24 mars 2014

Salariés : appels à projets du FPSPP relatifs à l’illettrisme et au socle de connaissances et de compétences de base

Lorraine Parcours MétiersIl s’agit de l’avenant 2014 à l’appel à projets « Favoriser l’accès des salariés à des actions de formation contribuant à la lutte contre l’illettrisme » pour 10 millions d’euros et de l’avenant 2014 à l’appel à projets « Favoriser l’accès des salariés à des actions de formation contribuant à l’acquisition d’un socle de connaissances et de compétences de base » pour 10 millions d’euros également. Destinés aux seuls salariés de niveau 5 et infra, ils prévoient tous les deux qu’un objectif d’au moins 30 % de la maquette financière soit consacré aux salariés d’entreprises de moins de 20 salariés.

Date limite de dépôt des candidatures ou des demandes d’avenant pour la réouverture des engagements 2014 : 14 avril 2014.

Consulter les avenants aux appels à projets sur le site du FPSPP

Source : FPSPP

Posté par pcassuto à 14:48 - - Permalien [#]


Le CEP : du bilan au conseil (Conseil en Evolution Professionnelle)

AccueilRessources Emploi Formation N° 24 du CREFOR Haute-Normandie
Par Emmanuel Christain Crefor - Chargé d’études documentaires - Le CEP : du bilan au conseil

Les rendez-vous hiérarchiques, diagnostics et autres bilans ne manquent pas pour rendre le salarié « acteur » de son parcours professionnel. Le nouveau Conseil en évolution professionnelle aidera-t-il à repenser tous ces outils et à renforcer la sécurisation du parcours professionnel de chacun ? Rappel des étapes qui l’ont précédé.
L a loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale a été publiée au Journal officiel du 6 mars 2014. Cette loi comporte des mesures de réforme de la formation professionnelle (notamment pour ce qui est du financement et de la mise en œuvre du compte personnel de formation -CPF- et du conseil en orientation professionnelle -CEP-), issu de l’accord national interprofessionnel du 14 décembre 2013, de l’apprentissage (avec en particulier la nouvelle répartition de la taxe d’apprentissage) et de la démocratie sociale (notamment sur les questions de la représentativité patronale et du financement de la démocratie sociale).
En créant un Conseil en évolution professionnelle , les partenaires sociaux relèvent les limites du bilan de compétences créé par la loi du 31 décembre 1991 relative à la formation professionnelle et à l’emploi. Tout au long des années 2000, les différents accords nationaux interprofessionnels relatifs à la formation ont tenté de pallier ces carences en proposant de nouveaux dispositifs d’information et de bilan mieux adapté à l’objectif de sécurisation des parcours.
L’accord national interprofessionnel du 20 septembre 2003 visait à « permettre à chaque salarié d’être acteur de son évolution professionnelle grâce aux entretiens professionnels dont il bénéficie ou aux actions de bilan de compétences ou de validation des acquis de l’expérience auxquelles il participe ». Cet accord souhaite qu’un « passeport formation et les travaux de l’observatoire prospectif des métiers et des qualifications de sa branche professionnelle (permettent) à chaque salarié d’être en mesure d’élaborer et de mettre en œuvre un projet professionnel(...)
La création d’un bilan d’étape professionnel a été demandée par les accords du 11 août 2008 relatif à la modernisation du marché du travail et du 14 novembre 2008 relatif à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.
Les partenaires sociaux envisageaient un bilan nettement distinct de l’entretien annuel d’évaluation qui ne serait pas nécessairement réalisé dans l’entreprise. L’article 12 de la loi du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie a défini ce bilan d’étape professionnel comme « un diagnostic réalisé en commun par le salarié et son employeur (devant) permettre au salarié d’évaluer ses capacités professionnelles et ses compétences et à son employeur de déterminer les objectifs de formation du salarié ». L’entretien est réservé aux salariés disposant de deux ans d’ancienneté et sa périodicité est fixée à cinq ans. La loi en a renvoyé les conditions d’application à la négociation collective qui n’a pas abouti.
En complément du bilan d’étape professionnel, la loi du 24 novembre 2009 prévoit la création d’un « passeport orientation-formation », « mis à disposition de toute personne » et qui serait notamment alimenté par les conclusions du bilan d’étape professionnel. Ce dispositif n’a pas pu entrer en vigueur ; la loi renvoyant à un décret dont le projet a reçu en avril 2010 un avis négatif du Conseil d’État. Il ne subsiste plus aujourd’hui du projet initial qu’un site internet, financé par les partenaires sociaux, présentant un modèle de document que chacun est libre d’imprimer pour y indiquer sa propre perception de son expérience et de ses compétences.
[site internet : http://www.passeportformation.eu ]. Télécharger Ressources Emploi Formation N° 24 du CREFOR Haute-Normandie.

Posté par pcassuto à 14:46 - - Permalien [#]

Analyser les situations de travail pour développer les compétences

AccueilRessources Emploi Formation N° 24 du CREFOR Haute-Normandie
Par Jean-Philippe Mercier Crefor - Responsable du Pôle Lutte contre l’Illettrisme - Analyser les situations de travail pour développer les compétences

Après avoir construit avec le CNFPT une opération avec la Ville de Rouen pour ses agents, le Crefor a été sollicité pour participer à la mise en œuvre du projet de la Ville du Havre. Notre proposition est, et a toujours été, de partir des situations de travail et en particulier de l’activité réelle des salariés. Il s’agit de développer des compétences à partir de l’analyse des situations de travail. C’est un préalable à la construction d’une formation.
Cela permet aussi, dans un second temps, de donner plus de sens à la formation et d’apporter un contexte réflexif favorisant l’apprentissage. Ce dernier opère alors d’un double point de vue : pour le développement du salarié et de ses compétences personnelles et en direction d’une meilleure adaptation et optimisation de l’activité à un poste donné. Cette approche est celle dite de la didactique professionnelle. Son fondateur, Pierre Pastré, disait : « Pour comprendre comment on apprend, il faut comprendre l’activité de ceux qui apprennent, et notamment quand ils font métier, par la « conceptualisation dans l’action ».
Jean Pierre Astolfi poursuit cette idée (en 2003), articulant les notions de savoir et de compétence : « Posséder un savoir, ce n’est pas seulement le mémoriser, c’est s’en servir d’outil avec compétence. Quant à la compétence qui ne disposerait pas d’un savoir pour l’éclairer, elle ne serait qu’une recette grâce à laquelle on réussit sans comprendre ».
Au pôle « lutte contre l’illettrisme » les travaux de ces chercheurs guident depuis longtemps nos actions. Et le référentiel des compétences clés en situation professionnelle (RCCSP) de l’ANLCI, apparu en 2009 mais dont la nécessité avait déjà été évoquée en 2006 lors du colloque « illettrisme et entreprise » que nous avions organisé à Rouen, est un outil que nous utilisons et préconisons pour favoriser cette démarche. Les actions de formation aux compétences de base ou compétences clés se développent de plus en plus dans le monde du travail. Elles doivent se construire à partir d’une réelle réflexion de qualité et des procédures élaborées de façon cohérentes. Le pôle « LCI » du Crefor peut alors se rendre utile. Il doit en tout cas répondre aux besoins manifestés dans ce domaine. Télécharger Ressources Emploi Formation N° 24 du CREFOR Haute-Normandie.

Posté par pcassuto à 14:41 - - Permalien [#]

Ressources Emploi Formation N° 24

AccueilRessources Emploi Formation N° 24 du CREFOR Haute-Normandie
Pages 1-2 Le secteur de la construction aéronautique et spatiale en Haute-Normandie : des perspectives favorables et des défis à relever
Pages 3-4 Le CEP : du bilan au conseil
Pages 4-5 L'émergence d'une nouvelle filière industrielle : les enjeux en termes de formation et d'emploi de l'arrivée de la filière éolienne offshore au Havre
Page 6 Analyser les situations de travail pour développer les compétences
Pages 7-8 Lutter contre le décrochage scolaire en Haute-Normandie

Edito

Suite à l'adoption de la nouvelle loi concernant la formation professionnelle, il n'est pas inutile d'en rappeler les enjeux :
- Sécuriser les parcours professionnels au niveau individuel et collectif (de l'entreprise) principalement en améliorant l'orientation professionnelle et en permettant un meilleur accès à la formation professionnelle notamment pour les personnes qui en ont le plus besoin, en permettant de se former au moment opportun, indépendamment de son statut, et de s'élever d'au moins un niveau de qualification pour réussir son évolution professionnelle.
- Concevoir la formation professionnelle comme levier de la promotion sociale et professionnelle et comme un investissement et non une charge pour les entreprises car les compétences et les qualifications des salariés sont des facteurs de compétitivité.
- Améliorer la lisibilité et l'efficacité du système afin de faciliter l'accès à la formation professionnelle de l'ensemble des actifs, salariés comme demandeurs d'emploi.
Cela se traduit notamment par une responsabilité sociale de l'employeur renforcée, levier plus efficace et qui devrait conduire à l'obligation de faire. La mise en oeuvre du Compte Personnel de Formation, à compter du 1er janvier 2015, pourra servir à financer des formations permettant d'acquérir des compétences attestées en termes de qualification, de certification ou de diplôme, en lien avec les besoins de l'économie et la sécurisation des parcours des salariés. Dans le cadre d'un cycle de Vendredis du Crefor nous reviendrons prochainement sur ces points forts de la loi, et d'autres tels que le Conseil en Evolution Professionnelle.
Luc Chevalier - Directeur du Crefor
Bulletin: application/pdf iconJOURNAL -MARS 2014.pdf.

Posté par pcassuto à 14:38 - - Permalien [#]
Tags :

IRIG DEFIS intègre l'OPRF

Dès le 1er mars 2014, IRIG DEFIS intègre l'Opérateur Public Régional de Formation, et rejoint ainsi l'AFPA et le CNAM.
L'ensemble de ses missions et son personnel seront intégrés à ce nouvel Etablissement Public Industriel et Commercial.
Avec la création de ce nouvel opérateur de formation, il s'agit, pour la Région, de contribuer au renouveau de la formation professionnelle en Guyane avec un outil structuré et une mutualisation de moyens adaptée à la réalité de nos territoires.
La synergie des acteurs historiques que sont l'AFPA (Association pour la Formation Professionnelle des Adultes), le CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), et IRIG DEFIS (Initiatives Régionales Interentreprises de Guyane pour le Développement de l'Emploi, de la Formation et des Innovations Sociales) devra permettre :
 
• Une meilleure adéquation de l'appareil de formation avec les besoins actuels ou futurs en compétences des entreprises ;
• Un pilotage transversal et plus efficient du champ de la formation professionnelle et de l'insertion sociale ;
• Un renforcement de la complémentarité et de la coordination des différents acteurs ;
• Une facilitation de l'accès au plus grand nombre à la qualification professionnelle.

IRIG DEFIS intègre l'OPRF

 

Dès le 1er mars 2014, IRIG DEFIS intègre l'Opérateur Public Régional de Formation, et rejoint ainsi l'AFPA et le CNAM.
 
L'ensemble de ses missions et son personnel seront intégrés à ce nouvel Etablissement Public Industriel et Commercial.
 
Avec la création de ce nouvel opérateur de formation, il s'agit, pour la Région, de contribuer au renouveau de la formation professionnelle en Guyane avec un outil structuré et une mutualisation de moyens adaptée à la réalité de nos territoires.
 
La synergie des acteurs historiques que sont l'AFPA (Association pour la Formation Professionnelle des Adultes), le CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), et IRIG DEFIS (Initiatives Régionales Interentreprises de Guyane pour le Développement de l'Emploi, de la Formation et des Innovations Sociales) devra permettre :
 
• Une meilleure adéquation de l'appareil de formation avec les besoins actuels ou futurs en compétences des entreprises ;
 
• Un pilotage transversal et plus efficient du champ de la formation professionnelle et de l'insertion sociale ;
 
• Un renforcement de la complémentarité et de la coordination des différents acteurs ;
 
• Une facilitation de l'accès au plus grand nombre à la qualification professionnelle.

Posté par pcassuto à 14:31 - - Permalien [#]


La Fondation Catalyses, trait d’union actif entre l’Entreprise et l’Université

ActualitésLa Fondation Catalyses est la fondation de l’Université Toulouse III- Paul Sabatier qui a été crée en 2010. La fondation a pour mission de collecter de nouveaux moyens en partenariat avec le monde socio-économique pour mettre en œuvre des programmes novateurs au sein de l’Université. Elle a pour but de faciliter le lien Université-Entreprise, et susciter des vocations au sein des filières scientifiques. Suite...

Posté par pcassuto à 14:25 - - Permalien [#]

Conference on Vocational Training - Wednesday, 26 March 2014, Zappeion Megaron, Athens

HomeConference on Vocational Training - Wednesday, 26 March 2014, Zappeion Megaron, Athens. Conferences and seminars.

The Greek Presidency of the Council of the European Union and the Ministry of Education and Religious Affairs, organize the Conference “Addressing skills mismatches through work-based learning in Vocational Education and Training (VET),” to be hosted on 26 March 2014, at Zappeion Megaron in Athens.

Through this conference, the participating Member States will be given the opportunity to get acquainted with successful VET policies and practices which tackle skills mismatches. They will also have the opportunity to identify priority and innovative actions, in the framework of the Copenhagen Process. The conference focus will be on how work-based learning in VET can meet contemporary challenges. In addition, it will address two other issues: the types of partnerships needed to deliver effective work-based learning, and the role of VET teachers and trainers. Conference discussion will allow an exchange of experience on dealing with these issues.

Finally, the conference will pave the way for the meeting of Directors General for VET, scheduled for the following two days, during which, Directors will debate the next set of short-term deliverables for European cooperation, on VET 2015-2017.

Posté par pcassuto à 14:21 - - Permalien [#]

Michel Balivet : Les Dits du derviche Bektachi

Les Dits du derviche Bektachi, Texte présenté et établi par Michel Balivet, traduit du turc par Catherine Balivet et Hasan Kartal. Paris, Non Lieu-Iremam, 2014, 105 p.

L’« Esprit Bektachi » règne dans le monde turc depuis les temps de l’Empire ottoman. Le derviche Bektachi est un homme de religion, une sorte de moine musulman. Généralement « pauvre devant Dieu », il pourrait être un mendiant, un saint mystique vénéré des foules ou un fou socialement irrécupérable. Celui dont on a ici rassemblé les propos est un dénonciateur de la bigoterie, du formalisme rituel, de l’hypocrisie sociale et du fanatisme idéologique.

Dans la tradition populaire, l’« Esprit Bektachi » est transmis au travers d’historiettes, de blagues et de diverses plaisanteries que l’on appelle en turc fikra, hikaye ou dedikler. Ces historiettes reflètent fidèlement la liberté de l’individu face aux contraintes sociales et religieuses, l’indépendance de l’Esprit par rapport à la lettre et de l’universalisme mystique face à l’exclusivisme confessionnel.

Les armes du Bektachi sont pacifiques mais redoutablement efficaces : la moquerie qui fait mouche, le refus d’obtempérer, l’individualisme du libre penseur, ou plutôt d’un penseur libre, la transgression religieuse pratiquée avec constance et application comme un art de vivre. Le Bektachi turc n’est pas pour autant une réplique orientale des « anti-calotins ». Non seulement il est déiste mais c’est un mystique, un soufi, dit-on en Islam, tenant de la « religion du Cœur » qui transcende rites et institutions religieuses extérieures et, partant, en dispense le vrai chercheur de Vérité qui trouve Dieu en lui-même.

Préface et postface de Michel Balivet, professeur émérite à Aix-Marseille Université où il enseigne l’histoire seldjoukide et ottomane, ainsi que l’histoire des croisades et celle des relations entre Byzance et le monde musulman.

Commander cet ouvrage aux éditions Non Lieu : http://www.editionsnonlieu.fr/-Contact-. ISBN : 978-2-35270-178-1

Posté par pcassuto à 14:19 - - Permalien [#]

La filière STAPS à distance à l'Université Lyon 1

Retour sommaireChoisir les métiers du sport
Le département Management des organisations sportives de l'UFR STAPS - Université Claude Bernard Lyon 1 - propose des formations à distance, adaptées au profil de chacun.
Le DEUST AGAPSC, parcours ADECS, Agent de DEveloppement de Club Sportif
Cette formation de niveau Bac a pour objectif de donner et valider les compétences liées au métier d’agent de développement : être capable d’encadrer les pratiquants d’une ou plusieurs disciplines sportives et d’assurer tout ou partie des activités de gestion et de développement de la structure qui les emploie.
Voir la description
Présentation de Fabrice Ponsin, responsable du DEUST AGAPSC, parcours ADECS, rencontré le 17 avril 2012 à l'UFR STAPS de Villeurbanne.
Le DUGOS – Diplôme Universitaire de Gestion des Organisations Sportives
Le DUGOS est une formation professionnelle de niveau III (bac + 2), comportant des enseignements théoriques toujours reliés à des applications pratiques, une mise en situation professionnelle et un suivi personnalisé (tutorat).
Voir la description
Présentation de Serge Piché, responsable du DUGOS, rencontré le 17 avril 2012 à l'UFR STAPS de Villeurbanne.
La Licence pro de Gestion et Développement des Organisations Sportives - GDOS
L'objectif de cette Licence Professionnelle est de former des managers de structures sportives directement opérationnels, sur des niveaux de fonction et de responsabilités de niveau intermédiaire.
Voir la description
Présentation d'Eric Boutroy, responsable de la Licence pro , rencontré le 17 avril 2012 à l'UFR STAPS de Villeurbanne.

Posté par pcassuto à 02:06 - - Permalien [#]

Inscriptions ouvertes : MOOC SORBONNE DROIT (Droit des entreprises)

Retour sommaireL’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne lance son premier MOOC, hébergé sur la plate-forme France Université Numérique (FUN), sous la coordination de Bruno DONDERO, professeur de droit des affaires et directeur du CAVEJ.

Logo de FUN

Démarrage de la formation :

mercredi 30 avril 2014

S'inscrire

Ce MOOC, d’une durée de six semaines et entièrement gratuit, est consacré au droit des entreprises.
Ce cours aborde les principales règles juridiques relatives à la constitution et au fonctionnement des sociétés.
Il vise à donner une connaissance de ces règles et de leur application.
Il aidera les participants à assurer le suivi juridique d’une entreprise et à répondre aux questions juridiques liées à son fonctionnement.

Seront étudiées dans ce MOOC les règles régissant le fonctionnement des principales structures juridiques des entreprises :

  • société à responsabilité limitée (SARL/EURL),
  • société par actions simplifiée (SAS/SASU),
  • société anonyme (SA) et
  • société civile.

Il s’adresse à un public très large. Une personne dépourvue de connaissances juridiques, un entrepreneur ou un futur créateur d’entreprise, pourra, en suivant ce cours, acquérir les bases du droit des sociétés. Un lycéen bénéficiera d’une première expérience des études de droit. Un juriste, de l’étudiant en droit débutant au professionnel expérimenté, avocat, notaire, magistrat, juriste d’entreprise, etc., pourra approfondir des thématiques qu'il connaît déjà.

Concrètement, la formation comprend :

- des vidéos avec des interventions de professeurs et de professionnels ;
- des documents complémentaires issus d’ouvrages et de sites juridiques ;
- des plateaux TV hebdomadaires en direct, permettant des échanges entre formateurs et participants ;
- un forum de discussion et le recours aux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Linkedin, etc) pour échanger et discuter ;
- des évaluations, tout au long du MOOC et à la fin, donneront lieu à la délivrance d’une attestation de réussite.
Ce cours est consacré au droit français, mais il est exploitable par des communautés d’apprenants de tous les pays francophones.

Posté par pcassuto à 02:00 - - Permalien [#]