Aquitaine Cap MétiersLe droit de faire valider les acquis de son expérience (VAE) en vue de l'acquisition d'une certification à visée professionnelle (diplôme, titre  ou certificat de qualification) est un droit ouvert à tous.
Il a été créé par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002 et concerne toutes les personnes, quels que soient leur âge, leur nationalité ou niveau de formation, pouvant justifier au minimum de  trois ans d'expérience  professionnelle salariée, non salariée ou bénévole en lien avec une certification à visée professionnelle accessible par la VAE.
Qu'est-ce que la VAE ?
La VAE (validation des acquis de l'expérience) prend en compte tous types d'expérience professionnelle : salariée, non-salariée, bénévole, syndicale, associative.
Les périodes de formation initiale ou continue et les stages en milieu professionnel accomplis pour l’obtention d’un diplôme ou d’un titre ne sont pas retenus.
Pour pouvoir être candidat à une certification par la VAE il faut justifier de trois années d’activité en rapport avec le contenu de la certification visée. Les activités doivent pouvoir être justifiées par des bulletins de salaires, attestations, certificats de travail…
Ces activités peuvent avoir été exercées en continu ou non, à temps plein ou temps partiel mais si elles sont trop éloignées dans le temps elles risquent de ne pas être recevables. Certaines certifications peuvent exiger des conditions spécifiques en raison du caractère particulier du secteur professionnel concerné.
Par exemple en ce qui concerne les diplômes d’Etat d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture, la durée totale d’activité cumulée (en équivalent temps plein) exigée est de trois ans, représentant 4200 heures. Ne sont prises en considération dans ce décompte que les activités exercées au cours des 12 dernières années, mesurées à compter de la date du dépôt de la demande de recevabilité.
Quels sont les intérêts de valider son expérience ?
La VAE peut être le moyen de  sécuriser son parcours professionnel par une reconnaissance personnelle, sociale et/ou professionnelle en augmentant ses chances de mobilité interne ou de promotion. C’est également la possibilité d’envisager une mobilité externe, de changer d’emploi.
Quelles sont les certifications accessibles ?
Pour être accessibles par la VAE les diplômes, titres professionnels et certificats de qualification professionnelle doivent être enregistrés dans le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Ce répertoire contient, actuellement, environ 6 000 certifications.
Mais certaines certifications liées par exemple, à la sécurité, la défense ou la santé ou à certaines professions réglementées (comme architecte par exemple) ne peuvent être obtenues par la VAE.
Important : Le diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle obtenu par VAE est identique à celui obtenu à la suite d’une formation. Aucune mention ne figure sur le document remis.
La démarche VAE : un parcours qui se construit
L’accompagnement à la VAE
C'est l’étape la plus importante, celle qui conditionne la suite. Il est possible que le diplôme visé soit facilement repéré ou tout au moins le certificateur, c’est-à dire l’organisme qui le délivre. L’Education nationale étant le plus connu, il est souvent naturel de souhaiter obtenir un diplôme comme un CAP ou BTS.
Cependant il existe d’autres certifications qui peuvent dans certains cas être plus en rapport avec l’expérience et donc donner plus de chances d’obtenir une validation totale. Mais selon la nature des activités et leur diversité, il peut être plus difficile d’identifier la certification. Dans ce cas il est préférable d’être aidé.
En Aquitaine, les Points relais conseil, financés par le Conseil régional, ont pour mission d’informer et surtout conseiller lors de cette phase décisive.
Vos interlocuteurs en Aquitaine
Les PRC (points-relais conseil), déployés sur une quarantaine de sites en Aquitaine sont financés par le Conseil régional d’Aquitaine pour informer et conseiller tout public pour aider à la mise en œuvre d’une démarche de VAE.
Il est aussi possible de s'adresser directement aux organismes dits certificateurs si le choix de la certification professionnelle à obtenir paraît évident par rapport à l’expérience.
Le terme « certificateurs » désigne en fait les institutions et organismes qui délivrent des certifications professionnelles (diplômes, titres ou certificats de qualification) : des ministères (Education nationale, Travail, Affaires sanitaires et sociales, Jeunesse et Sports…), des universités, des écoles d'ingénieurs ou de commerce, des branches professionnelles, des organismes privés.

> Ressources