05 avril 2014

Transformation of the humanities and social sciences the focus of the Federation’s annual meeting

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWMTBx0CPzMFK637Zb6AgNbjhxfVRtTVkrwKoq4ZPL2p18KKWOEwB3AWIBy Natalie Samson. It seems every week brings a new batch of articles and op-eds either preaching or questioning the value of liberal arts education. We’re only half-way through this week and already The Globe and Mail has published both a defense of the liberal arts and a take-down of an entire field of humanistic study. Innovations in digital technology, an uncertain job market and a trend towards thinking of higher education in economic terms have put pressure on the humanities and social sciences to prove their continued relevance. It’s a climate the Federation for the Humanities and Social Sciences chose to meet head-on at its annual meeting last Friday. More...

Posté par pcassuto à 17:06 - - Permalien [#]


Curating ICDE history: The International Museum of Distance Education & Technology

International Council for Open and Distance EducationIn its 75th anniversary year, ICDE has teamed up with The International Museum of Distance Education & Technology to provide access to a library documenting the organization's history. ICDE's roots go back to the first World Conference, which was held in Victoria, Canada in 1938. This was also the year in which the then International Council for Correspondence Education was inaugurated.
The Museum of Distance Education & Technology, a project that has its roots in research carried out at ICDE member institution, The Pennsylvania State University, was created by Will Diehl and supported by College of Education faculty members Michael G. Moore, Melody Thompson and Fred Schied. Will Diehl is currently the Coordinator of Online Graduate Programs in the Department of Education at the University of New England in the US. The Museum of Distance Education. More...

Posté par pcassuto à 16:39 - - Permalien [#]

Guide to Quality in Post-Traditional Online Higher Education

International Council for Open and Distance EducationWorking with Academic Partnerships, Sir John Daniel and Stamenka Uvalic-Trumbic have released a Guide to Quality in Post-Traditional Online Higher Education Guide. This is a follow up publication to the well-received Quality in Online Learning report published in 2013. This second Guide addresses quality in MOOCs, OER, Open Badges and more, and has been authored by Neil Butcher from South Africa.
The original Quality in Online Learning report was primarily concerned with online learning in formal higher education, i.e. with formally assessed courses and programmes leading to credentials. Recent years, however, have seen the multiplication of alternative or ‘post-traditional’ elements of higher education. These include new types of informal short courses and approaches to certification, growing openness in access to intellectual capital, and a lively diversification of teaching and learning methods. Guide to Quality in Post-Traditional Online Higher Education.pdf. More...

Posté par pcassuto à 16:37 - - Permalien [#]

Call for papers for SEAMEO Congress: Re-Thinking Education

International Council for Open and Distance EducationFrom 21-22 October 2014 in Bangkok, Thailand, the Southeast Asian Ministers of Education Organization, SEAMEO in collaboration with the British Council and Institute for the Promotion of Teaching Science and Technology (IPST) Thailand, is launching the SEAMEO Congress on Education, Science and Culture with the theme Southeast Asia in Transition: Re-Thinking Education, Science and Culture for Regional Integration.
The SEAMEO Congress will bring together a diverse set of actors from government organizations, education institutions, industry and business sector, international and regional organizations and non-governmental organizations to discuss perspectives on how to best shape education and human resource development policies and practices for regional integration in Southeast Asia. Congress website. More...

Posté par pcassuto à 16:34 - - Permalien [#]

Correctional Pedagogy: Prison Reform and Life-or-Death Learning

By . Education cannot just be filling an empty brain, but must be as Paulo Freire says in Pedagogy of the Oppressed, “the means by which men and women deal critically and creatively with reality and discover how to participate in the transformation of their world.” Learning in prison is about the future that is at stake and the society at large. Prison rehabilitation should be based on process not content — should be focused on learning to make good moral decisions in a variety of situations and not a single dogmatic code of right behavior in our society. More...

Posté par pcassuto à 16:27 - - Permalien [#]


Bonds of Difference: Illusions of Inclusion

By and . This article is the fifth in a series about pedagogical alterity. See the original CFP for more details.
Thanks largely to the advent of MOOCs, more scholars around the world are engaged in conversations about cross-border higher education today than ever before. As teachers who are interested in the prospects and pitfalls of emerging academic technologies and pedagogies for learning and teaching across national, social, and cultural contexts, we have been sharing our experiences in different venues. While the hype about the private higher education industry’s push for massive open online courses as the future of cross-border education rages on, we find ourselves much more interested in smaller-scale conversations about teaching and learning in all their confusing complexities in different contexts. Essentially, we are brought together primarily by our different backgrounds, experiences, and perspectives; it is within the interest in difference that we share ideas, interests, and concerns. More...

Posté par pcassuto à 16:24 - - Permalien [#]

Le changement à l’Université et dans la Recherche, c’est maintenant ?

Pétition de Pour un réel changement à l'Université et dans la Recherche.
Nous, membres de la communauté universitaire et scientifique, avons été étonné-e-s par la lecture de l’article paru sur le site du Monde ce 2 avril 2014 sur la politique “consensuelle” menée par Madame la ministre Geneviève Fioraso.
La situation est si grave que quelques exemples glanés ces derniers mois suffisent pour prendre la mesure du désastre de la poursuite de la LRU - loi relative aux libertés et responsabilités des universités - par le gouvernement Ayrault.
Le 25 octobre 2013, la Conférence des présidents d’universités (CPU) a tiré la sonnette d’alarme avec sa “Motion relative aux moyens des universités” : « Aujourd’hui, les solutions utilisées et les efforts consentis atteignent leurs limites (...) la situation à laquelle nous sommes confrontés sera bientôt intenable pour la majorité de nos établissements. A court terme, l’ensemble des universités françaises risque de ne plus pouvoir assurer les missions de service public que l’Etat leur a assignées ».  Tout récemment, le mois dernier, le Conseil scientifique du CNRS et l’Académie des sciences ont fait de même.
Le monde universitaire bruisse de nouvelles atterrantes qui émaillent notre quotidien : chargés de TD congédiés la veille des cours, non-recrutement et précarisation de fait des non titulaires, mise sous tutelle de certaines universités par les rectorats (contrairement aux promesses de campagne),  dégradation des lieux d’enseignement, chauffage coupé, etc. Thomas Piketty, directeur d’études à l’EHESS, dénonçait aussi la “faillite silencieuse à l’université” (Libération, 18 novembre 2013), principal échec de la présidence Hollande, alors même que le transfert financier à effectuer est minime pour résoudre la crise actuelle, l’enseignement supérieur et la recherche étant dotés d’un budget très restreint par rapport à d’autres pays d’importance comparable. Dans un texte remarqué, Alain Prochiantz, Professeur au Collège de France, reprenait les commentaires de la Cour des Comptes relatifs à l’inefficacité du très dispendieux Crédit Impôt Recherche (CIR), pour mieux souligner à l’inverse la sous-dotation de la recherche française fondamentale, à qui il manquerait selon lui 2 à 3 milliards d’euros (à comparer aux 6 à 7 milliards d’euros de la niche fiscale que constitue ledit CIR).
Hier impensable, l'idée d'une faillite financière des universités semble aujourd'hui une quasi fatalité. Elle est le résultat d’un effet mécanique de la LRU, comme le montre la situation dramatique de l’université qui avait été la (trop?) bonne élève de la mise en œuvre des réformes Pécresse : l’Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Après avoir risqué la cessation de paiement, obtenu entre-temps de l’Etat deux avances remboursables, être passée sous tutelle rectorale, l’Université connaît enfin son budget pour 2014. Certes, le ministère a pointé la responsabilité de l’ancienne Présidente et l’a démise de ses fonctions de rectrice de l’ Académie de Dijon ; mais le système qui a rendu cette situation possible est en place dans toutes les universités.
L’Association des sociologues enseignants du supérieur (ASES) montre que d’autres universités avec des ressources et des statuts fort différents connaissent actuellement, du fait de l’autonomie imposée, les mêmes difficultés financières qui menacent leurs missions d’enseignement et de recherche à court et moyen termes. Dans l’incertitude, les universités bricolent : réduction des semaines de cours, diminution des heures de travaux dirigés (qui sont pourtant la meilleure chance de réussite des étudiant.e.s), suppression d’enseignements, tarification des heures de cours magistral au coût des heures de TD (ce qui revient à faire plus d’heures de cours, mais payées beaucoup moins). Contrairement à ce qui est affirmé aujourd’hui, on ne pourra certainement pas échapper à l’augmentation des droits d'inscription. Payer davantage pour un enseignement supérieur de moindre qualité et une recherche au rabais ? Comment croire que c’est ainsi que l’on veut rendre l’Université et la Recherche meilleures ?
Il est pour le moins paradoxal qu’un gouvernement dit “de gauche” poursuive la fragilisation, si ce n’est le démantèlement, des missions de service public en appelant notamment à reproduire le modèle - supposé plus efficace - de l’entreprise, loin de toute négociation ou même concertation.
Quels que soient leur discipline, leur institution, leur statut et même leur sensibilité, les témoignages des acteurs du monde de la recherche et de l’enseignement supérieur concordent. Tous s’alarment du peu d’intérêt porté à une véritable politique de la recherche dans un contexte d’austérité programmée,  du peu de crédit accordé à la parole même des chercheurs et des enseignants, du peu de respect pour le travail des personnels administratifs noyés sous le flot incessant des réformes, des réorganisations et autres refontes de nomenclatures qui ne cessent de produire des situations inextricables et des injonctions contradictoires.Du côté des grands organismes, le manque de transparence des procédures choque de la part d’un gouvernement qui en avait fait son engagement. Que penser de la récente sélection des candidats pour le poste de Directeur général de l’Inserm, qui a conduit à recruter finalement... le conseiller de la ministre à la veille des élections municipales et du remaniement (Le futur DG pré-nommé ? Libération, 1er avril 2014)?
Dernier exemple, et non des moindres, la recomposition du paysage universitaire dans des communautés d’université et d’établissements (Comue). Il nous est demandé, sans explication, d'éviter les "doublons" en matière d’offre de formations, au risque de saper les innovations pédagogiques. Or, au même moment, les services du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ont imposé, contre l’avis d’une majorité d’universitaires et sans concertation avec les associations représentatives des disciplines concernées, une réduction drastique des intitulés de masters, rendant illisibles les spécificités qui font les formations attractives pour les étudiants et intéressantes pour les employeurs. C’est un peu comme si un ministre du Commerce imposait aux restaurateurs de supprimer leur carte et de servir un menu unique fixé par eux sans dialogue préalable.
Le monde de la recherche et de l'enseignement supérieur attendait beaucoup de ce remaniement : la prise en compte de l'immense déception suscitée par la politique menée depuis deux ans.  Non, il n’y a donc pas apaisement, mais bien au contraire montée de la colère et du découragement. Sans aucune perspective d’amélioration.
Ne serait-il pas temps aujourd’hui d’insuffler enfin une nouvelle dynamique pour conduire la politique qui avait été promise et souhaitée : allègement de l'incroyable empilement bureaucratique et de l’inénarrable accumulation des évaluations qui paralysent plus qu’elles ne stimulent la recherche ; confiance envers les chercheur-e-s et les enseignants-chercheur-e-s ; soutien au développement d'un monde scientifique fondé sur la coopération et l'échange ; frein à l’absurde logique de compétition et de course à la prétendue excellence qui n'est le plus souvent que la preuve la plus éclatante de la capacité à se conformer aux attentes du politique? Bref, rendre encore possibles l'invention scientifique et l’innovation pédagogique.
Au moment où la “compétitivité” de la recherche française à l’international est évoquée comme le Saint Graal, pourquoi mettre en danger l’attractivité des universités et de la recherche ? Pourquoi poursuivre aveuglement des réformes qui accentuent les défauts qu’elles visent à réformer ?  L’inquiétude sur la pérennité du modèle universitaire et scientifique français est-elle moins forte aujourd’hui ? Non. Elle n’a même certainement jamais été aussi grande.

Posté par pcassuto à 16:18 - - Permalien [#]
Tags :

Professional Recognition Writing Retreat - Leeds

http://www.heacademy.ac.uk/css/hea2/images/hea2-header-bg-swirl.pngDate: 9 Apr 2014 - 10 Apr 2014
Start Time: 10:00 am
Location/venue: Hilton Leeds City, Neville Street, Leeds, England, LS1 4BX

The Higher Education Academy (HEA) is committed to supporting individuals achieve appropriate Fellowship of the HEA. This writing retreat is designed for colleagues with experience of professional practice in higher education learning and teaching who would like to write an application for any category of Fellowship (Associate Fellow, Fellow, Senior Fellow or Principal Fellow). More...

Posté par pcassuto à 16:03 - - Permalien [#]

From franchise to equalise? Equitable learning in local & global contexts

http://www.heacademy.ac.uk/css/hea2/images/hea2-header-bg-swirl.pngDate: 9 Apr 2014
Location/venue: Leeds Metropolitan University, England

Increasingly UK institutions are focussing internationalisation efforts around franchise collaborations with international partners for the delivery of UK awards. There is a requirement, ethical and within QAA chapters, for ensuring equitable learning experiences for students in the UK and overseas. This places a requirement on the UK institution to understand how key issues in learning and teaching are conceptualised by course teams in both contexts as the basis for taking an evidence-informed approach to building appropriate staff development programmes. More...

Posté par pcassuto à 16:02 - - Permalien [#]

Teaching Alcohol Studies in History: Disciplinary and Interdisciplinary Approaches

http://www.heacademy.ac.uk/css/hea2/images/hea2-header-bg-swirl.pngDate: 10 Apr 2014
Start Time: 10:00 am
Location/venue: Room 208, Attenborough Building University of Leicester Leicester, England, LE1 7RH

The workshop is designed to examine how we can best utilise and integrate different disciplinary perspectives from the vibrant multidisciplinary field of Alcohol Studies into modules on the history of alcohol. It will also discuss the development of digital learning and teaching resources to support such modules. More...

Posté par pcassuto à 16:00 - - Permalien [#]