31 janvier 2014

23000ème article sur le blog / Académie d'Aix-Marseille - Les filières universitaires: répartition selon la filière et le cursus

Production annuelle diffusée depuis 2002 à chaque nouvelle rentrée, la Lettre de l’enseignement supérieur présente, pour l’année écoulée, l’évolution des effectifs de l’enseignement supérieur et les principales caractéristiques de la population étudiante de l’académie d’Aix-Marseille. Cette Lettre n° 11 dresse ainsi un état des lieux de l’année universitaire 2012-2013.
Les filières d’études
Les sciences et l’économie en perte de vitesse 
L’année 2012-2013 s’est caractérisée par une tendance à la baisse des inscriptions en université, avec un déclin sensible pour les filières de sciences (- 8 %) et d’économie (- 11 %). Le droit, en légère décroissance en 2011-2012 (- 2 %), a vu ses effectifs se stabiliser (+ 0,7 %). Cette filière reste toutefois surinvestie au niveau académique : elle représente 19 % des effectifs universitaires contre 14 % au niveau national.
Les filières de santé en revanche, après avoir marqué le pas en 2010-2011 (- 0,7 %), continuent leur progression : + 1,3 % en 2011- 2012 et + 3,4 % en 2012-2013.
Les filières de sciences, après trois ans d’évolution positive, enregistrent une diminution importante des effectifs : - 8,1 %.
Les niveaux d’études
Les inscrits en licence représentent une large majorité des étudiants d’université (respectivement 56 % au niveau académique et 59 % au niveau national). La part des étudiants en master comme en doctorat est plus marquée localement que nationalement.
Télécharger la Lettre n° 11.

Les autres repères du blog:
22500ème article sur le blog/Cadre de qualité pour les stages,
22000ème article sur le blog/Cap Métiers Formation,
21500ème article sur le blog/S’orienter dans l’enseignement supérieur en 2014,

21000ème article sur le blog/Debt,

20500ème article sur le blog/L’Université à l’écoute du monde professionnel,
20000ème article sur le blog/Annexe Formation professionnelle du PLF,

19500ème article sur le blog/A quand une grande marque pour l’université de Paris ?
19000ème article sur le blog
/The benefits of studying outside London,
18500ème article sur le blog/Service public de l'orientation,
18000ème article sur le blog/En juillet, la professionnalisation en nette progression, l'apprentissage en légère baisse,
17500ème article sur le blog/Conventionnements et contrat de formation,
17000ème article sur le blog/Le plan de formation - Ile-de-France,

16500ème article sur le blog/Les nouveaux défis de la pédagogie,
16000ème article sur le blog/Une formation qualifiante différée pour les jeunes non diplômés,
15500ème article sur le blog/Signature de cinq accords,
15000ème article sur le blog/Financez votre formation,
14500ème article sur le blog/Votre service public régional d'information sur l'emploi et la formation,
14000ème article sur le blog/Observatoire VAE,
13500ème article sur le blog/La Sorbonne université d’élite et de masse,
13000ème article sur le blog/Booster son parcours universitaire grâce à un stage,
12500ème article sur le blog/La disparition brutale de Vincent MERLE,
12000ème article sur le blog/Correspondant Informatique et Libertés (CIL),
11500ème article sur le blog/Enquête nationale sur les Conditions de vie des étudiants,
11000ème article sur le blog
/Conférence européenne des Experts de Bologne,
10500ème article sur le blog/Futur centre universitaire Fernando Pessoa dans l'Hérault,
10000ème article sur le blog/Organisme de formation,
9500ème article sur le blog/Un crédit d'impôt innovation pour les PME,
9000ème article sur le blog/La VAE dans les ministères certificateurs en 2011,
8500ème article sur le blog
/Cahier n°3 Enseignement supérieur du CESER,
8000ème article sur le blog/La VAE à l’Università di Corsica Pasquale Paoli,

7500ème article sur le blog
/
Les enjeux de la qualité au sein de l’ESS,

7000ème article sur le blog
/
Osez l'Université dans l'un de ses 31 CFA,

6500ème article sur le blog
/
Le CV
,
6000ème article sur le blog/L'Association ASSPRO,
5500ème article sur le blog/Apprentissage le guide régional,
5000ème article sur le blog
/La formation continue des adultes dans le supérieur
,
4500ème article sur le blog
/40 ans de formation professionnelle,

4000ème article sur le blog
/Les chiffres 2010 de la VAE à La Réunion,
3500ème article sur le blog
/La VAE en Poitou-Charente en 2010,
3000ème article sur le blog/Contrats apprentissage et pro,
2500ème article sur le blog
/Journées Nationales des MDE et des PLIE,
2000ème article sur le blog
/Question Formation n°1,
1500ème article sur le blog/Seniors - le groupe SPB signe son accord,
1000ème article sur le blog
/Fête de la musique dans les jardins du MESR,
500ème article sur le blog/L'archipel de l'ingénierie de formation,
1er article sur le blog/Un forum de la Commission européenne pour promouvoir la coopération entre l’université et le monde des affaires.

Posté par pcassuto à 11:10 - - Permalien [#]
Tags :


L'Académie d'Aix-Marseille - Les filières universitaires : les effectifs

Production annuelle diffusée depuis 2002 à chaque nouvelle rentrée, la Lettre de l’enseignement supérieur présente, pour l’année écoulée, l’évolution des effectifs de l’enseignement supérieur et les principales caractéristiques de la population étudiante de l’académie d’Aix-Marseille. Cette Lettre n° 11 dresse ainsi un état des lieux de l’année universitaire 2012-2013.
Dans l’académie d’Aix-Marseille, les universités accueillent plus de 67 000 étudiants en 2012-2013.
Au niveau académique 
Avec 66 % des étudiants inscrits dans l’académie d’Aix-Marseille, l’université regroupe le principal contingent des effectifs de l’enseignement supérieur. En 2012-2013, la baisse d’effectifs amorcée en 2011-2012 (- 1,1 %) se confirme (- 3 %), soit une perte de plus de 2 000 étudiants en un an. Cette tendance est en-deçà de l’évolution nationale des effectifs universitaires qui est en stagnation (0,6 %).
Au niveau national
Peu de variation du nombre d’étudiants en université : les effectifs restent stables par rapport à l’année précédente. Seules les académies de Lyon, Toulouse, Montpellier et Nantes gagnent significativement des étudiants (entre 2 et 3 %). Les académies de la région Provence – Alpes – Côte d’Azur (Aix-Marseille et Nice) se distinguent par une baisse d’effectifs plus importante qu’ailleurs (- 3,1 % et - 3,6 %) Aix-Marseille perd sa place de 9 e au profit de Montpellier, se positionnant dès lors pour la première fois en queue de peloton du top 10 des grandes académies.
Télécharger la Lettre n° 11.

Posté par pcassuto à 11:08 - - Permalien [#]
Tags :

L’académie d’Aix-Marseille - L’enseignement supérieur : un peu plus de 100 000 étudiants

Production annuelle diffusée depuis 2002 à chaque nouvelle rentrée, la Lettre de l’enseignement supérieur présente, pour l’année écoulée, l’évolution des effectifs de l’enseignement supérieur et les principales caractéristiques de la population étudiante de l’académie d’Aix-Marseille. Cette Lettre n° 11 dresse ainsi un état des lieux de l’année universitaire 2012-2013.
Répartition des étudiants de l’enseignement supérieur en 2012-2013 par type de formation 
En 2012-2013, l’académie d’Aix-Marseille a comptabilisé 101 504 étudiants inscrits dans ses différents établissements d’enseignement supérieur. Les effectifs, en stagnation depuis le début de la décennie (+ 0,7 % en 2010-2011, + 0,2 % en 2011-2012), amorcent une décrue (- 2,0 % en 2012-2013), que l’on peut imputer notamment à la baisse de volume des filières universitaires, qui s’accentue (- 1,1 % en 2011-2012, - 3,0 % en 2012-2013). Les inscriptions dans les enseignements non rattachés à l’université (post-bac en lycée, écoles) ont en revanche continué de croître, notamment en CPGE qui connaît un pic de croissance, à l’instar du niveau national. Depuis dix ans, l’académie se maintient au-dessus de la barre des 100 000 étudiants avec des effectifs globaux qui fluctuent assez peu : 101 729 en 2001-2002, 103 113 en 2005-2006, 102 848 en 2011-2012, 101 504 en 2012-2013. Cette stabilité masque toutefois des évolutions internes plus marquées.
Nombre d’étudiants en 2012-2013 dans les trois plus grands sites d’enseignement supérieur de l’académie d’Aix-Marseille
Les effectifs universitaires sont concentrés dans les villes d’Aix-en-Provence, d’Avignon et de Marseille. Dans chacune de ces villes, l’université regroupe la majorité des étudiants, dans des proportions variables cependant : 85 % à Aix, 72 % à Avignon et 55 % à Marseille.
Répartition des effectifs de l’enseignement supérieur par type d’établissement en 2012-2013
Comme au niveau national, les formations universitaires sont prépondérantes dans le paysage de l’enseignement supérieur : elles concernent deux-tiers des étudiants. Le reste des effectifs fréquente les formations post-bac en lycée (sections de techniciens supérieurs et classes préparatoires aux grandes écoles) ou sont scolarisés en écoles, par spécialité : formations paramédicales et sociales, écoles d’ingénieurs, de commerce, d’arts...
Répartition des effectifs de l’enseignement supérieur par type de formation en 2012-2013
La moitié des effectifs de l’enseignement supérieur de l’académie est en cycle LMD (licence – master – doctorat) à l’université. L’autre moitié se répartit autour de l’offre de formation en école (19 %), dans les filières professionalisantes courtes à bac + 2 (instituts universitaires de technologie et sections de techniciens supérieurs – 16 %), dans les filières de santé universitaires (10 %), les CPGE (3 %) et les écoles d’ingénieurs intégrées aux universités (1 %). En termes disciplinaires, le secteur universitaire des lettres, langues et sciences humaines est celui qui attire le plus grand nombre d’étudiants.
Télécharger la Lettre n° 11.

Posté par pcassuto à 11:04 - - Permalien [#]
Tags :

L’académie d’Aix-Marseille - Des territoires de formation fortement polarisés

Production annuelle diffusée depuis 2002 à chaque nouvelle rentrée, la Lettre de l’enseignement supérieur présente, pour l’année écoulée, l’évolution des effectifs de l’enseignement supérieur et les principales caractéristiques de la population étudiante de l’académie d’Aix-Marseille. Cette Lettre n° 11 dresse ainsi un état des lieux de l’année universitaire 2012-2013.
Des territoires de formation fortement polarisés 
L’académie d’Aix-Marseille regroupe l’ensemble des établissements scolaires des départements des Alpes de Haute Provence, des Hautes-Alpes, des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. Toutefois la carte de l’enseignement supérieur et de la recherche se déploie essentiellement dans les villes d’Aix-en-Provence, d’Avignon et de Marseille même si un certain nombre de villes moyennes accueillent également des formations supérieures – essentiellement des cursus « post-bac » professionnalisants courts.
En 2012-2013 -  Chiffres arrondis
Aix-en-Provence 35 000 étudiants
Avignon 9 800 étudiants
Marseille 51 500 étudiants
Autres sites 11 500 étudiants
Avignon accueille essentiellement les formations de l’université d’Avignon et des pays de Vaucluse (UAPV). Par ailleurs, neuf lycées délivrent plus d’une vingtaine de BTS et quatre lycées accueillent des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). L’enseignement supérieur d’Avignon est structuré dans sa majeure partie autour de quatre sites :
le site Sainte-Marthe, dans les murs de l’ancien hôpital de la ville – le site principal – regroupe trois des quatre UFR-ip (insertion professionnelle) de l’UAPV.
le site Pasteur accueille aujourd’hui l’UFR-ip de sciences et technologies qui devrait déménager sur Agroparc à l’horizon 2014.
le site Chabran héberge la formation continue.
le site d’Agroparc rassemble un technopôle, les agrosciences, l’informatique et un institut universitaire de technologie. Plus éloigné de ces campus se trouve un des sites de l’ESPE (AMU).
Arles possède un nombre de formations supérieures non négligeable : Aix- Marseille Université (AMU) y déploie des cursus en droit, économie, lettres, sciences et y gère un site de l’IUT d’Aix- Marseille, auquel sont associées trois licences professionnelles. Hors université, on peut citer l’école nationale supérieure de la photographie (ENSP), Supinfocom (école d’animation 3D), un institut de formation en soins infirmiers (IFSI). Enfin, cinq lycées délivrent neuf mentions de BTS.
Aubagne accueille une composante de la faculté des sciences d’AMU : le département Sciences, arts et techniques de l’image et du son (SATIS). Par ailleurs, un lycée public délivre deux BTS.
Digne-les- Bains accueille deux composantes d’AMU : un site de l’IUT d’Aix-Marseille, qui héberge également deux licences professionnelles ; une ESPE. Par ailleurs, trois lycées délivrent huit mentions de BTS.
Gap possède un pôle universitaire annexe d’Aix-Marseille Université (AMU). Ce pôle comprend notamment des enseignements d’économie et de gestion, une antenne de la faculté des sciences du sport, une filière Métiers de la montagne unique en France ainsi qu’un site de l’IUT d’Aix-Marseille associé à une licence professionnelle. Enfin, deux lycées publics délivrent trois mentions de BTS et l’un d’entre eux accueille également une CPGE.
La Ciotat accueille un site de l’IUT d’Aix-Marseille, auquel sont associées deux licences professionnelles.
Lambesc héberge un département des sciences de l’éducation (AMU).
Salon de Provence héberge un site de l’IUT d’Aix-Marseille et une CPGE.
Ville portuaire, Marseille est aussi un grand centre d’enseignement supérieur avec trois sites principaux qui regroupent la plupart des formations. Par ailleurs, dispersés dans la ville, une trentaine de lycées délivre plus d’une centaine de BTS et dix lycées accueillent des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE).
Le pôle de Marseille Nord, dans les 13e et 14e arrondissements, est structuré par deux sites majeurs (le campus de Saint- Jérôme et le technopôle de Château- Gombert) regroupés sous l’appellation « Campus Marseille-Etoile ». Les formations d’Aix-Marseille Université (AMU) y dominent. L’enseignement et la recherche y sont principalement orientés vers les sciences dures et les sciences de l’ingénieur. Le pôle comprend la faculté des sciences, un site de l’IUT d’Aix-Marseille, une composante de l’observatoire des sciences de l’univers (OSU)/institut Pytheas et un des sites de l’école d’ingénieurs Polytech’Marseille. Plus éloigné du site principal, le centre hospitalier universitaire ( CHU ) est localisé dans le 15 e arrondissement. Le site nord de médecine accueille l’école universitaire de maïeutique, Marseille Méditerranée. Hors université, on peut citer également l’école d’ingénieurs centrale Marseille .
Le pôle de Marseille Centre comprend :
■ le campus Marseille-Timone où sont regroupées les filières de santé – faculté de médecine, d’odontologie et de pharmacie ;
■ le campus Marseille-Centre, composé des sites :
• Canebière (ESPE, faculté de droit et de science politique, faculté d’économie et de gestion) ;
• Puvis de Chavannes (antenne de la faculté d’économie et de gestion) ;
• Saint-Charles (faculté des sciences, espace Yves Mathieu, une composante de l’OSU/institut Pytheas) ;
• et d’une antenne de l’institut de management public et de la gouvernance territoriale (IMPGT). Parmi les autres établissements d’enseignement supérieur également présents dans le centre ville, on peut citer les écoles des hautes études en sciences sociales (EHESS – 2e arrondissement) et de journalisme et de communication d’Aix- Marseille (EJCAM – 5e arrondissement).
Le pôle de Marseille Sud est situé principalement sur le campus de Marseille-Luminy . Aix-Marseille Université y regroupe la faculté des sciences, la faculté des sciences du sport, un des sites de Polytech’Marseille, une composante de l’OSU/institut Pytheas, un site de l’IUT d’Aix-Marseille. On y trouve également des établissements non rattachés à l’université : l’école supérieure d’architecture de Marseille, l’école supérieure d’art et de design de Marseille-Méditerranée, Euromed Management. Hors campus sont implantées notamment l’école nationale supérieure de danse de Marseille (quartier de Saint-Giniez), l’école nationale supérieure maritime (quartier de Marseilleveyre).
Ville de tradition universitaire, Aix-en-Provence accueille au cœur de la ville une grande partie des formations d’Aix- Marseille Université (AMU). Par ailleurs, huit lycées délivrent une vingtaine de BTS et quatre lycées accueillent des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE).
Le centre historique et sa première couronne rassemblent différentes formations : l’institut d’études politiques (IEP), l’institut de management public et de la gouvernance territoriale (IMPGT) *, l’institut d’études françaises pour étudiants étrangers (IEFEE), un site de l’IUT d’Aix- Marseille * ; un site de l’école supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) *, l’école nationale supérieure des arts et métiers (ENSAM) et l’école supérieure d’art ; une antenne de l’école de journalisme et de communication de Marseille (EJCAM) * et le service commun d’enseignement du français pour étudiants étrangers (SCEFEE) *.
Au sud du centre historique, le quartier des facultés rassemble l’essentiel des filières d’enseignement et de recherche de la ville :
l’UFR arts, lettres, langues et sciences humaines * ;
■ le centre de formation des musiciens intervenants * ;
■ la faculté de droit et de science politique * ;
■ la faculté des sciences * ;
■ la faculté d’économie et de gestion * ;
■ l’institut régional du travail *.
Les quartiers Ouest accueillent :
■ à Encagnane, un site de l’IUT d’Aix- Marseille * ;
■ au Jas de Bouffan, la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) *.
A proximité de la gare TGV, le technopôle Environnement Arbois-Méditerranée accueille dix laboratoires de recherche, un institut de formation à l’environnement et au développement durable (IRFEDD) et une école d’ingénieurs privée.
L’institut d’administration des entreprises (IAE) * est localisé à Puyricard.
* Ces composantes font partie d’Aix-Marseille Université (AMU).
Télécharger la Lettre n° 11.

Posté par pcassuto à 10:59 - - Permalien [#]

La loi ESR de juillet 2013

Production annuelle diffusée depuis 2002 à chaque nouvelle rentrée, la Lettre de l’enseignement supérieur présente, pour l’année écoulée, l’évolution des effectifs de l’enseignement supérieur et les principales caractéristiques de la population étudiante de l’académie d’Aix-Marseille. Cette Lettre n° 11 dresse ainsi un état des lieux de l’année universitaire 2012-2013.
La loi ESR de juillet 2013
La loi n° 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur apporte des changements tangibles dès cette rentrée ; ils se déclinent en six objectifs prioritaires, tous en relation avec un enjeu de justice sociale :
■ des parcours d’orientation choisie et accompagnée pour les bacheliers, des années lycée à la licence ;
■ la réforme de la licence et les innovations pédagogiques, grâce au décloisonnement, à la simplification de l’offre de formation et la mise en place d’un agenda numérique ;
■ l’insertion, avec la professionnalisation et l’anticipation des nouveaux métiers, en complément de l’acquisition de savoirs académiques, le doublement de l’alternance et des stages encadrés ;
■ la réforme de la formation des enseignants avec la création des écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) ;
■ l’amélioration des conditions de vie étudiante ;
■ l’ouverture à l’international.
Concernant la réussite étudiante, la loi introduit des changements significatifs dans l’orientation et la fluidité des parcours en poussant aux rapprochements entre les lycées dispensant des formations post-bac et les universités, en ouvrant les filières sélectives du supérieur, mais aussi en intervenant sur le contenu des licences.
Par ailleurs, en affirmant l’autorité de l’Etat comme garant de l’égalité devant le service public de l’enseignement supérieur sur l’ensemble du territoire, la loi met en place une tutelle partagée sur l’offre de formation hors ministères de l’Education nationale (MEN) et de l’Enseignement supérieur et de la recherche (MESR) ; les formations notamment seront désormais co-habilitées.
La loi instaure également une nouvelle dynamique de mutualisation, de coopération entre établissements d’enseignement supérieur et de recherche. La volonté de décloisonnement se poursuit à travers la réorganisation des instances de pilotage de l’université.
Le lien au territoire est aussi réaffirmé et les collectivités locales sont invitées à s’associer à un Schéma régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation qui détermine les principes et les priorités de ses interventions.
Télécharger la Lettre n° 11.

Posté par pcassuto à 10:45 - - Permalien [#]
Tags :


La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole de la République

Production annuelle diffusée depuis 2002 à chaque nouvelle rentrée, la Lettre de l’enseignement supérieur présente, pour l’année écoulée, l’évolution des effectifs de l’enseignement supérieur et les principales caractéristiques de la population étudiante de l’académie d’Aix-Marseille. Cette Lettre n° 11 dresse ainsi un état des lieux de l’année universitaire 2012-2013.
La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole de la République
La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole de la République (2013- 595 du 8 juillet 2013) comprend deux volets :
■ en matière de programmation, des moyens seront déployés au cours des cinq prochaines années ; ces 60 000 postes sont répartis comme suit :
• 27 000 pour la formation ;
• 14 000 pour le premier degré ;
• 7 000 pour le second degré ;
• 6 000 pour l’accompagnement des élèves en situation de handicap, les conseillers principaux d’éducation, les personnels administratifs et médico-sociaux et la vie scolaire ;
• 5 000 pour l’enseignement supérieur et la recherche (principalement affectés au premier cycle) ;
• 1 000 pour l’enseignement agricole.
■ en matière d’orientation, pour 2013-2014, les priorités concernent notamment :
• le primaire, avec la mise en œuvre des rythmes scolaires, du dispositif. Plus de maîtres que de classes et la scolarisation des enfants de moins de trois ans ;
• la professionnalisation de la formation des personnels se destinant aux métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (avec la création de l’école supérieure du professorat et de l’éducation – ESPE) ;
• le renforcement de la lutte contre le décrochage scolaire et la sortie sans qualification ;
• et le service public du numérique éducatif. Ces éléments constituent la première étape de la refondation de l’Ecole de la République.
Ils s’articulent entre autres avec l’article 33 de la loi ESR du 22 juillet 2013, qui institue le renforcement du continuum de formation, de l’enseignement scolaire à l’enseignement supérieur (avec l’orientation prioritaire des bacheliers professionnels et technologiques).
Télécharger la Lettre n° 11.

Posté par pcassuto à 10:42 - - Permalien [#]

Lettre de l'enseignement supérieur n° 11 de l'Académie d'Aix-Marseille

Production annuelle diffusée depuis 2002 à chaque nouvelle rentrée, la Lettre de l’enseignement supérieur présente, pour l’année écoulée, l’évolution des effectifs de l’enseignement supérieur et les principales caractéristiques de la population étudiante de l’académie d’Aix-Marseille. Cette Lettre n° 11 dresse ainsi un état des lieux de l’année universitaire 2012-2013.
L’académie d’Aix-Marseille dispose d’une offre de formation supérieure diversifiée et fait partie des principaux pôles d’enseignement supérieur en France.
Les niveaux d’études : le système européen LMD
■ L = licence (bac + 3)
■ M = master (bac + 5)
■ D = doctorat (bac + 8)
Les formations relevant des ministères de l’Education nationale (MEN) et de l’Enseignement supérieur et de la recherche (MESR)
Deux universités sont présentes sur le territoire académique :
■ l’université d’Aix-Marseille (AMU),
■ l’université d’Avignon et des pays de Vaucluse (UAPV).
Elles dispensent les formations disciplinaires classiques :
■ Lettres
Arts, Lettres, Langues et civilisations
Sciences humaines et sociales
Sciences de l’information et de la communication
■ Sciences
Sciences et technologies
Sciences de l’ingénieur
Sciences de l’univers
Sciences du sport
■ Droit
Droit et science politique
■ Economie
Economie et gestion
Journalisme et communication
■ Santé
Sciences de la santé
Elles proposent également les cursus de :
■ 2 instituts universitaires de technologie (IUT) – dont celui d’AMU et celui d’UAPV,
■ 1 école supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) – avec des sites à Aix-en-Provence, Avignon et Marseille et une antenne à Digne-les-Bains,
■ 1 école d’ingénieurs, Polytech’Marseille.
En complément de ces formations figurent :
■ l’école centrale Marseille (ECM) – Marseille,
■ l’institut d’études politiques (IEP) – Aix-en-Provence,
■ l’école nationale supérieure des arts et métiers (ENSAM) – Aix-en-Provence,
■ l’école des hautes études en sciences sociales (EHESS) – Marseille.
Enfin ce paysage est complété par les cursus post-baccalauréat des lycées, soit :
■ les sections de techniciens supérieurs (STS),
■ les classes préparatoires aux grandes
écoles (CPGE).
L’offre de formation hors ministères de l’Education nationale (MEN) et de l’Enseignement supérieur et de la recherche (MESR)
L’offre de formation non rattachée à l’Education nationale relève de diverses instances : autres ministères (Culture, Agriculture, Développement durable, Défense, Intérieur...), conseil régional Provence – Alpes – Côte d’Azur, chambre de commerce, organismes privés.
Cette offre de formation repose sur un éventail assez large :
■ d’écoles professionnelles (écoles de commerce, d’arts, de formation aux secteurs paramédical et social) ;
■ de grandes écoles.
On peut citer notamment :
✓ l’école nationale supérieure d’architecture (ENSA), l’école nationale supérieure du paysage Versailles – Marseille, l’école nationale supérieure maritime (ENSM), Kedge Business School, à Marseille ;
✓ l’école nationale supérieure des officiers de sapeurs pompiers, à Aix-en-Provence ;
✓ l’école nationale des techniciens de l’équipement, aux Milles ;
✓ l’école des mines, site de Gardanne ;
✓ l’école de l’air, à Salon-de-Provence ;
✓ l’école nationale supérieure de la photographie et Supinfocom, à Arles.
Télécharger la Lettre n° 11.

Posté par pcassuto à 10:36 - - Permalien [#]

Conférence de presse de rentrée de l’enseignement supérieur et de la recherche

Le lundi 30 septembre, les principaux protagonistes de l’enseignement supérieur et de la recherche implantés sur le territoire académique étaient réunis au rectorat pour présenter aux journalistes les grandes lignes de la rentrée 2013.  
La loi n° 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur apporte des changements tangibles dès cette rentrée ; ils se déclinent en six objectifs prioritaires, tous en relation avec un enjeu de justice sociale :

■ des parcours d'orientation choisie et accompagnée pour les bacheliers, des années lycée à la licence ;

■ la réforme de la licence et les innovations pédagogiques, grâce au décloisonnement, à la simplification de l'offre de formation et la mise en place d'un agenda numérique ;

■ l'insertion, avec la professionnalisation et l'anticipation des nouveaux métiers, en complément de l'acquisition de savoirs académiques, le doublement de l'alternance et des stages encadrés ;

■ la réforme de la formation des enseignants avec la création des écoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE) ;

■ l'amélioration des conditions de vie étudiante ;

■ l'ouverture à l'international.

Dans l'académie d'Aix-Marseille, une belle synergie existe déjà de longue date entre le rectorat, les établissements d'enseignement supérieur et les instituts de recherche. Leur mobilisation ainsi que leur présence conjointe à cette conférence de presse confirment la volonté commune de continuer à agir collectivement et en coopération afin d'obtenir les meilleurs résultats. Le recteur a rappelé que le triptyque formation-recherche- innovation était primordial pour favoriser la réussite et l'insertion professionnelle des étudiants.
Télécharger le dossier de presse.
Télécharger la Lettre de l'enseignement supérieur n° 11. Voir l'article entier...

Posté par pcassuto à 10:29 - - Permalien [#]

Le logement étudiant à la rentrée 2013

Ouverture de deux nouvelles résidences Gauche
Afin de pouvoir loger davantage d’étudiants, le CROUS ouvre deux nouvelles résidences à la rentrée 2013, l’une à Marseille, l’autre à Avignon :
À Marseille, la nouvelle résidence située rue de Madagascar propose 137 studios tout confort d’une taille moyenne de 20 m2, et de nombreux espaces collectifs. Construction neuve, elle remplace l’ancienne cité universitaire vétuste et dangereuse, qui a été démolie en 2011. Le CROUS a assuré la maîtrise d’ouvrage de cette opération de démolition/reconstruction.
Coût total : 9 850 000 €, financé par recours direct à l’emprunt par le CROUS et par des subventions de l’État (CNOUS et Contrat de Projet État Région), la Région PACA et la ville de Marseille.
Loyer moyen toutes charges (dont le chauffage et l’électricité) comprises : 370 €, soit un coût résiduel par mois de 148 €, une fois l’APL déduite pour un étudiant boursier et 194,88 € pour un étudiant non boursier. Cette ouverture est la 3ème en trois ans, après les résidences Sainte-Baume en 2011 (240 places) et Opale en 2012 (222 places). Le CROUS aura donc, en 3 ans augmenté son offre de logements neufs pour les étudiants marseillais de 599 places, et il loge désormais 5028 étudiants dans la cité phocéenne.
À Avignon, la résidence Miroiterie Avignonnaise, située 3 route de Lyon, a été construite par l’Office Public de l’Habitat de la ville d’Avignon. Elle propose 111 logements neufs bien équipés, et à proximité du campus Sainte-Marthe.
Loyer moyen toutes charges (dont le chauffage et l’électricité) comprises : 356,68 €, soit un coût résiduel par mois de 134,78 €, une fois l’APL déduite pour un étudiant boursier et 181,56 € pour un étudiant non boursier. Cette résidence complète utilement l’offre de logements en Avignon, où le CROUS restitue dans le même temps la résidence le Van Dyck, où les loyers trop élevés (404,29 et 490,90 €) n’étaient pas compatibles avec les moyens des étudiants.
Poursuite des réhabilitations à un rythme élevé
Le CROUS poursuit les réhabilitations de son parc de cités construites dans les années 60, qui ne répondent plus en termes de confort et d’équipement aux souhaits et besoins des étudiants d’aujourd’hui. Les chantiers concernent 3 sites, deux à Marseille, le dernier à Aix-en-Provence :

  • Dans le quartier du Merlan, à proximité de la faculté Saint-Jérôme, réhabilitation du bâtiment D de la cité universitaire Claude Delorme, après les bâtiments C en 2010 et E en 2012, et avant les bâtiments B en 2014 et A en 2015. Afin de diversifier l’offre de logements et de répondre aux besoins des étudiants qui souhaitent une surface supérieure aux 9,5 m2 de la chambre de départ, les 150 chambres anciennes du bâtiment D sont transformées en 85 studios de 19 m2, ouverts aux étudiants en septembre 2013.
    Coût de l’opération :
    3,3 M€, financés par le CNOUS et le CROUS.
  • La cité universitaire de Luminy compte 6 bâtiments. Quatre ont été réhabilités au cours des années écoulées, l’aile Nord du bâtiment B est en travaux cette année, et ouvrira début septembre 2013.

Dans un souci de diversification de son offre, le CROUS a transformé les 150 chambres en 66 studettes de 15 m2, 6 studios de 20 m2 et 22 studios pour enseignants-chercheurs de passage de 25 m2, soit 94 logements au total.
Coût de l’opération : 7,7 M€, dont 7,4 proviennent de la région dans le cadre de l’opération CAMPUS.

  • La cité universitaire de Cuques à Aix-en-Provence connaît le chantier le plus important qui touche les pavillons 1 et 3, réhabilités dans leur intégralité, avec, dans chacun de ces bâtiments, une aile de 150 chambres actuellement en travaux.
    • L’aile Ouest du pavillon 1 dont les travaux se sont achevés au printemps 2013 propose pour la rentrée 157 chambres de 9,5 m2 et 8 studios à la place des 153 chambres précédentes. L’aile Est est en travaux et proposera 155 chambres.
      Coût de l’opération :
      7,4 M€, intégralement financés par la Région PACA dans le cadre de l’opération CAMPUS.
    • L’aile Est du pavillon 3 proposera 174 chambres au lieu de 154 chambres au départ. L’aile Ouest sera réhabilitée ensuite et comptera 145 chambres.
      Coût de l’opération :
      7,4 M€ financés pour 1,7 M€ par l’État via le CNOUS, et le restant par le CROUS.

À la rentrée 2013, le CROUS aura réhabilité 450 chambres de plus par rapport à la rentrée 2012, et le taux de réhabilitation du parc de logements atteint les 75% à la rentrée 2013.
350 nouveaux logements à venir et des travaux d’une ampleur inégalée à la cité universitaire de Cuques à Aix-en-Provence.
C’est à Aix-en-Provence, en raison de la cherté des loyers dans le parc privé, qu’il est le plus difficile aux étudiants de se loger. Le CROUS est engagé dans un plan de construction de grande ampleur sur le site, avec près de 1000 logements prévus d’ici à 2017. Les 350 premiers logements seront une cité universitaire internationale, construite sur le plateau de la cité universitaire de Cuques et livrés en deux étapes : 200 en juillet 2014, 150 en juillet 2015. Les travaux démarreront dès octobre 2013. Par ailleurs, un nouveau parking, proposant 200 places de parking, dont 6 places pour véhicules électriques est en travaux, et sera livré pour octobre 2013.
Coût des investissements réalisés entre la fin 2012 et juillet 2015 sur ce site : plus de 32 M€.
Les investissements du CROUS : un poids considérable pour le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics.
Les 3 opérations de réhabilitation en cours et la construction de 350 logements sur le plateau de Cuques à Aix-en-Provence représentent un investissement de 42,95 M€. Le poids de ces investissements représente un poids considérable pour le secteur du BTP dans la région : il correspond à l’équivalent de 477 emplois sur un an. À cet égard, les investissements réalisés contribuent en première ligne à loger plus d’étudiants et à les loger mieux, et donc à accroître l’attractivité universitaire des sites. Ils ont également un poids important dans l’activité des entreprises du secteur du bâtiment.
http://www.crous-aix-marseille.fr/.

Posté par pcassuto à 10:26 - - Permalien [#]

"La recherche : un investissement d'avenir"

Déplacement à Strasbourg
Retrouvez l'intervention de François Hollande à l’Institut de Science et d’Ingénierie Supramoléculaires de Strasbourg, à l'occasion de son déplacement à Strasbourg sur le thème de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Le discours en vidéo. Le programme. Les photos. La table ronde avec des étudiants en cursus franco-allemands.
Déplacement à Strasbourg avec François Hollande, Président de la République
Geneviève Fioraso a accompagné le Président de la République François Hollande à Strasbourg jeudi 30 janvier 2014  lors d'un déplacement sur le thème de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Posté par pcassuto à 10:18 - - Permalien [#]