bandeau ssUn nouveau contrat de travail vient de voir le jour dans le secteur du travail intérimaire. Le CDI intérimaire que Prism’emploi, l’organisme regroupant les professionnels du recrutement et de l’intérim, qualifie d’ « étape importante dans la création d’une flexisécurité à la française ».
Issu de l’accord de branche du 10 juillet 2013 relatif à la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires et de son arrêté d'extension du 22 février 2014, le contrat vise, selon Prism’emploi, non seulement à répondre à l’objectif de sécurisation des parcours professionnels mais également à renforcer l’employabilité des salariés intérimaires.
Le CDI ainsi conclu comportera des périodes d’exécution des missions et pourra comporter des périodes sans exécution de missions appelées « périodes d’intermission ». L’accord du 10 juillet notamment ses articles 2 à 4, présente le détail des règles applicables à ce « CDI intérimaire » : période d’essai, droit à une garantie minimale mensuelle de rémunération, contenu du contrat, congés payés, rupture, etc.
Voir l’arrêté :
Arrêté du 22 février 2014 portant extension d'un accord relatif à la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires des entreprises de travail temporaire.