01 janvier 2014

Employeur, chef d'entreprise › Les autres dispositifs

Aquitaine Cap MétiersEn tant qu'employeur, vous pouvez être confronté à des demandes de formation exprimées par vos salariés à titre individuel. Pour savoir quelle(s) réponse(s) vous devez leur apporter, il est bon d'examiner ces requêtes sous trois angles : que dit la loi ? que commande la stratégie de votre entreprise ? quelles sont les priorités fixées par votre branche professionnelle ?

Le DIF (droit individuel à la formation)
> Quelles sont vos obligations en tant qu'employeur ?
> Faut-il organiser la consommation régulière des heures DIF de votre équipe ?

Le CIF (congé individuel de formation)
> Quelles sont vos obligations ?
> Que prend en charge l'entreprise dans le cadre du CIF ?

La période de professionnalisation

Posté par pcassuto à 19:15 - - Permalien [#]


Accueillir un salarié en contrat de professionnalisation

Aquitaine Cap MétiersPlus récent que le contrat d'apprentissage, le contrat de professionnalisation permet aussi de recruter et de former un salarié en alternance. Il s'agit d'un CDD de 6 à 12 mois en moyenne, voire d'un CDI, où la période dévolue à la formation du nouveau salarié représente 15 % à 25 % de la durée totale du contrat (avec un minimum de 150 heures). Tous les employeurs assujettis au financement de la formation professionnelle continue, y compris les agences d'intérim, peuvent y avoir recours à l’exception de l’Etat, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics.
Ce contrat ouvre droit à certains avantages pour une entreprise. Dans certains cas, l'employeur peut être exonéré des cotisations versées à la Sécurité sociale, "dont la nature varie en fonction de la date de conclusion du contrat et de la qualité de l’employeur", rappelle l'Urssaf dans sa fiche pratique, qui détaille au cas par cas les allègements de charges prévus.
Si le contrat de professionnalisation concerne un demandeur d'emploi adulte ayant des difficultés d'insertion, une aide spécifique attribuée par Pôle emploi, dite aide forfaitaire à l'employeur, est également possible à certaines conditions.

> Quel est l'objectif d'un contrat de professionnalisation ?
> Qui pouvez-vous embaucher dans le cadre d'un contrat de professionnalisation ?
> Quelle est la rémunération prévue ?
> Quelles sont les spécificités de ce contrat ?
> Qui paye la formation ?
> Quelles sont les démarches nécessaires ?

Posté par pcassuto à 19:14 - - Permalien [#]

Employeur, chef d'entreprise

Aquitaine Cap MétiersLa contribution au financement de la formation continue des salariés fait partie des obligations légales des employeurs. Bien que longtemps considérée comme une "taxe", cette contribution est aujourd'hui mise à profit par nombre d'entre-eux pour éléver le niveau de qualification de leurs salariés, et favoriser ainsi le développement de leur entreprise.
Le Code du travail impose en effet de consacrer chaque année une fraction de la masse salariale au financement de la formation des salariés (*) notamment en versant une contribution à un OPCA (organisme paritaire collecteur agréé). Mais il ne s'agit pas de fonds perdus. Car des salariés qualifiés sont gage d'une meilleure productivité et le savoir-faire d'une équipe tout autant que la qualité des produits peuvent contribuer à fidéliser des clients et à en séduire de nouveaux. La formation sert également la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).

> des modes d'actions diversifiés
> l'alternance
> l'accès individuel des salariés à la formation

Posté par pcassuto à 19:13 - - Permalien [#]

S'informer selon sa situation - Aquitaine

Aquitaine Cap MétiersS'informer sur la formation et les métiersS'informer selon sa situation
Quels que soient votre âge, votre situation et votre niveau de qualification, vous pouvez suivre une formation pour acquérir de nouvelles compétences.

Posté par pcassuto à 18:58 - - Permalien [#]

Handicap et formation

Aquitaine Cap MétiersVous êtes en situation de handicap et vous recherchez une formation ?
L’accès à n’importe quelle action de formation sans discrimination est un droit ouvert à tous. Il existe par ailleurs des actions spécifiques dont l'accès vous est réservé. De nombreux acteurs en Aquitaine peuvent vous aider tout au long de votre formation. Leur objectif est de créer un cadre propice à votre réussite professionnelle.


> Besoin d’interlocuteurs et d’un accompagnement ?
> Apporter des solutions au handicap

Posté par pcassuto à 18:56 - - Permalien [#]


L'apprentissage - Aquitaine

Aquitaine Cap MétiersEntre travail et formation théorique, l’apprentissage permet de se former avant tout à un métier. Avant de s’engager dans cette voie, il est nécessaire de bien comprendre le mécanisme de l’alternance et son intérêt.
> Pourquoi choisir l’apprentissage ?
> Quelles démarches accomplir pour devenir apprenti ?
> Peut-on se former à l'étranger ?

Le dispositif Aquitaine Cap Mobilité, mis en place par le Conseil régional d'Aquitaine, permet aux apprentis des Centres de Formation d'Apprentis (CFA) de partir en séjour à l’étranger, avec des bourses tout en approfondissant une langue étrangère.

> Consulter les dernières publications de l'Observatoire de l'Alternance en Aquitaine

> Consulter le site www.apprentissage.aquitaine.fr

Posté par pcassuto à 18:55 - - Permalien [#]

La formation continue - Aquitaine

Aquitaine Cap MétiersPromotion sociale, qualification professionnelle, adaptation au changement des techniques de son métier, perfectionnement des connaissances, développement personnel, reconversion… les objectifs dévolus à la formation, une fois entré dans la vie active, sont très variés.
Et les modalités de cette formation dite continue également : cours classique, stage, enseignement à distance …
Tout dépendra en fait de votre situation et de votre projet.

Si vous êtes demandeur d'emploi, vous pourrez vous former dans le cadre d'un stage conventionné par le Conseil régional ou Pôle emploi, ou d'un contrat de formation en alternance. Les licenciés économiques peuvent aussi accéder à des périodes de formation, à un bilan de compétences ou une VAE (validation des acquis de l'expérience).
Si vous êtes salarié, vous pourrez suivre une formation à l'initiative de votre employeur, essentiellement dans le cadre du plan annuel prévu par l'entreprise, ou de votre propre initiative en mobilisant différents dispositifs : CIF (congé individuel de formation), DIF (droit individuel à la formation)... Il en va de même pour les fonctionnaires, même si les actions individuelles de formation ne sont pas totalement identiques dans leur forme et leur durée à celles en vigueur dans le secteur privé.
Ainsi, les salariés du secteur privé disposent d'un droit individuel à la formation (ou DIF), un capital de 20 heures de formation acquis chaque année et cumulable. Il s'ajoute au plan de formation que décide chaque année leur employeur en fonction de ses priorités et au congé individuel de formation (CIF). Tous ces cursus et actions de formation peuvent déboucher sur un diplôme, un titre professionnel, un certificat de qualification professionnelle (CQP)  ou une qualification reconnue par une convention collective. La plupart de ces certifications professionnelles sont recensées dans le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Ce répertoire permet aussi d'identifier le niveau de qualification correspondant à chaque diplôme, c'est-à-dire le niveau recherché par un recruteur. Sur le marché de l'emploi, cinq niveaux ont été identifiés :
- niveau V (CAP),
- niveau IV (bac, bac professionnel, brevet professionnel, brevet de technicien),
- niveau III (bac + 2 , par exemple un BTS, ou un DUT),
- niveau II (bac + 3 soit le niveau de la licence),
- niveau I (bac + 5, ce qui correspond à un diplôme d'ingénieur ou un master).
Les autres travailleurs (agriculteurs, artisans, commerçants, travailleurs indépendants, professions libérales) peuvent également s'engager dans des études ou des stages grâce aux contributions qu'ils versent aux organismes chargés de collecter les fonds dévolus à la formation.

Posté par pcassuto à 18:53 - - Permalien [#]
Tags :

Les formations supérieures - Aquitaine

Aquitaine Cap MétiersUniversité ou école ? La particularité de l'enseignement supérieur français tient à cette alternative.
A côté des 83 universités, existent en France des écoles supérieures ou grandes écoles, publiques ou privées, dont l'enseignement prépare à des pratiques professionnelles spécialisées dans différents domaines : sciences de l'ingénieur,  architecture, commerce et gestion, traduction, interprétariat, journalisme, arts...
L'accès à ces formations se fait généralement sur concours et/ou sur dossier, directement après le bac ou après un passage en classe préparatoire.

> Le baccalauréat :  premier grade universitaire
> L'organisation des formations supérieures en France : le système LMD
> Les formations professionnelles supérieures
> L'apprentissage dans l’enseignement supérieur
> Les diplômes d'établissements ou diplômes spécialisés

Posté par pcassuto à 18:49 - - Permalien [#]

Financer son projet

Aquitaine Cap MétiersEn France, collégiens, lycéens et étudiants peuvent, sur critères sociaux, obtenir des bourses pour financer une partie de leur scolarité.
En matière de formation professionnelle continue, les solutions de financements différents selon le profil du candidat. L’employeur ou l’organisme collecteur des fonds pour la formation (OPCA) dont dépend l’entreprise, le Conseil régional, Pôle emploi ou l'Etat peuvent prendre en charge tout ou partie des coûts ou des frais liés à la formation.

> Vous souhaitez suivre des études scolaires ou universitaires ?
> Vous avez entre 16 et 25 ans et vous cherchez votre voie ?
> Vous êtes salarié et candidat à une formation ?
> Vous êtes demandeur d'emploi en quête de formation ?
> Votre projet n'est pas un projet de formation au sens strict ?
> Vous avez un projet de mobilité ? 
> Votre formation est trop longue ? trop chère ? Vous ne trouvez pas de financement ?

Posté par pcassuto à 18:48 - - Permalien [#]

Comprendre la formation

Aquitaine Cap MétiersEn France, il n'existe pas de guichet unique pour s'inscrire à une formation. Selon votre profil, scolaire, étudiant, apprenti, salarié, demandeur d'emploi, il existe de multiples portes d'entrée et modalités d'apprentissage.
Pour s'y retrouver dans ce paysage, il faut distinguer :   

La formation initiale sous statut scolaire, qui précède l'entrée dans la vie active
On entend par formation initiale, une formation qui vise l’acquisition de compétences par une personne qui n’a jamais exercé la profession pour laquelle elle désire se préparer.
Elle s’effectue le plus souvent dans un établissement scolaire (école, collège, lycée), puis après le baccalauréat, dans un établissement d'enseignement supérieur (université, école de commerce, d'ingénieur, d'architecture, d'agronomie...). Elle est toujours sanctionnée par un diplôme.
Toutefois, dès l'âge de 16 ans, fin de l'instruction obligatoire en France, un jeune peut décider de ne pas poursuivre sa scolarité en lycée et se former en alternance en tant qu'apprenti.
La formation professionnelle continue  qui concerne les jeunes de plus de 16 ans ou les adultes en activité ou à la recherche d'un emploi
Dans sa forme actuelle, il s’agit d’un droit inscrit dans la loi du 4 mai 2004, et renforcé par la loi du 24 novembre 2009 relative à l’orientation, la formation et la qualification professionnelles tout au long de la vie.
Peut en bénéficier toute personne âgée de 16 ans ou plus, sortie du système scolaire, quels que soit son statut professionnel, sa situation personnelle et son profil : demandeur d’emploi ou salarié, jeune ou adulte, diplômé ou sans qualification.
La formation continue est un droit individuel dont la mise en œuvre est liée au statut de la personne. Elle nécessite le financement de la formation elle-même, mais aussi la rémunération ou l’indemnisation du stagiaire durant sa formation.
De très nombreux dispositifs, adaptés à chaque situation,peuvent être mis en œuvre (voir notre article sur la formation continue).

L'apprentissage
Il s'agit d'un contrat de travail, avec une rémunération (fonction de l'âge), la sécurité sociale et des congés payés (cinq semaines) qui combine enseignements professionnels, dispensés par des organismes publics ou privés, et activités professionnelles en entreprise. Ce contrat dure en moyenne 2 ans.
En savoir plus sur l’apprentissage

Posté par pcassuto à 18:47 - - Permalien [#]