29 mars 2014

The EAIE Barometer: Internationalisation in Europe

LogoThe European Association for International Education (EAIE) together with the European research and consultancy company, Ecorys, are conducting a study which aims to map the breadth and depth of internationalisation of higher education across Europe.

More information on the study entitled “EAIE Barometer: Internationalisation in Europe”, is available on the EAIE website. The online survey will be open until 22 April and can be accessed here.

Posté par pcassuto à 17:48 - - Permalien [#]


The Magna Charta Observatory is seeking to appoint a Secretary General

LogoThe Magna Charta Observatory has announced that it is seeking to appoint a new Secretary General.

For more information, please consult the announcement on the Magna Charta website.

Letters of interest, including curriculum vitae, should be sent to the president of council, at magnacharta@unibo.it, by 15 April 2014.

The Magna Charta Observatory of Fundamental University Values and Rights is a non-profit organisation based in Bologna, founded by the University of Bologna and EUA. The Magna Charta Observatory aims to gather information, express opinions and prepare documents relating to the respect for, and protection of, the fundamental university values and rights laid down in the Magna Charta Universitatum signed in Bologna in 1988 by 388 Rectors of worldwide main universities.

Posté par pcassuto à 17:46 - - Permalien [#]

ICDE Conference: ‘Connecting the World through Open, Distance and e-Learning’, Moscow, Russia (25-26 September 2014)

LogoThe International Council for Open and Distance Education (ICDE) together with Moscow State University of Economics, Statistics and Informatics (MESI) are organising a conference entitled “Connecting the World through Open, Distance and e-Learning” in Moscow from 25 to 26 September 2014.

Early-bird registration is open until 31 March 2014.

For more information about the conference and the programme, please visit the website.

Posté par pcassuto à 17:45 - - Permalien [#]

CASE Europe Rectors and Presidents fundraising study tour, London, Bristol, Oxford, United Kingdom (3-5 June 2014)

LogoThe Council for Advancement and Support of Education (CASE) is organising a Rectors and Presidents fundraising study tour in London, Bristol and Oxford in the United Kingdom from 3 to 5 June 2014.

This initiative is targeted at senior academic leaders across Europe and aims to provide “insights, analysis, clarity and discussion for institutional leaders who wish to strengthen their understanding of philanthropic fundraising first-hand, in a peer environment”. This year’s tour will visit the universities of London, Bristol and Oxford. It is facilitated by Colin McCallum, Executive Director, University Advancement, University of Salford.

For more information, please visit the CASE website.

Posté par pcassuto à 16:48 - - Permalien [#]

Forum Campus France - Principes et fonctionnement

Collection: Le Forum Campus France.
Forum Campus France - Principes et fonctionnement
1/ - Principes
L’EPIC Campus France, créé par le décret du 30 décembre 2011 , en application de la loi du 27 juillet 2010, regroupe le GIP CampusFrance, l’association Egide et les activités internationales du CNOUS. Placée sous la tutelle des Ministres des Affaires étrangères et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, l’Agence Campus France a pour principales missions la promotion de l’enseignement supérieur français à l’étranger, l’accueil des étudiants étrangers en France et la gestion des boursiers des gouvernements français et étrangers.
À ce titre, elle doit notamment, selon l’article 2 – 3° du décret précité,
« animer un « Forum Campus France » avec les établissements d’enseignement supérieur français, chargé d’émettre des recommandations au conseil d’administration de l’établissement public sur les questions de promotion à l’international de l’enseignement supérieur de la France » .
Ce Forum est donc l’instrument de l’étroite participation des établissements d’enseignement supérieur et de recherche souhaitée par la réforme et qui donne toute sa portée à l’action de l’EPIC Campus France. Il prolonge le lien créé dans le cadre de l’Assemblée générale du GIP CampusFrance avec les établissements. Le Forum Campus France doit permettre, d’une part, l’association la plus large de tous les établissements susceptibles de représenter à l’étranger la qualité et l’originalité de l’enseignement supérieur et, d’autre part, la contribution des établissements, membres des conférences représentatives, aux réflexions du Conseil d’Administration de l’EPIC, sur des thématiques identifiées avec celui-ci, dans le cadre de commissions techniques. Le Conseil d’Orientation de l’EPIC sera également tenu informé des travaux du Forum et plus particulièrement des aspects relatifs à l’accueil des étudiants étrangers.
2/ - Fonctionnement
a) Les membres
Les établissements qui étaient adhérents du GIP CampusFrance ont vocation à être membres du Forum. Les organismes nationaux de recherche pourront devenir membres et être associés en tant que de besoin aux travaux du Forum. Les autres adhésions se font après avis motivé du Bureau du Forum. Le Conseil d’Administration (CA) est informé de la décision du Bureau. L’adhésion des organismes pourra également se faire selon les mêmes modalités et ils bénéficieront des mêmes services. L’adhésion au Forum est volontaire ; elle se matérialise par une contribution financière, qui donne droit à un certain nombre de services spécifiques et à des tarifs préférentiels sur les prestations que propose l’EPIC à tous les établissements.
b) Les commissions thématiques
Afin de permettre au Forum d’émettre des recommandations au CA sur les questions de promotion à l’international de l’enseignement supérieur de la France, le travail des établissements sera organisé en commissions thématiques, qui ont été sélectionnées à l’issu d’une concertation entre les Conférences d’établissements et Campus France. Celles-ci sont décrites à la fin de ce document. Il est proposé que certaines commissions soient pérennes, d’autres transitoires. Les commissions travaillent à distance tout au long de l’année et un séminaire est prévu à mi-parcours pour faire un point intermédiaire. Une réunion plénière, avec tous les membres du Forum aura lieu au moins une fois par an et permettra, d’une part, une restitution des bilans des commissions et de l’autre, un échange partagé sur la stratégie générale d’attractivité de l’enseignement supérieur.
En outre, à chaque Conseil d’Administration de l’établissement public, le président du Bureau du Forum présentera les avancées des commissions thématiques et les recommandations.
c) La gouvernance
La coordination des travaux du Forum Campus France, selon les discussions menées avec les Conférences d’établissements, est assurée par un bureau, présidé par un représentant de la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et composé de deux vice-présidents issus respectivement de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) et de la Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI). Le secrétariat général du Forum est assuré par le directeur du Département des relations institutionnelles de l’EPIC, qui apporte son appui logistique aux travaux du Forum. Le bureau assure la diffusion des recommandations à destination des instances décisionnelles et veille à la mise en application des résolutions pour ce qui concerne les membres du Forum. Le bureau élargi du Forum sera composé des membres du bureau restreint du Forum et d’invités permanents incluant les présidents et vice-présidents des commissions thématiques, un représentant des centres de Français Langue Etrangère et un représentant de l’Agence 2E2F. Voir le Bureau du Forum Campus France 2014.
d) Moyens mis à disposition des commissions thématiques
Un extranet dédié aux membres du Forum Campus France permet d’avoir accès à un espace numérique de mise à jour de tous les outils : fiches, catalogues en ligne, informations sur le Forum, inscription aux commissions thématiques, etc. En outre, les membres du Bureau du Forum Campus France auront un accès réservé où ils pourront déposer leurs comptes rendus, échanger des informations avec l’ensemble des membres du Bureau, être informé sur l’actualité du Forum et des recommandations du Bureau adressées au CA. Un outil d’inscription aux commissions thématiques sera également mis en place afin que l’ensemble des membres du Forum puissent s’inscrire aux commissions.
3/ - Descriptif des commissions thématiques
Commission Thématique N°1 Stratégie et optimisation des instruments de promotion pour de grands projets au niveau Master et Doctorat
• Président : Mohamed Amara, Président de l’Université de Pau • Vice-Président : Armel de la Bourdonnaye, Directeur de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées
• Objectifs de la commission :
- Réflexion sur les modalités de mise en place d’un « Contrat Doctoral International »
- sollicitation du MESR.
- Charte de bonnes pratiques pour les grands projets : Interactions entre Campus France et les établissements sur l’amélioration de l’attractivité de nos Établissements d’Enseignement supérieur et de Recherche.
- Création d’un document sur l’accueil des doctorants étrangers en partenariat avec le réseau Euraxess : services proposés, contacts, etc. Ce document serait traduit et diffusé via les Espaces Campus France et le réseau diplomatique français.
- Mutualisation de flux de données entre Campus France et les grands organismes.
Commission Thématique N°2 L’enseignement supérieur français à distance : FOAD et MOOCs
• Président : Yves Poilane, Directeur de Télécom ParisTech • Vice-Président : Etienne Craye, Directeur de l’Ecole Centrale de Lille
• Objectifs de la commission :
- Réaliser un état des lieux sur les différentes initiatives d’enseignement numérique dans nos établissements.
- Conduire une réflexion sur les MOOCS et l’internationalisation de l’enseignement supérieur français – l’enseignement à distance comme outil d’attractivité de la France.
- Interagir avec les commissions d’autres institutions qui travaillent sur l’enseignement numérique (ex. commission numérique de la CPU) pour consolider une offre française.
- Proposer des recommandations au Conseil d’Administration de Campus France et des préconisations aux établissements et ministères de tutelle.
- Assurer un suivi des décisions votées en Conseil d’Administration de Campus France sur la base des recommandations proposées par votre commission et groupe de travail en atelier.
Commission Thématique N°3 Formations de Santé
• Président : Loïc Vaillant, Président de la Commission santé de la CPU, Président de l’Université François-Rabelais de Tours
• Objectifs de la commission :
- Organiser une réunion avec le Ministère de la Santé, de l’Enseignement supérieur et de la Rechercher, de l’Intérieur et du Ministère des Affaires étrangères.
- Réduire les freins à l’accès aux formations de Santé des étudiants non-européens : Les étudiants non-européens versus les étudiants européens ? - Promouvoir les formations de Santé auprès des étudiants d’Afrique du Nord.
- Promouvoir les formations de gestionnaires en santé publique.
- Développer une coopération encadrée (exemple : jumelage) permettant l’échange de bonnes pratiques.
- Faciliter les formalités administratives.
- Identifier les projets de coopération et de formation à soumettre auprès de gouvernements étrangers, basés sur les principes du programme « Sciences sans Frontière » et destinés principalement au secteur de la Santé.
- Promouvoir les formations paramédicales.
- Associer la pratique du FLE avec les formations de Santé.
Commission Thématique N°4 Les cadres de financement européen (Erasmus + ) 
• Président : Jean Peeters, Président de l’Université de Bretagne Sud (UBS) • Vice-Président : Philippe Gourbesville, Directeur de Poytech’ Nice • Représentant de l’Agence 2E2F : Nicolas Jean, Chargé de mission du Département Gestion de Projets
• Objectifs de la commission :
- La mobilité des différents acteurs.
- La valorisation de l’offre de formation et la construction de dynamiques partenariales, notamment hors Europe.
- Réfléchir sur les moyens d’optimiser l’utilisation du programme au regard du nouveau cadre règlementaire.
- Réfléchir sur les moyens d’optimiser l’utilisation du programme en tant que :
• levier de coopération avec le monde économique et avec les autres secteurs éducatifs ;
• outil pour diversifier l’offre de formation, en adressant une plus grande diversité de publics (logique cross-sectorielle) ;
• outil de renforcement des réseaux locaux et internationaux ;
• outil politique de valorisation des EES FR et de soutien à la francophonie.
- Comment construire une stratégie internationale en partant de l’offre Erasmus + ?
- Comment cultiver la qualité des systèmes de formation dans le cadre d’une stratégie d’internationalisation (standardisation vs spécificités) ?
Commission Thématique N°5 Accueil des étudiants et chercheurs : recensement des bonnes pratiques et réflexions stratégiques
• Président : Hélène Pauliat, Présidente de l’Université de Limoges
• Objectifs de la commission :
- Créer un réseau des guichets uniques.
- Fédérer les acteurs de l’Accueil des étudiants étrangers.
- Favoriser les échanges entre les différents acteurs des guichets uniques. - Développer des partenariats régionaux pour faciliter l’accès au logement.
- Réfléchir sur la mise en place d’un système de caution solidaire régional.
- Développer des formations adaptées aux besoins des différents partenaires de l’Accueil.
Commission Thématique N°6 Programmes de mobilité avec les pays émergents et les pays du Sud
• Président : Jean-Marc Le Lann, Directeur de l’INPT ENSIACET • Vice-Président : François Tsobnang, Directeur Adjoint de l’ISMANS
• Objectifs de la commission :
- Structurer les programmes de mobilité avec les pays émergents et les pays du Sud, avec un focus sur les formations professionnelles.
- Exemples de coopération : Programme Malaisie, Programme OMJ.
- Echanger avec les établissements et réaliser un bilan de bonnes pratiques.
Télécharger la note "Forum Campus France - Principes et fonctionnement".
Voir la Collection: Le Forum Campus France :
Le Forum Campus France Forum Campus France - Principes et fonctionnement Mars 2014 Le Forum Campus France Membres du Forum Campus France Février 2014
Le Forum Campus France Discours de M. Laurent Fabius - Forum Campus France Décembre 2012 Le Forum Campus France Inauguration du Forum Campus France - Compte rendu Décembre 2012
Le Forum Campus France Discours de Mme Geneviève Fioraso, à l'occasion de la clôture du Forum Campus France Décembre 2012  

Posté par pcassuto à 16:44 - - Permalien [#]


Ahead of Higher Ed: MOOC provider see new regime

The Daily Cougar logoBy . UH massive open online course partner and provider Coursera announced a new CEO Monday when Richard C. Levin, formerly president of Yale University assumed the position, according to Inside Higher Ed.
“The main thing we will work on is to establish this model so our partner universities feel that offering large-scale MOOCs is an important part of their mission that helps faculty expand their reach and benefits the world,” Levin said to The New York Times. More...

Posté par pcassuto à 16:28 - - Permalien [#]

Le salaire des enseignants en Europe

La Commission européenne a publié le nouveau rapport 2011/2012 sur les salaires des enseignants en Europe. L'étude, réalisée par le réseau "Eurydice", présente les données sur le salaires des enseignants dans l'école primaire et secondaire, tout comme les salaires des directeurs d'établissements. Touteleurope.eu vous propose un comparatif relatif des salaires des enseignants européens qui travaillent dans l'école primaire.Les enseignants européens vivent des vies très différentes selon le pays qu'ils habitent. A croire les chiffres publiés par la Commission européen, un maître bulgare gagne 23 fois moins qu'un collègue luxembourgeois : 2 761 euros contre 65 492 euros dans le Grand-duché. En France, un enseignant employé à l'école primaire gagne au moins 23 464 euros par an bruts, à peu près comme un collègue italien, polonais ou anglais, mais deux fois plus qu'un enseignant lituanien, grec ou tchèque.
Il s'agit des salaires minimum des enseignants d'Europe. Des données qui peuvent surprendre mais qui doivent être mis en relation avec le coût de la vie des différents Etats membres pour être mieux compris. On apprend alors que le salaire d'un enseignant représentante en moyenne 90% du PIB national par habitant. Cependant, cela peut varier beaucoup en Europe : le ratio le plus élevé est en Allemagne (141%), en Espagne (136%) et au Portugal (133%). Au contraire, en Lettonie, en Lituanie, en Roumanie et en Slovaquie, le salaire minimum des enseignants est le plus bas si on le confronte à l'économie nationale (moins de 50% du PIB par tête). Suite...

Posté par pcassuto à 15:10 - - Permalien [#]

L'enseignement secondaire supérieur

Dans la majorité des pays de l'UE, l'enseignement obligatoire dure environ dix ans. Il se poursuit au moins jusqu'à l'âge de 15 ou 16 ans. La fin de l'enseignement obligatoire correspond souvent avec l'entrée dans le secondaire supérieur. Une fois dans ce cycle, des filières de formation variables sont établies dans tous les pays.Les appellations sont très diverses, mais il est possible de distinguer deux catégories : la filière générale qui prépare les élèves aux études supérieures et la filière professionnelle qui prépare plutôt à la vie active.
En 2012, 36% des personnes âgées de 30 à 34 ans avaient achevé des études supérieures en 2012, contre 34% en 2010 et 28% en 2005. Une personne ayant un diplôme de ce niveau est considérée comme ayant les qualifications minimales pour être dans la vie économique et sociale [Eurostat].
C'est au Luxembourg que la part de la population ayant le niveau secondaire supérieur est la plus importante avec 44 %. En Italie, en Roumanie et à Malte moins de 22 % de la population a atteint ce niveau d'éducation. La France est au dessus de la moyenne européenne (31,6) avec 38,5 %. Globalement, les pays du centre et du nord de l'UE ont une part plus importante de la population qui a terminé le cycle secondaire supérieur.
Améliorer la performance de l’UE en matière d’éducation est l'une des priorités de la stratégie Europe 2020, adoptée par le Conseil européen en juin 2010. Les objectifs en matière d'éducation sont l’augmentation de la proportion des personnes ayant achevé des études supérieures et la réduction du nombre de jeunes quittant prématurément l'éducation et la formation.

Posté par pcassuto à 15:08 - - Permalien [#]

Bouger en Europe : choisis ta mobilité !

Tu as envie de partir dans un autre pays d’Europe pour étudier, faire un stage ou du volontariat ?
Leonardo, Erasmus, Comenius... pour choisir un programme de mobilité, pas facile de s'y retrouver !
"Bouger en Europe : choisis ta mobilité" t'informe sur tous les dispositifs qui existent et te donne les clés pour préparer au mieux ton départ.
Lycéen, étudiant, apprenti... Choisis ton profil et laisse toi guider !

Mots clés :

Posté par pcassuto à 15:06 - - Permalien [#]

La gouvernance des universités dans l'Union européenne

L'harmonisation des systèmes universitaires européens passe avant tout par le format des études (modèle LMD : Licence/Master/Doctorat), le système de notation (ECTS) et la reconnaissance des diplômes.
Il est cependant envisageable qu'un jour les universités européennes fonctionnent également sur un mode de gestion identique.
A l'heure actuelle, les modes de gouvernance des universités dans l'Union européenne sont très divers. Dans la plupart des Etats membres, les universités sont autonomes. En France, ce n'est qu'en 2007 qu'une réforme visant l'autonomie des universités a été mise en place.

Quelques exemples chez nos voisins européens :

Allemagne

Les universités allemandes relèvent des Länder (régions), qui leur ont généralement conféré une autonomie croissante. Les lois-cadres fédérales de 1998 et 2002 ont renforcé sensiblement l’autonomie des universités allemandes, notamment en leur donnant plus de latitude dans la définition de leur offre de formation et plus de souplesse dans les rémunérations. Les lois-cadres fédérales ont disparu 1er octobre 2008 pour laisser place à des règles définies uniquement au niveau des Länder. Les Länder devraient sans aucun doute poursuivre ce mouvement de renforcement de l’autonomie et de modernisation de la gouvernance des établissements d’enseignement supérieur, composantes importantes de la compétitivité et à l’attractivité de leurs universités.


Espagne

Le principe de l’autonomie des universités espagnoles est proclamé par la Constitution du 27 décembre 1978. Il a été régulièrement rappelé (loi de réforme universitaire du 25 août 1983) et renforcé. La loi organique sur les universités du 21 décembre 2001 a ainsi élargi l’autonomie des universités espagnoles en leur permettant notamment de déterminer les modalités d’accès aux études supérieures et de créer des fondations pour valoriser les résultats de leur recherche. La loi organique du 12 avril 2007 a assoupli le mode d’élection des recteurs des universités : celles-ci peuvent désormais déterminer elles-mêmes les modalités d’élection des recteurs dans le cadre d’une représentation majoritaire des enseignants et des chercheurs.


Finlande

Les universités finlandaises sont très autonomes : le recteur et le conseil d’administration décident de l’utilisation du budget en provenance de l’Etat aussi bien pour l’achat d’équipements que pour le recrutement du corps enseignant. Alors que les universités finlandaises peuvent créer des entreprises en leur sein, le gouvernement finlandais envisage de favoriser la création de fondations indépendantes chargées de gérer les activités de l’université : c’est déjà le cas pour l’Université de Helsinki dont le patrimoine immobilier est la propriété d’une fondation.


Italie

Les universités italiennes disposent toutes d’une autonomie administrative, financière, comptable et pédagogique : chaque université peut s’organiser selon ses propres statuts et règlements. L’autonomie des universités a été reconnue par la Constitution de 1948 (article 33) et renforcée progressivement : d’abord avec l’introduction de l’autonomie des universités en matière de règlements et statuts internes (1989) puis avec l’autonomie dans ses choix didactiques (1990) et enfin avec l’autonomie financière (1993). Une dernière réforme a été réalisée en 2010 pour mieux réglementer la gestion des universités et pouvoir évaluer les bonnes et mauvaises gestions au niveau national.


Pays-Bas

Il existe deux types d'institutions d'enseignement supérieur aux Pays-Bas : les universités et les hogescholen qui dispensent un enseignement en sciences appliquées, plus orienté professionnellement. Il y a en tout 14 universités et 45 hogescholen. L’autonomie des établissements d’enseignement supérieur néerlandais est garantie par la loi : elle leur permet de choisir leur organisation interne (notamment pour le recrutement des enseignants) mais aussi de définir leurs programmes d’études, qui peuvent ainsi varier dans un même champ disciplinaire.


Pologne

La loi du 27 juillet 2005 organise l’enseignement supérieur polonais et consacre le principe d’autonomie des établissements, très indépendants du ministère polonais chargé de l’Enseignement supérieur. Le conseil de chaque université détermine les programmes d’études, le nombre et la nature des matières obligatoires et l’organisation des examens.


République tchèque

Les universités tchèques sont libres de fixer le salaire de leurs enseignants, de définir les programmes d’études et d’organiser les cours. La loi sur les universités de 2005 a favorisé leur autonomie financière, leur permettant de percevoir des droits d’inscription, notamment pour les formations continues.


Royaume-Uni

Deux lois ont réformé l'enseignement britannique : l'"Education Reform Act" (1988), et le "Further and Higher Education Act" (1992). Les universités britanniques sont des organismes légalement autonomes qui définissent leurs propres missions au sein d’un cadre déterminé par le gouvernement. Elles fixent leurs critères d’admission, le contenu des diplômes et des enseignements proposés, leurs politiques de ressources humaines (recrutement, licenciement, contrats et salaires dans le cadre fixé par des conventions collectives) et gèrent leur budget en toute indépendance. 168 universités sont publiques et une seule est privée (Université de Buckingham).


Suède

Les universités suédoises disposent d’une relative autonomie : le recteur est nommé par le ministère chargé de l’Enseignement supérieur mais n’est pas nécessairement un ancien membre du personnel de l’université. Le gouvernement fixe les objectifs généraux des diplômes, les établissements d’enseignement supérieur fixant librement le contenu des études sous le contrôle d’une Agence d’évaluation.

Posté par pcassuto à 15:04 - - Permalien [#]