La dépense par élève ou étudiant pour un parcours dans l’enseignement scolaire ou supérieur en France et dans l’OCDEEn 2010, le coût théorique du parcours d'un élève entre le début de sa scolarité obligatoire et la fin de ses études secondaires en France est dans la moyenne de l'OCDE. Il est inégalement réparti entre le primaire et le secondaire : il dépend d'une part du coût annuel par élève dans chaque cycle et d'autre part de la durée théorique de scolarité dans le primaire et le secondaire. Télécharger la version imprimable.
La France dépense moins que la moyenne pour un parcours d’études primaires...
Les dépenses cumulées sur la durée des études d’un élève de primaire s’échelonnent en 2010 de 85 780 $PPA pour la Norvège à 33 110 $PPA pour la France, et s’établissent à 47 950 $PPA pour l’ensemble des pays de l’OCDE. L’écart entre les pays représentés est beau- coup plus important que pour un élève du secondaire (rapport de 2,6 contre 1,7). La Norvège se distingue en tête de la distribution (+ 79 % au-dessus de la moyenne de l’OCDE), suivie des États- Unis et du Danemark (situés à environ + 40 % au-dessus de la moyenne). En fi n de distribution, la France se détache nettement des autres pays considérés (- 31 % en dessous de la moyenne de l’OCDE).
... mais plus pour un parcours d’études secondaires
En moyenne pour les pays de l’OCDE, la scolarité d’un élève dans le secondaire est 26 % plus coûteuse que pour un élève du primaire. Cette différence est bien plus importante en France et en Italie que dans les autres pays considérés : la France dépense 2,3 fois plus pour une scolarité secondaire que pour une scolarité primaire, et ce rapport est de 1,7 pour l’Italie. Cela s’explique en grande partie par le fait que dans ces pays, les études secondaires durent au moins deux ans de plus que les études primaires.
Les dépenses cumulées par élève sur la durée des études secondaires s’échelonnent en 2010 entre 82 340 $PPA pour la Norvège et 48 390 $PPA pour la Corée du Sud, soit un rapport de 1,7 entre ces extrémités. En moyenne, pour l’OCDE, ces dépenses s’établissent à 60 340 $PPA. La France dépense 76 220 $PPA pour le parcours d’un élève dans le secondaire, soit 26 % de plus que la moyenne. Sa dépense est infé- rieure à celle du Danemark (81 990 $PPA), mais supérieure à celle du Royaume-Uni (67 940 $PPA), des Pay s-Bas (59 100 $PPA) ou de l’Espagne (57 650 $PPA).
La France rattrape la moyenne pour l’enseignement supérieur
La durée moyenne des études supé- rieures s’échelonne de 2,7 ans (Royaume-Uni) à 5,3 ans ( Pay s-Bas) et s’établit à 3,9 ans pour la moyenne des pays de l’OCDE. En France, elle est de 4 ans. Les dépenses pour le parcours d’un étudiant s’échelonnent entre 98 680 $PPA pour le Danemark et 34 200 $PPA pour la Corée du Sud, soit un rapport de 2,9. En tête de classement, fi gurent le Danemark, la Suède et les Pays-Bas , qui dépensent plus de 88 000 $PPA pour le parcours d’un étudiant. Avec une dépense par étudiant de 60 570 $PPA, la France se situe légè- rement au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE (57 770 $PPA) devant la Belgique (45 380 $PPA), le Royaume-Uni (43 460 $PPA) et la Corée du Sud (34 200 $PPA).