de chômeurs et la persistance de pénurie de candidats adaptés aux embauches. D’après de nombreuses enquêtes, analysées par le CEDEFOP,  1/3 des employeurs européens connaissent des difficultés de recrutement interprétées de façon erronée par  les décideurs institutionnels comme la résultante d’un déficit de compétences des jeunes et des chômeurs. Lien : http://www.google.fr/.
Cette hypothèse d’une pénurie de personnes qualifiées face à des besoins en compétences supposées de plus en plus élevées, a conduit à une fuite en avant dans la « production » de « diplômés inexpérimentés » qui se voient en partie employés dans des postes qui exigent des qualifications moyennes ou peu élevées. Suite...

Posté par pcassuto à 18:15 - - Permalien [#]

Taking the ‘No’ Out of Innovation

By . Innovate: French innover, from Old French, from Latin innovāre, innovāt-, to renew : in-, intensive pref.; in- + novāre, to make new (from novus, new). ~ adapted from OED online.
I have a confession: I am afraid of the Internet. When I think about innovation in terms of my own pedagogical skill, I immediately think about the Internet, and I get scared all over again. It makes sense though: the first thing I ever heard in regard to online interactivity was that some evil hacker could steal my identity, my money, or my youthful innocence. When I began work toward my PhD in rhetoric and composition a little over two years ago, if someone had told me then that I would become interested in technology, I would have snorted in disbelief. More...

Posté par pcassuto à 18:09 - - Permalien [#]