Par . Les cours en ligne vont transformer le savoir et la façon d'enseigner.
Un prompteur, des images en surimpression. Une cadreuse, cinq assistants, des invités rassemblés autour d'un homme. Le tournage d'une émission télé ? Pas du tout. Celui d'un cours d'une grande école française du XXIe siècle. C'est la réalisation d'un MOOC (Massive Open Online Course), un cours consultable sur Internet gratuitement. En cette fin janvier, dans le studio flambant neuf du campus d'HEC, la star qui crève l'écran s'appelle Alberto Alemanno. Titulaire de la chaire Jean-Monnet en droit européen dans la prestigieuse école de commerce, il est le premier à s'être lancé dans l'expérience des cours virtuels à HEC, alors que, depuis quelques années, toutes les grandes universités du monde - américaines en tête- mettent en ligne les préceptes de leurs professeurs et, pour la majorité, gratuitement.